En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Damien Viguier

Mercredi 28 septembre 2016, Robert Faurisson, 87 ans, comparaissait une nouvelle fois devant la XVIIe chambre du Tribunal correctionnel de Paris. Un procès intenté par la LICRA, pour « contestation », en raison de propos que le professeur aurait tenus en août 2014 lors d’une interview sur Internet.

Le Pr Faurisson est défendu par son avocat Me Damien Viguier.

Commenter cette vidéo : http://www.egaliteetreconciliation.fr…

L’équipe d’E&R Lille accueillera le 25 juin 2016 Maître Damien Viguier, avocat d’Alain Soral,  pour une conférence intitullée « De la destruction du père ».

Réservez vite !

Réservations : reservation.erlille@outlook.fr

Notre libraire proposera à cette occasion la série des « leçons de droit » de Damien Viguier, éditée aux éditions Kontre Kulture, que vous pourrez vous faire dédicacer après la conférence.
lecondroit-2 

viguier

Le 1er juin 2016 avait lieu à Paris l’audience d’appel du procès intenté par Frédéric Haziza à Alain Soral pour des commentaires d’internautes laissés sur le site E&R.

Entretien avec Damien Viguier

Propos recueillis par LaPravda.ch le 3 juin 2016

 

L’avocat et docteur en droit Damien Viguier est chargé de la défense d’Alain Soral. Malgré un emploi du temps très chargé, il a accepté de nous apporter son éclairage sur le procès qui oppose le fondateur d’Égalité & Réconciliation à Frédéric Haziza et répond notamment aux allégations publiées par ce dernier sur son compte Facebook.

 

Alimuddin Usmani : Maître Viguier, pouvez-vous nous faire un petit résumé de l’audience du 1er juin 2016 dans le procès en appel qui oppose votre client, Alain Soral, à Frédéric Haziza ?

Maître Damien Viguier : À l’ouverture des débats, deux personnes se sont présentées spontanément qui souhaitaient témoigner à ce procès. Elles n’avaient pas été citées à comparaître, mais comme le permet le code de procédure pénale, je les ai proposées à la cour. J’ai estimé qu’elles pouvaient aider les magistrats à forger leur conviction, en apportant de réels éclaircissements sur la personnalité de la partie civile, Frédéric Haziza. Il s’agissait des deux journalistes sur lesquels l’intéressé s’est rué lors du dernier dîner du CRIF à Paris, ainsi que chacun peut le constater sur Internet. Malheureusement, la présidente a refusé de donner l’autorisation de la cour.

Aucun prévenu n’a comparu personnellement puisque les propos en cause sont le fait d’inconnus, auteurs de commentaires sur Internet (« Réveillez-vous », « corso », « loic » etc.). La phase d’instruction a donc surtout porté sur Frédéric Haziza. Continuer la lecture

Dans le contexte tumultueux que connait la France, et tandis que politiciens et médias dominants entretiennent la confusion pour pouvoir manipuler plus facilement un peuple soumis au conditionnement d’un nouvel ordre mondial qui ne tolère ni Dieu, ni Patrie, ni Famille, il nous parait que le rassemblement d’hommage à Sainte Jeanne d’Arc le 8 mai prochain nous offre une belle opportunité pour tenter d’obtenir une véritable convergence autour d’un modèle de chef courageux et vertueux incarné par Jeanne d’Arc, à la fois sainte, héroïne et patronne secondaire de la France.

Depuis 2010, Civitas organise chaque deuxième dimanche du mois de mai un hommage à Sainte Jeanne d’Arc. Et, dès le début, la question s’est posée de savoir quelle forme donner à ce défilé très particulier qui n’est ni une procession religieuse ni une manifestation tumultueuse et désordonnée. J’ai providentiellement pu découvrir des numéros de L’Illustration et du Figaro des années vingt et trente qui, au mois de mai, dressaient un compte-rendu détaillé du cortège traditionnel de Sainte Jeanne d’Arc à Paris.

Le cortège démarrait avec les fanfares envoyées par des écoles catholiques. Ensuite prenait place la Fédération Nationale Catholique du général de Castelnau. Les Scouts de France en uniforme et tous leurs étendards défilaient avec à leur tête le général Guyot de Salins, le chanoine Cornette et le R.P. Doncœur. Il y avait là aussi les Guides de France. Et puis défilaient les anciens combattants de la première guerre mondiale, et notamment les Croix de Feu ovationnés par le public.
Suivaient toutes les organisations de la droite nationale et nationaliste, ensuite des groupes de jeunes filles en costumes provinciaux, des associations d’étudiants et, bien sûr, l’Action française conduite par Charles Maurras, Léon Daudet et l’Amiral Schwerer, et enfin les Camelots du roi qui fermaient la marche.

Tout au long du défilé, parmi différents groupes, on voyait des prêtres, certains étaient des anciens combattants et arboraient leurs décorations sur leur soutane. Des religieuses participaient également.
Cette manifestation grandiose symbolisait le culte des Français pour leur sainte patronne. Voilà le modèle de défilé dont Civitas veut s’inspirer pour convier tous ceux qui, en 2016, souhaitent à leur tour rendre hommage à Sainte Jeanne d’Arc.
Ce qui est frappant, c’est qu’à l’époque on ne rencontrait pas les exclusives auxquelles nous sommes trop souvent confrontés aujourd’hui. Ce défilé, à son apogée, réunissait plus de cent mille personnes. Le clergé, les écoliers catholiques, les scouts, les guides, les étudiants, les anciens combattants, les milieux associatifs et politiques (des royalistes aux nationalistes) ne formaient qu’un long et impressionnant cortège. On ne craignait pas la « confusion des genres » entre politique et religieux. Les différences (voire les rivalités) entre les organisations étaient surpassées au profit du bien supérieur.
C’est vers cette unité réussie autrefois autour de Sainte Jeanne d’Arc que veut tendre le défilé organisé par Civitas le 8 mai prochain. C’est le message que nous voulons faire passer : quiconque se reconnaît dans le triptyque Dieu – Patrie – Famille et veut honorer Sainte Jeanne d’Arc est le bienvenu.

N’ergotons pas, ne dévisageons pas le voisin, ne cherchons pas l’uniformité, laissons-là à la pensée unique. Ce 8 mai 2016, il y aura des scouts, des anciens combattants, des étudiants, des pensionnés, des prêtres, des élus, des chrétiens d’Orient, des ouvriers, des patrons, des artisans, des commerçants, des paysans, des royalistes, des électeurs du Front National, des sympathisants d’Egalité & Réconciliation, des sentinelles, des nationalistes et des anonymes, et ils viendront tous communier dans une même ferveur pour honorer Sainte Jeanne d’Arc.

Ce défilé a pu obtenir le soutien de gens aussi différents que Béatrice Bourges, Pierre Hillard, Marion Sigaut, Elie Hatem, Damien Viguier, Anne Brassié, Youssef Hindi, Stéphanie Bignon, Roger Holeindre,…
Et cette synergie a été obtenue autour d’un projet foncièrement catholique et patriote !

J’ajoute que nous avons encore besoin de volontaires, notamment pour l’accueil, le service d’ordre etc. Ils peuvent se signaler auprès de notre secrétariat (01.34.11.16.94). D’autre part, l’organisation de ce défilé coûte cher. Que ceux qui le peuvent veuillent bien nous aider à couvrir ces frais. Enfin, que ceux qui ne peuvent être des nôtres se joignent à nous par la prière.

Alain Escada, président de CIVITAS Continuer la lecture


Discours de Damien Viguier
(avocat aux barreaux de l’Ain et de Genève, docteur en droit privé et sciences criminelles, chargé d’enseignement à l’université), sur le “Chaos au Proche-Orient et en Europe : Les responsabilités du gouvernement français”, au colloque Civitas sur la guerre au Proche-Orient à l’immigration et au terrorisme en Europe, à Paris le samedi 19 mars 2016.

Samedi 19 mars 2016, CIVITAS organise avec le Rassemblement pour la Syrie et Alliance for Peace and Freedom, un colloque à Paris de 14h à 18h, au Forum de Grenelle. Jean-Marie Le Pen, Pierre Hillard, Elie Hatem, Mère Agnès-Mariam de la Croix, Jean-Michel Vernochet, Youssef Hindi, Damien Viguier, Alexandre Marchenko et Alain Escada débattront sur la guerre au Proche Orient, l’immigration et le terrorisme

avec notamment

Introduction (Roberto Fiore, ancien député européen)

. « Le plan mondialiste de remodelage des frontières du Moyen-Orient » (Pierre Hillard, géopolitologue, ancien professeur en relations internationales)

. « Ce que nous vivons en Syrie aujourd’hui » (Mère Agnès-Mariam de la Croix, supérieure du monastère de Qara en Syrie)

. « L’étincelle libanaise » (Elie Hatem, avocat à la Cour, docteur en droit et chargé d’enseignement à la Faculté Libre de Droit, d’Economie et de Gestion de Paris)

. « Le rôle du wahhabisme » (Jean-Michel Vernochet, journaliste et géopolitologue)

« Le terrorisme : instrument du Choc des civilisations au service du sionisme » (Youssef Hindi, écrivain et historien marocain)

. « L’engagement russe contre le terrorisme » (Alexandre Marchenko, Conseiller de l’Ambassade de la Fédération de Russie en France)

. « Chaos au Proche-Orient et en Europe Les responsabilités du gouvernement français » (Damien Viguier, avocat aux barreaux de l’Ain et de Genève, docteur en droit privé et sciences criminelles, chargé d’enseignement à l’université)

. « Les conséquences migratoires » (Jean-Marie Le Pen, député européen)

Conclusion (Alain Escada, président de Civitas)

+ Stands de livres et séances de dédicaces
Outre les intervenants, Marion Sigaut et Claire Séverac y dédicaceront leurs livres.

Continuer la lecture

« Procès du siècle » : le professeur Faurisson devant la justice le 17 mars 2016

Damien Viguier annonce l’audience d’appel à venir dans le procès intenté à l’historien Robert Faurisson pour ses propos dans le documentaire Un Homme de Paul-Éric Blanrue, et en explique les enjeux.

Rendez-vous le 17 mars 2016 à 13h30 à la cour d’appel de Paris !

Source: E&R


 

Le jeudi 7 janvier 2016 se tenait à Paris une audience en appel concernant deux affaires : celle de la quenelle d’Alain Soral à Berlin et celle de l’appel aux dons. ERTV était sur place.

Pour soutenir ERTV : http://www.egaliteetreconciliation.fr…

Connexion
Art. récents
juin 2017
MTWTFSS
« May  
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 
Archives