En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

valérie pécresse


Contre la privatisation des facs, résistons à l’injonction libérale

Le 1er janvier 2009, entrera en application la loi relative aux libertés et responsabilités des universités, dite loi LRU ou loi Pécresse, promulguée le 10 août 2007.

Loi d’orientation de l’enseignement supérieur, elle vous est présentée comme une loi d’autonomie des universités.

Mais de quelle nature est l’autonomie octroyée par Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur, et le gouvernement Sarkozy ?

Il s’agit en fait que les universités recourent massivement aux financements privés afin d’échafauder la privatisation des facs.

Il s’agit de renforcer la logique libérale dont le caractère anarchique et erratique saute pourtant aux yeux avec la crise financière mondiale.

La loi est accompagnée d’un budget en peau de chagrin qui force les universités à se tourner vers le privé, ce qui constitue le ressort ultime de la « réforme ».

Cette loi s’inscrit dans la continuité de la standardisation internationale et de la marchandisation généralisée amorcées au niveau européen par le « processus de Bologne » en 1999.

Sur les 85 universités françaises, 20 accèderont en premier à cette « autonomie » au 1er janvier 2009.

Nous notons que les « sociaux-traîtres » de l’UNEF, comme d’aucuns les appellent, ont négocié la loi LRU avec le ministère : jugeant la loi « équilibrée » et n’obtenant d’autre modification que le retrait de l’idée de sélection, sans désavouer leur rengaine égalitariste…

Ce grand abandon de l’Enseignement supérieur porte le germe de conséquences innombrables.

Parmi lesquelles, le risque évident d’instaurer une dépendance dans le domaine de la recherche vis-a-vis du pouvoir économique, susceptible de borner les recherches et d’influencer les résultats.
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

red.jpgCommuniqué du Rassemblement étudiant de droite

Le RED condamne très fermement le projet gouvernemental de nomenclature des diplômes; ce projet se traduit en effet par la suppression d’un grand nombre de maîtrises (M1). Dans le domaine juridique notamment, la maîtrise de droit social, et de carrière juridique seraient supprimées.

Le RED condamne cette réforme élaborée sans aucune concertation avec le corps professoral qui fait disparaître certains diplômes phares de l’université.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

red.jpgCommuniqué du Rassemblement Etudiant de Droite

Annoncée en grande pompe par le gouvernement comme une réforme universitaire majeure, la loi relative aux libertés et responsabilités des universités, dite loi LRU, élaborée dans le cabinet de madame Pécresse en collaboration avec l’UNEF, s’avère inutile et dangereuse.

Dangereuse car elle réduit drastiquement la représentation étudiante dans les conseils au profit des syndicats majoritaires. Inutile car elle a été vidée de toute sa substance.

En effet, une véritable réforme de l’Université doit passer par l’ouverture de cette dernière au monde extérieur, ce qui permettrait d’accroitre ses financements.
De plus cette réforme suppose une véritable sélection à tous les échelons pour éviter l’engorgement pléthorique dont souffre un grand nombre de facultés. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button
Connexion
Art. récents
décembre 2014
LMaMeJVSD
« nov  
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 
Archives