En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

jacques barrot

jacquesbarrotL’information émane directement de Jacques Barrot, vice-président de la commission européenne, chargé des questions de sécurité, de justice et de liberté. Afin de rassurer les opinions publiques européennes, inquiètent devant les arrivées massives de clandestins, l’UE s’apprête à rénover sa législation relative au droit d’asile.

Parmi les mesurettes, dont la présentation est annoncée pour la fin du mois de mars, la possibilité pour un immigré en situation illégale de dénoncer le passeur qui l’a conduit sur le territoire européen. En guise de récompense, le migrant illégal se verra octroyer un permis de séjour de courte durée (6 mois), renouvelable.

Le commissaire européen qui doit se rendre prochainement sur l’île de Lampedusa (Italie) et à Malte, où échouent fréquemment des migrants illégaux en provenance de l’Afrique du Nord, entend en faire un instrument de la lutte contre les réseaux de passeurs.

Cette mesure existe déjà en partie dans le cadre de la lutte contre la traite des êtres humains (prostitution ou travail au noir par exemple). Une directive européenne permet l’octroi d’un titre de séjour de courte durée pour toute personne coopérant avec les services de police et de justice afin de démanteler des réseaux. Il s’agit donc d’une rénovation de la législature existante. Objectif, selon l’entourage de Jacques Barrot : élargir l’instrument existant et modifier la définition juridique des termes « trafiquants » et « passeurs ».

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button
Connexion
Art. récents
octobre 2014
LMaMeJVSD
« sept  
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 
Archives