En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

soral

La maçonnerie mondialiste à l’œuvre.

Apparemment les cercles mondialistes ne semblent pas se contenter de la nomination d’un ancien membre de la triplette Young Leader, Rothschild, Bilderberg, à la présidence française. Celui qui pourrait être tout prochainement nommé Premier ministre n’est autre que le maire du Havre, juppéiste de longue date, Édouard Philippe. C’est en tout cas ce qu’annoncent de nombreux médias.

 

En 2016, il avait participé à la réunion de la maçonnerie mondialiste Bilderberg. Il semble qu’Emmanuel Macron ait son nom en tête depuis longtemps. On peut supposer que ce choix lui a été imposé par les cercles mondialistes qui ont besoin d’un tandem qui leur est fidèle à 100 %.

D’après le Grand Maître franc-maçon italien Gioele Magaldi, Emmanuel Macron serait effectivement initié à la franc-maçonnerie. Il appartiendrait aux loges « Fraternité Verte » et « Atlantis Aletheia ». Il y a une véritable démonstration de force de la maçonnerie locale et mondialiste. En avril dernier, sept obédiences maçonniques avaient appelé à voter contre le Front national.

Il faut dire que le jour de son élection, Emmanuel Macron avait déjà mis tout le monde dans le bain avec sa mise en scène de la Pyramide du Louvre. D’après le franc-maçon Serge Moati, « Macron est devenu président en marchant vers la lumière ».

Pour comprendre l’emprise de la franc-maçonnerie sur le pouvoir en France, rien ne vaut un petit résumé d’Alain Soral sur la question :

Source: E&R


Le mardi 7 juin 2016, le président russe Vladimir Poutine a prononcé une allocution lors du forum intitulé « Nouvelle ère du journalisme : adieu aux grands médias internationaux », qui a lieu à Moscou et réunit des experts des médias de 30 pays différents – dont la France.

Alain Soral, qui donnera une conférence à Moscou le 10 juin 2016, était présent.

Au colloque « Les nouveaux terrains de l’antisémitisme » organisé par le Musée d’art et d’histoire du judaïsme et la Bibliothèque nationale de France en mars 2016, le journaliste sioniste Frédéric Haziza a poursuivi son opération de manipulation de l’opinion concernant Alain Soral et Dieudonné, toujours avec le même objectif cousu de fil blanc (et bleu) : associer la critique d’Israël et des élites juives françaises au salafisme égorgeur et à l’antisémitisme. Rappelons que la BnF est une institution sous tutelle du ministère de la Culture et que Haziza officie sur le service public via La Chaîne parlementaire. Une conférence parrainée par les pouvoirs publics donc, dont on se demande s’ils ne vont pas très prochainement, galvanisés par le petit dictateur Valls, pénaliser purement et simplement l’antisionisme pour achever la prise de contrôle de la France par une puissance étrangère…

Avec 905 000 vues au 1er mars 2016, qui peut dire qu’on est encore dans la confidentialité ? Le micro des médias dominants a beau être coupé, sur ordre des Autorités Supérieures devant qui tout le monde se couche , bientôt un million de Français auront entendu l’analyse « interdite » d’Alain Soral sur les événements tragiques du 13 Novembre, ce vendredi noir français.

Un million de vues, cela semble peu par rapport à l’audience du journal de 13 Heures de Jean-Pierre Pernaut et ses six millions de fidèles (six millions, six millions !), ou à celle du 20 Heures de David Pujadas… dont on dit que le nouveau directeur de l’Information du groupe de télévisions publiques, Michel Field , proche de François Hollande, a demandé la tête, qui pencherait un peu trop à droite, pour la remplacer par celle de Laurent Delahousse. Un million, c’est aussi le nombre de Français qui regardent le Grand Soir 3 de Patricia Loison, en tout cas plus que les 600 000 fidèles du Grand Journal de Maïtena Biraben, dont Bolloré veut se débarrasser…

Les élections présidentielles approchent, les têtes valsent : imaginez, si même le Système cherche à dégager des « Pujadas » et des « Biraben », ce qu’un Soral peut symboliser pour lui !

Certes, les 900 000 vues sont un cumul depuis sa mise en ligne le 24 novembre 2015, mais l’Internet fonctionne sur du temps long, appelons ça de l’information durable. Au-delà des chiffres, le plus intéressant dans cet événement à l’échelle du Net, c’est que cette analyse, comme les précédentes, ne se démonétise pas, alors que la plupart des discours en ligne sont biodégradables. C’est la base du succès grandissant d’Alain Soral et de son site d’information. On n’est pas là pour se jeter des fleurs, mais on est tellement attendus au tournant que le moindre faux pas informationnel nous vaudrait des tombereaux de quolibets méprisants.

Nous, on n’a pas le droit à l’erreur.

Dans le grand marché désormais mondialisé de l’information, où règne la concurrence impitoyable des interprétations (dont la validité se juge sur la durée), un site Internet, s’il est pertinent, peut rivaliser avec un gros média, par exemple lemonde.fr, la machine en ligne du groupe éponyme et numéro un de la propagande. Les moyens – une rédaction pléthorique (400 journalistes en papier et en ligne), des articles relayés quasi-automatiquement par une multitude de médias peu regardants – sont incomparables. Mais le miracle s’accomplit : le David non-aligné rivalise d’intelligence avec le Goliath du Système.

Tout ça pour dire quoi ? Que la dissidence sérieuse est une réalité, qu’elle travaille dans l’ombre mais avec une visibilité croissante, ce que nos adversaires proclamés démontrent chaque jour par la négative en durcissant la répression. Car on ne sort pas les bazookas contre une mouche. On mesure la pertinence d’une analyse sur un point brûlant de l’actu par le degré de violence des réactions qu’elle suscite. Sauf que la réponse ne vient pas des médias, qui se taisent (on attend toujours un débat loyal), mais de la « justice »…

Pourtant, la censure pure et simple d’un livre ( Dialogues désaccordés ) – une énormité qui n’a pas fait hurler les parangons habituels de la Liberté d’Expression du Ve arrondissement parisien, où niche l’intelligentsia, prouvant par là-même leur escroquerie fondamentale et leur veulerie – fait survendre le livre en question. La répression se retourne contre les oppresseurs.

En attendant le triomphe de la Vérité et de la Morale (on peut rêver), n’hésitez pas à soutenir notre résistance intellectuelle, à coups d’achats de livres de qualité. Les ouvrages édités par Kontre Kulture ne sont pas ceux dont l’édition mainstream ne veut pas, mais ceux qu’elle ne peut pas diffuser. Dès que la teneur en vérité d’un manuscrit dépasse la dose prescrite, il ne passe pas les barrages et arrive vers la dissidence.

Justement, les Conseils de lecture du mois viennent de sortir, une excellente occasion de jeter un œil gourmand sur nos nouveautés, qui seront peut-être interdites un jour !

Source: egaliteetreconciliation.fr

La cour d’appel de Paris a confirmé mercredi la condamnation de l’essayiste d’extrême droite Alain Soral à 2 000 euros d’amende [en réalité, 10 000 euros au total, NDLR] pour avoir injurié et diffamé le vice-président du Front national Louis Aliot, dans une vidéo publiée sur son site Internet.

En première instance, le tribunal avait aussi condamné Alain Soral à verser à Louis Aliot 2 000 euros de dommages et intérêts et 3 000 euros pour les frais de justice, solidairement avec le directeur de la publication du site « Égalité et réconciliation », condamné au pénal à 1 500 euros d’amende avec sursis. Continuer la lecture

Malhonnêteté Arte: La chaîne de référence prise en flagrant délit de tricherie


Interview d’Alain Soral par la chaîne Arte… par ERTV

La chaîne franco-allemande Arte est venue interroger Alain Soral à Paris pour un reportage sur le thème de la « théorie du complot ». Les images obtenues ont été diffusées dans l’émission Yourope du 18 avril 2015, intitulée « Absurdité ou réalité ? Zoom sur les théories conspirationnistes qui prospèrent en Europe ». Sans surprise, le montage tente de nuire au président d’Égalité & Réconciliation. Fort heureusement, ERTV a contre-filmé l’interview, permettant ainsi de rétablir la vérité sur les propos d’Alain Soral…

3 mois de prison avec sursis requis contre le président d’Egalité et Réconciliation

Le verdict du procès Alain Soral / Frédéric Haziza a été mis en délibéré au 21 novembre. 3 mois de prison avec sursis et 10 000€ ont été requis contre le président d Egalité et Réconciliation. Malheureusement les avocats de la partie civile n’ont pas souhaité répondre à nos questions.

Pour laisser un commentaire : http://www.agenceinfolibre.fr/proces-…

La tribune est publiée par le Huffington Post France dont la directrice éditoriale est Anne Sinclair :
« Eric Zemmour est passé de son statut de journaliste à celui de militant de la haine, du révisionnisme et de la réhabilitation de Pétain.

On connaissait déjà ses dérapages racistes sur les Arabes et les Noirs. On connaissait déjà sa haine de l’autre, de l’étranger, du métèque, de l’homosexuel, de la femme… Continuer la lecture

Alain Soral commente l’actualité politique française et internationale, puis présente les nouveautés, éditées et distribuées par Kontre Kulture, pour le mois de mai 2014.

Commentaires de l’actualité :

Hommage à l’employé de la librairie Decitre ; soutien à Marion Sigaut, lâchée par Nicolas Dupont-Aignan ; vidéos du mois : pourquoi c’est si lent ?! ; Finkielkraut académicien ; Poutine contre le Nouvel Ordre mondial ; la lutte contre la « haine » : vers la dictature.


Conseils de lecture :

Source: KontreKulture

dieudonne

Entretien réalisé par Nicolas Gauthier.

En ces temps de fausses rébellions et d’indignés en peau de lapin, que vous inspire le suicide de Dominique Venner qui, c’est le moins qu’on puisse dire, aura mis sa peau au bout de ses idées ?

D’abord, contrairement aux petites ordures de gauche de l’entourage de Mélenchon qui se réjouissent, par exemple, de la chute et de la blessure de Marine Le Pen, je n’aime pas trop rire ni ironiser sur la souffrance réelle d’autrui. Pour moi, la fin ne justifie pas les moyens… Vous imaginez donc bien que le suicide romain – qui nous rappelle l’acte d’un Mishima – d’un homme de conviction, même si ses convictions n’étaient pas tout à fait les miennes, m’inspire le plus grand respect. Ce sont les actes qui permettent de juger les hommes, et on n’imagine pas, malheureusement, un Daniel Cohn-Bendit se faire hara-kiri pour expier quarante ans de mensonges et de trahison politique !

Manifestement, Dominique Venner entendait provoquer un électrochoc au sein de la population. Croyez-vous qu’un pareil déclic puisse advenir et présenter une éventuelle efficacité politique ?

Malheureusement, non. Dominique Venner représentait une génération d’hommes et un combat des années soixante que peu de gens peuvent comprendre aujourd’hui, et ce d’autant plus que les médias nous abreuvent d’informations mondiales et spectaculaires de tous ordres – politiques et météorologiques – afin que plus rien n’ait de sens et que tout soit très vite oublié…

Le geste de Dominique Venner ne sera donc compris que par le petit nombre des gens conscients qui ont déjà compris. Les autres, l’immense majorité des soumis, n’y verront que « le bon débarras d’un vieux con d’extrême droite » et sont déjà passés à autre chose…

Dans votre mouvement, Égalité et Réconciliation, vous menez un combat politique qu’on peut donner pour «parallèle» à celui naguère conduit par le défunt. Lui estimait manifestement que tout était peu ou prou foutu. Êtes-vous sensible à ce «romantisme du désespoir», ou vous placez-vous dans une optique plus «optimiste» ?

Comme Dominique Venner le disait lui-même, « être c’est vouloir » : l’histoire, qui est une totalité en cours, ne s’arrête par définition jamais, et la notion de « fin de l’histoire », qu’elle soit de gauche (avec l’illusion communiste du marxisme scientifique) ou de droite (avec la naïve arrogance d’un libéralisme intégral à la Fukuyama) n’a pour moi aucun sens. Venner a décidé, par son geste, à la fois de sortir de l’histoire – le combat – et d’entrer dans l’histoire, par le parachèvement de son œuvre, sans doute parce qu’il était fatigué et que le monde qu’il avait chéri et qui l’avait fait, avait, c’est vrai, totalement disparu…

Moi, je suis un Français de la banlieue des années soixante, mes nostalgies, mes valeurs, mes craintes et mes espoirs ne sont donc pas les mêmes, même si je partage une bonne part de son constat sur la France… Je n’ai donc le droit, à mon âge, ni au repos ni au désespoir !

Et, pour être fidèle à cette même idée qu’il avait fait sienne de la vie pour le combat et l’honneur, je me dois de continuer le mien avec des compagnons de route que lui-même, à cause de son âge et de son parcours, ne pouvait apprécier ni comprendre… Je pense, vous l’aurez deviné, entre autres à Dieudonné, un combattant pour moi tout aussi respectable que Dominique Venner, et de la même trempe, mais que Dominique Venner, pour des raisons de génération, ne pouvait pas rejoindre. Le combat continue donc, toujours le même, toujours différent, toujours recommencé…

Paix à son âme et bien à vous,

Alain Soral

Face aux menaces faites par certains individus, qui ne cachent même plus leur haine de tous ceux qui entendent résister au projet mondialiste, Franck apporte son soutien à DIEUDONNE, SORAL et SEBA

Dans ce combat qui est aussi le nôtre nous savons qu’il est vital d’ignorer nos différences et de regrouper nos forces face à l’ennemi principal. Soutenir ceux qui ont le courage de lutter à visage découvert est un devoir que Franck et son équipe n’oublient pas.

La France catholique et royale renaîtra un jour c’est certain. Encore faut-il qu’elle continue d’exister.

Hauts les cœurs ! Nous les aurons !

Franck ABED

Connexion
Art. récents
mai 2017
MTWTFSS
« Apr  
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 
Archives