En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Ce jour-là, Phnom Penh tombe aux mains des maquisards du Front Uni National du Kampuchéa (le FUNK). L’entrée de l’armée révolutionnaire de libération dans la capitale du Cambodge fut acclamée par des dizaines de milliers d’intellectuels, de journalistes, de politiciens et de philosophes occidentaux qui se réjouissaient de la chute du gouvernement Lon Nol, dont Jean-Luc Mélenchon, actuel candidat à la présidentielle en France.

Le Cambodge basculait dans les ténèbres d’un enfer pensé, analysé, planifié et exécuté par l’Angkar – organisation socialo marxiste – dominée par les Khmers Rouges, encensés par Mélenchon et C°.

Reconnus et soutenus par l’Internationale Socialiste, armés par Moscou et Pékin, les « maîtres » du Kampuchéa Démocratique vont transformer et contrôler la société cambodgienne, saper la mémoire collective et couper la population de son Histoire. Ce processus a conduit à évacuer toutes les villes, à créer un collectivisme absolu et à éradiquer toute trace du passé séculaire (monastères bouddhistes, école, livres et journaux).

Le démographe Marek Sliwinski a démontré scientifiquement que c’est un quart de la population cambodgienne (7,2 millions d’habitants en 1974) qui a été exterminé et presque 42% de ceux qui vivaient ou étaient réfugiés à Phnom Penh avant le 17 avril 1975.

« A l’exception des Vietnamiens, qui eurent la chance d’être avant tout chassés massivement du pays, la population visée par les sbires de Pol Pot étaient en priorité celle des 17 avril ou Peuple Nouveau.

Au Cambodge, le Peuple Nouveau constituait environ la moitié de la population du pays. Il n’avait strictement plus aucun droit, pas même le droit de vote, sinon celui de travailler sans la moindre récompense et pour une nourriture de plus en plus dérisoire. A postériori, la seule raison pour laquelle tous les 17 avril n’ont pas été exterminés était qu’ils constituaient une immense réserve de main-d’œuvre gratuite indispensable à la révolution qui voulait tripler la production rizicole, puisqu’elle interdisait l’achat et l’utilisation de machines fabriquées à l’étranger. » (In « Le petit livre rouge de Pol Pot » de Henri Locard).

Saloth Sâr (Bâng Thom dans le parti) connu sous le nom de guerre de Pol Pot et sa clique de fidèles entre les fidèles : Nuon Chea, Ieng Sary et sa femme Ieng Thirith, Khieu Samphân, Ta Mok, Hu Nim, Mme Son Sen et Duch, mettent en place l’ANGKAR LOEU, arme psychologique suprême des terroristes qui tiendront tout un peuple dans un état d’épouvante et de soumission absolue.

Cette utopie marxiste était basée sur des slogans appliqués dans toute leur brutalité, partout et tout le temps.

Il est curieux de constater que ce « détail » de l’Histoire, au XXème siècle, en Asie, n’a suscité depuis que peu de débats ou de manifestations, au même titre que le génocide arménien qui débuta le 24 avril 1915 ou encore les dizaines de millions de victimes du Goulags en URSS et du Laogaï en Chine.

Mélenchon, vieux brisquard de la politique depuis près de 50 ans, était le meneur des mouvements lycéens en 1968 à Lons le Saunier. Il rejoint l’UNEF en septembre 1969, puis l’Organisation Communiste Internationaliste (OCI), tendance lambertiste. Président de l’Union locale des étudiants de Besançon, il intègre le bureau national de l’UNEF-US en 1974. Sa liste au CROUS obtient 60% en 1975. Il dirige l’OCI à Besançon, de 1972 à 1979, sous le pseudonyme de « Santerre » et participe à la grève de Lip. C’est en 1976 qu’il adhère au Parti Socialiste où il fera carrière comme apparatchik, parrainé par Claude Germon, le maire de Massy. Il s’oppose à la gauche rocardienne, comme à celle du CERES de Jean-Pierre Chevènement. Franc-maçon, il intègre la loge Roger Leray du Grand Orient de France en 1983, suivant en cela les exemples de son père et de son grand-père. Sénateur de 1986 à 2000, il vote et appelle à voter pour le Traité de Maastricht en 1992. Ministre du gouvernement de Jospin sous la présidence de Jacques Chirac de 2000 à 2002. Député européen depuis 2009.

Et qui voudrait élire ce salaud, complice de tous les assassins communistes de la planète, à la tête de la France ?

Pieter KERSTENS

Bibliographie : « Pol Pot » de Louis Dreyfus. « La digue des veuves » de Denise Affonço. « Revenue de l’enfer » de Claire Ly. « Cambodge année zéro » de François Ponchaud. « Le portail » de François Bizot.

9 réponses à Le 17 avril 1975, Jean-Luc Mélenchon applaudissait Pol Pot.

  • Le marxisme ne décrit que des sociétés industrialisées et encore de manière imparfaite . Ce qui fut réalisé dans l’Empire russe d’abord , en Chine plus tard , n’a que de lointains rapports avec les écrits canoniques des pères fondateurs .
    Dans les pays de l’Asie confucéenne le marxisme est sans objet . Le pouvoir central contrôlant le fonctionnement de la société , c’était connu et expérimenté depuis fort longtemps . N’allez surtout pas vous imaginer que de très anciennes et très raffinées civilisations attendaient pour être éclairées les révélations d’un obscur et lointain parent du Rothschild de Francfort/Main .
    Les Khmers rouges , c’est un peuple de la forêt prenant une revanche sur des citadins haïs depuis des siècles . En somme , c’est le contraire du marxisme .
    Le pauvre Mélanchon , c’est l’une des roues de secours du système . Rendons cette justice aux Khmers rouges qu’ils lui auraient réglé son compte sans état d’âme s’il se fît trouvé en leur pouvoir . Les démagogues de son style annoncent l’effondrement prochain d’une civilisation .
    Qu’il trouve des électeurs en dit long sur nos compatriotes !
    Barrez-vous ! Budapest , Prague … Loin de ces détraqués qui composent nos poubelles ethniques .

    • Tous les chefs des Khmers Rouges étaient des intellectuels, parfaitement cultivés, et qui avaient été éduqués à l’étranger pour la plupart.
      Maniant la dialectique, et récitant le missel marxiste sur le bout des doigts, c’est avec une totale abnégation et sans aucun scrupule qu’ils ont envoyé plus de 2 millions de cadavres cambodgiens fertiliser les rizières campagnardes.
      Mélenchon et ses complices occidentaux les ont félicité et accompagné dans leur oeuvre destructrice. Que l’on s’en souvienne le 23 avril !

      • Lamentable, innomable.Ceci devrait être lu par tous les français et de ma part je me charge de diffuser a tos ceux qui voudront bien me lire.
        J’ai moi même effectué 3 moi d’humanitaire a Pnom Phen en 1980,vécu le couvre feu,vu le désastre provoqué,et j’en passe.
        Espérons que votre article ouvre les yeux a bien des Français.

        MERCI

  • A quand une Commission Vérité et reconciliation, comme en Afrique du Sud, pour la gauche ?

  • Le Ket ,
    Si vous avez des loisirs parcourez
    Karl Marx : La Russie et l’Europe ( NRF , 1954 )
    et si le sujet vous intéresse , complétez par les écrits du Pape de la secte marxiste , Karl Kautsky , lors de la prise du pouvoir par Lénine .
    – de réellement cultivé parmi les révolutionnaires dont vous faites état il n’y eut guère que Maître Jacques Vergès .
    Fort intelligent mais peu honnête
    Les autres ? De la plèbe n de faux étudiants …
    – le marxisme est une escroquerie intellectuelle qui ne peut guère séduire que des instituteurs , des intellos de 36° ordre . Un homme instruit et cultivé en rigole .

    • Nous sommes bien d’accord !
      Mais dans le gloubi-glouba dont nous abreuvent les médias, un bon nombre de Français sont attirés par le charlatan Méchancon.

  • Je suis d’une famille de droite et toute ma vie je resterai à droite . L’arrivée du marxisme en France a été une catastrophe et depuis on s’en est plus jamais relevé ! Regardez aujourd’hui dans quel état hollande et sa clique de ventilateurs voleurs , menteurs ont mit la France ! Des styles comme Poutou ? La France est la risée de la terre entière ! C’est cela une république ? OUI je vote Marine Le Pen ! Et quand je vois arrivé un Fillon, un Jupé ….. Mais au secours ! Et en plus ça fait le beau ! C’est ce machin qui va diriger mon pays FRANCE ? Honte à vous tous Français de bas étage !!!! 5 ans de plus a supporter ces individus malsain et nauséabond ? La France a besoin de  » sang  » neuf ! Tous a virer et leur demander des comptes !

  • Auteur de La rizière des Barbares en 1980 (Julliard) mon témoignage s’inscrit dans une dénonciation à laquelle pas mal de ceux qui nous donnent aujourd’hui des leçons de liberté et de démocratie s opposerent en ricanant. On dirait bien que lHistoire repasse les plats non?

    • OUI, M.Dubos, j’avais aussi lu votre ouvrage il y a 25 ans, décrivant le calvaire du « Peuple Nouveau » dont les cadavres ont été fertiliser les rizières cambodgiennes, cadavres exécutés à coups de pelles accompagnés du chant harmonieux de l’Internationale…
      Trop de politicards n’utilisent maintenant le « devoir de mémoire » que pour salir et injurier la présence européenne dans leurs colonies tropicales, en occultant soigneusement les crimes et les massacres commis par les « libérateurs indépendantistes », tous socialo-marxistes.
      Le procès des ces assassins restent encore à faire, à l’exemple de celui d’un Tribunal Russel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connexion
Art. récents
juillet 2017
MTWTFSS
« Jun  
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 
Archives