En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

philippe de villiers

On a le sentiment ces derniers jours que Marine Le Pen se « droitise ». On l’a vu lors de L’émission politique, où elle a parlé de l’école libre par exemple. Est-ce une petite victoire de la ligne Marion Maréchal ?

Je ne crois pas qu’il faille l’analyser ainsi. Cela a été surtout une possibilité pour Marine Le Pen de clarifier ses positions. C’est une émission de deux heures et demie, on a pu aller au fond des choses et éviter les caricatures – il y en a beaucoup, souvent construites par nos adversaires de droite. Caricature sur l’augmentation du SMIC qui n’a jamais été dans le programme du Front National, caricature sur la mélenchonisation du programme économique qui est complètement absurde lorsqu’on s’y penche attentivement. Caricature, aussi, concernant une prétendue laïcisation des espaces publics qui ferait fi des racines chrétiennes de la France alors que précisément nous souhaitons dans la constitution remettre en avant et protéger ce patrimoine chrétien de la France… Ces nombreuses outrances ont été battues en brèche lors de cette émission et c’est heureux.

Au sein du FN, vous êtes celle qui a toujours plaidé pour la politique de la main tendue vers ce que l’on appelle communément la droite hors-les-murs. Le soutien inattendu apporté par Philippe de Villiers, dimanche dernier, à Marine Le Pen (je le cite : « elle a la carrure présidentielle, sa main ne tremblera pas lorsqu’il faudra prendre des décisions douloureuses »)… c’est votre œuvre ?

Je n’y suis pour rien, même si j’ose espérer que les relations privilégiées que j’ai nouées avec Philippe de Villiers ces derniers mois ont pu constituer un premier pas vers cette déclaration. À mon avis, la condition de la victoire de Marine Le Pen sera l’alliance du peuple de droite au sens large, des classes populaires au sens large, avec une partie de la droite conservatrice, incarnée notamment par ce que l’on qualifie de droite hors-les-murs et de personnalités comme Philippe de Villiers. L’enjeu principal de cette campagne est de réussir précisément à briser l’isolement et à ramener à nous un certain nombre de personnalités de droite. Marine Le Pen en a cité quelques-unes comme Nicolas Dupont-Aignan, Henri Guaino, ou certains députés qui ne sont plus vraiment dans la ligne politique des Républicains.

Henri Guaino a refusé cette main tendue puisqu’il a dit qu’il irait à la pêche en cas de second tout Macron – Le Pen…
Continuer la lecture

Philippe de Villiers déclare au JDD avoir trouvée Marine Le Pen « tout simplement excellente » lors de L’Emission politique de France 2, jeudi 9 février :

Je pense que l’on va vers des surprises toutes aussi excellentes. Elle a une carrure présidentielle. Sa main ne tremblera pas lorsqu’il faudra prendre des décisions douloureuses. Dans mon village des Herbiers, une terre pourtant centriste, ils veulent tous voter pour elle…« 

Je ne suis pas une nounou et je ne donne pas de conseils à Marine Le Pen. Je ne fais plus de politique. J’ai troqué les électeurs contre des lecteurs ».

Continuer la lecture


Les Éveilleurs d’espérance accueillaient, mardi soir à Versailles, dans une salle comble, Philippe de Villiers venu présenter son dernier livre.

Avec de nombreuses personnalités présentes pour l’écouter et l’applaudir, au premier rang desquelles… Marion Maréchal-Le Pen !

Reportage de Boulevard Voltaire

Un an après « Le moment est venu de dire ce que j’ai vu » et l’entretien exceptionnel qu’il avait accordé à Réinformation.Tv, Philippe de Villiers nous reçoit à nouveau au Puy du Fou à l’occasion de la sortie de son dernier livre « Les cloches sonneront-elles encore demain », paru chez Albin Michel. Durant 80 minutes, et dans ce nouveau document exceptionnel, l’ancien secrétaire d’Etat répond aux questions de Jeanne Smits et d’Armel Joubert des Ouches. Jamais Philippe de Villiers n’était allé aussi loin dans son analyse de la situation qu’il décrit dans son ouvrage et des révélations qu’il présente au grand jour.
Dans cet entretien, le créateur du Puy du Fou pose des questions gênantes comme celle-ci : « A propos de la crise des migrants, pourquoi ni le Qatar, ni l’Arabie Saoudite ne prennent des réfugiés ? »

Une islamisation programmée et « des élites sont sous hypnose »

Pour Philippe de Villiers, « Il y a une espèce de fascination réciproque entre l’envahi et l’envahisseur. Cela me fait penser au lapin dans les phares. Le lapin, il regarde la lumière, il est incapable de tenter un mouvement d’esquive. Il se laisse happer. Voilà la situation de nos élites : elles sont xénophiles, islamophiles et s’exercent à une sorte de jubilation morbide à l’exotisme de leur propre disparition.
« Youssouf Al-Qaradawi est le grand penseur des musulmans européens, il nous prévient : avec vos lois démocratiques nous vous coloniserons, avec nos lois coraniques, nous vous soumettrons ».

“Les cloches sonneront-elles encore demain ?” dénonce le rapport Eurislam

« Quand j’en parle, les gens ne me croient pas ! L’argent des Européens sert à financer un grand programme d’islamisation de l’Europe et de la France. Un programme de la Commission de Bruxelles, soutenu par les Etats, par les gouvernements. Les gouvernements Sarkozy-Fillon, Hollande Valls soutiennent ce projet ! »
Philippe de Villiers explique que cette hypnose des élites provient notamment « d’une double erreur de vision commise depuis la dernière guerre : celle du tandem Monnet-Schuman, franc-maçon démocrate-chrétien… au nom de l’humanisme ! La seconde erreur, c’est l’idée de la mondialisation heureuse. L’idée qu’on est rentré dans un monde sans histoire, sans idée, sans religion, sans frontière. La logique du marché plantaire de masse. Derrière, il y a les firmes a-nationales : Google, Microsoft, Goldman-Sachs etc… »

Philippe de Villiers et la responsabilité de l’Eglise. La conférence des évêques de France ?
C’est un soviet attardé des années 60 !

Philippe Villiers cloches sonneront elles encore demain Islam Smits Joubert
« Je pense qu’on va vers des temps où l’explication de texte se fera toute seule. Et je pense qu’il y a un grand malaise. Il y a beaucoup de chrétiens de bonne volonté qui sont prêts à faire de grands efforts pour installer chez eux des migrants mais qui découvrent qu’il y a un problème avec l’islam ».

« Il faut dire aux musulmans : tu dois aimer la France parce qu’elle est belle »

Au hasard des conférences qu’il donne en France, Philippe de Villiers rencontre des musulmans. « Quand on leur parle, ils nous disent : « Les valeurs de la France ? C’est le mariage homosexuel, c’est l’avortement de masse, c’est la perte totale du sens du sacré ! » Les musulmans, si on les amenait à Reims, l’histoire du Saint Chrême ça leur plairait, l’histoire du baptistère ça leur plairait. Vous voyez, les islamistes, ils ont un point commun avec les terroristes de la révolution française, ils égorgent ! Mais c’est peut-être pas la meilleure part à leur proposer. Ils attendent sans doute autre chose. Je ne demande pas à l’Eglise Catholique de proposer nos saints, les « dévots utiles » trouveraient ça ringards ! »

Entretien avec Jeanne Smits et Armel Joubert des Ouches pour  reinformation.tv

Conférence de Philippe de Villiers pour la sortie de son nouveau livre « Les cloches sonneront-elles encore demain ? », à l’occasion de la fête du livre organisée par Renaissance Catholique, à Villepreux le dimanche 4 décembre 2016.


Vous avez été 400 000 à avoir suivi l’entretien accordé par Philippe de Villiers à TV Libertés en octobre 2015. Gageons que vous serez encore plus nombreux à découvrir ce nouvel entretien choc de 40 minutes où l’ancien candidat à la présidence de la république affirme que la France est en train de perdre son identité. Pour lui, si rien n’est fait, la voix du “muezzin couvrira le son des cloches de nos terroirs”. Philippe de Villiers met de côté son métier d’entrepreneur ou sa passion pour la politique, il se fait lanceur d’alerte. L’auteur a eu accès à de nombreuses informations qu’il divulgue pour que les Français sachent et prennent conscience de l’extrême gravité de la situation. Dénonçant une classe politique acheté et qui pratique l’intelligence avec l’ennemi… montrant du doigt des media coupables d’instituer un couvre feu moral, l’auteur parle de remigration, de partition, propose d’inventer un nouveau roman national et lance un cri du coeur : la France doit rester la France. Elle n’a pas vocation à devenir la fille aînée de l’Islam.

http://www.tvlibertes.com

L’opération Voscouleurs a été initiée par des militants non partisans mais aux convictions politiques certaines, amoureux de la France, avec pour but de rassembler les leaders de la droite de conviction par la pression populaire. Vous êtes donc invités à signer et à diffuser une grande pétition pour inciter ces leaders à se réunir en vue de l’élection présidentielle de 2017.

Nous avons rencontrés les initiateurs de Voscouleurs :

Depuis plusieurs années maintenant nous espérions cette recomposition qui seule peut permettre le redressement de la France avant qu’il ne soit trop tard, les Français eux aussi la veulent. Il est inutile et dangereux d’attendre 2022 pour s’y atteler. »

Pour eux :

Les barrières symboliques sont si fortes, le poids des appareils si lourd, qu’aucune tentative de recomposition de la droite ne peut réussir si elle ne vient pas des citoyens eux-mêmes. Seule une initiative citoyenne de grande ampleur peut permettre de faire tomber les murs des partis au profit de la constitution d’une grande majorité populaire. C’est à l’invitation des Français que les huit personnalités pourront se rendre. Elles se sentiront alors libres d’accepter et seront à égalité devant cet appel.»

Ils réservent des surprises pour les semaines à venir et lancent : 

Nous appelons à signer, à soutenir la démarche, à la faire connaître. Plus nous serons nombreux, plus nous serons entendus. » 

Seul un nombre conséquent de signatures peut les inciter à réagir. L’organisation Voscouleurs les invitera ensuite dans un endroit neutre et publiera les noms des participants… et donc des absents.

Il y en a qui se contentent des promesses ou s’illusionnent sur des discours, promesses qui seront remisées au placard une fois le vote passé. Il s’agit, avec cette nouvelle initiative, de réclamer des actes avant la tenue du scrutin. C’est la nouveauté pertinente de cette action qui, quelques jours après son lancement, suscite un engouement certain.

Fini les recours à l’homme providentiel, les calculs politiciens sur le meilleur cheval, aux « moi je » des pédants et autres contorsionnistes de la politique-spectacle. Ils veulent le bien de la France qu’ils aiment ? Qu’ils se réunissent sans honte et qu’ils discutent sereinement autour d’une table. A 6 mois de l’élection présidentielle, ils ont vraiment le pouvoir de rebattre les cartes. 

Le sommet de l’OTAN apporte des nouvelles : davantage de soldats en Europe de l’Est, préparation aux cyberattaques… Une autre aventure américaine qui n’apporte rien de bon pour l’Europe, selon l’ancien candidat à la présidence Philippe de Villiers.

RT France : Lors du sommet de l’OTAN à Varsovie les Etats-Unis ont annoncé le déploiement de 1 000 soldats en Pologne. Des milliers de soldats de l’OTAN participent aux entraînements en Europe de l’Est et dans les pays baltes. Selon Barack Obama, «l’agression russe contre l’Ukraine» menace l’Europe, c’est pourquoi il appelle à «renforcer la défense» de ses alliés en Europe centrale et orientale. Comment évaluez-vous cette prise de position ?

Philippe de Villiers : Je pense que la position européenne calquée sur les ordres reçus de l’Amérique, donc calquée sur la position américaine repose sur un contresens. L’Europe écrit depuis la fin de la guerre son avenir sur le continent américain. C’est l’Europe de l’après-guerre qu’on poursuit avant la chute du mur de Berlin alors que l’Europe doit être l’Europe «de l’Atlantique à l’Oural» en comprenant la Russie au sens que l’entendait le général de Gaulle quand il utilisait cette expression.

L’OTAN nous entraîne dans des aventures partout dans le monde qui ne sont pas les nôtres

Aujourd’hui il faut faire une Europe confédérale, c’est-à-dire celle qui s’appuie sur les souverainetés nationales à l’Est comme à l’Ouest, qui s’élargisse à la Russie qui peut servir d’interface pour les hommes de la puissance de demain. Il est absurde de considérer aujourd’hui Poutine et la Russie comme des ennemis. La Russie est notre amie, la Russie ne demande qu’à être notre amie. Elle est non seulement une alliée sur le plan historique, mais il y a des liens plus profonds – par exemple, Dostoïevski parlait français, écrivait en français. Et moi qui connais bien la Russie, je peux dire que c’est une absurdité de ne pas vouloir réunir les deux chrétientés de l’Europe – celle de l’Est et celle de l’Ouest.

C’est un crime de vouloir installer plus d’agressivité, plus de haine dans les nations qui étaient jadis sous le joug soviétique. Il faut leur expliquer que la Russie n’est pas leur ennemi, que la Russie n’est pas l’ennemi de l’Europe et que l’Europe ne doit pas continuer à se faire manipuler par Monsieur Obama et l’Amérique qui elle est agressive, qui dépense deux fois plus pour son budget militaire que l’ensemble des nations du monde.

L’OTAN n’a plus de raison sociale

Continuer la lecture

1 heure 50. Il s’agit du plus long entretien encore jamais accordé à un média. Dans ce documentaire exceptionnel (documentaire « illustré », archives INA etc.) que Philippe de Villiers a accordé à Réinformation Tv et diffusé ici en version intégrale, l’ancien homme politique, l’ancien secrétaire d’Etat, l’entrepreneur, l’auteur du livre “Le moment est venu de dire ce que j’ai vu”, se livre sans concession, sans ambiguïté à une analyse très complète de la situation de la France et du monde. Il parle longuement de l’effondrement de la France chrétienne à la faveur du « capitalisme sociétal de droite et de gauche », de la trahison des hommes politiques. « Je les ai vu mentir, explique-t-il, je les ai vu tricher ». Philippe de Villiers raconte dans le détail son entrée par hasard, un jour, dans une salle du Parlement européen alors qu’il s’y tenait une réunion du Groupe de Bilderberg, groupe secret qui réunit régulièrement des dirigeants du Nouvel Ordre Mondial, partisans de la destruction de la souveraineté des Etats et d’une « requalification » des mœurs. « Je suis resté dans cette salle, juste le temps pour ne pas vomir… »

“Le moment est venu de dire ce que j’ai vu”

Dans son analyse des médias, parisiens, en particulier, Philippe de Villiers juge qu’ils ne sont plus ou qu’ils n’ont jamais été qu’ « un système de transmission, de communication, de transparence comme un papier beurre, non, c’est un tamis idéologique », assure-t-il, ajoutant que « ce sont les grands annonceurs qui tiennent la presse… le système médiatique est un système de sélection ». L’auteur du livre à succès « Le moment est venu pour moi de dire ce que j’ai vu », paru aux Editions Albin Michel, raconte le piège que veut lui tendre le journaliste Ivan Levaï lors de l’émission « L’heure de vérité » diffusée sur Antenne 2 le 24 mai 1992.

Enfin, le créateur du spectacle du Puy du Fou – 2 millions de visiteurs l’an dernier – assure que la France deviendra une République islamique… à moins que.

Documentaire et entretien réalisé par Armel Joubert des Ouches pour réinformation Tv


Le 20 mars 2016 avait lieu au Puy du Fou, en Vendée, la grande cérémonie de célébration du retour en France de l’anneau de Jeanne d’Arc. E&R Pays de la Loire était sur place.

L’anneau de Jeanne d’Arc mesure 57 millimètres de périmètre. Il s’agit d’une bague en argent plaqué or. Il a été racheté pour la somme de 376.833 euros. Il avait été volé par l’évêque Cauchon, principal juge de Jeanne, lors de son procès en 1431. Il est désormais exposé au Puy du Fou, en Vendée. Philippe de Villiers, son fils Nicolas, Jacques Trémolet de Villers et Franck Ferrand présidaient la cérémonie.

Des cavaliers en armes, des bannières, des drapeaux hautement tenus, des couronnes de fleurs, et des discours passionnés. Vint ensuite la levée des couleurs, l’oriflamme de Jeanne sur la « Marche de Robert de Bruce » qui, jadis, l’accompagnait à Orléans, puis le drapeau tricolore sur la « Marseillaise » ! Retour triomphal d’une partie du « cœur de la France », l’anneau de Jeanne d’Arc. Voilà l’ambiance qui régnait ce dimanche 20 mars 2016, au Puy du Fou en Vendée, le département de l’ancien ministre Philippe de Villiers. Devant plus de 5.000 personnes venues d’une partie de l’Ouest de la France, Bretagne et Pays de Loire notamment, les organisateurs des spectacles du Puy du Fou avaient ardemment désirés célébrer l’événement comme il se devait. L’anneau que Jeanne d’Arc portait au doigt le jour du scandaleux procès qui la conduisit au bucher a donc été racheté à un propriétaire anglais pour la somme de 376.833 euros.

Le retour en France de l’anneau de Jeanne d’Arc

C’est au début de l’année que le Puy du Fou, appuyé par l’aide financière de généreux donateurs, fit l’acquisition de l’anneau de la sainte. Ce dernier avait été mis aux enchères par la maison Timeline Auctions de Londres. L’existence de l’anneau, son authenticité qui fit l’objet de controverses ces derniers jours, est aujourd’hui clairement attestée, non seulement par les expertises, mais aussi par les interrogatoires d’époque. L’anneau porte les débuts des mots « Jhesus » et « Maria ». Volé à Jeanne d’Arc lors de son procès par l’évêque Cauchon au motif qu’elle l’utilisait à des fins magiques, c’est donc un peu de la sainte française qui revient au pays.

Puy du Fou : l’Ecole militaire de Saint Cyr aux premiers rangs

Les organisateurs avaient fait appel à un détachement d’une centaine d’élèves officiers de l’Ecole militaire de Saint Cyr Coëtquidan. Suivis de figurants dans le rôle des « poilus » de 14-18, le célèbre anneau de Jeanne d’Arc est arrivé porté par un palanquin, appuyé par une dizaine de chevaliers. La cérémonie s’est tenue dans la cour du château du Puy du Fou.

Des Anglais … vexés  ?

Le gouvernement britannique vient de faire savoir aux nouveaux acheteurs que l’anneau devait être renvoyé en Angleterre, au motif que ce dernier « devait être considéré comme un objet de haute valeur symbolique du patrimoine national Britannique… ». Les Anglais indiquent par ailleurs qu’il faisait l’objet d’un règlement européen…

Reportage en Vendée d’Armel Joubert des Ouches

Connexion
Art. récents
avril 2017
MTWTFSS
« Mar  
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Archives