En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

écologie

Pour la dernière conférence de la saison, équipe d’E&R Lille accueillera Monsieur K le vendredi 23 juin 2017 à 19h30 sur le thème de « l’écologie, théorie et pratique ».

Réservations : reservation.erlille@outlook.fr

Découvrez la bande-annonce de l’évènement en vidéo !

Continuer la lecture

Le Crapouillot, magazine non conformiste est en vente dans les kiosques au prix de 7.50€,

et par abonnement :ecologie scandale eolien crapouillot

Rigel Editions, 4 bis rue de Cronstadt 75015 Paris.

Abonnement de lancement : 27 euros pour quatre numéros.

 

 
Le Crapouillot est ressorti de ses tranchées!

Ce journal des poilus, créé en 1915, va vous éclairer sur les sujets de société qui demandent réflexion.

Dans un esprit d’indépendance, d’insolence et de vérité, Le Crapouillot abordera sans tabou tous les thèmes d’actualité que les grands médias n’osent pas aborder.

 

giec

Un peu d’humour dans cet océan de bêtise climatique, mondial et tout particulièrement européen…

Comme vous le savez, un redoutable virus, le delirium carbonum, a frappé les neurones d’un nombre impressionnant de personnes (en respectant toutefois la parité H-F), tout particulièrement à l’ONU, l’UNEP (Programme des Nations unies pour l’environnement), l’OMM (Organisation météorologique mondiale), l’UE, ainsi que les politiques, les médias et les écologistes radicaux. Seuls quelques irréductibles Gaulois (accompagnés de Belges, de Suisses et de Canadiens…) teigneux, gavés de potion magique, résistent encore et toujours à ce virus envahisseur.

Ce virus génère des bouffées délirantes, dont la plus symptomatique est le mythe de la Planète Mère (Terra Mater) qu’il faut sauver des méchants humains (« Sauvons la Planète »).

D’autres symptômes assez sérieux ont été relevés :
– la conviction que le terrifiant CO2 anthropique a une action réchauffante non maîtrisable et que nous allons tous griller ou nous noyer sous l’eau des océans qui auront tout submergé (l’enchaînement de ces effets est encore en discussion dans les cénacles GIECquiens (1)) ;
– la croyance aveugle dans les projections des modèles numériques du GIEC ;
– la confiance totale accordée à cette étrange structure politico-scientifique (plus politique que scientifique) qu’est le GIEC ;
– la perte totale de sens critique, qui fait croire que des hypothèses, répétées sans cesse par une propagande lyssenkiste, deviennent, comme par magie, des vérités gravées dans le marbre ;
– les accusations de négationnisme pour les impies qui osent soulever des objections, fussent-elles pertinentes ;
– le refus de prendre en compte les données d’observation qui ne sont pas conformes aux prévisions des modèles numérique (non mais alors, cette Nature, de quel droit ne se rallie-t-elle pas à nos modèles qui sont par essence parfaits ? Il va falloir la mettre au pas!).

Ce virus fait fleurir, comme pâquerettes au printemps, une nuée de normes et de règlements contraignants, génère l’apologie et le développement d’un Renouvelable pourtant fort onéreux et intermittent (donc, selon la loi de Murphy(2), en plein match de rugby, au moment le plus palpitant, les caprices du vent vont couper notre alimentation en énergie électrique ?), tout cela aux frais du contribuable qui en subit, résigné, les conséquences pécuniaires.

Il serait temps que soit enfin lancée une vaste campagne mondiale pour traiter et supprimer cette redoutable pandémie ! La source du virus, le GIEC, devrait être définitivement supprimée, et ses géniteurs, à savoir l’ONU, l’UNEP et l’OMM, devraient faire l’objet d’audits sévères afin de leur rendre — après mise à l’écart des Grand-Prêtres du Dogme du RCA (Réchauffement Climatique Anthropique), désintoxication et débureaucratisation — une virginité au-dessus de tout soupçon…

Jean-Pierre Bardinet dans Boulevard Voltaire

1.Le GIEC est le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. ?
2.La loi de Murphy fonctionne aussi pour le hockey, le football, le tennis, et même (God save the Queen !) le cricket, sport incompréhensible pour les continentaux, ainsi que le base-ball (tout aussi incompréhensible pour les Européens…). ?


Nicolas Sarkozy aurait promis à Jean-Louis Borloo le poste de Premier ministre. En échange de quoi, ce ministre très populaire et président du Parti radical se présenterait au premier tour de l’élection présidentielle (pour marginaliser François Bayrou et récupérer le vote des écolo-centristes et d’une partie des votes « bobos ») de manière à permettre au président sortant de ratisser plus large au second tour.

Faits & Documents

Communiqué de Presse de Marine Le Pen,
Vice-Présidente exécutive du Front National :

Au moment où le gouvernement Sarkozy se montre incapable d’assurer la sécurité des bus dans certains quartiers de France abandonnés aux voyous et se demande s’il va pouvoir faire appliquer une mesure d’interdiction de la burqa, voilà que sa majorité donne une nouvelle fois la preuve de son manque de fermeté dans son travail législatif.

Après avoir reconnu l’absurdité énergétique des éoliennes et leur caractère destructif pour nos paysages, l’UMP, par la voix de Patrick Ollier, se dit prête à abandonner un amendement visant à limiter l’impact visuel de ces verrues métalliques à hélice.
Au fil des dossiers et des revirements, le gouvernement de Nicolas Sarkozy montre que ce qui le caractérise ce n’est pas la compétence mais l’inconsistance.

Marine Le Pen, partisan d’une écologie réfléchie, appelle tous les députés qui sont attachés à la préservation de nos paysages à refuser ce nouveau recul et à prendre leur courage à deux mains pour s’opposer au totalitarisme vert.

cochetYves Cochet: une pollution politique et morale

Le député écologiste Yves Cochet a trouvé la solution pour sauver la planète : puisque les enfants polluent, pourquoi ne pas diminuer les aides versées aux familles à partir du troisième nouveau-né ? Une logique aussi implacable qu’imbécile.

Lors d’un colloque organisé ce week-end par la revue Entropia , le député écologiste a avancé l’idée de la « grève du troisième ventre ». Puisque d’après lui, un enfant européen aurait « un coût écologique comparable à 620 trajets Paris-New York », les « aides » devraient « [diminuer] sensiblement à partir du troisième » nouveau-né !

Ce khmer vert n’explique pas comment calculer « l’empreinte écologique » d’un Européen qu’il rapporte à des trajets Paris New York (!). Si comme le prétend Cochet, un européen est une pollution, pourquoi donc ne pas interdire tout simplement même le premier enfant.

La vérité c’est que Cochet nous livre sa pensée prétendument écologique . Ses arrières pensées sont moins avouables: il veut tout simplement en finir avec la population européenne.

Pourquoi ne commence-t-il pas par lui même?

Lors de la dernière université d’été du Front national, Marine Le Pen avait prononcé un réquisitoire très remarqué contre le mondialisme. Elle avait notamment affirmé:

« Dans ce système (mondialiste) , il n’y pas que l’homme qui est jetable, mais le monde aussi est jetable.

Car si le mondialisme a programmé la destruction des éco-systèmes humains, il prépare également les conditions de l’épuisement de la planète au nom d’un anthropocentrisme suicidaire.

La planète est un don de Dieu.

Elle ne peut offrir que ce qu’elle est en mesure de produire. Or, comment peut-on croire que 9 milliards d’hommes peuvent vivre, produire, consommer, polluer comme des américains. « 

C’est exactement ce que vient confirmer une étude canadienne qui situe au 23 septembre le jour où l’humanité a consommé ce que la planète peut produire en un an.

Ce jour, les Canadiens l’ont appelé le « Global Overshoot Day », littéralement « le jour du dépassement global ».

Voir à ce sujet l‘article du Monde

Voir discours de Marine Le Pen : « Nous aimons trop la France pour ne vouloir qu’être heureux »

Par Olivier Carer

Deux cents spécialistes réunis dans le cadre de la conférence « biodiversité en Europe », organisée à Madrid sous l’égide de l’Union européenne, ont révélé que 1000 espèces exotiques envahissantes constituaient une menace grave pour la biodiversité européenne : les jacinthes d’eau venues d’Amérique du sud, la moule zébrée de la Caspienne, la proliférante et irritante berce des près, les méduses transportées d’Asie dans les eaux des ballasts des navires…

Par Olivier Carer

Deux cents spécialistes réunis dans le cadre de la conférence « biodiversité en Europe », organisée à Madrid sous l’égide de l’Union européenne, ont révélé que 1000 espèces exotiques envahissantes constituaient une menace grave pour la biodiversité européenne : les jacinthes d’eau venues d’Amérique du sud, la moule zébrée de la Caspienne, la proliférante et irritante berce des près, les méduses transportées d’Asie dans les eaux des ballasts des navires…

« En apparence, ces espèces peuvent apparaître inoffensives voire plaisantes » rappellent les scientifiques. Après avoir sous estimé le phénomène, tous s’alertent aujourd’hui d’un développement jugé « exponentiel » qui portera une atteinte grave à la biodiversité des pays européens à échéance de 2010.
Avec une rare lucidité, le journal le Monde s’autorise même à écrire à cette occasion:

« La globalisation des échanges est le principal vecteur de la prolifération des espèces envahissantes. »

Dommage que M. Attali et sa petite commission immigrationniste n’aient pas fait le déplacement à Madrid.

philippe.pngPhoto à l’appui, la presse française a largement relayé la baignade médiatique du super ministre français de l’écologie dans un lagon exotique de Bali pour y planter un corail.

Bali-Borloo dans son bateau…

Force est de constater qu’une fois de plus le gouvernement privilégie la communication à l’action, au moment où le sommet de Bali sonne comme un échec retentissant du fait des amis américains de N. Sarkozy.

Ne soyons pas dupes ! Sur le fond, ce petit coup médiatique ne vise qu’à masquer l’inutilité de ce ridicule ministricule en caleçon bleu. Une seule consolation, toutefois.
Après avoir eu le privilège insigne d’admirer la blancheur celluliteuse de la sirène gouvernementale, les Français auront pu constater que, contrairement à ce qu’affirment certains esprits médisants, M. Borloo aime aussi l’eau.

Avec une photo, Borloo fait son cinéma

Pour autant, personne ne peut se satisfaire de ces démonstrations de communication permanentes, inutiles et obscènes qu’un certain Bernard Kouchner nous avait déjà servies un sac de riz sur le dos.

Les Français ne sont pas des enfants auxquels il suffit de raconter une belle histoire pour les endormir.

Olivier carer

Connexion
Art. récents
juin 2017
MTWTFSS
« May  
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 
Archives