En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Egalité réconciliation

première partie


Le 18 septembre 2016, E&R Lille recevait Alain Escada, président de Civitas, et Alain Soral, président d’Egalité & Réconciliation pour une conférence sur  « la nécessité de l’enracinement ».

Source: ER Lille

Dans le contexte tumultueux que connait la France, et tandis que politiciens et médias dominants entretiennent la confusion pour pouvoir manipuler plus facilement un peuple soumis au conditionnement d’un nouvel ordre mondial qui ne tolère ni Dieu, ni Patrie, ni Famille, il nous parait que le rassemblement d’hommage à Sainte Jeanne d’Arc le 8 mai prochain nous offre une belle opportunité pour tenter d’obtenir une véritable convergence autour d’un modèle de chef courageux et vertueux incarné par Jeanne d’Arc, à la fois sainte, héroïne et patronne secondaire de la France.

Depuis 2010, Civitas organise chaque deuxième dimanche du mois de mai un hommage à Sainte Jeanne d’Arc. Et, dès le début, la question s’est posée de savoir quelle forme donner à ce défilé très particulier qui n’est ni une procession religieuse ni une manifestation tumultueuse et désordonnée. J’ai providentiellement pu découvrir des numéros de L’Illustration et du Figaro des années vingt et trente qui, au mois de mai, dressaient un compte-rendu détaillé du cortège traditionnel de Sainte Jeanne d’Arc à Paris.

Le cortège démarrait avec les fanfares envoyées par des écoles catholiques. Ensuite prenait place la Fédération Nationale Catholique du général de Castelnau. Les Scouts de France en uniforme et tous leurs étendards défilaient avec à leur tête le général Guyot de Salins, le chanoine Cornette et le R.P. Doncœur. Il y avait là aussi les Guides de France. Et puis défilaient les anciens combattants de la première guerre mondiale, et notamment les Croix de Feu ovationnés par le public.
Suivaient toutes les organisations de la droite nationale et nationaliste, ensuite des groupes de jeunes filles en costumes provinciaux, des associations d’étudiants et, bien sûr, l’Action française conduite par Charles Maurras, Léon Daudet et l’Amiral Schwerer, et enfin les Camelots du roi qui fermaient la marche.

Tout au long du défilé, parmi différents groupes, on voyait des prêtres, certains étaient des anciens combattants et arboraient leurs décorations sur leur soutane. Des religieuses participaient également.
Cette manifestation grandiose symbolisait le culte des Français pour leur sainte patronne. Voilà le modèle de défilé dont Civitas veut s’inspirer pour convier tous ceux qui, en 2016, souhaitent à leur tour rendre hommage à Sainte Jeanne d’Arc.
Ce qui est frappant, c’est qu’à l’époque on ne rencontrait pas les exclusives auxquelles nous sommes trop souvent confrontés aujourd’hui. Ce défilé, à son apogée, réunissait plus de cent mille personnes. Le clergé, les écoliers catholiques, les scouts, les guides, les étudiants, les anciens combattants, les milieux associatifs et politiques (des royalistes aux nationalistes) ne formaient qu’un long et impressionnant cortège. On ne craignait pas la « confusion des genres » entre politique et religieux. Les différences (voire les rivalités) entre les organisations étaient surpassées au profit du bien supérieur.
C’est vers cette unité réussie autrefois autour de Sainte Jeanne d’Arc que veut tendre le défilé organisé par Civitas le 8 mai prochain. C’est le message que nous voulons faire passer : quiconque se reconnaît dans le triptyque Dieu – Patrie – Famille et veut honorer Sainte Jeanne d’Arc est le bienvenu.

N’ergotons pas, ne dévisageons pas le voisin, ne cherchons pas l’uniformité, laissons-là à la pensée unique. Ce 8 mai 2016, il y aura des scouts, des anciens combattants, des étudiants, des pensionnés, des prêtres, des élus, des chrétiens d’Orient, des ouvriers, des patrons, des artisans, des commerçants, des paysans, des royalistes, des électeurs du Front National, des sympathisants d’Egalité & Réconciliation, des sentinelles, des nationalistes et des anonymes, et ils viendront tous communier dans une même ferveur pour honorer Sainte Jeanne d’Arc.

Ce défilé a pu obtenir le soutien de gens aussi différents que Béatrice Bourges, Pierre Hillard, Marion Sigaut, Elie Hatem, Damien Viguier, Anne Brassié, Youssef Hindi, Stéphanie Bignon, Roger Holeindre,…
Et cette synergie a été obtenue autour d’un projet foncièrement catholique et patriote !

J’ajoute que nous avons encore besoin de volontaires, notamment pour l’accueil, le service d’ordre etc. Ils peuvent se signaler auprès de notre secrétariat (01.34.11.16.94). D’autre part, l’organisation de ce défilé coûte cher. Que ceux qui le peuvent veuillent bien nous aider à couvrir ces frais. Enfin, que ceux qui ne peuvent être des nôtres se joignent à nous par la prière.

Alain Escada, président de CIVITAS Continuer la lecture

soral3Alain Soral à Bordeaux le 18 avril avec Tareq Oubrou sur le thème:  » Français, musulman et patriote « 

Egalité & Réconciliation Aquitaine organise le samedi 18 avril à l’Athénée Municipale de BORDEAUX, une conférence sur le thème de l’Islam et du patriotisme français. Pour cet évènement, ER Aquitaine aura le privilège de recevoir en tant qu’intervenants, Tareq Oubrou, théologien et recteur de la mosquée de Bordeaux et Alain Soral, sociologue et Président de l’association Egalité et Réconciliation.

Connexion
Com. récents
Art. récents
février 2017
MTWTFSS
« Jan  
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728 
Archives