En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Jeanne Smits

Un récent sondage Sofres/Kantar média publié par la Croix révèle que « la confiance dans l’information relayée par les différents médias est historiquement basse ». Avec 41 %, la télévision perd 9 points de confiance, la radio perd 3 points à 52 %. Ce sondage n’est que la confirmation d’une défiance de plus en plus grande des Français à l’égard de ceux que l’on appelle « les grands médias ».

Jean Claude Bourret, ancien présentateur des journaux de TF1 et de la Cinq

Pour répondre aux questions posées par Armel Joubert des Ouches dans ce documentaire, nous avons interrogé Jean-Claude Bourret, ancien présentateur des journaux de TF1 et de la Cinq. Le journaliste, qui fut également rédacteur en chef à France Inter et à RMC, évoque la mainmise des milliardaires sur les médias depuis ces 20 dernières années en particulier.

« J’ai toujours dénoncé l’interpénétration qui existait entre le pouvoir politique et le pouvoir médiatique, explique-t-il, mais de façon mesurée car vous ne pouvez pas attaquer de front ceux qui sont beaucoup plus puissants que vous sinon ils vous écrasent ! Je l’ai dénoncé dans des journaux comme Télé Star, Télé 7 jours. Cela m’a valu de perdre le journal de 20 heures sur TF1 au moment où il y a eu la grande manifestation (1984) en faveur de l’école libre parce que j’avais fait mon métier de journaliste ! »
Ce jour-là en effet, parce qu’il est le seul à annoncer un chiffre officiel « censuré par l’Agence France presse » – 800.000 personnes présentes à la manifestation – Jean Claude Bourret s’attire les foudres du pouvoir socialiste de l’époque. C’est alors François Mitterrand qui dirige le pays.

Une défiance envers les médias, conséquence de la mainmise des milliardaires Continuer la lecture

Un an après « Le moment est venu de dire ce que j’ai vu » et l’entretien exceptionnel qu’il avait accordé à Réinformation.Tv, Philippe de Villiers nous reçoit à nouveau au Puy du Fou à l’occasion de la sortie de son dernier livre « Les cloches sonneront-elles encore demain », paru chez Albin Michel. Durant 80 minutes, et dans ce nouveau document exceptionnel, l’ancien secrétaire d’Etat répond aux questions de Jeanne Smits et d’Armel Joubert des Ouches. Jamais Philippe de Villiers n’était allé aussi loin dans son analyse de la situation qu’il décrit dans son ouvrage et des révélations qu’il présente au grand jour.
Dans cet entretien, le créateur du Puy du Fou pose des questions gênantes comme celle-ci : « A propos de la crise des migrants, pourquoi ni le Qatar, ni l’Arabie Saoudite ne prennent des réfugiés ? »

Une islamisation programmée et « des élites sont sous hypnose »

Pour Philippe de Villiers, « Il y a une espèce de fascination réciproque entre l’envahi et l’envahisseur. Cela me fait penser au lapin dans les phares. Le lapin, il regarde la lumière, il est incapable de tenter un mouvement d’esquive. Il se laisse happer. Voilà la situation de nos élites : elles sont xénophiles, islamophiles et s’exercent à une sorte de jubilation morbide à l’exotisme de leur propre disparition.
« Youssouf Al-Qaradawi est le grand penseur des musulmans européens, il nous prévient : avec vos lois démocratiques nous vous coloniserons, avec nos lois coraniques, nous vous soumettrons ».

“Les cloches sonneront-elles encore demain ?” dénonce le rapport Eurislam

« Quand j’en parle, les gens ne me croient pas ! L’argent des Européens sert à financer un grand programme d’islamisation de l’Europe et de la France. Un programme de la Commission de Bruxelles, soutenu par les Etats, par les gouvernements. Les gouvernements Sarkozy-Fillon, Hollande Valls soutiennent ce projet ! »
Philippe de Villiers explique que cette hypnose des élites provient notamment « d’une double erreur de vision commise depuis la dernière guerre : celle du tandem Monnet-Schuman, franc-maçon démocrate-chrétien… au nom de l’humanisme ! La seconde erreur, c’est l’idée de la mondialisation heureuse. L’idée qu’on est rentré dans un monde sans histoire, sans idée, sans religion, sans frontière. La logique du marché plantaire de masse. Derrière, il y a les firmes a-nationales : Google, Microsoft, Goldman-Sachs etc… »

Philippe de Villiers et la responsabilité de l’Eglise. La conférence des évêques de France ?
C’est un soviet attardé des années 60 !

Philippe Villiers cloches sonneront elles encore demain Islam Smits Joubert
« Je pense qu’on va vers des temps où l’explication de texte se fera toute seule. Et je pense qu’il y a un grand malaise. Il y a beaucoup de chrétiens de bonne volonté qui sont prêts à faire de grands efforts pour installer chez eux des migrants mais qui découvrent qu’il y a un problème avec l’islam ».

« Il faut dire aux musulmans : tu dois aimer la France parce qu’elle est belle »

Au hasard des conférences qu’il donne en France, Philippe de Villiers rencontre des musulmans. « Quand on leur parle, ils nous disent : « Les valeurs de la France ? C’est le mariage homosexuel, c’est l’avortement de masse, c’est la perte totale du sens du sacré ! » Les musulmans, si on les amenait à Reims, l’histoire du Saint Chrême ça leur plairait, l’histoire du baptistère ça leur plairait. Vous voyez, les islamistes, ils ont un point commun avec les terroristes de la révolution française, ils égorgent ! Mais c’est peut-être pas la meilleure part à leur proposer. Ils attendent sans doute autre chose. Je ne demande pas à l’Eglise Catholique de proposer nos saints, les « dévots utiles » trouveraient ça ringards ! »

Entretien avec Jeanne Smits et Armel Joubert des Ouches pour  reinformation.tv

La Cour suprême du Pakistan vient d’accepter d’entendre le recours d’Asia Bibi, la femme chrétienne condamnée à mort pour « blasphème » pour avoir comparé les attitudes du Christ et de Mahomet après que des compagnes de travail musulmanes eussent refusé le verre d’eau qu’elle leur tendait comme « impur » – haram. La décision suspend l’exécution par pendaison décidée il y a cinq ans, date depuis laquelle la mère de 5 enfants est emprisonnée dans un couloir de la mort. Elle a aujourd’hui 50 ans.55

La sentence capitale avait été confirmée par la cour d’appel du Lahore en octobre 2014 et la décision d’aujourd’hui aurait pu marquer la fin de la procédure si les juges avaient décidé re déclarer le recours d’Asia Bibi irrecevable.

Le recours de la jeune femme, qui conteste les accusations de blasphème, sera donc examiné en détail à une date qui reste à déterminer, a fait savoir l’avocat d’Asia Bibi, Saiful Malook. L’avocat de son accusateur, un dignitaire musulman local, a tenté en vain d’empêcher l’examen du recours pour un motif technique : son avocat soutenait qu’il avait été introduit hors délais. Continuer la lecture

Travaillant sur les méthodes d’apprentissage de la lecture, Elisabeth Nuyts, logothérapeute, a développé des exercices qui obligent ses élèves à parler, à se parler, à analyser ce qui les entoure. Cela la conduit à une véritable analyse des puissances de l’esprit qui naît à lui-même. Le chemin qu’elle propose est remarquablement efficace. Elle nous a parlé ici des conditions actuelles de l’apprentissage. Continuer la lecture

Congres

Le programme complet ICI

Une scène choquante. Pour rappel, les personnes et mouvements qui faisaient l’apologie de la pédophilie dans les années 70 étaient liées à la mouvance homosexuelle militante.

Jeanne Smits a pris des photos de la manifestation d’hier : les pancartes montrent que le mauvais goût, la vulgarité, l’insulte, voire la haine sont bien ancrées (et permises !) au sein des militants LGBT. Aucun élu soutenant cette manifestation ne s’est désolidarisé de ces attaques.

Ces gens ont une piètre idée du mariage.

Connexion
Art. récents
août 2017
MTWTFSS
« Jul  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 
Archives