En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Suisse

A l’heure où la Commission Européenne planche pour la suppression du cash et force à nous diriger vers la carte plastique, unique modèle de nos paiements futurs pour toutes nos dépenses qui seraient bien évidemment contrôlées, existe-t-il une autre solution ?

Le Bitcoin est une première devise monétaire électronique décentralisée. Cette devise circule via Internet et possède un avantage par rapport aux autres monnaies alternatives : transmission (échanges) via un réseau (le net) sans passer par une banque ou un intermédiaire financier, ce qui réduit les coûts éventuels de transactions et le temps nécessaire à l’exécution de la transaction qui est plus rapide et rend l’opération mieux sécurisée que les transactions financières classiques.

L’utilisation du Bitcoin est planétaire, le compte ne peut pas être bloqué, et il n’existe pas de conditions préalables pour son ouverture. Pour effectuer des transactions, il est nécessaire de passer par des bourses d’échanges et recevoir des devises ou même payer des services comme le taxi, voir l’achat de biens de consommation. Les Bitcoins sont conservés dans un portefeuille électronique dont l’accès est assuré via un ordinateur ou un téléphone. La sécurité des transactions est assurée par des opérateurs rémunérés sur les Bitcoins nouvellement créés. Ces transactions sont enregistrées dans un registre tenu à la disposition du public : la transparence est donc bien supérieure aux flux financiers classiques trop souvent indétectables. Comme ce système de transactions n’est pas soumis à des règles contraignantes, les intervenants comme les entreprises pourraient l’utiliser pour effectuer des opérations sans pertes de changes, à l’instar du WIR en Suisse qui garantit ainsi une meilleure stabilité à l’économie suisse. Continuer la lecture

Oskar Freysinger, conseiller d’état (équivalent chez nous de ministre) du canton du Valais en Suisse a reçu Alain Escada, président de Civitas, dans son bureau de Sion, pour un entretien décontracté. L’élu de l’UDC, premier parti de Suisse, raconte comment le parler vrai l’a porté au pouvoir

Déjà soupçonné en Suisse d’abus sexuels sur enfant, muté à Bruxelles et de nouveau mis en cause.

Un prêtre de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X à Bruxelles a-t-il, entre 2010 et 2011, commis des attentats à la pudeur avec violences ou menaces sur des enfants et jeunes adolescents de moins de 16 ans, dans l’internat dont il avait la charge ?

Le 4 mai 2015, le tribunal correctionnel de Bruxelles avait acquitté le prêtre au bénéfice du doute après avoir estimé les preuves d’abus sexuels insuffisantes.

Le parquet avait interjeté appel; le procès s’ouvre ce matin devant la 14e chambre de la cour d’appel.

D’origine suisse valaisane, le prêtre F. mis en cause en Belgique avait déjà dû faire face en Suisse à des accusations de pédophilie. Un procès canonique l’avait toutefois blanchi encore que le tribunal ecclésiastique, s’il avait estimé les preuves insuffisantes pour le condamner, avait quand même interdit le prêtre de tout contact avec des enfants pendant dix ans. Continuer la lecture

Spécialiste reconnu des avalanches, le Suisse Werner Munter planche nuit et jour depuis trois ans sur le réchauffement climatique. Et, pour lui, l’homme n’y est pour rien!

Il y a une semaine, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) pointait une nouvelle fois d’un doigt accusateur l’homme et le CO2 qu’il produit comme principaux coupables du réchauffement climatique. Pour Werner Munter, spécialiste mondialement reconnu des avalanches, qui se penche compulsivement sur le phénomène depuis trois ans, «ces gens sont des imbéciles qui répètent en boucle des bêtises, le savent et sont payés pour!» Le Bernois nous a longuement reçus dans son appartement d’Arolla (VS) pour étayer ces accusations entre une tranche de viande séchée et deux verres de Cornalin. Son diagnostic climatosceptique, loin d’être celui d’un hurluberlu, est partagé par d’éminents scientifiques dont deux Prix Nobel. Il nous l’explique. Continuer la lecture


Au sommaire de l’émission : l’immigration, les institutions et la politique en Suisse, mais aussi le « révisionnisme » de Netanyahu, la visite d’Alain Soral en Algérie, l’émission Envoyé Spécial et les stratégies anti-Soral mises en place par le pouvoir français.

 
 
• Un parfum de scandale au Gouvernement Valls. Le premier ministre lui-même, et quelques-uns de ses ministres passés ou présents, sont en complète violation de la Constitution ! Xavier Kemlin, chef d’entreprise atypique qui s’est fait connaître pour ses plaintes contre les maitresses d’Hollandouille 1er est à l’origine de cette affaire, qui pourrait prendre de l’ampleur.
• Scandale bancaire d’HSBC Suisse. Et si ceux que l’on devrait traduire en justice n’étaient pas tant ces contribuables qui fuient une pression fiscale hors de tout sens commun, mais bel et bien les politiques et ministres qui savaient, mais n’ont rien fait pour mieux cacher leurs propres détournements ?
• Rapport annuel de la Cour des Comptes. Il est très bien fait, exhaustif, mais ne sert à rien puisque chaque année, ça recommence, et que les fraudeurs, gaspilleurs  et autres voleurs sont toujours en place. Si ce n’était pas nous qui payions au final, ce serait presque amusant comme exercice…
• Accords de Minsk. La version russe d’il y a un an visait à protéger les populations et faire de l’Ukraine un état fédéral, indépendant, neutre et respectueux de ses minorités. L’accord signé en catastrophe par Hollandouille 1er et Angela Merkel ne vise qu’à sauver le pouvoir criminel et illégal de Porochenko.
et, pour finir, les prochains rendez-vous du Parti de la France, avec des interviews de Christophe Devillers qui fera le bilan de la législative partielle du Doubs, et Thomas Joly qui nous présentera les candidatures du PDF aux prochaines élections départementales.

Quelques protections simples en cas de propagation du virus Ebola, afin de ne pas céder à la peur ou à la panique.
1. Observez la progression des cas.
2. Faites un plan
3. préparez le matériel nécessaire

des sites excellents pour se tenir informé:
http://www.infectiologie.com/site/ebo…
https://www.internationalsos.com/ebol…
http://www.mobs-lab.org/ebola.html

Plus d’infos dans les livres « Survivre à l’effondrement économique » et dans « Rues Barbares ».

Cahuzac

« J’ai rencontré les deux juges aujourd’hui. Je leur ai confirmé l’existence de ce compte et je les ai informés de ce que j’avais d’ores et déjà donné les instructions nécessaires pour que l’intégralité des actifs déposés sur ce compte, qui n’a pas été abondé depuis une douzaine d’années, soit environ 600.000 €, soient rapatriés sur mon compte bancaire à Paris. A Monsieur le Président de la République, au Premier Ministre, à mes anciens collègues du gouvernement, je demande pardon du dommage que je leur ai causé. A mes collègues parlementaires, à mes électeurs, aux Françaises et aux Français j’exprime mes sincères et plus profonds regrets. »

Jérôme Cahuzac, ministre du budget de François Hollande jusqu’au 19 mars dernier

source Thomas Joly


Le rectorat a refusé d’accueillir le polémiste français et proche de Dieudonné. Un conseiller municipal s’insurge
Image: DR

L’Université censure-t-elle Alain Soral? Laurent Leisi, conseiller municipal MCG, s’interroge. Le rectorat vient de refuser la location d’une de ses salles de conférence à l’écrivain polémiste français.«Je défends la liberté d’expression et j’estime que ce monsieur, bien que controversé, est légitime» explique l’élu . « Son dernier livre est un best-seller et que l’on soit partisan ou non de ses idées, il suscite le débat. »

Alain Soral, transfuge du parti communiste puis membre du Front-national, s’était associé à Dieudonné pour présenter des listes « antisionistes » aux élections européennes. Antiféministe, critique du «communautarisme gay», l’écrivain a été condamné en 2006 pour « incitation à la haine raciale ». Continuer la lecture

Grégory Logean fustige la création d’une « section gay » de l’UDC dimanche à Zürich.

Le co-président des Jeunes UDC du Valais romand dénonce « une infiltration du lobby homosexuel au sein du parti agrarien ». L’hérémensard souligne que « les Jeunes UDC du Valais romand –tout comme l’UDC Valais- veilleront à ce que la tumeur ne se propage pas » et préconise une « chimiothérapie » appropriée : « retirer à ce groupe indépendant le logo UDC qui est une marque de qualité et de ligne politique claire. »

Le président des « Gay UDC », Beat Feurer, sous-entend dans un communiqué publié dans la nuit de mardi à mercredi que Grégory Logean est un homosexuel refoulé (le fameux « c’est celui qui le dit qui y est » très en vogue chez les militants homos). Il l’invite à se « faire soigner chez un psychiatre local ». Imaginez la polémique si le co-président des Jeunes UDC du Valais romand avait invité Beat Feurer à consulter un psychiatre comme l’OMS le préconisait avant 1992…

De son côté, l’UDC refuse que le groupuscul (40 personnes environ) n’utilise son logo et ne se qualifie de « section » de la formation partisane. Le conseiller fédéral Oskar Freysinger s’en félicite et soutient le co-président des Jeunes UDC du Valais.

Grégory Logean avait taxé l’année dernière l’homosexualité de « comportement déviant ».
Continuer la lecture


La Suisse n’est pas seulement le pays de la neutralité, du chocolat et des débats policés. Jack Lang l’a appris à ses dépens mardi soir par la télévision suisse TSR, où il était invité à débattre sur la question : “La Suisse doit-elle donner Polanski aux Américains ?”.

Via Fdesouche

Une cour d’appel de Californie a rejeté jeudi la demande du cinéaste Roman Polanski, accusé de « relations sexuelles illégales » avec une mineure en 1977, de pouvoir être jugé par contumace, ouvrant la voie à son extradition vers les Etats-Unis. Une précédente requête avait déjà été rejetée par un juge de Los Angeles en janvier dernier.

Le cinéaste avait été arrêté à son arrivée en Suisse en septembre 2009. Après plusieurs mois passés derrière les barreaux, le cinéaste est aujourd’hui assigné à résidence dans son chalet suisse, dans l’attente d’une éventuelle extradition aux Etats-Unis. Les autorités suisses avaient indiqué en février qu’elles ne statueraient pas sur l’extradition du cinéaste franco-polonais avant une décision définitive de la justice américaine sur un jugement par contumace.

La décision de la cour d’appel du 2e district de Californie ouvre donc la voie à cette extradition, même si les autorités hélevétiques avaient averti que la procédure pourrait prendre jusqu’à un an, compte tenu des différents recours susceptibles d’être engagés par le cinéaste.
Continuer la lecture

DH: Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a adopté jeudi à une courte majorité une résolution condamnant l’islamophobie

Cette résilution condamne également le « profilage ethnique et religieux des minorités musulmanes » ainsi que l’interdiction des minarets. Le texte sur « la diffamation des religions« , proposé par le Pakistan au nom de l’Organisation de la conférence islamique (OCI), a été adopté à une courte majorité de 20 voix contre 17. Huit des 47 pays siégeant au Conseil se sont abstenus.

L’Union européenne et les Etats-Unis, qui se sont fortement opposés à cette adoption, ont qualifié la résolution d' »instrument de division« .

La résolution a été défendue par l’ambassadeur pakistanais Zamir Akram, qui a estimé qu’elle était destinée à « protéger contre l’antisémitisme, la christianophobie et l’islamophobie« .

« Des références spécifiques à l’islam et aux musulmans reflètent une situation regrettable dans certaines parties du monde où les Musulmans sont ciblés« , a-t-il ajouté.

La résolution exprime ainsi une « vive inquiétude » à propos de « l’intensification de la campagne de diffamation des religions et de l’incitation à la haine religieuse en général, notamment du profilage ethnique et religieux des minorités musulmanes depuis les tragiques événements du 11 septembre 2001« .

En outre, elle « condamne énergiquement (…) l’interdiction de construire des minarets* et d’autres mesures ‘discriminatoires’ prises récemment« , dans une allusion claire à la Suisse où un référendum en ce sens a été tenu le 29 novembre.

Celles-ci constituent des « manifestations d’islamophobie profondément contraires aux obligations internationales découlant des droits de l’Homme en ce qui concerne la liberté de religion« , ajoute le texte.

*Il s’agit du code de l’urbanisme suisse. Les Suisses ne veulent pas de minarets comme les Pakistanais ne veulent pas de chalets ni d’églises.

Source…

NWOPar Dieter Sprock

Pendant des mois, la Suisse a été bombardée de forts reproches de la part des USA et de certains cercles de la gauche allemande à cause de son système financier fédéraliste. Les médias allemands ont publié un flot d’articles de propagande offensant les Suisses et visant à faire croire que le système financier suisse et le secret bancaire étaient respon­sables de la crise financière actuelle. L’absurdité de ces reproches est évidente.

Je suis naturellement bien loin d’excuser des affaires de banques malhonnêtes. Là où elles ont eu lieu, il faut demander des comptes aux responsables.
Si l’on analyse les attaques américaines et allemandes de façon impartiale, on constate pourtant que le secret bancaire et l’équité fiscale ne servent que de prétextes.
Tout citoyen s’engageant de manière honnête en faveur de la justice et la paix dans le monde frémit quand il voit les USA et le SPD attaquer la Suisse tout en se référant à la justice fiscale et la protection de leur population appauvrie, voire des pays en voie de développement. C’étaient cependant les USA, assistés par le parti social-démocrate d’Allemagne, qui avaient octroyé au monde un système économique dont les guerres ont laissé une immense trace de sang et dont le déclin ruine nombre de gens sur le plan économique et humain.

Schröder et son complice Fischer ont soutenu les bombardements qui ont ramené la Yougoslavie à l’âge de pierre. Les guerres en Afghanistan et en Irak ont également commencé sous leur régime et avec l’assistance de l’Allemagne. Sous Schröder et ses vassaux, qui font d’ailleurs toujours partie du gouvernement et aspirent au pouvoir lors des prochaines élections, l’économie sociale du marché a été définitivement transformée en un capitalisme féroce sans limites. Et l’on voudrait maintenant nous faire croire que nos attaquants allemands actuels le font par souci pour leur propre population et en particulier ses couches les plus défavorisées?
Continuer la lecture

Connexion
Com. récents
Art. récents
février 2017
MTWTFSS
« Jan  
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728 
Archives