En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

catholiques


 

Une enquête exclusive Réinformation.TV
Le scandale du sexe et de la pornographie dans les livres scolaires obligatoires s’étend dans le silence des parents d’élèves, des associations de parents et des autorités religieuses. Il touche tant les écoles publiques que l’enseignement catholique.

« Je sais qu’il y a deux scènes de viols, dont une sur une mineure. Je crois aussi qu’il y a une tournante dans une cave. Dès le début, ils présentent le personnage comme une bête de sexe. Il est marié mais sa femme ne lui suffit pas, alors, il a une garçonnière où il se rend pour voir d’autres femmes la nuit. Je n’ai pas tout lu ». Le personnage était « une bête de sexe ».
Le scandale des ouvrages scolaires
La jeune fille qui parle est aujourd’hui âgée de 18 ans. Mais de quoi parle-t-elle ? D’un livre dont la lecture a été imposée par l’un de ses professeurs à toute sa classe de seconde, il y a trois ans, pour « l’étudier ». Ce livre, c’est L’invention de nos vies de Karine Tuil. On y trouve de nombreuses scènes de pornographie.
Continuer la lecture

L’ambiance semble morose. Nombre de Chrétiens sont inquiets et finissent par se dire « à quoi bon ? » Les médias aiment « bouffer » du catho ; les politiques nous méprisent ; la grande majorité de la population nous pointe du doigt sans trop savoir pourquoi et l’ensemble de l’intelligentsia culturelle bienpensante nous hait. Pas très réjouissant en effet. Tout cela pourrait facilement engendrer une dépression générale des catholiques, un repli sur soi (après l’enfouissement volontaire post Vatican II). La tentation sclérosante du communautarisme pourrait guetter des fidèles abrutis de coups et, parfois, certains sombrent dans une telle tentation. Le découragement, la perte d’espérance, l’acédie, la révolte aussi sont les armes subtiles du démon pour les âmes plus avisées.

Et pourtant, le foisonnement d’initiatives, de projets, d’idées absolument géniales qui jaillissent de la foi de tant de catholiques sont un démenti lumineux aux déclarations répétées des forces du Mal dont l’objectif, après avoir dérouté par le mensonge les plus fragiles, est d’étouffer l’espérance des autres.

Non, les catholiques ne sont pas morts et loin s’en faut. Leur espérance les pousse à nouveau, après des décennies de relative léthargie, à sortir de sous le boisseau. Discrètement ou ostensiblement, directement ou indirectement évangélisateurs, dans le cadre strictement ecclésial ou dans leur milieu professionnel, les catholiques aujourd’hui n’hésitent plus à proposer Dieu. Nous les avons vus sortir dans la rue pour un témoignage grandiose de leur attachement à la famille et à la véritable dignité humaine. Nous les voyons réinvestir l’espace politique et public de mille manières, mais toujours poussés par un souffle de vie et d’espérance qui laisse passer une brise d’air frais sur les plus incroyants de nos contemporains.

En groupe ou par des initiatives individuelles, ils démontrent la vitalité de la foi catholique. Ils sont le sel de la terre et la lumière du monde. Souvent humbles et discrètes, comme propre à la nature des actions de l’Esprit Saint, nous les voyons malheureusement trop peu. Elles ne sont pas suffisamment relayées. Et pourtant, non seulement elles animent l’espace public français, mais elles sont pour les catholiques un formidable encouragement, parce que sources de joie et signes d’espérance.

Citons-en pêle-mêle quelques-unes. ASTER RH, réseau des managers chrétiens ; Clarifier, pour mieux appréhender la question de l’Islam ; Les ateliers Buguet, pépinière d’entreprises dans l’esprit de la doctrine sociale de l’Eglise ; les nombreuses écoles hors contrats ; SOS Chrétiens d’Orient ; Magnificat accueillir la vie, pour les mères en difficultés ; La fraternité sainte Bernadette, pour les personnes en difficulté, à Marseille ; la fraternité Saint Jean-Baptiste, pour les problèmes liés à l’alcool ; Défi culturel ; les nombreux blogs chrétiens ; Saint Joseph immobilier et tant d’autres au rayonnement local, national ou professionnel.

Ce dynamisme doit nous confirmer dans l’espérance active du Chrétien. Une espérance pour nous catholiques, mais aussi une espérance ouverte à tous. C’est le message principal, par les actes plus que par les mots, de ces « cristaux de sel » que sont ces nombreux initiateurs.

N’hésitez pas à faire connaître ces pépites, à nous les faire remonter pour que soufflent plus fort encore l’espérance et l’esprit d’initiative au service du Christ, des chrétiens et du salut de tout homme.

Cyril Brun

Historien, politologue, Nicolas Lebourg déclare à Politique magazine, dont le dossier est consacré à Marion Maréchal-Le Pen :

« […] Marion Maréchal-Le Pen est au confluent des droites catholiques et identitaires. Elle fédère un « bloc des droites » qui entre en concurrence avec les tenants d’une ligne « ni droite, ni gauche » nombreux au sein du Front national. Son libéralisme économique – pas très différent de celui qu’affichait son grand-père – et son conservatisme sur le plan des mœurs, qui s’est affirmé dans l’opposition à la loi Taubira, vont dans cette logique.

Des idées qui tranchent avec celles de sa tante, Marine Le Pen…

La présidente du FN est persuadée que ces combats politiques, en particulier l’opposition au mariage pour tous, n’ont pas d’intérêt stratégique. Il s’agit d’une réflexion ancienne chez elle, mûrie depuis son passage à la tête de l’association Génération Le Pen en 2002. Contrairement à ce qu’on a raconté, ce ne sont pas les « néopaïens » et autres « racialistes » qui ont été écartés des instances de direction du parti lorsqu’elle en a été élue présidente en 2011. Ce sont d’abord ceux qui incarnaient le courant national et catholique, traditionnel au sein du FN. Marine Le Pen a pris le FN par la gauche. D’où, entre autres, l’importance accordée à la défense de la laïcité. Continuer la lecture

De 1938 à 1945, 2 720 prêtres, religieux et séminaristes sont déportés dans le camp de concentration de Dachau, près de Munich. Regroupés dans des « blocks » spécifiques – qui conserveront pour l’histoire le nom de « baraques des prêtres », 1 034 d’entre eux y laisseront la vie. Continuer la lecture

Le Grand Orient de France (GODF) s’inquiète et a lancé samedi soir à Lille une campagne publique contre « la dangereuse résurgence de l’antimaçonnisme » à travers un cycle de conférences dans huit villes françaises. Continuer la lecture

Alain Escada, le président de Civitas est interrogé par Jean-Pierre Dickès au sujet de l’organisation de la manifestation contre le « mariage » des duos homosexuels, l’adoption d’enfants par les mêmes duos…

La manifestation des catholique opposés au projet de loi sur le « mariage » homosexuel a mobilisé dans Paris près de 20.000 personnes, enfants, adolescents, jeunes, parents, grands-parents le dimanche 18 novembre 2012.
CIVITAS vous propose le reportage de cette manifestation réalisé par Jean-äul et Jacques Buffet.


Le discours prononcé par Alain Escada, secrétaire général de Civitas devant plusieurs milliers de personnes rassemblées à Paris, Place des Pyramides, devant la statue de Ste Jeanne d’Arc, à la fin du défilé du dimanche 13 mai 2012


Voici venu le temps des épreuves.
Pour affronter les périls, nous avons un modèle.
Prêtres de France,
Jeunesse de France,
Catholiques de France,
Patriotes de France,
Ce dimanche 13 mai à 14h30,
place St Augustin à Paris,
Soyons unis autour de Ste Jeanne d’Arc.

Fêtons son 600ème anniversaire
Catholiques et Français toujours !


Près de 5.000 personnes ont participé à la marche dans les rues de Paris samedi soir.


Près de 5.000 personnes ont participé à la marche dans les rues de Paris samedi soir.

cluzel-actup-calendrier-13622-14Nous sommes prévenus: le mariage homo passera par une évolution du Pacs

Nicolas Sarkozy s’est engagé sur le mariage gay en mairie et l’homoparentalité. C’est ce qu’assure Jean-Paul Cluzel (photo torse nu dans une scène sada-maso-homo pour un calendrier gay). Dans une interview à «Yagg», le futur ex-président de Radio France raconte que le chef de l’Etat a évoqué avec lui le droit des homosexuels, le 17 mars dernier, au cours d’un entretien.

«Nous tiendrons nos promesses vis-à-vis de la communauté homosexuelle», aurait assuré Nicolas Sarkozy en présence de Claude Guéant. Jean-Paul Cluzel suppose «qu’il ne pense pas au mariage mais à une évolution du pacs».

Nous sommes prévenus. Il faut donc s’attendre à ce que ce gouvernement décide, sans donner l’impression d’y toucher, de solenniser en mairie dans la salle des mariages la cérémonie du Pacs.

Déjà; la frange activiste de la communauté homo et Sarkozy ont trouvé un combat commun: ils marchent la main dans la main dans la campagne de dénigrement du Pape.

Connexion
Art. récents
avril 2017
MTWTFSS
« Mar  
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Archives