En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

christine lagarde

La pétition, hébergé par la plateforme en ligne citoyenne Change.org appelle à l’organisation d’un nouveau procès pour Christine Lagarde, jugée coupable de «négligence» par la Cour de justice de la République mais dispensée de peine.

«Quelle honte pour notre « démocratie » ! Qu’est-ce donc sinon un tribunal d’exception qui vient d’appliquer une décision incompréhensible et injuste au vu de la gravité des faits reprochés ?», s’indigne Julien Cristofoli, l’initiateur de la pétition mise en ligne sur le site Change.org. Le texte, qui a déjà recueilli plus de 122 000 signatures, est adressée entre autres à François Hollande, Claude Bartolone, président de l’Assemblée et Gérard Larcher, président du Sénat.

La décision de la Cour de justice de la République (CJR) dans l’affaire dite de l’arbitrage Tapie a suscité de nombreuses réactions, notamment une pluie de critiques sur les réseaux sociaux. Nombreux sont ceux qui ont dénoncé une justice d’exception ou un jugement sophistique incompréhensible. Continuer la lecture

Quand l’affaire Tapie revient à la surface, cela fait mal à Christine Lagarde !

L’ancienne ministre de l’Économie sous Nicolas Sarkozy, depuis 2011 directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), s’est retrouvée ce lundi 12 décembre 2016 devant la Cour de justice de la République dans l’affaire de l’arbitrage Tapie, un des plus grands scandales financiers du quinquennat de Sarkozy.

Cette mise en arbitrage reçoit le soutien du gouvernement Fillon en la personne de Christine Lagarde, Ministre des Finances, qui estime que l’affaire coûte trop cher en frais d’avocats depuis des années et fait courir un risque de condamnation financière trop élevé à l’État » (Wikipédia)

En 2008, l’homme d’affaires, condamné auparavant à la prison pour corruption et subornation de témoin dans le procès lors d’un match de football OM-VA, plusieurs fois traîné devant les tribunaux, qui appelait l’électeur du Front National « un salaud », gagne plus de 400 millions d’euros via cette procédure d’arbitrage, soldant un vieux contentieux avec l’ancienne banque publique Crédit lyonnais à propos de la revente dans les années 1990 du groupe Adidas.

Selon les magistrats français, Christine Lagarde, en privilégiant l’arbitrage plutôt que la voie judiciaire et en acceptant la sentence qui spoliait le contribuable sans faire de recours, aurait fait preuve de « négligence », ce qui aurait permis ce « détournement » d’argent public. Elle risque un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende. Son procès se terminera le 20 décembre.

Pour rappel la grande patronne mondialiste du FMI promeut l’invasion migratoire en Europe, milite pour que toujours plus de « réfugiés » soient accueillis par les pays occidentaux tout en avalisant l’idée, à Davos en janvier 2016, afin que ces « migrants» s’intègrent plus rapidement, qu’ils soient payés moins que le salaire minimum.

Ah ! Le bel humanisme que voilà qui se marie si bien, tiens donc, avec les intérêts des grands groupes financiers !

Si madame Lagarde était condamnée, c’est certain nous ne pleurerons pas sur son sort…

Francesca de Villasmundo

Source : medias-presse.info

 

La percée du FN leur fait-elle perdre le sens commun, la retenue la plus élémentaire ? Depuis que le journaliste militant anti FN Renaud Dély a établi un parallèle oiseux entre le FN et l’Etat islamique, cette analyse assez répugnante a fait florès dans les rangs des adversaires de l’opposition nationale. En réponse à une nouvelle attaque sur ce mode comparatif,  émanant de Jean-Jacques Bourdin sur BFM-RMC,   Marine a publié sur son compte Twitter des photos des exactions commises par  les fous d’Allah…Que n’avait-elle pas fait ! Les médias  qui ont diffusé en septembre  la photo du petit Aylan Kurdi, noyé sur une  plage turque, pour appeler à l’accueil massif des migrant en Europe,  les membres de ce gouvernement qui a armé et soutenu les djihadistes massacreurs pour liquider le régime laïque syrien,  jouent aux vierges effarouchées ! Ils  se piquent désormais de nous donner des leçons de bon goût…on aura tout vu, tout entendu! Manuel Valls, tremblotant de colère,  ne se contente pas  de promettre la guerre civile aux mauvais Français qui votent FN. Comme l’a relevé Bruno Gollnisch dans un tweet, avec son complice Bernard Cazeneuve «ils veulent nous faire endosser les exactions islamistes que nous seuls (au FN, NDLR)  avions prévues et dénoncées. Les misérables… ». « Cazeneuve et Valls horrifiés » ? « . Pas par le parallèle de Bourdin entre Daesh et le FN. Mais par le fait qu’ on leur montre la réalité. Nul… ».

Continuer la lecture

Ceux qui suivent de près l’actualité en rapport avec la crise grecque vous le diront : de toutes les parties prenantes à cette affaire, celle qui jusqu’à ces derniers jours s’était montrée la plus dure avec les Grecs, c’est Christine Lagarde ; plus dure encore que l’intraitable Wolfgang Schäuble. Il est donc fort surprenant que le FMI – à deux jours d’un référendum crucial non seulement pour la Grèce mais pour l’Union européenne – rende public un rapport interne dont la conclusion rejoint quasiment en tous points la position défendue par Aléxis Tsípras depuis des mois, à savoir que tout nouveau plan de réduction des dépenses publiques devrait être accompagné impérativement d’une nouvelle renégociation sur la dette grecque existante – 30 % d’abandon de créances supplémentaire pour être précis, soit environ 100 milliards d’euros. Le FMI voudrait-il donner un coup de pouce au camp du « non » ? C’est douteux, car il ressort des confidences recueillies par la presse que ce rapport était sur le bureau de Christine Lagarde depuis février dernier au moins et, donc, qu’elle en aurait caché l’existence sous la pression des partenaires européens. Pour l’ancien ministre de Nicolas Sarkozy, en termes d’image, c’est désastreux et, pour le FMI, pas mieux. Continuer la lecture

chute3Le produit intérieur brut (PIB) de la France devrait baisser de 0,6% au premier trimestre 2009, un recul pour le deuxième trimestre consécutif qui marquerait donc le début de la récession attendue, selon une première estimation de la Banque de France publiée lundi.

L’Insee doit publier vendredi les premiers chiffres de la croissance pour l’ensemble de 2008 mais la plupart des économistes, ainsi que le gouvernement, estiment déjà que le PIB au dernier trimestre sera très mauvais, anticipant une chute de l’ordre de 1%.
La ministre de l’Economie, Christine Lagarde, a estimé la semaine dernière que la situation au 4e trimestre 2008 constituait du « jamais vu », évoquant un « effondrement de la production industrielle, surtout en novembre et décembre ».

Dans ces conditions, la croissance sur l’ensemble de 2008 serait de seulement 0,7 à 0,8%, selon les prévisions disponibles.

Mme Lagarde a confirmé que le gouvernement attendait la publication de ces résultats pour réviser les prévisions de croissance 2009, qui tablent pour l’instant sur une croissance comprise entre 0,2% et 0,5%.
La ministre a ainsi reconnu qu’elle serait « très étonnée » que la France ait « une croissance positive en 2009 », c’est-à-dire qu’elle ne soit pas en récession cette année.

« Tous les pays de la zone euro sont aux alentours de -2% (en prévision de croissance), la Commission européenne nous met à -1,8, le FMI à -1,9 donc il ne faut pas non plus se bercer d’illusions. Il faut être réaliste et regarder les chiffres », avait-elle souligné.
Continuer la lecture

lagarde3La ministre française de l’Economie Christine Lagarde a estimé devant le Forum économique mondial à Davos (Suisse) que la crise économique mondiale risquait de provoquer « des troubles sociaux ».

Par ailleurs, interrogée hier sur les prévisions pour 2009, la ministre de l’Economie et des Finances a tenu des propos plus désenchantés que par le passé.

Au coeur du Forum économique mondial, « l’ambiance générale est à la sinistrose chez les financiers », a-t-elle décrit vendredi, au micro de BFM radio, ajoutant que le monde des affaires était en train d’ « intérioriser une réalité à laquelle les politiques ont été confrontés dès le mois de septembre ».

La ministre de l’Economie, Christine Lagarde, a annoncé mercredi que son ministère allait apporter « les clarifications fiscales et juridiques nécessaires » au développement de la finance islamique en France.

« J’ai demandé à mon administration d’apporter les clarifications fiscales et juridiques nécessaires pour faciliter l’émission de « sukuks », et permettre la structuration d’opérations immobilières de finance islamique, sans frottements fiscaux concernant en particulier les droits d’enregistrement », a expliqué Mme Lagarde lors du forum financier de l’association Paris Europlace.

Dans la finance islamique, respectueuse de la charia qui proscrit l’usure, les sukuks sont des obligations qui n’ont pas de taux d’intérêt, mais rapportent à celui qui y souscrit une part des bénéfices générés par les actifs ainsi financés.
Continuer la lecture

Connexion
Art. récents
avril 2017
MTWTFSS
« Mar  
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Archives