En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

tradition

Avec l’aumônier du pèlerinage de Chartres l’abbé Garnier ainsi que d’Angélique du Chalard, chef adjoint du chapitre Paris Nord. Ensemble il nous présente le programme de cet événement majeur pour les catholiques de France devenu un rendez-vous incontournable pour les catholiques. Pour ce 35ème pèlerinage de Pentecôte, l’association Notre Dame de Chrétienté a choisi comme thème :”Sainte Marie Mère de Dieu”. Plusieurs milliers de pèlerins quitteront Paris le samedi 3 juin pour arriver à la cathédrale de Chartres lundi 5 juin.

Français musulman et patriote,
je voterai Marine Le Pen aux élections présidentielles.

Une grande partie de mes coreligionnaires y voient une contradiction insoluble, usant d’un argumentaire qui est souvent une pure émanation de la longue mainmise du socialo-sionisme sur les esprits de cet électorat de remplacement que furent (et sont encore) les immigrés (et leur descendance) du Maghreb et d’Afrique subsaharienne pour la gauche parlementaire abandonneuse de sa base ouvrière depuis sa conversion libérale (1983 : virage de la rigueur, 1984 : création de SOS Racisme).

Toutefois, j’entends également des Français musulmans de bonne foi, aimant sincèrement leur pays – n’en déplaise à Éric « ex-Crémieux » Zemmour – prêts à voter Front national mais rebutés par certaines saillies islamocritiques un peu faciles de Marine. Je leur dis qu’il est parfois difficile de lui donner tort tant nous, Français musulmans, n’avons pas fait grand-chose pour nous rendre respectables aux yeux du camp national.

D’abord, je rappelle que traditionnellement les « musulmans » votent en masse pour le PS (86 % d’entre eux ont voté Hollande en 2012) ; ensuite, par facilité, désorganisation ou médiocrité chaque clan ethnique (Marocains, Algériens…) ou idéologique (Frères musulmans, salafistes…) au sein de cette abstraction qu’est la communauté musulmane s’est peu ou prou maintenu sous des influences étrangères suivant souvent un agenda contraire aux intérêts nationaux (réseaux FLN, Makhzen marocain, œuvres « bienfaitrices » qataro-saoudiennes…) ; enfin, quand bien même les esprits lucides ont compris que les attentats qui frappent la France sont pilotés par les services des États profonds impériaux, pour beaucoup exécutants et commanditaires sont de confession musulmane point barre, c’est là autant de coups de boutoirs contre la réconciliation nationale.

Par conséquent, je crois qu’il est plus que temps que les musulmans fassent eux-mêmes un peu le ménage dans leurs rangs notamment en s’autonomisant économiquement et intellectuellement, ce qui implique de rompre avec les influences précédemment citées, mais aussi en ne laissant plus voie au chapitre aux extrémistes de tout poil (quiétistes ou pas), ils sont un fardeau pour nous, leur autisme théologique et leur inculture crasse font d’eux (à l’insu de leur plein gré) des agents de déstabilisation et les jouets désignés de toutes les manipulations profondes ; en un mot, Français musulmans, chassons les brebis galeuses et montons le niveau, il en va de notre survie (physique) ! Continuer la lecture

Dans le monde qui vient, pour continuer à exister, il faudra plus que jamais savoir qui l’on est et d’où l’on vient. En France même, le combat politique et celui des idées est un « combat de civilisation ». Ce qui se joue, c’est la nécessité pour les Français et les Européens de renouer avec le fil de leur tradition, que Dominique Vennerdéfinissait comme « ce qui persévère et traverse le temps, ce qui reste immuable et qui toujours peut renaître en dépit des contours mouvants, des signes de reflux et de déclin ».

C’est à cet impératif que s’attachera le colloque annuel de l’Institut Iliade pour la longue mémoire européenne, organisé samedi 18 mars 2017 à partir de 10h à la Maison de la Chimie, 28 Rue Saint Dominique, 75007 Paris.

La journée est divisée en deux séquences. La matinée (10h-12h30) dressera le cadre de l’analyse, et plus particulièrement la crise de la transmission. Après une introduction de Grégoire Gambier et une mise en perspective proposée par Philippe Conrad, président de l’Institut Iliade (« L’Héritage européen, le connaître, le transmettre »), François Bousquet abordera « les origines du désastre : l’idéologie de la déconstruction », avant une table ronde consacrée à l’impasse de l’école républicaine, réunissant autour de Charlotte d’Ornellas, le délégué général de SOS Education Jean-Paul Mongin (« L’Education nationale : un outil idéologique »), Françoise Candelier, institutrice et créatrice d’une école hors contrat (« Les écoles hors contrat, lieux de résistance et de transmission »), l’enseignant et essayiste Jean-François Chemain (« L’Education nationale au miroir de l’éducation antique »). Cette matinée se conclura sur une évocation stimulante, issue de l’histoire : « Aristote au Mont Saint-Michel, comment la tradition grecque s’est transmise au Moyen Age ? ».

L’après-midi (14h-18h30) explorera les différentes voies possibles du ressourcement. Interviendront ainsi Philippe Christèle (« Révéler et transmettre les valeurs du chef : éloge incongru de l’entreprise »), Christopher Gérard (« Paideia : la transmission comme acte révolutionnaire »), Jean-François Gautier (« La transmission par le patrimoine musical »), Lionel Rondouin (« Quel récit civilisationnel pour les Européens ? ») et Jean-Yves Le Gallou(« Face au ‘dernier homme’, le recours à la civilisation »). Ces interventions seront entrecoupées d’illustrations concrètes et de deux tables rondes. L’une, animée par Patrick Péhèle, réunira des représentantes des Antigones pour évoquer « le retour des femmes » dans l’œuvre de transmission. L’autre traitera, autour d’Aloysia Biessy, de laPaideia pour « former le corps, l’âme et l’esprit », avec l’essayiste et blogueuse Anne-Laure Blanc (« Le conte, lointaine mémoire et permanence vivante »), le chef d’entreprise et responsable d’un mouvement scout Hadrien Vico(« Le scoutisme, école de la vie et du caractère ») et le maître artisan allemand Harald Bosch (« Compagnonnage et artisanat d’art »). Continuer la lecture

Le 18 septembre 2016, l’équipe d’E&R Nord-Pas-de-Calais a reçu Alain Soral, président d’Égalité & Réconciliation, et Alain Escada, président de l’institut Civitas, à Lille pour une conférence sur le thème de l’enracinement.

Première partie – Intervention d’Alain Escada

Seconde partie – Intervention d’Alain Soral

Source: egaliteetreconciliation.fr

L’association Culture Populaire recevra Sébastien JeanJean-Claude Lozac’hmeur et Karl Van der Eyken le dimanche 11 décembre 2016 à 16h à Nice pour une conférence intitulée « Illuminés de Bavière et franc-maçonnerie ».

Sébastien Jean, essayiste sur les Illuminés de Bavière, démystifiera la figure des Illuminati dont le nom est galvaudé, et dévoilera leurs rapports avec la franc-maçonnerie.

Jean-Claude Lozac’hmeur, auteur de Fils de la Veuve et Les origines occultistes de la franc-maçonnerie, historien et professeur émérite (Université de Rennes) nous rendra intelligible sa finalité à travers son secret auquel de nombreux mythes font référence.

Karl Van der Eyken, ancien Vénérable Maître de la Grande Triade (Grande Loge de France) dans laquelle il a passé 22 ans, nous apportera son précieux témoignage et expliquera, notamment, l’escroquerie de la maçonnerie dite « chrétienne et traditionaliste » s’opposant à celle dite « laïque et progressiste ».

3 heures de conférence, une séance de questions/réponses et de dédicaces d’ouvrages avec un entracte permettant au public de se rafraîchir à la buvette prévue à cet effet.

Entrée : 10 euros.

Réservations : cultpop.fr

Emplacement : Nice – Centre ville

Continuer la lecture

Elle se rend compte qu’elle en train de déconner. Mais rien à faire, elle ne parvient pas à sortir de son idéologie qui la mène dans le mur.

Avec le départ des migrants de Calais et les incendies qui ont suivi, un cran sur l’échelle de la niaiserie a été franchi par la préfète du Pas-de-Calais, madame Fabienne Buccio (osso buccio, après passage de migrants). La brave femme explique tranquillement au micro des journalistes que ces incendies sont… devinez quoi… Une tradition ! Eh oui. Une sorte de folklore… Presque sympathique, n’est-il pas ? Des véhicules de pompiers caillassés, deux bonbonnes de gaz qui explosent, un blessé emmené aux urgences pour blessure au tympan… C’est leur tradition, que voulez-vous. Partant de cette vision du monde, un Breton qui braque une banque en jouant du biniou doit-il être relaxé ? Il y a débat.

L’illuminée de la préfecture n’a pas précisé si ce rituel pyrotechnique s’était déroulé en musique… Et les costumes ? Les danses… Avec des plumes, en pagne ? Peut-être ont-ils mangé un pompier ? On ne nous dit rien. Les ethnologues ont le droit de savoir.  Continuer la lecture

affiche_pele_2013_st_joseph

Inscriptions ICI

Père adoptif de Jésus, chaste époux de Marie, saint Joseph est sans doute la personne la plus près de Dieu après ceux-ci.

Sa proximité avec Jésus, le Dieu fait homme, et Marie immaculée, ne pouvait que lui assurer la plus grande sainteté et aussi un rôle incomparable d’intercesseur auprès d’eux.

Durant sa vie terrestre, il fut chargé de subvenir aux besoins de sa sainte famille en dépit de toutes sortes de difficultés (dont la pauvreté et les persécutions). Son immense confiance en Dieu, sa foi débordante et les vertus qu’il a pratiqué en font un modèle pour tous et le patron de bien des causes. Mort avant la vie publique, la passion et la résurrection du Christ, il est le symbole de la Foi tenace dans l’obscurité.

C’est pour toutes ces raisons que l’Eglise en a fait définitivement son patron universel (par proclamation de Pie IX le 8 décembre 1870), en sus de toutes les raisons pour lesquelles elle l’invoquait déjà (soutien des familles, gardien des âmes consacrées, recours pour toutes sortes de difficultés matérielles, protecteur au moment de la mort, gardien des vocations religieuses mais aussi des fiancés, saint parton invoqué pour obtenir la pureté, le courage, la patience, ou encore être protégé des attaques du démon).

« Je ne me souviens pas d’avoir jamais rien demandé à saint Joseph jusqu’à ce jour, qu’il ne me l’ait accordé (…) je le sais par expérience il étend son pouvoir à tous nos besoins. » Ste Thérèse d’Avila

Plus de 7000 fidèles, français en majorité, mais également suisses, autrichiens, allemands, italiens, espagnols, américains, canadiens, et martiniquais, se sont retrouvés pour une immense procession dans les faubourgs d’Orléans, le lundi de Pentecôte 28 mai 2012. Ils n’avaient pas été autorisés à pénétrer dans la ville, et sont passés en chantant des cantiques de la rive droite à la rive gauche de la Loire, jusqu’à l’Ile Charlemagne, où ils ont entendu la messe.
Ce premier reportage montre cette foule immense et priante.
Produit et réalisé par Jean-Paul et Jacques Buffet.


Centré sur le thème de la famille, le pèlerinage Paris-Chartres de Notre-Dame de Chrétienté est d’actualité.

• Samedi 26 mai : L’Eglise, modèle de la famille sous le patronage de saint Joseph
• Dimanche 27 mai : La famille, chemin de sainteté sous le patronage des Bienheureux Beltrame-Quatrocci
• Lundi 28 mai : La famille missionnaire sous le patronage de sainte Jeanne d’Arc

Pour les inscriptions et informations:

Le Pèlerinage de Tradition marchera cette année non pas de Chartres à Paris, mais de Chartres à Orléans. Ce changement est du au 600e anniversaire de la naissance de Ste Jeanne d’Arc.

•Samedi : Grand-Messe solennelle dans les jardins de l’Evêché, 7h45.
•Samedi : Regroupement du Chapitre-enfants à Chartres (selon horaires de train)
•Samedi : Veillée au bivouac Saint-Georges, près de Rambouillet, à 20h15 pour les Enfants et 21h15 pour les Adultes
•Dimanche : Grand-Messe pontificale à 18h00 à Grand’Maisons (Villepreux)
•Lundi : Départ des pèlerins de Villepreux vers Orléans (Latingy ou Chécy), à partir de 05h30.
•Lundi : Entrée dans Orléans, au Quai du Roi à l’angle de la rue Jousselin, vers 14h00.
•Lundi : Grand-Messe solennelle à L’ILE CHARLEMAGNE, à 15h30.
Il est possible de rejoindre l’Ile Charlemagne depuis la gare du Centre Ville par la ligne 7 (Arrêt « Ile Charlemagne »)

vaillant-delanoeSource : Europea Gentes

La Mairie de Paris a voté mardi matin l’interdiction de la messe publique de la Fraternité Saint Pie X, célébrée traditionnellement en clôture du pèlerinage Chartres-Paris au pied de Montmartre le lundi de Pentecôte. Un arrêté va être prochainement signé par Bertrand Delanoë.

Au nom du groupe socialiste, Daniel Vaillant, maire du XVIIIe arrondissement, a donc soumis au vote un «voeu» visant à interdire le pèlerinage de Chartres à Paris, de se réunir dans aucun «espace public municipal»!

Pour Daniel Vaillant, la Fraternité Saint-Pie X est… «Une secte chrétienne» qui «prône le retour du Christ-Roi» et compte parmi les siens «Mgr Williamson». Autant de raisons qui font que Daniel Vaillant réclame que le square Louise-Michel soit interdit aux pèlerins ainsi que tout «autre espace public municipal», «afin que des propos racistes et antisémites ne puissent» y être tenus. Ce «voeu» lui a été soufflé par le groupe Verts et particulièrement par l’anticlérical Sylvain Garel. En septembre, après la venue de Benoît XVI à Paris, il a exigé des explications du préfet de police sur les mesures de sécurité ayant été prises pour la visite d’un simple «chef religieux». De même, lorsque, en 2006, la mairie de Paris a décidé de donner le nom de Jean Paul II au parvis de la cathédrale Notre-Dame, Sylvain Garel s’y est violemment opposé, affirmant que le pape aurait du être «traduit devant le Tribunal pénal international pour complicité de crimes contre l’humanité» pour ses prises de positions «anti-avortement et anti-contraception»! Et en 2003 ce Sylvain Garel avait organisé, le 8 décembre 2003, l’occupation de l’église Saint-Nicolas-du-Chardonnet par des clandestins.

Seuls quelques élus du groupe Centre et Indépendants ; *ont défendu au Conseil de Paris la liberté religieuse (contrairement au groupe UMP qui s’est abstenu). Yves Pozzo di Borgo a dénoncé le climat de christianophobie :

« Des militants politiques, dont certains élus de la Ville, sont délibérément venus perturber la sortie de la messe dominicale à Notre-Dame le 22 mars dernier […] Considérant que déjà, en juin 2005, l’archiprêtre de la cathédrale avait été blessé par des activistes appartenant à l’une des associations présentes* le 22 mars devant Notre-Dame […] les élus du groupe Centre et Indépendants demandent que le Maire de Paris garantisse la liberté de culte dans notre ville. Ils demandent également que soit mis fin aux débordements et aux provocations délibérées aux abords immédiats des lieux de culte, conformément au respect et à la liberté dont chacun a droit dans l’exercice de sa religion ».

Comme le souligne Minute, on se croirait revenu aux persécutions anti-chrétiennes du début du XXe siècle.

MICHEL JANVA

Connexion
Art. récents
août 2017
MTWTFSS
« Jul  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 
Archives