En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

réfugiés

En perdition depuis l’intervention de l’OTAN, la Libye pourrait retrouver son unité et cesser d’être le point de passage obligé des réfugiés en partance pour l’Europe, avec un retour à la realpolitik, selon le spécialiste de l’Afrique Bernard Lugan.

Source: RT France

Quand l’affaire Tapie revient à la surface, cela fait mal à Christine Lagarde !

L’ancienne ministre de l’Économie sous Nicolas Sarkozy, depuis 2011 directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), s’est retrouvée ce lundi 12 décembre 2016 devant la Cour de justice de la République dans l’affaire de l’arbitrage Tapie, un des plus grands scandales financiers du quinquennat de Sarkozy.

Cette mise en arbitrage reçoit le soutien du gouvernement Fillon en la personne de Christine Lagarde, Ministre des Finances, qui estime que l’affaire coûte trop cher en frais d’avocats depuis des années et fait courir un risque de condamnation financière trop élevé à l’État » (Wikipédia)

En 2008, l’homme d’affaires, condamné auparavant à la prison pour corruption et subornation de témoin dans le procès lors d’un match de football OM-VA, plusieurs fois traîné devant les tribunaux, qui appelait l’électeur du Front National « un salaud », gagne plus de 400 millions d’euros via cette procédure d’arbitrage, soldant un vieux contentieux avec l’ancienne banque publique Crédit lyonnais à propos de la revente dans les années 1990 du groupe Adidas.

Selon les magistrats français, Christine Lagarde, en privilégiant l’arbitrage plutôt que la voie judiciaire et en acceptant la sentence qui spoliait le contribuable sans faire de recours, aurait fait preuve de « négligence », ce qui aurait permis ce « détournement » d’argent public. Elle risque un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende. Son procès se terminera le 20 décembre.

Pour rappel la grande patronne mondialiste du FMI promeut l’invasion migratoire en Europe, milite pour que toujours plus de « réfugiés » soient accueillis par les pays occidentaux tout en avalisant l’idée, à Davos en janvier 2016, afin que ces « migrants» s’intègrent plus rapidement, qu’ils soient payés moins que le salaire minimum.

Ah ! Le bel humanisme que voilà qui se marie si bien, tiens donc, avec les intérêts des grands groupes financiers !

Si madame Lagarde était condamnée, c’est certain nous ne pleurerons pas sur son sort…

Francesca de Villasmundo

Source : medias-presse.info

Robert Ménard : «Vous n’êtes pas les bienvenus !» à Béziers , Le maire expulse lui-même une famille de réfugiés
Robert Ménard, le maire de Béziers soutenu par le FN, fait encore parler de lui : il a cette fois tenté d’expulser lui-même une famille de réfugiés.

Il est ceint de son écharpe tricolore de maire. Accompagné d’élus et de policiers municipaux armés (pistolets et flash-ball) et munis de gilets pare-balles. D’un traducteur. Et d’une personne chargée de filmer l’opération : Robert Ménard, maire de Béziers, expulsant lui-même une famille de réfugiés syriens, les accusant d’occuper illégalement un logement du quartier de La Devèze.

Usant de la rhétorique mensongère de « réfugiés », alors qu’il s’agit d’immigrés clandestins, la secte Grand Orient de France appelle à donner la citoyenneté à tous les clandestins de Calais :

Attentif depuis longtemps à la situation des réfugiés de Calais, notamment à travers l’action de sa Fondation, le Grand Orient de France se félicite du démantèlement de la « jungle ». Les conditions d’hébergement et de vie des réfugiés n’étaient pas dignes d’une grande démocratie. Il convient donc de saluer la décision qui permet à ceux d’entre eux susceptibles de demeurer en France d’être accueillis sur la totalité du territoire national.

Continuer la lecture

Le mythe des « femmes et enfants syriens fuyant la guerre » a du plomb dans l’aile. Toutes les images en provenance de Calais démontrent, pour les rares naïfs, qu’il s’agit en réalité de masses d’africains ou d’orientaux, essentiellement musulmans. Continuer la lecture

Hier, le Salon Beige relayait cette enquête du Welt am Sonntag qui montrait que des migrants retournaient dan leurs pays… pour les vacances, et avec des aides sociales.

Les médias allemands en parlent beaucoup

Ainsi que la presse anglaise

Continuer la lecture

Le scandale des récents dessins de presse relatifs aux réfugiés et au petit Aylan : une liberté d’expression sans limites mais à sens unique.

Les caricatures de la fin de l’année dernière et du début de celle-ci, parues dans Charlie Hebdo et divers journaux, à propos de la mort tragique du petit Aylan retrouvé gisant sur une plage turque, ont suscité beaucoup d’émoi et de protestations indignées sur les réseaux sociaux

Des dessins scandaleux

Plusieurs dessins parus en septembre dernier dans Charlie Hebdo sont en cause. L’un d’eux, de Coco (alias Corinne Rey) en page de couverture, n’est pas ciblé sur Aylan. Il représente un type d’Européen d’une cinquantaine d’années, imbibé d’alcool (il a le nez rouge et semble brailler comme un poivrot), avachi dans son fauteuil, bouteille de bière à la main, et déclarant, à l’intention d’un réfugié qui, coudes et genoux à terre, lui tient lui de tabouret : « Vous êtes ici chez vous » ; au-dessus de lui, on peut lire : « Bienvenue aux migrants ». Sans doute, s’agit-il d’un Allemand du temps où Mme Merkel laissait entrer les réfugiés proche-orientaux, mais il tient également du beauf franchouillard. Continuer la lecture

Vidéo du 16 janvier 2016 réalisée par une chaîne d’information russe, sous-titrée en allemand

Autre vidéo parue sur youtube sur le même thème qui fait le tour de l’Allemagne. Le criminel arabe se vante d’avoir violé une mineure encore vierge avec cinq autres acolytes. « Wir haben das Mädchen kaputt gemacht, aber sie lebt noch ! » (Nous l’avons démolie, mais elle est encore vivante !). Bien sûr, cette situation ne peut pas durer et, de plus en plus, on assiste en Allemagne à la (re)naissance d’une résistance de la société civile. En l’occurrence, de jeunes Allemands constituent des gardes civiles, c’est-à-dire des patrouilles dans les villes pour protéger « leurs » femmes. Côté police, il se passe aussi beaucoup de choses, mais c’est là un autre sujet.

Après le viol de la jeune germano-russe, Lisa âgée de 13 ans, la communauté russe de Berlin lance un avertissement : elle répondra désormais à la violence par la violence.

Le 11 janvier 2016 à Berlin, une fillette âgée de 13 ans appartenant à une famille de « rapatriés tardifs » d’Union soviétique (il y a trois millions de Germano-Russes qui ont rejoint leur patrie à la chute de l’URSS) a été enlevée, violée et battue par plusieurs hommes. Selon la description qui en est faite, les coupables sont originaires de pays arabes. D’après les proches de la famille, la police essaie de minimiser les faits et refuse d’ouvrir une enquête car seraient impliqués dans ce viol trois demandeurs d’asile. La télévision d’Etat a, elle aussi, totalement occulté le cas de Lisa.

Transcription en français de la vidéo russe sous-titrée en allemand
– En Allemagne se multiplient les cas de viols de mineurs par des émigrés. Et les citoyens dénoncent l’impunité et la tolérance sans limites dont jouissent les coupables/criminels.
– Sur les nouvelles mesures introduites en Allemagne, un reportage de Ivan Glogov.
– C’était le matin du 11 janvier. Lisa allait à l’école comme d’habitude. Elle prit le bus de 6h42 et descendit à la gare RER de Mahlsdorf.
– Or, elle n’est jamais entrée dans la gare du RER et a été portée disparue. Elle ne fut retrouvée que vingt-quatre heures plus tard.
– C’est Marina, la tante de Lisa, qui nous a raconté ce qui est arrivé à sa nièce, car les parents et l’adolescente sont en complet état de choc.
– Selon les dires de Lisa, un migrant d’apparence arabe qui parlait à peine l’allemand a abusé de la crédulité de l’enfant.
– Il s’est approché d’elle et lui a proposé de la conduire en voiture jusqu’à l’école. Lorsqu’elle est montée dans l’auto, elle a vu qu’il y avait d’autres hommes à bord.
– La famille craint que la publicité des faits par la presse ne conduise le service de protection de l’enfance et de la jeunesse à lui retirer l’enfant.
– Dans un premier temps, Marina ne voulait pas que l’on montre son visage, puis elle a changé d’avis. Vouloir cacher ces faits pourrait mettre en danger un autre enfant.
– L’enfant a raconté que, dans la pièce, il n’y avait qu’un lit et un matelas posé à même le sol.
– Ils l’ont jetée sur le lit et ont commencé à la violer.
– Qui étaient ces hommes et combien étaient-ils ? (question de Ivan Glogov)
– Réponse de Marina : Ils étaient trois et étaient apparemment étrangers.
– Selon la tante, ils l’ont jetée dans la rue quelque trente heures plus tard, l’enfant a été rouée de coups et violée.
– Dans le quartier berlinois de Marzahn, s’est aujourd’hui déroulée une manifestation spontanée. Les représentants de la diaspora russe se sont réunis devant la gare du RER. Beaucoup d’entre eux connaissent Lisa personnellement.
– J’ai vu cette enfant presque tous les jours depuis son plus jeune âge. Hier nous étions tous choqués.
– Ici, ils peuvent violer facilement les mineures. Et bien que j’ai deux fils, cela m’a beaucoup touché. Si c’est comme ça, nous répondrons à la violence par la violence. Il ne pourra en être autrement.
– Les femmes sont angoissées et disent que, désormais, elles accompagneront leurs enfants à l’école et iront les rechercher. Personne n’aurait pensé que dans un pays riche comme l’Allemagne de tels crimes pouvaient être commis.
– Je n’en ai pas dormi pendant trois nuits. J’ai une fille de 14 ans, et, pour se rendre à l’école, elle doit passer devant ce centre d’accueil de migrants.
– Selon les membres de la famille de Lisa, la police refuse tout simplement de rechercher les coupables.
– La mineure a été entendue par la police durant trois heures sans la présence des parents ni de celle du représentant des services sociaux. Par la suite, les policiers n’ont pas voulu reconnaître les faits comme relevant d’un crime.
– L’oncle de Lisa : « La police les couvre. Hier, ils ont fait pression sur l’enfant et l’ont obligée à dire qu’elle était consentante. Il semblerait qu’elle ait voulu séduire ces pauvres hommes !

Source: MPI

Gerd Müller (CSU), le ministre allemand du Développement, a récemment fait la déclaration suivante au journal « Bild am Sonntag ». « Seulement 10% des réfugiés en provenance de Syrie et de l’Irak ont atteint l’Europe jusqu’à présent, et 8 à 10 millions d’entre eux sont encore sur le chemin. » Continuer la lecture

A l’aube de l’An Nouveau, force est de constater que la caste politico-médiatique s’enferme dans le déni de réalité tant dans le domaine social et culturel que dans ceux de l’économie et de la finance.

NOUS, NOUS LES RAPATRIERONS ! 

Les âmes charitables, chrétiens de gôche, les associations droits-de-l’hommiste et les élus « humanistes » nous abreuvent de solidarité pour accueillir les réfugiés-migrants martyrisés de tout horizon.

Pour quel intérêt ? Par obligation morale ? Par éthique ? Par arrière-pensée économique ou financière ? Par idéologie ?

Ou par une émotivité incontrôlée ?

Un proverbe ne dit-il pas que « Charité bien ordonnée commence par soi-même » ?

Si, et seulement SI, on peut concevoir que le voisin d’un pays étranger se trouve persécuté par son gouvernement, pourquoi refuser son arrivée provisoire dans notre pays ? A condition que dès la paix retrouvée il s’en retourne dans ses foyers.

C’est ce que prévoit la loi, la charte du Haut Commissariat aux Réfugiés et la Convention de Genève.

La réalité dépasse de loin la théorie et l’esprit des traités. Depuis 1974, la CEE a stoppé toute immigration économique, mais dès 1976 la plupart des pays européens ont autorisé le regroupement familial, ce qui a amplifié l’immigration extra-européenne.
Continuer la lecture

Connexion
Art. récents
juin 2017
MTWTFSS
« May  
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 
Archives