En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

sionisme

Français musulman et patriote,
je voterai Marine Le Pen aux élections présidentielles.

Une grande partie de mes coreligionnaires y voient une contradiction insoluble, usant d’un argumentaire qui est souvent une pure émanation de la longue mainmise du socialo-sionisme sur les esprits de cet électorat de remplacement que furent (et sont encore) les immigrés (et leur descendance) du Maghreb et d’Afrique subsaharienne pour la gauche parlementaire abandonneuse de sa base ouvrière depuis sa conversion libérale (1983 : virage de la rigueur, 1984 : création de SOS Racisme).

Toutefois, j’entends également des Français musulmans de bonne foi, aimant sincèrement leur pays – n’en déplaise à Éric « ex-Crémieux » Zemmour – prêts à voter Front national mais rebutés par certaines saillies islamocritiques un peu faciles de Marine. Je leur dis qu’il est parfois difficile de lui donner tort tant nous, Français musulmans, n’avons pas fait grand-chose pour nous rendre respectables aux yeux du camp national.

D’abord, je rappelle que traditionnellement les « musulmans » votent en masse pour le PS (86 % d’entre eux ont voté Hollande en 2012) ; ensuite, par facilité, désorganisation ou médiocrité chaque clan ethnique (Marocains, Algériens…) ou idéologique (Frères musulmans, salafistes…) au sein de cette abstraction qu’est la communauté musulmane s’est peu ou prou maintenu sous des influences étrangères suivant souvent un agenda contraire aux intérêts nationaux (réseaux FLN, Makhzen marocain, œuvres « bienfaitrices » qataro-saoudiennes…) ; enfin, quand bien même les esprits lucides ont compris que les attentats qui frappent la France sont pilotés par les services des États profonds impériaux, pour beaucoup exécutants et commanditaires sont de confession musulmane point barre, c’est là autant de coups de boutoirs contre la réconciliation nationale.

Par conséquent, je crois qu’il est plus que temps que les musulmans fassent eux-mêmes un peu le ménage dans leurs rangs notamment en s’autonomisant économiquement et intellectuellement, ce qui implique de rompre avec les influences précédemment citées, mais aussi en ne laissant plus voie au chapitre aux extrémistes de tout poil (quiétistes ou pas), ils sont un fardeau pour nous, leur autisme théologique et leur inculture crasse font d’eux (à l’insu de leur plein gré) des agents de déstabilisation et les jouets désignés de toutes les manipulations profondes ; en un mot, Français musulmans, chassons les brebis galeuses et montons le niveau, il en va de notre survie (physique) ! Continuer la lecture

Véronique Lévy, sœur du philosophe va-t-en-guerre, a révélé la face cachée de son frère Bernard-Henri dans une interview au magazine people Paris Match, paru en avril 2015.

L’entretien, bien qu’il soit axé sur la vie spirituelle de Véronique Lévy, n’en dévoile pas moins des facettes jusque-là inconnues du porte-voix de l’Internationale sioniste en France. «Mes frères (Bernard-Henri et Philippe, ndlr) parlaient trop souvent de la Shoah et cela m’agaçait», affirme Véronique Lévy qui s’est convertie au christianisme.

Elle rappelle les propos que son père lui tenait lorsqu’elle était petite : «Tu fais partie d’une des familles juives les plus anciennes», lui disait-il, fier de sa descendante hébraïque. Une fierté que Bernard-Henri Lévy a également héritée de son arrière-grand-père, qui fut rabbin, contrairement à son père «très laïque», raconte Véronique Lévy. Bernard-Henri Lévy a donc grandi avec le traumatisme de l’holocauste, puisque, affirme sa sœur, il en faisait un sujet de débat quotidien avec son frère et le reste des membres de sa famille. Continuer la lecture

La journée du Symposium des Australiens pour la Palestine : « Dans l’oeil de la tempête : la Palestine et les nouveaux médias » a eu lieu à Melbourne, en Australie, au Centre de conférence Telstra le jeudi 31 mars 2016. Les conférenciers Ali Abunimah et Ramzy Baroud (par la vidéo dont la transcription peut être lue plus bas) y sont intervenus.

Bonjour à tous, je m’appelle Ramzy Baroud. Je suis un auteur et journaliste palestinien. Je suis né et j’ai grandi dans la Bande de Gaza. Je suis né dans le camp de réfugiés de Nuseirat. C’est le plus grand en superficie de la Bande de Gaza et le second en termes de population après le camp de réfugiés de Jabalia Les habitants de Nuseirat viennent de villages qui furent dépeuplés en 1948 après l’attaque, la guerre et le nettoyage ethnique de la Palestine il y a 68 ans. La plupart des villageois qui vivaient dans le sud de la Palestine furent soit expulsés, soit ont réussi à s’enfuir et à se réfugier à Gaza. Voilà d’où viennent la plupart des réfugiés.

En 1948, il y avait environ 200 000 réfugiés dans la Bande de Gaza, aujourd’hui la population est d’environ 1,8 millions, dont la grande majorité sont des réfugiés et leurs descendants. Il y a bien sûr des camps de réfugiés en Cisjordanie, au Liban, en Syrie et à travers tout le Moyen-Orient. Leur histoire est celle que nous, Palestiniens avons tous en commun. Nous, les Palestiniens somment unis par de nombreux aspects de notre vie, par la culture, par l’histoire, par le sang, par tant d’autres aspects, mais nous sommes aussi unis par notre histoire originelle, par ce que nous appelons notre …. (en arabe) notre souffrance, notre douleur, ce qui nous est arrivé en 1948. La Palestine a été ethniquement nettoyée et une nation totalement différente est venue d’Europe et d’autres parties du monde, et s’est emparée de notre patrie. Et pendant 68 ans le Moyen-Orient n’a pas connu de réelle stabilité à cause de ce péché originel, auquel personne n’a jamais essayé de remédier, pas de façon juste du moins.

C’est comme une plaie purulente, qui a non seulement favorisé l’instabilité et les conflits et la guerre sur la terre de Palestine mais aussi au Moyen-Orient dans son ensemble, je doute qu’il y ait un seul conflit au Moyen-Orient qui ne soit d’une manière ou d’une autre lié à la Palestine. Et bien sûr,

Israël est impliqué dans la plupart de ces conflits, Israël a envahi pas seulement la Palestine, et l’a nettoyée de ses habitants, mais a aussi envahi le Liban, envahi l’Égypte, occupé le Sinaï, envahi la Syrie, occupé le Golan, envahi la Jordanie et ainsi de suite.

 C’est un pays qui a été crée par la guerre, et le nettoyage ethnique et le sang, depuis lors il s’est juré de devenir cette nation guerrière, il s’est convaincue qu’il était intrinsèquement incapable de vivre en paix avec ses voisins.

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a répété cette fausse analogie, très récemment vraiment, en février plutôt, lorsqu’il a décrit Israël comme une villa dans la jungle, Ehud Barak a utilisé ce terme, d’autres l’ont utilisé, nous sommes une villa dans la jungle, Israël est ce paradis, qu’ils doivent construire des clôtures, des murs, dont ils doivent s’entourer à cause des bêtes sauvages. Vous savez, la terminologie israélienne est extrêmement, extrêmement avilissante pour ses voisins. Les Palestiniens sont des cafards, sont des bêtes, et tout ceci remonte à la fondation d’Israël. Cette terminologie n‘est pas nouvelle, elle n’est pas liée aux attentats suicides, elle n’est pas liée aux roquettes tirées de Gaza, à rien de tout ça. Leur perception, qu’ils ont apportée avec eux d’Europe est vraiment plutôt fasciste et raciste depuis le tout, tout début.

C’est la même mentalité raciste et fasciste qui a fondamentalement inspiré le discours de dirigeants israéliens précédents, Golda Meir, par exemple, quand elle nia l’existence des Palestiniens, « non pas que nous soyons venus et ayons pris le pays de quelqu’un d’autre, » a-t-elle dit, « les Palestiniens n’existaient pas ». Ce postulat, vous savez, que les Palestiniens n’existent pas, a été répété et l’a encore été récemment, en fait dans les débats des primaires américaines, et ce n’est pas qu’ils ne reconnaissent pas que nous existons en tant qu’individus, que Ramzy Baroud n’est pas qui il dit être, ils ne nous voient pas tous comme constituant un peuple, une nation, nous avons été inventés, comme cela a été dit parfois, que nous sommes cette nation fabriquée, nous sommes des bédouins, des nomades, et ainsi de suite. Cela a contribué au processus de déshumanisation. Continuer la lecture


Discours de Youssef Hindi
(écrivain et historien marocain) sur  « Le terrorisme : instrument du Choc des civilisations au service du sionisme »,
au colloque Civitas sur la guerre au Proche-Orient à l’immigration et au terrorisme en Europe, à Paris le samedi 19 mars 2016.

Le 12 Février 2016, dans une interview sur la chaîne Saoudienne Al-Arabya, Elie Hatem déclare que « Marine le Pen s’est rapprochée de la franc-maçonnerie et du sionisme pour dédiaboliser le Front National ».
Elie Hatem est le conseiller politique de Jean-Marie le Pen, son avocat, ainsi que l’avocat de L’Action Française, le groupe nationaliste et royaliste.

Il est très bizarre qu’une personne russophile, proche de Jean-Marie Le Pen et de l’Action Française aille faire un entretien sur une chaîne de télévision saoudienne, et prône un rapprochement des catholiques avec les musulmans, disant même que l’Islam est un vaccin contre l’athéisme, et que grâce à l’Islam, la France sera sauvée.
Bizarre ? Pas tant que ça ! Surtout lorsqu’on connait les thèses d’Alexandre Douguine, le conseiller politique de Poutine, sur le rapprochement entre chrétiens et musulmans : les partisans de l’Eurasisme ne font que suivre le maître.

 

L’association Culture Populaire recevra Youssef Hindi et Jean-Michel Vernochet le samedi 12 mars 2016 à 15h à Nice pour une conférence sur le thème : « Sionisme : le plan messianique. »

Thème de la conférence

Youssef Hindi est historien, il est l’auteur de : « Occident et islam : Sources et genèse messianiques du sionisme »

Loin de l’histoire officielle du sionisme le décrivant comme un projet et une idéologie politique athéistes qui seraient nés au XIXe siècle, Youssef Hindi présentera la thèse centrale de son ouvrage sur les origines mystiques, jusqu’ici méconnues, du projet sioniste et de la stratégie du Choc des civilisations ; projet messianique dont la naissance remonte au XIIIe siècle. Il fera, durant son exposé, un déroulé historique, des origines du messianisme actif à nos jours, en terminant sur ses implications géopolitiques. Continuer la lecture

L’association Culture Populaire recevra Youssef Hindi et Jean-Michel Vernochet le samedi 12 mars 2016 à 15h à Nice pour une conférence sur le thème : « Sionisme : le plan messianique. »

 

Thème de la conférence

Youssef Hindi est historien, il est l’auteur de : « Occident et islam : Sources et genèse messianiques du sionisme »

Loin de l’histoire officielle du sionisme le décrivant comme un projet et une idéologie politique athéistes qui seraient nés au XIXe siècle, Youssef Hindi présentera la thèse centrale de son ouvrage sur les origines mystiques, jusqu’ici méconnues, du projet sioniste et de la stratégie du Choc des civilisations ; projet messianique dont la naissance remonte au XIIIe siècle. Il fera, durant son exposé, un déroulé historique, des origines du messianisme actif à nos jours, en terminant sur ses implications géopolitiques.

Jean Michel Vernochet est écrivain, essayiste, journaliste et géopolitologue français. Il fera une introduction sur la situation politique en Israël et en Palestine. La dimension messianique du sionisme le plus ultra, incarné par le Likoud au pouvoir, apparaît régulièrement dans les prises de position, les déclarations et les indiscrétions de ses chefs. Ainsi, exemples à l’appui, souligner la dimension eschatologique des politiques poursuivies par les dirigeants hébreux ne relève pas d’un banal fantasme conspirationniste mais d’une réalité objective. En un mot, tout le projet sioniste de construction d’un État juif tendant à l’homogénéité ethnique, est dès l’origine un projet messianique, celui de la construction d’un Grand Israël en accomplissement d’une hypothétique promesse divine.

 

Réservation obligatoire sur le site de Culture Populaire à l’adresse suivante :

http://www.cultpop.fr/evenements/conference-vernochet-hindi/

 

Cette conférence sera suivie d’une séance de questions du public et d’une séance de dédicace d’ouvrages des deux auteurs. L’association Culture Populaire, en partenariat avec les éditions KONTRE KULTURE mettra à votre disposition toute une série d’ouvrages en vente libre, ainsi qu’un espace vente / exposition de tableaux par nos artistes maison. Un espace rafraichissements sera également à votre disposition. L’organisation se réservant le droit d’entrée, une participation au frais d’organisation de 7 euros vous sera réclamée. Vos données personnelles resteront strictement confidentielles.

IMPORTANT : Pour des raisons de sécurité vous serez informés par mail du lieu de l’événement 48h avant.

 

La bande-annonce de l’événement :


Continuer la lecture

Plusieurs milliers de personnes se sont réunies dimanche à Paris, à l’appel de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), pour soutenir Israël et son « droit à se défendre » face aux attaques « terroristes » palestiniennes.

« Israël a le droit d’exister. Quand on ne reconnaît pas à un pays le droit de se défendre face aux attaques au couteau, au fusil, aux voitures béliers, alors c’est qu’on ne reconnaît pas sa légitimité », a déclaré le président de l’UEJF, Sacha Reingewirtz, à la tribune ornée d’une banderole « Français et Israéliens unis face au terrorisme ». « J’aime Israël et je veux pouvoir le dire sans être traité de criminel, de colonisateur, d’assassin », a-t-il lancé très applaudi.

Quelque 3000 personnes selon la police, 5000 selon les organisateurs, étaient rassemblées, certaines avec des pancartes « Se défendre est un droit », « Le terrorisme poignarde la paix », d’autres avec des drapeaux israéliens, des mouvements du Betar ou de la Ligue de défense juive. L’ambassadrice d’Israël en France, Aliza Bin Noun, a appelé à « ne pas dessiner une fausse symétrie entre les citoyens israéliens et ceux qui leur donnent des coups de couteau et les poignardent à mort ».

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Source: E&R

Marion Sigaut présentera la conférence « Du kibboutz à Voltaire » le samedi 23 mai 2015 à 14h dans les environs de Rennes.

 

Réservations : confsigrennes@francemel.fr

La demande de réservation par courriel doit obligatoirement mentionner le nombre de places demandées, l’identité de tous les participants (prénom et nom, pas de pseudonyme) ainsi qu’une adresse électronique (ou numéro de téléphone portable).

Le lieu de conférence sera indiqué par courriel la veille de l’événement.

Entrée : 7 euros, à payer sur place en espèces.

Continuer la lecture

Comment les neoconservateurs américains ont fait pression sur les partis nationalistes britanniques pour les convertir au sionisme – Traduction E&R


Nick Griffin révèle une tentative de corruption… par ERTV

Nick Griffin, homme politique britannique et leader du British National Party (BNP), a été député au Parlement européen de 2009 à 2014. Dans cette allocution de janvier 2013, il révèle comment, en 2007, les officines néoconservatrices étasuniennes ont fait pression sur les nationalistes britanniques pour leur demander deux choses : qu’ils attaquent l’islam et cessent de critiquer le système bancaire…

 

Source: Egalité et Réconciliation

L’écrivain Jacob Cohen était à Dijon le 26 septembre 2014 pour une conférence sur le thème : « Qu’est-ce qu’être antisioniste aujourd’hui en France ? »

L’intervention de Jacob Cohen :


Jacob Cohen – Qu’est-ce qu’être antisioniste en… par ERBourgogne

Les questions du public :

Jacob Cohen – Qu’est-ce qu’être antisioniste en… par ERBourgogne

3 mois de prison avec sursis requis contre le président d’Egalité et Réconciliation

Le verdict du procès Alain Soral / Frédéric Haziza a été mis en délibéré au 21 novembre. 3 mois de prison avec sursis et 10 000€ ont été requis contre le président d Egalité et Réconciliation. Malheureusement les avocats de la partie civile n’ont pas souhaité répondre à nos questions.

Pour laisser un commentaire : http://www.agenceinfolibre.fr/proces-…

On peut être « pro » ou « anti » sioniste, mais on constate que les israéliens se moquent entièrement des récriminations, des mises en garde ou des recommandations de la communauté internationale, pour tout ce qui concerne leurs politiques intérieure et étrangère.

Comme peuple souverain, ils appliquent ce qui leur semble bon pour la défense de leurs intérêts, de leur population et de leur sphère d’influence. Tel le blocus de Gaza … Continuer la lecture

Il n’y a pas plus grand mensonge, plus formidable supercherie dans l’histoire contemporaine que celle de l’entité sioniste scélérate ! Du jamais vu, lu ou entendu nulle part sur la surface terrestre. Un vrai tour de passe passe réalisé avec la complicité des loges maçonniques et auquel les élites occidentales corrompues et dégénérées feignent de croire. Toujours à se victimiser et pleurnichailler à la place de leurs victimes, en criant plus fort ! Qui croient-ils tromper ?

«Vous êtes de la communauté ? »

C’est avec ces mots qu’est accueilli toute personne qui voudrait venir voir le rassemblement des sionistes marseillais ce dimanche 27 Juillet. Le ton est donné : ceci est un rassemblement communautaire, vous n’avez pas le droit de vous en approcher et encore moins celui de le filmer de l’intérieur. Il serait en effet fâcheux de pouvoir filmer de près ces sympathiques nervis de l’entité sioniste et encore plus fâcheux d’enregistrer ce qui est réellement scandé par certains d’entre eux. Lorsqu’un drapeau de la LDJ apparait on s’empresse de le cacher aux yeux des caméras et on n’hésite pas à faire montre d’une certaine arrogance lorsqu’un journaliste s’approche : « sortez votre carte de presse ! déclinez votre identité ! » à croire que les vendeurs de jean du secteurs se sont tous transformé en agent du FBI.

Changement de ton avec l’arrivée des contre-manifestants.

L’attitude des miliciens se fit plus humble lorsque les habitants des quartiers environnants ont pris conscience de ce qui se passait sur le vieux port . le rythme s’est soudainement accéléré et le sens pratique a pris le dessus : « finalement le plus cours chemin entre le vieux port et la synagogue passe plutôt par la rue de Breteuil que par la Canebière, non ? » Et voici les quelques 2000 participants de cette gigantesque Bar-Mitzvah qui s’empressent de faire leur Alya dans leur quartiers privés sous la protection de la police de la république. Celle-ci était venu en nombre très important et s’est assez bien tenu dans l’ensemble.

Présence parmi les officiels de Zvi Ammar

Il s’agit du président de sinistre réputation du consistoire israélite de Marseille, englué directement ou indirectement dans toute une série d’affaires judiciaires dont un crime de sang : un homme de 40 ans a été abattu sur un parking devant la société de Zvi Ammar le 8 novembre 2007 deux hommes en scooter. Il s’agissait d’un cadre commercial employé par une société monégasque qui sortait d’un rendez-vous au siège d’International Sport Fashion, la société de Sylvain « Zvi » Ammar, président du Consistoire israélite de Marseille. Les auteurs de cet assassinat sont toujours recherchés. Zvi Ammar et son frère se voient reprocher d’avoir modifié l’état des lieux du crime, et d’être intervenus sur l’état de certaines pièces à conviction. Une somme de près de 400 000 euros en espèces, retrouvée sur place, pourrait avoir joué un rôle central dans cette affaire.

C’est tout ? non non :

Zvi Ammar est par ailleurs mis en examen pour abus de biens sociaux et blanchiment, mais n’a pas fait l’objet d’un redressement fiscal.
Il est aussi mis en examen avec son frère et deux autres associés après une plainte déposée par la société Kaufmann et Broad pour une tentative présumée d’obstruction abusive autour d’un projet immobilier.

Vous en voulez encore ? ok :

Zvi Ammar est également connu comme le plus grand marchand de sommeil de Marseille ! Propriétaire de plusieurs hôtels et hôtels meublés sur le cours Belzunce et rue de la Fare, il a défrayé la chronique lors de la fermeture de l’hôtel Bardo et de sa condamnation pour cause d’insalubrité. Son empire s’étant du cours Belzunce –où il possède plusieurs boutiques qui écoulent la marchandise bas de gamme fournie par la sté Svitex- au maghreb.

C’est derrière ce genre de personnage que les sionistes marseillais ont célébré le massacre des innocents ce dimanche 27 Juillet à Marseille.

Un reportage de :
Georges Profonde
Alexandre Nouh
et Emile2Mars.

Source: ER Marseille

Connexion
Art. récents
avril 2017
MTWTFSS
« Mar  
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Archives