En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Libye

En perdition depuis l’intervention de l’OTAN, la Libye pourrait retrouver son unité et cesser d’être le point de passage obligé des réfugiés en partance pour l’Europe, avec un retour à la realpolitik, selon le spécialiste de l’Afrique Bernard Lugan.

Source: RT France

Les efforts sincères et diligents du gouvernement russe, visant à éviter le chaos en Syrie et un flux massif de réfugiés supplémentaires en Europe, tout en évitant le conflit avec Washington et ses vassaux, ont été arrêtés par l’attaque intentionnelle de Washington contre une position connue de l’armée arabe syrienne. Cela a ainsi fait échouer l’accord de cessez-le-feu pour lequel la Russie s’est tant sacrifiée pour le mener à bien.

L’explication de l’attaque fournie par Samantha Power, ambassadrice du régime Obama à l’ONU, révèle que Washington mentira jusqu’au bout pour réaliser son ordre du jour : plonger la Syrie dans le même chaos qu’il a plongé l’Irak et la Libye. Washington, et Washington seul, est responsable de la guerre en Syrie. Quand le Parlement britannique et le gouvernement russe ont bloqué l’invasion que comptait lancer Obama en Syrie, pour envahir la Syrie, le régime Obama a armé et payé des mercenaires djihadistes qu’il a fait passer pour des rebelles syriens en lutte pour la démocratie là-bas. Samantha Power a tripatouillé l’histoire et mis la guerre sur le dos de l’intervention russe, qui a été demandée par le gouvernement syrien contre les djihadistes d’ISIL envoyés par Washington pour déstabiliser la Syrie. Ce que Samantha veut dire, c’est que si la Russie n’était pas venue aider la Syrie, Washington et ISIL auraient déjà détruit la Syrie, et il n’y aurait pas de guerre.

Continuer la lecture

Selon ce rapport de la commission parlementaire des affaires étrangères, composée en majorité de conservateurs, l’intervention occidentale en Libye, qui a provoqué la chute et l’assassinat de Khadafi, était fondée sur des «postulats erronés». D’opération limitée destinée à protéger les civils, elle s’est transformé en une «politique opportuniste de changement de régime».

Selon le rapport, les Britanniques et les Français ont été naïfs quant à la part non négligeable des islamistes dans la rébellion, et n’ont pas su prévoir que ceux-ci en tireraient profit.

Les actions du Royaume-Uni en Libye se sont inscrites dans le cadre d’une intervention mal conçue, dont les résultats se font encore ressentir aujourd’hui», a dit le président de la commission des Affaires étrangères du Parlement britannique, Crispin Blunt, pourtant membre du Parti conservateur de David Cameron. «La politique britannique en Libye avant et depuis l’intervention de mars 2011 a été basée sur des suppositions erronées et une compréhension incomplète du pays et de la situation.»

Le résultat est un effondrement politique et économique, une guerre civile et tribale, une crise humanitaire et migratoire, une violation généralisée des droits de l’homme, la dispersion des armes de Kadhafi dans toute la région et l’apparition de l’État islamique en Libye», écrivent sans fard les parlementaires dans leur résumé.

Le rapport, qui a un chapitre entier consacré à la France, épingle sévèrement Nicolas Sarkozy sur lequel plane une affaire de financement libyen. Les parlementaires listent les motivations qui auraient poussé le président français à intervenir en Libye, citant une conversation entre des officiers de renseignements français et Sidney Blumenthal, conseiller d’Hillary Clinton, qui était à l’époque secrétaire d’État. Cinq raisons auraient poussé Nicolas Sarkozy :

Continuer la lecture

Conférence de Bernard Lugan sur la Libye : GÉOPOLITIQUE DE LA DÉSTABILISATION.
Bernard LUGAN est universitaire, spécialiste de l’Afrique. Il a été professeur à l’Ecole de Guerre et expert pour le TPIR (Tribunal pénal international pour le Ruanda).

Il anime un blog et une revue: “L’Afrique réelle” http://bernardlugan.blogspot.fr


Ancien directeur du renseignement à la DGSE et président de l’académie de l’intelligence économique, Alain Juillet a partagé avec RT France son expérience pour décrypter l’évolution des conflits contemporains, et notamment leur dimension économique. Il évoque les soumissions successives de la France aux États-Unis sur les grands sujets de politique extérieure : Libye, Syrie, Ukraine.

« L’histoire de l’Amérique montre qu’ils ont toujours eu besoin d’avoir un ennemi. Parce qu’ils se construisent, ils se renforcent à travers cette vision de l’ennemi. Alors quand il n’y en a pas il faut qu’on en crée un. »

Cette habitude qu’ont les chefs du renseignement de proposer de rendre la France plus indépendante et plus forte une fois qu’ils n’ont plus de pouvoir…
Voir sur E&R

Monsieur Pujadas,

Depuis la création  de «Des paroles  et des Actes», je regarde  cette émission avec intérêt.  Mais celle de ce jeudi 24 mars improvisée à la hâte, suite aux attentats  de Bruxelles, avait un goût amer, alors qu’elle était supposée nous éclairer grâce aux intervenants sur le plateau. Vous attendiez  même quelques solutions pour «cette Europe face au terrorisme» afin d’endiguer la menace qui s’étend désormais à ceux qui l’ont ignorée et même à ceux qui l’ont initiée.

Qu’avez-vous fait, sinon imposer habilement  les règles du débat en évitant l’essentiel ? Quelle prouesse pour ce grand capitaine que vous étiez sur le plateau de France 2 que de distribuer les axes de réflexion :

Peut-on gagner cette guerre ? Comment la gagner ? A-t-on laissé prospérer  les Molenbeek ? L’Europe est-elle trop faible ? Sans jamais poser la seule question qui vaille : pourquoi et comment on est en arrivé là ? Continuer la lecture

L’imbroglio du Moyen-Orient devient de plus en plus lisible si on le regarde avec l’œil des israélo-américains.  Les deux pays Israël et États-Unis jouent là-bas un jeu où chacun se cache derrière l’autre mais opère pour le même but. La création de Daech par les USA ne fait plus de doute pour tous ceux qui se renseignent, certaines personnalités américaines ayant eux-mêmes révélées le pot aux roses. L’entrainement en Jordanie et l’armement de ce terrorisme est avéré. Le bombardement de Daesh par les américains est fait parcimonieusement et souvent après avoir averti par tract de l’imminence d’une attaque. C’est ainsi que Ramadi est tombé sans coût férir, Daesh prévenu était parti. Le commandement a été de plus récupéré en hélicoptère pour une destination… inconnue. Le fait que l’EI s’implante en Libye n’est pas étranger à tout cela. Il ne faut pas s’étonner que Daesh dispose d’un armement moderne et lourd tout d’un coup et nargue pendant quatre ans une coalition des plus grandes armées du monde. Sans l’aval et l’aide de la plus puissante armée du monde, ceci ne pouvait pas se produire. Israël est partie prenante de ce conflit et a tissé des liens avec l’Arabie Saoudite pourvoyeuse de fonds. Ses avions attaquent les positions syriennes dans le Golan.  Il pactise avec le sunnisme, récupère et soigne les blessés de Daesh. Sa stratégie est toujours orientée contre l’Iran mais il apparaît qu’il participe à une autre action de grande envergure contre l’Europe.

Des déclarations de certains rabbins sont révélatrices du fait que Daesh travaille pour Israël. Le flux migratoire et l’exportation du djihadisme sur l’Europe sert les intérêts d’Israël et plus précisément les tenants du Nouvel Ordre Mondial, largement influencé par les grands banquiers et lobbies juifs-américains. Le voile se déchire pour ceux qui veulent bien observer sans se laisser influencer par les médias occidentaux « mainstream ».

Les propos de Valls, lors de la commémoration de la mort d’Yitzhak Rabin, sont d’ailleurs révélateurs : « La France et Israël sont deux nations sœurs ». Mais qu’est-ce qui nous rapproche tant ? Quand Valls parle d’antisémitisme à ce propos, alors que Y. Rabin a été assassiné par un juif extrémiste, il détourne sciemment la vérité. On sait les liens étroits de Valls avec le CRIF. Il s’agit d’une offensive des politiques français et de leurs laquais pour criminaliser l’antisionisme par association avec l’antisémitisme afin de cacher les actions sionistes inavouables comme le révèlent les déclarations ahurissantes de plusieurs rabbins qui vous expliquent dans le détail le plan kabbaliste de domination mondiale. Le fait que ces déclarations deviennent publiques montrent que leurs actions sont en cours et qu’ils n’ont plus peur des conséquences. Ils se permettent même de dire que la situation géopolitique actuelle coïncide parfaitement avec leurs prophéties, même s’ils se sont trompés une bonne trentaine de fois, en ayant annoncé l’arrivée du Machiah, le Messie des juifs.

Les peuples, et en particulier le nôtre, sont abêtis par 50 ans d’abrutissement scolaire ainsi que par l’arme de destruction télévisuelle. La puissance de ceux qui contrôlent le monde est telle et notre ignorance de leurs actions est si grande que le complot mondial pour une ère nouvelle aux contours dessinés par eux peut se dérouler en toute impunité. Si vous regardez le monde à travers ce prisme, vous prendrez conscience de ce qui se passe réellement et dont on ne vous parle jamais. Tous les grands évènements planétaires sont influencés et orientés vers une nouvelle vision du monde par une oligarchie dont la puissance n’a jamais atteint un tel niveau dans l’histoire du monde. Sa puissance financière et militaire, met la guerre et la science à ses ordres. Cette dernière lui permet même de façonner les hommes, de les détruire, de les transformer, de les rendre dépendants, amorphes, téléguidés. Nous en reparlerons prochainement. 

Deux nations veulent contrôler le monde

Mais en réalité elles n’en font qu’une 

Dans le même but ! 

Claude Trouvé 

Coordination MPF du Languedoc-Roussillon

Le journal Bild, quotidien au plus fort tirage en Allemagne, affirme que le gouvernement allemand dissimule les crimes commis par un grand nombre de réfugiés du Proche-Orient qui ont afflué ces derniers mois en Allemagne. Et ce aux fins de ne pas inquiéter outre mesure les citoyens allemands déjà soucieux des conséquences de l’immigration de masse, mais également de ne pas donner d’arguments supplémentaires à l’extrême droite. Selon l’article de Bild cité le 30 décembre dernier par le Daily Mail, les réfugiés sont recrutés par les dealers de drogue pour convoyer les stupéfiants aux quatre coins du pays, contre quelques euros. Ils sont également mis à contribution pour receler le produit de vols, tels les téléphones portables, très souvent revendus à d’autres réfugiés.

Le gouvernement allemand ordonnerait aux autorités de dissimuler les crimes des immigrés

Selon Bild, les agents responsables de l’arrestation des auteurs de ces crimes ont reçu l’ordre de n’en rien dire, dans la mesure où ces informations sont jugées d’une extrême sensibilité. Au cours de l’année 2015, plus d’un million d’immigrés sont arrivés en Allemagne, soit cinq fois plus qu’en 2014. Rien d’étonnant lorsque l’on sait que l’Allemagne est l’un des pays les plus généreux en termes d’allocations et d’aides sociales. Les 16 Länder que compte l’Allemagne prévoient de dépenser quelque 17 milliards d’euros en 2017 afin de répondre à la crise migratoire. Après avoir ouvert grandes les portes du pays aux réfugiés venant de Syrie, d’Irak, de Libye ou encore d’Afghanistan, le gouvernement allemand a décidé de mieux surveiller le flot de migrants en rétablissant le contrôle aux frontières, ainsi que l’a annoncé Thomas de Mazière, ministre fédéral de l’Intérieur, le 13 septembre dernier. Continuer la lecture

Les bonnes résolutions de L’Arabie Saoudite pour l’année 1437, l’année qui commence d’après le calendrier islamique : sortir de sa dépendance pétrolière. Le programme d’une « rehab » volontaire qui prendra 5 ans, et dont les premiers changements, qui risquent de surprendre les Saoudiens, sont déjà au rendez-vous.

La diversification de l’économie, l’augmentation des prix et la création de nouvelles taxes, oui. Mais une baisse de la production pétrolière, surtout pas.

Le prix de l’essence a déjà doublé partout dans le pays, un saoudien ne payera plus jamais 14 centimes pour un litre de carburant. Il faudra oublier aussi les logements, l’eau, l’électricité payés en grande partie par l’État, les habitants vont devoir affronter les factures. Mais ce n’est pas tout, la TVA et tous ses avantages seront bientôt accessibles au peuple saoudien. Un déficit budgétaire fait toujours réfléchir. 89,2 milliards pour l’année passée et encore 80 milliards pour l’année qui vient: le ministère saoudien des finances a pris en note les précautions du FMI et concentre désormais tous ses efforts dans le changement du fonctionnement économique. D’après Francis Perrin, président de l’Institut Stratégies et Politiques Energétiques c’est par le secteur énergétique qu’ils vont commencer:

Sur le plan énergétique, l’Arabie Saoudite est en train d’amorcer une certaine diversification, avec des projets d’énergie solaire, ce qui est tout à fait nouveau pour ce pays qui avait longtemps trainé les pieds en matière d’énergie solaire, par opposition aux Emirats Arabes Unis et au Qatar, qui ont été pionniers dans ce domaine au moyen orient. L’Arabie Saoudite envisage un programme nucléaire pour diversifier sa production, rappelons que dans le monde arabe il n’y a qu’un seul pays, les Emirats Arabes Unis, qui ont lancé un programme nucléaire, mais l’Arabie Saoudite pourrait, dans les années qui viennent, prendre une décision dans ce domaine. Continuer la lecture

Histoire de la Libye

Histoire et géopolitique de la Libye, des origines à nos jours
– 225 pages
– 25 cartes couleur
– Importante bibliographie et index (nom des personnages, des peuples et des tribus)

Prix :
– 32€ pour livraison en France
– 34€ pour l’Europe
– 37€ pour le reste du monde

Présentation :
Collés à l’immédiat, journalistes et « experts » décrivent le chaos libyen. Ils ne l’expliquent pas. Ne connaissant ni les couches sédimentaires historiques, ni la marqueterie tribale du pays, ils en seraient d’ailleurs incapables.
Or, les origines du drame et ses conséquences, tant locales que régionales et migratoires, ne peuvent être analysées et comprises qu’à travers les permanences de cette société profondément originale qu’est la Libye.

Vieille terre berbère islamisée puis arabisée par la violence, cette dernière se caractérise à la fois par la faiblesse du pouvoir central et par la vitalité de ses forces tribales.
Au nombre de plusieurs dizaines si nous ne comptons que les principales, mais de plusieurs centaines si nous prenons en compte leurs subdivisions, les tribus libyennes sont groupées en trois grandes alliances régionales : la confédération Sa’adi en Cyrénaïque, la confédération Saff al-Bahar dans le nord de la Tripolitaine et la confédération Awlad Sulayman qui occupe la Tripolitaine orientale et intérieure ainsi que le Fezzan.
Au sein de ces alliances, agissant comme de véritables « fendeurs d’horizon », les tribus les plus fortes contrôlaient jadis les couloirs de nomadisation sur l’axe Méditerranée-Tchad. Les trafics d’aujourd’hui (notamment drogue et migrants), se font le long de ces anciennes voies sur lesquelles les jihadistes-contrebandiers bénéficient de solidarités lignagères séculaires.

Faute d’avoir pris en compte ces données pourtant essentielles, ceux qui, au nom de l’illusion démocratique, déclenchèrent l’intervention franco-britannique de 2011 contre le colonel Kadhafi sont les responsables directs de l’actuel chaos. Or, par le biais des migrations, celui-ci frappe à nos portes.
Face à un tel danger, la pacification de la Libye est un impératif vital. Il serait cependant singulièrement inconséquent de vouloir l’obtenir au nom de l’utopie démocratique et sans prendre en compte son archéologie tribale.

Fondé sur le seul réel, à savoir la terre, les hommes et leur histoire, ce livre donne les véritables clés de compréhension d’une crise qui menace directement l’Europe. Il permet de poser le bon diagnostic et donc de définir les bons remèdes.

IMPORTANT :
Edité par l’Afrique Réelle, ce livre n’est pas vendu dans le commerce.

Pour le commander, deux possibilités :

1) Par carte bleue ou Paypal (via le site de  Bernard Lugan)
PayPal, le réflexe sécurité pour payer en ligne

2) Par chèque, avec ce bon de commande

Source: Bernard Lugan

Entretien réalisé par l’ agence info libre avec la journaliste Diana Johnstone, à propos de l’implication d’Hillary Clinton dans la guerre de Libye, le soutien financier qu’elle reçoit de l’oligarchie américaine et du lobby pro-israélien pour sa course à la Maison Blanche, le système « démocratique » américain…

Suite de l’entretien avec Diana Johnstone, avec comme thématiques abordées l’influence américaine sur les pays européens via des fausses ONG comme la Nation Endorsment for Democracy ou encore la construction de l’Union Européenne, le chaos régnant en Libye depuis l’assassinat de Mouammar Kadhafi, le soutien d’Israël à des factions djihadistes se battant contre la Syrie de Bachar Al-Assad…

Source: Agence Info Libre

Entretien avec Bernard Lugan réalisé par Nicolas Gauthier pour Boulevard Voltaire

Avec Daech, on n’entend plus guère parler de Boko Haram. La faute aux médias ?

Dans la presse africaine, on en parle beaucoup. Et dans la lutte contre Boko Haram, les Camerounais ont déjà perdu nombre de soldats. Loin des médias occidentaux, loin du cœur ; mais la réalité, elle, est toujours là… Continuer la lecture

Au Mali, après Gao, Tombouctou, la « cité mystérieuse » qui fit tant rêver les explorateurs du XIX° siècle, semble désormais à la portée des combattants touaregs. Sans une intervention étrangère de dernière heure, on ne voit pas comment la ville pourrait leur échapper. Toute la rive nord du fleuve Niger sera donc entre leurs mains. L’actuel conflit a débuté le 17 janvier 2012, à Menaka et dans la région de Kidal, les Touaregs revendiquant l’autodétermination et l’indépendance, leur guerre étant destinée à « libérer le peuple de l’Azawag de l’occupation malienne ».

Plus à l’Est, en Libye, dans les régions de Sebha et de Koufra, les combats meurtriers entre les Toubou et les tribus arabes ont repris le 26 mars et les Toubou revendiquent désormais, eux aussi, un Etat indépendant. Comme la moitié de l’ethnie toubou vit au Tchad où elle est connue sous le nom de Goranes, les actuels évènements risquent d’y rallumer par contagion une autre guerre, interne celle là, entre les Toubou-Goranes et les Zaghawa qui sont au pouvoir à N’Djamena.

Voilà le double résultat de l’intervention franco-otanienne en Libye. Le président tchadien Idriss Déby Itno avait vu juste quand il avait mis en garde Paris, affirmant qu’elle allait déstabiliser toute une région aux fragiles équilibres[1].

Face à cette situation, qu’est-il possible de faire ?

Pour le moment, au Tchad, le président Déby a la situation sous contrôle, mais il ne peut pas laisser les Toubou de Libye se faire massacrer au risque de voir les Toubou-Goranes échapper à son autorité.

Au Mali, l’alternative est simple :

– Soit nous laissons le cours de la longue histoire reprendre son déroulé et nous admettons la réalité qui est que le Mali n’a jamais existé et que les Touaregs ne veulent plus être soumis aux Noirs du Sud. Dans ce cas, nous entérinons le fait accompli séparatiste et nous veillons à ce que les Touaregs qui auront obtenu ce qu’ils demandaient deviennent nos alliés dans le combat contre Aqmi.
– Soit, de concert avec les Etats de l’Ouest africain, nous intervenons militairement contre les Touaregs pour reconstituer une fiction d’Etat malien et nous jetons ces derniers dans les bras d’Aqmi avec tous les risques de contagion qu’une telle politique implique.

Bernard Lugan sur son blog

Le glorieux “printemps arabe” qui a eu pour effet de faire sortir de leurs trous les pires arriérés que porte la terre – merci BHL ! –, semblerait montrer qu’une espèce de malédiction pèse sur ces pays les faisant passer des ténèbres aux ténèbres sans jamais connaître la lumière… Une nouvelle preuve nous en est infligée par cette vidéo tournée en Libye et qui a pour origine une page facebook. On y voit toute une tourbe de musulmans renverser et briser des tombes chrétiennes et juives et s’attaquer à la masse à une grande croix qui surplombe le cimetière, aux cris de « Allah Akbar ». La civilisation est en marche en Libye


Interview du Général Wesley Clark, ex Général des Forces Armées des Etats-Unis : tout est programmé depuis 2001, et ce n’est pas fini …
(Pour ceux qui mettraient en doute la parole de Thierry Meyssan dans son interview du 07-08-11).


Interview du Général Wesley Clark, ex Général des Forces Armées des Etats-Unis : tout est programmé depuis 2001, et ce n’est pas fini …
(Pour ceux qui mettraient en doute la parole de Thierry Meyssan dans son interview du 07-08-11).

1-L’électricité à usage domestique est gratuite !

2 – L’eau à usage domestique est gratuite !

3- Le prix d’un litre d’essence est de 0,08 EUROS !

4- Les banques libyennes accordent des prêts sans intérêts !

5- Les citoyens n’ont pas d’impôts à payer, et la TVA n’existe pas !

6- La Libye est le dernier pays dans la liste des pays endetté ! La dette publique est à 3,3% du PIB ! En France, elle est à 84,5% ! Aux US, 88,9% ! Aux Japon à 225,8% !

7- Le prix pour l’achat d’une voiture (Chevrolet, Toyota, Nissan, Mitsubishi, Peugeot, Renault…) est au prix d’usine (voitures importées du Japon, Corée du sud, Chine, Etats-Unis…) !

8- Pour chaque étudiant voulant faire ses études à l’étranger, le « gouvernement » attribue une bourse de 1 627,11 Euros par mois !

9- Tout étudiant diplômé reçoit le salaire moyen de la profession du cursus choisi s’il ne trouve pas d’emploi !

10- Lorsqu’un couple se marie, l’ »Etat » paie le premier appartement ou maison (150 mètres carrés) !

11- Chaque famille libyenne, sur présentation du livret de famille, reçoit une aide de 300 EUROS par mois !

12- Pour tout employé dans la fonction publique, en cas de mobilité nécessaire à travers la Libye, l’Etat fournit une voiture et une maison gratuitement. Et quelque temps après, ces biens sont à lui.

Ma question est celle-ci qu’est ce que la "Communauté Internationale" appelle DICTATURE si la reine d’Angleterre, le roi de Belgique, l’empereur du Japon… doivent mourir au pouvoir avant d’être remplacé? Celui qui peut jeter un comprimé EFFERALGAN dans la mer et le retrouver après dix minutes, pourra me convaincre que KADHAFI est un dictateur. Vous pouvez toujours essayer. On ne tue pas une idée en coupant la tête de celui qui la porte. KADHAFI est un révolutionnaire.

La lutte ne fait que commencer.

Source: Bana sur Facebook

Connexion
Art. récents
avril 2017
MTWTFSS
« Mar  
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Archives