En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Gud

Le 13 juin 2017, sur ordre du pouvoir politico-judiciaire, la police a délogé les militants du « Bastion social » monté par le GUD à Lyon pour aider les Français démunis. Vincent Lapierre était sur place !

Commenter cette vidéo : https://www.egaliteetreconciliation.f…

Pour soutenir Vincent Lapierre et son équipe : http://gestion-er.fr/participatif/?pa…

Quatre questions posées aux participants du Congrès Européen du GUD 2014 : Synthèse Nationale, Mouvement d’Action Sociale, Aube Dorée (Grèce), Mouvement Social Républicain (Espagne), Nation (Belgique) ou encore le Parti de la France étaient représentés.

« Il y a 34 ans, c’était le 15 décembre 1980, le GUD avait organisé un tractage sur le campus universitaire de Nanterre. Ce tractage se termina par une véritable bataille rangée. Il y eu de nombreux blessés et plusieurs camarades furent arrêtés. Certains passèrent Noël en taule. Une rame de RER fut détruite et cela sembla plus offusquer les bienpensants du moment que la violence aveugle des gauchistes contre les nationalistes. Ce fut un désastre…. Continuer la lecture

traque contre le violeur

Alors que le GUD, syndicat étudiant, affirme organiser des patrouilles depuis mi-février afin d’interpeller le prédateur sexuel, la sûreté départementale précise que des rondes armées ou des contrôles d’identité sont illégaux. En revanche, l’interpellation d’un malfaiteur en flagrant délit relève du « comportement citoyen ».

« Traque contre le violeur ». Le syndicat étudiant d’extrême droite, le GUD, se mobilise contre le prédateur sexuel du 8e arrondissement. Les opérations auraient commencé, à en croire les réseaux sociaux, à la mi-février. En plus d’improviser des patrouilles à la nuit tombée, le GUD Lyon a tracté dans le centre-ville afin de mettre en garde les Lyonnais.

« Le GUD Lyon effectue des rondes afin de pouvoir s’assurer de la sérénité des quartiers où le fameux violeur du 8e agirait depuis le début du mois de février [la première agression remonte à octobre, ndlr], et tracte dans la ville afin d’alerter la population », précise le document. S’en prenant aux associations de gauche qui se rassemblaient ce jeudi, le syndicat étudiant conclut en disant que « le GUD n’a jamais attendu et a toujours été en première ligne face à l’insécurité, quitte à utiliser la violence, une violence légitime ».

Interrogé jeudi par nos confrères du Progrès, le directeur de la sûreté départementale n’a pas mâché ses mots, rappelant que « dans ce pays, les milices n’existent pas ». « Si certains de ces individus pensent se substituer aux policiers, ils en subiront les rigueurs de la loi », a-t-il ajouté, affirmant qu’il n’a « pas besoin de guignols pour assurer la sécurité ».

« Nous n’avons pas remarqué d’équipes constituées, mais on ne va pas non plus les traquer, nous a expliqué ce jeudi un responsable de la sûreté départementale. S’ils se baladent dans la rue et qu’ils interpellent le criminel en flagrant délit, c’est un comportement citoyen – un devoir pour les forces de police et un droit pour les citoyens. S’ils se baladent armés, ou s’ils procèdent à des contrôles d’identité dans la rue, là, ils vont avoir des ennuis. »

source Lyon Capitale

Lettre ouverte à Mademoiselle Arielle SCHWAB Présidente de l’UEJF,suite à la participation de l’UEJF aux rassemblement contre le retour de Bruno Gollnisch à l’université de Lyon 3.

M. Gollnisch, effectivement condamné pour certain propos, lui on valu une suspension l’empêchant d’enseigner et par conséquent d’exercer son métier durant cinq années.

Sanction ayant tout de même, une conséquence sur le quotidien d’un citoyen.

Je me demande, ce qui vous permet donc, vous , défenseuse comme nul autre de la loi républicaine, de vouloir empêcher Bruno Gollnisch d’exercer son métier après ces cinq années.

Un citoyen doit il subir toute sa vie une erreur de parcours sans seconde chance.

A priori, selon vos prises de positions .. Oui ! Ou alors serait ce du a l’engagement politique de M. Gollnisch… Cela en à tout l’air …

Une partie de la population ayant les mêmes ou proches opinions politique de M. Gollnisch, devraient donc selon vous, être privée de l’exercice de leurs fonctions en Université. Je vous pose la question …

Je constate que votre prise de position, et la participation de votre syndicat, au rassemblement du 14 septembre devant Lyon 3, est loin d’être très républicain, et encore moins humaniste.

Cela ressemble davantage à certaines politiques discriminatoires interdisant l’accès à certains métiers pour une partie de la population,qui ne respectait pas les critères de quelques dirigeants.

Sombre époque me direz vous … effectivement, triste époque de notre passé !

Mais alors comment justifié vous, votre acharnement, a brisé la vie professionnelle d’un citoyen, ayant purger sa peine, si ce n’est à cause de ce qu’il représente ou de ses engagements extérieurs à son emploi.

Je tiens donc, à vous faire part de mon indignation de voir l’UEJF se joindre à SOS Racisme ou à l’UNEF lors de cette manifestation, qui eux on le savait déjà, choisissent de ne défendre qu’une catégorie de citoyen,et non la totalité des français sans y faire de distinctions

Veuillez agréer, Mademoiselle SCHWAB l’expression de mes sentiments respectueux,

Groupe Union Défense

Environ 200 personnes, principalement des militants de syndicats étudiants et des sympathisants d’associations comme SOS racisme ou la LICRA, ont manifesté cet après-midi devant l’université Lyon III contre le retour, après cinq ans de suspension, de Bruno Gollnisch en tant que professeur de langue et civilisation japonaises, a-t-on constaté sur place.Le député européen du Front National qui donnait ce jour-là un cours magistral à la faculté, a trouvé une autre entrée, et a pu éviter une confrontation avec les manifestants. Une dizaine de sympathisants d’extrême droite ont fait face aux manifestants anti-Bruno Gollnisch. Les deux groupes se sont affrontés à coups de slogans. Les uns scandaient "Première, deuxième, troisième génération, nous sommes tous des enfants d’immigrés". "Pas de gauchos dans nos facs", "La France aux Français", répondaient les autres.Les forces de l’ordre présentes en nombre ont pu contenir les manifestants et éviter des affrontements physiques [qui ont quand même laissé quelques séquelles aux redskins arrivés courageusement par derrière avec des battes de baseball ndlr]. Un militant d’extrême gauche a été interpellé.

.

Étudiantes, Étudiants, Lycéennes, lycéens et vous tous, déjà entrés dans la vie active, vous pouvez , mais surtout vous devez nous rejoindre !! il faut refonder en France une grande alternative syndicaliste dans les facultés et les lycées ! On ne doit plus les laisser à l’UNEF, SUD, le FSE ou même au MET (UNI) ! Ils ne sont que des suppos du système et des grands groupes politiques! Le GUD est libre, fier de ce qu’il représente, et INDEPENDANT !! Avec le GUD c’est clair, c’est net ! Tout les étudiants connaissent le passé de nos anciens! Maintenant c’est a nous,la jeune génération de nous investir dans le combat militant et de virer à coup de pied au cul , la dictature gauchiste de nos facultés ! Si toi aussi tu en a marre de la pseudo légitimité des AG gauchistes, de la terreur rouge, et des syndicalistes de droites qui ne font que cimenter leurs futures carrières à l’UMP… Rejoins nous ! Sois libre, sois fier, REJOINS LE GROUPE UNION DÉFENSE !

La lecture des quotidiens matinaux, en libre distribution, est rentrée dans les mœurs du citadin que je suis. C’est en parcourant les lignes de l’un de ces journaux « informatif » que m’est venu l’idée de cet article. La morosité m’a gagné à la suite de cette dite lecture : chômage, crise financière, guerres, dérèglements climatiques, destructions des écosystèmes, rubriques faits divers, terrorisme et j’en passe. Mais certains m’ont plus marqué que d’autre et je me suis imaginé mon avenir, si j’étais né aujourd’hui..

Continuer la lecture

 

 

 

 

 

Communiqué du GUD

Le GUD s’implante à LYON . Une section toute récente vient donc  poser ses valises dans cette ville . Une page facebook ainsi qu’une adresse e-mail sont d’ores et déjà mises en place (GUD LYON – syndicat étudiant ; gud.lyon69@gmail.com).Les actions diverses et variées vont commencer incessamment sous peu.

Le gauchisme omniprésent dans nos facs et lycées n’est plus possible , une réaction arrive à point nommé !Nous ne serons jamais à genoux face à ce système diabolique . Nous ne serons jamais soumis .

Steven B.

Longue vie à eux. In GUD we trust !


Communiqué du Groupe Union & Défense des Chrétiens d’Orient

Le 31 octobre, un groupe affilié à la succursale de la CIA en Irak, entendez par là Al Quaïda, revendiquait l’attentat ayant coûté la vie à plus de 44 fidèles dont deux prêtres.

Le nombre de chrétiens irakiens, qui était de 800 000 avant l’invasion US en 2003, est estimé aujourd’hui à moins de 450 000 personnes.
A nos yeux, un seul coupable : l’impérialisme yankee lui-même à la botte des prédateurs cosmopolites de Wall Street et des zélotes de Tél Aviv.Après avoir ruiné le pays et provoqué le chaos, la « croisade » américaine n’aura finalement trouvé comme seul débouché que le renforcement du fondamentalisme sunnite, très utile pour justifier l’interventionnisme washingtonien.

Pour nous, il est évident que seul le nationalisme arabe laïc de Saddam Hussein et le baassisme incarnaient la stabilité au Moyen Orient.
En tant que nationalistes français et européens, nous ne pouvons que nous sentir solidaires des nationalistes arabes toujours en lutte à la fois contre l’occupation américaine et les jihadistes.

C’est pourquoi nous posons cette question à la clique boboisante parisienne qui a cautionné le renversement du Raïs de Bagdad : Et si Saddam avait raison ?

Union & Défense des Chrétiens d’Orient

Connexion
Art. récents
juillet 2017
MTWTFSS
« Jun  
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 
Archives