En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

civitas

Carl Lang, Président du Parti de la France

Les thèmes abordés :

  • préparation des législatives avec les Comités Jeanne, Civitas
  • « l’affaire » Fillon
  • « l’affaire » de Théo L.  d’Aulnay sous Bois
  • les propos hallucinants de Gilbert Collard devant la Confédération des Juifs de France

Présent à la Marche pour la Vie, Alain Escada, président de Civitas, répond aux questions de MPI-TV. Il souligne qu’avec ses millions d’enfants mis à mort depuis l’instauration de la loi Veil, l’avortement est un génocide, un crime contre l’humanité, contre la Patrie et contre Dieu.

Alain Escada demande aussi aux participants à la Marche pour la Vie de faire preuve de cohérence. Il dénonce les « politicailleries » de François Fillon et consorts, qui prétendent être contre l’avortement à titre personnel mais pas en tant qu’élu politique.

Civitas organisait à Paris, le vendredi 25 novembre, une réunion publique animée par Thierry Bouzard et Jean-Yves Le Gallou sur le sujet : « Immigration, la catastrophe. »

 

Samedi 26 novembre, à l’initiative du Parti de la France et du SIEL, s’est déroulé à Péronne (80) un rassemblement anti-migrants afin de dénoncer la colonisation migratoire de nos campagnes.

Malgré un dispositif de gendarmerie délirant (et un fichage en règle de chaque manifestant), les nationalistes et patriotes ont pu se réunir pour démontrer qu’il existe encore des Français qui se dressent contre l’invasion. Parmi les participants, on a pu remarquer la présence de Sabrina Le Corronc (Déléguée départementale du PdF), Loic Perdriel (PEGIDA France), Laurent Spagnol (représentant des Comités Jeanne de Jean-Marie Le Pen), d’Yvon Flahaut (Conseiller municipal d’Abbeville) et du représentant départemental de Civitas. On notera l’absence regrettable du pathétique Conseiller municipal néo-FN de Péronne qui a décliné l’invitation sous prétexte de ne pas se mélanger à « l’extrême droite » (sic). A croire qu’il avait plus sa place avec les contre-manifestants d’extrême-gauche, venus d’Amiens pour la plupart, et qui ont tenté, en vain, de perturber la manifestation des patriotes.

David Martin, Délégué départemental adjoint du PdF, a été le premier à prendre la parole pour expliquer les raisons de ce rassemblement et présenter les deux autres orateurs. C’est tout d’abord Xavier Jésu, représentant régional du SIEL, qui a rappelé à l’assistance le danger que représente le remplacement de population organisé par nos gouvernants. Ce fut ensuite au tour de Thomas Joly, Secrétaire général du PdF, d’expliquer que les Français sont en droit de se révolter face à la submersion migratoire et qu’il s’agit avant tout d’un combat de civilisation que tous les patriotes ont le devoir de mener, pour que la France reste française.

A l’issue du rassemblement, des militants d’extrême-gauche, déambulant dans les rues de Péronne, ont tenté d’agresser les derniers participants qui regagnaient leurs véhicules, les membres du SEP sont alors intervenus avec sang-froid et efficacité avant que les gendarmes ne s’interposent.

Pour info, un article (très partisan) du Courrier Picard :

Source: Thomas Joly

première partie


Le 18 septembre 2016, E&R Lille recevait Alain Escada, président de Civitas, et Alain Soral, président d’Egalité & Réconciliation pour une conférence sur  « la nécessité de l’enracinement ».

Source: ER Lille

MPI-TV a pu recueillir les premières impressions de Alain Escada, le président de Civitas, mercredi 9 novembre 2016 dans l’après-midi, après l’élection de Donald Trump.
Une vraie leçon pour l’Europe entière et surtout pour la France!

Le Siel, Souveraineté, indépendance, et liberté, un petit parti allié au Front national au sein du Rassemblement bleu marine (RBM), va se prononcer samedi sur la fin de cette alliance à l’initiative de son président, Karim Ouchikh.

« Je ne veux pas rompre avec Marine Le Pen. Nous continuerons à soutenir sa candidature pour la présidentielle », indique-t-il, interrogé par l’AFP.

Mais le conseiller régional francilien entend « mettre un terme à la mascarade » de l’alliance entre son parti, 2 000 adhérents revendiqués, et le FN: « il faut prendre acte de la fin du RBM », moribond depuis 2012, « et donc reprendre notre liberté vis-à-vis du FN ». Continuer la lecture

L’équipe d’E&R Alsace accueillera Alain Escada, président de Civitas, le samedi 29 octobre 2016à 16h à Strasbourg pour une conférence intitulée « Du spirituel au combat politique : le catholicisme social ». Continuer la lecture

Réservation obligatoire : secretariat@civitas-institut.com 

Merci de mentionner dans votre courriel :

- le nombre de places demandées ;
- l’identité de tous les participants (pas de pseudonyme) ;
- un numéro de téléphone portable. L’adresse exacte vous sera envoyée le matin même.

Entrée : 5 € à payer sur place‎.

Le 7 octobre à 20h à Paris: Civitas, la voix du pays réel
Présentation de Civitas et recrutement de toutes les bonnes volontés…
interventions d’Alain Escada et de Thierry Bouzard (responsable de la Fédération Île-de-France)

Salle Saint Honoré, 7 rue de l’Echelle, 1er arrondissement (métro Palais Royal) Continuer la lecture

La Pravda, célèbre média russe, a voulu contribuer à faire connaître Alain Escada, président de Civitas. La vidéo de l’entretien est diffusée en langue russe, en français, en espagnol et en anglais, accompagnée de l’article très positif que l’on peut lire ci-dessous.

Civitas n’a pas peur des affrontements et entend représenter la vraie France – pas celle du Fouquet’s où Sarkozy fêtait sa victoire le lendemain de l’obtention de son mandat, mais celle des simples travailleurs, des gens qui voudraient que leurs voix ne soient pas pesées à l’aune de cacahuètes – la France profonde, les « sans-dents » comme les appelle dans son milieu l’hôte actuel de l’Elysée. 

Quoi qu’on en pense ou qu’on en dise ce n’est pas l’énergie qui manque à Civitas et à son président Escada, désireux de se débarrasser du règne sans fin d’un pouvoir aussi corrompu que parasitaire.

Afficher la suite

Alexandre Gabriac vient de rejoindre les rangs de Civitas. Pour sa première action en tant que Civitas, il est venu soutenir les habitants de la petite commune d’Allex, dans la Drôme, qui s’opposent, derrière leur maire à l’invasion du magnifique chateau de Pergaud par un camp de migrants déplacés de la jungle de Calais.

Médias-Presse-Infos vous propose de suivre l’intégralité de la conférence de presse donnée hier jeudi 15 septembre à Paris par Alain Escada, président de CIVITAS, accompagné de ses principaux conseillers, Anne Brassié, Claude Meunier Berthelot, Marion Sigaut, Valérie Bugault, Claire Colombi, Jean-Michel Vernochet, Pierre Hillard, Youssef Hindi, ainsi que de Thierry Bouzard, délégué CIVITAS pour l’Ile-de-France.

Connexion
Com. récents
Art. récents
février 2017
MTWTFSS
« Jan  
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728 
Archives