En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Réinfo

Bienvenue pour ce nouveau numéro de Réinfo, le journal d’information du Parti de la France, du 23 janvier 2017.

Au sommaire de ce numéro : 

• 11e marche pour la vie : Le Parti de la France était mobilisé ce dimanche pour la 11e édition de cette manifestation. Notre équipe a ramené quelques images.

• Le gouvernement Cazeneuve sous dogmatisme idéologique : ce syndic de faillite qui a pris pour cible la famille : le délit d’entrave à l’avortement, le contrôle des écoles libres, l’assouplissement de la classification des films à caractère pornographique ou violent, voilà les derniers objectifs prioritaires du gouvernement Cazeneuve.

• Un nouveau président pour le Parlement européen. C’est Antonio Tajani qui a été élu pour deux ans et demi. Candidat de la droite, il n’est pas celui que le système voulait voir à la tête du PE.

• Donald Trump est le 45e Président des États-Unis. Et il ne lâche rien. Malgré l’attitude des médias américains, de l’establishment et des agences de renseignement américaines et occidentales, il a redonné les grands axes de son mandat, sans concession et il a déjà signé son premier décret, pour la suspension l’Obama-care.

Et pour finir, l’actualité du parti de la France et les prochains rendez-vous du mouvement.

36000 foyers sans électricité, à cause de la tempête Egon. La vague de froid qui va s‘abattre sur la France la semaine prochaine entraînera, de facto, des délestages – c’est à dire des coupures générales – sur plusieurs régions de France… C’est un des scandales liés à la production énergétique en France.

Le premier réside dans le fait qu’après la tempête de 1999, alors que tout était à refaire, aucun réseau n’a été enterré. Les Français ont payé des augmentations musclées sur leurs factures d’électricité et d’assurance. Pour refaire des réseaux aériens, qui sous le vent, sous le poids de la glace ou parce qu’un alcoolique embrasse un poteau, sont fragilisés. À chaque tempête, même scénario. Destruction, reconstruction, factures alourdies. Si la France avait alors fait l’effort d’enterrer ses réseaux, non seulement ils survivraient aux épisodes venteux ou neigeux, mais la fibre optique aurait pu être déployée à vitesse grand V sur l’ensemble du territoire. Continuer la lecture

• Une politique soi-disant écolo. Les vignettes automobiles sont de retour à Paris. Les problèmes de pollution ne seront pas résolus, mais tout le monde mettra la main à la poche. Une solution inefficace et injuste, c’est une solution socialiste.

• Le retour de Daesh en Europe. C’est l’agence Europol qui avertit : la prochaine génération de combattants terroristes étrangers formés par Daesh, pourrait constituer une menace pour la sécurité des États membres.

• Le nouveau président de l’Allemagne sera socialiste. Cette nomination prévue pour février 2017 permet à Angela Merckel d’éviter une confrontation d’où la CDU n’était pas sûre de sortir vainqueur et qui l’aurait affaibli. Alors que la Chancelière allemande souhaite se présenter pour un quatrième mandat consécutif, le choix d’un cadre du SPD confirme également son assise à gauche.

• Donald Trump met en place son équipe. Alors que l’Establishment américain tente d’affecter la légitimité du nouveau président des États-Unis, celui-ci ne se laisse pas déstabiliser et continue de constituer son équipe dans un esprit de rassemblement.

Et pour finir, l’actualité du parti de la France et les prochains rendez-vous du mouvement.


Au sommaire de ce numéro :

• Le prélèvement à la source. L’impôt sur le revenu prélevé à la source, c’est le nouveau projet du gouvernement socialiste pour soi-disant faciliter la vie des Français. Une fausse bonne idée et une méthode mal ficelée qui va transformer les chefs d’entreprise en percepteur en les mettant en première ligne face aux contribuables. Un projet qui révèle bien, la réalité du courage de ce gouvernement.

• Lettre ouverte sur le 19 mars 1962. La commémoration rendue officielle par François Hollande, du 19 mars, a fait sortir Roger Holeindre de ses gonds. Il s’est donc fendu d’une lettre ouverte, afin de lui rappeler la réalité d’une histoire que le président de la république semble avoir oubliée.

• Focus sur les élections régionales allemandes. L’émergence d’un nouveau parti politique, l’AFD, en Allemagne a créé la surprise lors des dernières élections régionales allemandes. Malgré cet avertissement électoral incontestable, les dirigeants européens semblent rester sourds en s’enfermant dans un déni de réalité.

• Situation en Syrie. Les troupes russes quittent la Syrie depuis le 15 mars. L’occasion pour nous, de faire le bilan de cette intervention et de revenir sur le travail diplomatique remarquable, dont a fait preuve la Russie.

Et pour finir, l’actualité du parti de la France et les prochains rendez-vous du mouvement.

Au sommaire de ce numéro :
• Le cri de la grande muette. L’armée qui est en première ligne sur les théâtres d’opérations extérieures et sur le territoire national, enregistre un indice de confiance de la population de 81%. De quoi inquiéter un gouvernement qui se tasse à 12%. D’autant qu’un grand nombres d’officiers de la grande muette, ne se gène plus pour donner de la voix.
• Les cheminots dans la rue. Ce sont les moins concernés par la loi El Khomri qui étaient les plus nombreux dans la rue. A commencer par les cheminots qui comme chacun sait ont beaucoup à se plaindre de leur statut très privilégié, contrairement aux salariés qu’ils ont pris en otage ce 9 mars.
• Le modèle social français en danger. A l’heure où l’Europe subit une vague migratoire sans précédent, les chiffres de 2013 nous rappellent le poids non négligeable que l’immigration avait déjà dans nos finances publiques à l’époque.
• Turquie, le cheval de Troie de l’islamisme en Europe.  Le marché de dupe entre les 28 pays européens et la Turquie permet à celle-ci d’imposer un chantage inacceptable à l’Europe. Il est urgent de faire face et de ne pas se soumettre.

Et pour finir, l’actualité du parti de la France et les prochains rendez-vous du mouvement.

• Beaucoup de bruit pour rien. Un remaniement sans intérêt à un an et demi de la présidentielle. 38 ministres et secrétaires d’état contre 32 dans le précédent gouvernement Vals, ce doit être la nouvelle méthode de M. Bricolage, pour inverser la courbe du chômage, avant 2017.

• Politique française. Des primaires à droite, comme à gauche, qui se font attendre. Un séminaire au FN mariniste pour remettre la ligne du parti sur le cap Philippot. A défaut d’un programme ou d’un idéal pour la France, quel que soit le parti politique, la guerre des égos est belle et bien engagée.

• Burkina Faso. Les produits OGM, la nouvelle arme contre la souveraineté des états nations, mettent en péril l’économique du pays. Les acteurs de la filière du coton burkinabé partent en guerre contre Monsento.

• Le retour de la guerre froide.  En imposant au Européens, une présence avancée de l’Otan aux frontières de la Russie, les USA relance la guerre froide. La Russie, par la voix de son premier ministre, tend une nouvelle foi, une main vers l’Europe.

Et pour finir, l’actualité du parti de la France avec la garde à vue de Thomas Joly et les prochains rendez-vous du mouvement.

• Sommes-nous déjà en Dictature ? Les chiffres de la radicalisation islamique en France, ne peuvent justifier à eux seuls le prolongement de l’État d’urgence. Un état d’urgence qui révèle surtout une désastreuse dérive du gouvernement, avec des mesures de surveillance beaucoup plus larges et intrusives, dignes des services de police politique d’une dictature.

• Rassemblement à Calais. Le mouvement PEGIDA a maintenu sa manifestation à Calais, malgré l’interdiction préfectorale. Les décisions prises à l’ombre des salons parisiens ne pèsent pas lourd, devant la volonté populaire.

• Le virus Zika. Petit rappel sur l’histoire bien étonnante de ce virus, qui sert de prétexte aujourd’hui, pour relancer le débat sur l’avortement, dans des pays qui ont fait le choix, de limiter cette pratique à des cas très exceptionnels.

• Situation en Syrie. Alors que l’armée syrienne libère villes après villes, laissant espérer un retour au pays aux réfugiés syriens, l’Arabie Saoudite et la Turquie se préparent à une intervention sur le sol syrien, sous prétexte de lutter contre l’État islamique. Mais le gouvernement syrien et la Russie ne sont pas dupes et dénoncent le jeu trouble que jouent ces deux pays, sous couvert du Conseil de sécurité de l’ONU.

• et, pour finir :

L’actualité du Parti de la France, les nominations, la préparation du IIIe Congrès qui se précise, et un nouveau magazine, à destination des militants et des sympathisants du mouvement.

Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France, présenté par Sylvie Collet.


Au sommaire de ce numéro :

• La formation… C’est la dernière tentative de François Hollande pour sauver sa candidature en 2017. Retour sur un monstre improductif qui engloutit 32 milliards d’euros par an, sans visiblement, aucune incidence sur la hausse du chômage.

• DAVOS  La grande réunion des maîtres du jeu politique et économique. Dans ce rassemblement d’égo, on a pu assister à une confrontation Valls/Macron certes, mais c’est surtout l’occasion pour George Soros de faire part de ses préoccupations et de son analyse de la situation économique dans le but, non dissimulé, de réimposer sa vision mondialiste.

• La faillite des départements…    Nous l’annoncions en novembre dernier. Les déclarations du gouvernement en fin d’année se voulaient rassurantes comptant sur le déblocage des crédits de début 2016 pour repousser la question à plus tard. Peine perdue, le département de l’Essonne, par la voix de son président, remet ce sujet brûlant sur le devant de la scène.

• Bolivie. Nouvelles tentatives de déstabilisation à la veille d’un referendum sur la modification de la constitution du pays. Le travail d’émancipation des pays d’Amérique latine de la tutelle américaine est un véritable exemple de volontarisme pour tous les souverainistes.

• et, pour finir :
L’actualité du Parti de la France, nominations et prochains rendez-vous, la préparation du IIIe Congrès, et les derniers jours pour vous inscrire à la remise du Prix renaissance 2016.

• Déchéance de la nationalité pour les terroristes binationaux… Une polémique qui déchire la gauche et qui fait rire Daesh. Mais qui peut avoir le mérite de relancer le débat sur une réforme du Code de la nationalité. Le Parti de la France propose sa réforme. Et du même coup ses propositions pour en finir avec l’immigration-colonisation…

• Et si à chaque plein d’essence, en passant à la pompe, vous gagniez un migrant ? La proposition du ministre allemand des Finances de mettre une taxe supplémentaire sur les carburants, pour financer la question des migrants fait jaser, surtout après les démonstrations de joie du vivre-ensemble de la Saint-Sylvestre, partout en Europe… Mais savez-vous ce que vous payez réellement quand vous faites le plein ?

• La Saint-Sylvestre en Europe… Cologne, Düsseldorf, Francfort, Stuttgart, Zurich, Munich, Hambourg, Nuremberg, Berlin mais aussi Salzbourg, Vienne… la liste est longue, et elle n’est pas exhaustive… Toutes ces villes ont vu la nuit de la Saint Sylvestre se transformer en nuit cauchemardesque pour des milliers de femmes européennes, livrées à la violence sexuelle de groupes de migrants, organisés pour semer la terreur… Si la France, en la personne de son ministre de l’Intérieur, nie la réalité, les langues se délient outre-Rhin.

• La guerre de l’eau est une réalité géopolitique. Les tensions sur les sources du Nil, entre l’Égypte, le Soudan et l’Éthiopie doivent rappeler à l’Europe l’importance de ses ressources en eau douce. Mais c’est sans doute trop écologique pour ceux qui n’ont d’intérêts que pour le métissage, le mariage pour tous, le Gender ou la PMA-GPA.

• Et, pour finir : une riche actualité pour le Parti de la France, entre nominations nationales et locales, rendez-vous traditionnels du mois de janvier, la préparation du IIIe Congrès, ou encore la remise du Prix renaissance 2016 à Roger Holeindre.

Sujets abordés :

  • Régionales 2015
  • Présidentielles & législatives 2017
  • La tactique socialiste fonctionne pleinement
  • IIIe Congrès du PDF
  • Daesh et l’erreur de Marine Le Pen
  • L’échec de l’intégration et la nécessité de l’inversion rapide des flux migratoires

• Politique de la Ville — Un désastre qui dure depuis 40 ans avec des plans Marshall des banlieues qui ont englouti pas moins de 400 milliards d’euros sans aucun résultat. Aucun bilan non plus, aucune remise en question des responsables politiques qui se sont succédés, de gauche comme de droite. Une seule constatation : c’est toujours le contribuable qui paie.
• Découvert et surendettement — En 2015, le découvert global des particuliers augmente encore. Les dossiers de surendettement aussi. Et phénomène inquiétant, les propriétaires de biens immobiliers ou accédant à la propriété, sont de plus en plus concernés. Analyse sur les conséquences des lois Scellier et Duflot, face au dégonflement de la bulle immobilière.

• Tentative de déstabilisation au Burundi… — Encore une, dans ce pays stratégique pour les intérêts américains. Un pays où l’État est rentré en résistance face aux tentatives de colonisation forcée des USA. Un bel exemple de défense de la souveraineté nationale.

• La Libye nouvelle base de repli de Daech — Les services de renseignement auraient détectés un ralentissement du flux de combattants islamistes vers la Syrie. Les candidats au martyre se regrouperaient en effet en Libye où l’absence d’autorité légale en fait le territoire idéal pour la réorganisation du commandement de l’État islamique.

• et, pour finir :
le blog de Thomas Joly blacklisté
la nomination d’un nouveau délégué dans le Vaucluse,
le rappel des rendez-vous du Parti de la France

• Contrôle aux frontières pendant un mois. Rassurez-vous, ce n’est pas l’annonce de l’arrivée de 3 millions de migrants en 24 mois qui est à l’origine de cette décision, c’est plutôt la farce du COP21 qui rassemblera quelque 40.000 bobos et 3.000 journalistes. Cherchez l’erreur !
• L’économie et ses solutions dépassées. La faillite programmée de l’économique japonaise démontre la responsabilité du mondialisme dans l’effondrement des économies des pays industrialisés. Fragilisant également les pays émergeant, des solutions dépassées, imposées par le FMI, sont appliquées avec le plus profond mépris des identités, des nations et des hommes.
• Quand la place Maïdan tente de s’exporter en Géorgie. L’édifiante conversation, enregistrée entre l’ancien président géorgien, recherché dans son pays et aujourd’hui conseiller spécial du président Ukrainien, et le directeur d’une chaîne de télévision géorgienne : petite recette pour une révolution colorée.
• La Syrie et la diplomatie russe. Les récentes révélations sur l’utilisation des armes chimiques en Syrie, confirment la désinformation dont on nous abreuve depuis deux ans. La diplomatie russe et son armée de l’air ont gagné la confiance de ces pays martyrisés, y compris au sein de l’opposition syrienne.
• et, pour finir : les dernières informations sur le rassemblement de Pouilly-en-Auxois, contre l’immigration-invasion, qui a été interdit. Le rappel des prochains rendez-vous du Parti de la France. Et la date à noter dans vos agendas dès maintenant, celle du IIIe Congrès national du Parti de la France, le 7 mai 2016.

• La Marmite va exploser. La prise en otage des usagers suite aux émeutes de Moirans et à la fermeture de la gare de Castres n’est pas sans rappeler le barrage de l’autoroute A1 en août dernier. Qu’à cela ne tienne, il y a le gouvernement Vals. Il y a de l’ordre et de la méthode, à Castres comme à Calais où pour réguler la pression migratoire, on dépense sans compter, l’argent des Français.

• COP21. Ce sommet prévu en décembre à Paris est le nouveau dada de François Hollande. La nouvelle religion du réchauffement climatique est passée en tête des priorités présidentielles. Et gare à ceux qui émettent des doutes sur son dogme, comme le journaliste © qui vient d’être remercié par sa chaîne, suite à la publication de son livre sur le sujet. La France n’est sans doute pas encore assez mûre pour la liberté d’expression.

• RSA. La faillite des départements officiellement annoncée. Les difficultés graves que vont rencontrer certains départements pour verser le revenu de solidarité active, ne font que confirmer qu’il faut en finir avec l’assistanat mondialisé et qu’il est urgent de mettre en place la préférence nationale.

• Le modèle suédois n’est plus un modèle. Les prévisions d’accueil de réfugiés annoncées par la Suède annoncent non seulement son suicide identitaire mais aussi son suicide économique. Ce pays, qui met en avant sa référence de morale sociale, se trouve confronter non seulement au problème de l’intégration irréalisable, mais également au coût exorbitant de cette politique.

• et, pour finir, nous détaillerons l’actualité du Parti de la France, avec notamment la tenue du IIIe Congrès national du PDF le 7 mai 2016, et, plus près de nous, un rassemblement à Pouilly-en-Auxois, le 7 novembre, contre l’immigration-invasion.

Sujets abordés :
• l’avenir des retraites en France
• le cas d’école « Morano »…
• l’Europe de Bruxelles face à l’immigration-invasion
• l’intervention russe en Syrie
• les prochains rendez-vous du PDF dont le IIIe Congrès National du 7 mai 2016


• Le couple Merkel-Hollande au Parlement de Strasbourg… Dans les pas de François Mitterrand et d’Helmut Kohl, François Hollande et Angela Merkel n’auront réussi qu’à faire mettre un pied dans la tombe, à une Europe qui n’en demandait pas tant… Analyse des discours prononcés à cette occasion.

• Réforme des collèges. Nous vous faisions part la semaine dernière du chiffre alarmant des jeunes lycéens ne sachant ni lire ni écrire correctement. L’actualité, la manifestation des enseignants, ce samedi 10 octobre, contre la réforme du collège, et la parution du dernier numéro des enquêtes du contribuable, nous permettent d’y revenir.

• Une manifestation berlinoise « monstre ». C’est le qualificatif employé par toute la presse mainstream pour parler de la mobilisation berlinoise contre le traité Transatlantique. Une manifestation qui a traversé la capitale allemande ce samedi 10 octobre, regroupant entre 150 000 et 250 000 participants, pour dénoncer ce traité de libre-échange, négocié dans le plus grand secret, entre les États-Unis et l’Union européenne.

• À force de mettre la pression sur les Grecs et de menacer toute l’Europe d’un Grexit, Bruxelles a peut-être sous-estimé la réalité d’un Brexit, une sortie de la Grande Bretagne de l’Union européenne qui, sous la pression du leader charismatique de l’UKIP, Nigel Farage, a contaminé toute la classe politique britannique.

• et, pour finir, nous détaillerons l’actualité du Parti de la France, avec les succès rencontrés par les fédérations d’Alsace et de Charente, face à la déliquescence continue des Fédérations FN et aux départs de ses cadres.

Connexion
Art. récents
août 2017
MTWTFSS
« Jul  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 
Archives