En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

catholicisme

L’équipe d’E&R Alsace accueillera Alain Escada, président de Civitas, le samedi 29 octobre 2016à 16h à Strasbourg pour une conférence intitulée « Du spirituel au combat politique : le catholicisme social ». Continuer la lecture

Par Lucien Zéléa

Pas plus que la famille, l’Église n’appartient au libéralisme.

Digne d’un match OM/PSG sans arbitre ni ballon, cette parade sociétale à laquelle nous assistons entre les partisans de la « Manif pour tous » et les indécrottables progressistes de l’Homo Canal +, participe à glorifier la bourgeoisie dans ce qu’elle a de plus pervers et de plus ostensiblement niais.

Libérale-libertaire, elle se réclame des « valeurs » conservatrices en guise de supplément d’âme et se montre bien incapable, fidèle à sa race, de cultiver un tempérament aristocrate face à la destruction pure et simple, aussi insidieuse qu’assumée, du lien charnel qui scelle une société.

Soutenue par les Baby boomers et les Papa pampers, cet « Indignez-vous » au parfum de dentifrice obéirait, nous dit-on, à un mouvement de contestation populaire qui prendrait les codes de la société du spectacle pour la retourner à son avantage.

Une perspective aussi innocente s’avère non seulement vouée à l’échec mais complètement faussée.

A l’image d’une Frigide Barjot, animatrice digne des confettis du « vivre ensemble » et favorable à une union civile entre personnes de même sexe, la « Manif pour tous » représente la parfaite consécration du catholicisme festif.

De leur côté, les évêques « assimilés » fonctionnaires ne cachent rien, pour la plupart, de leur pusillanimité, plus timorés encore que les habitués de cette révolte de pataugeoire.

Les penseurs chrétiens, quant à eux, en appellent au droit naturel et à la Doctrine sociale de l’Église en se contentant d’une feuille de route dans Le Figaro ou d’un entretien-canapé à la Procure, à croire que ce catholicisme à la Maritain, lequel prétend faire sa mue de la chrétienté, a vocation à vivre sa Croix au rayon « surgelés » en sauvant les bijoux de famille, avec la maison de campagne, la piscine et les habits de photo du dimanche, tout cela au nom d’une joie cosmétique, celle d’un cirque dans le désert, selon un réflexe glamour post-romantique. Salut pour tous !

En vérité, la question du privilège de vie pour tout enfant dépasse chacun, à commencer par les vertigineux docteurs de l’Homo Canal +, qu’ils soient du gouvernement ou des médias institués, jusqu’à la propagande d’État et ses multiples ramifications en associations pleurnichardes.

Certes, bon nombre de catholiques ne suivirent pas la Barjot, surtout les plus concernés par la question, en témoigne la déconstruction pleine de justesse d’un Philippe Ariño.

Que les lecteurs de Libération se rassurent, avec leur bigoterie de poussette, tous ces cathos sont pour l’ensemble dénués de conscience politique.

Incapables de saisir le sens de la Tradition, avec ce qu’elle implique d’esprit de sacrifice, celui de nos pères, ennemis d’une Croix sans Christ, avec tous ceux qui ont édifié la France et veulent encore la sauver de son anesthésie libérale, les cathos de peau, dégoulinant d’un catholicisme de culture qui se réduit à tendre la joue et la fesse, ont sacrifié la prière pour la protestation.

Il suffit d’assister à ce spectacle techno, d’enfiler les lunettes couleur fushia tout en agitant les drapeaux roses « bon enfant », pour prendre la mesure de l’indécente niaiserie de ces escathos aussi farcis que la coquille de Rouen contre laquelle ils s’indignent. Définitivement, la Manif pour tous vient célébrer une gigantesque kermesse aux allures de mœurs américaines, une sorte de catholicisme délavé, un protestantisme honteux, une Tea party.

Or, une rébellion ne trouve ses raisons d’être qu’en engageant tout un corps, au risque de se convertir en Folies Bergère. Avec son discours victimaire, la boutique juridique des libéraux-conservateurs est la fille incestueuse de Mai 68, sa bonne Lulu. Si la bourgeoisie de droite a voulu récupérer cette indignation d’écolier, elle demeure, plus que jamais, l’agnelle de Berger, immortel ******* de la rondelle pour qui « louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine » ne fait aucune différence. Souvenons-nous de Monsieur Copé, absolument pour le mariage gay (libéral de conviction), obligé de se présenter contre pour satisfaire son hypocrite éthique de responsabilité. Ce sera la même mécanique avec les diverses droites, surtout celles qui parodient le F.N.

Comme les idéologies sont neutralisées dans le système libéral où tout se vaut selon les caprices de la demande, les voilà complices de la com’ et du spectacle. La sensibilité politique est soumise à la tyrannie de l’opinion. La royauté seule – quand elle n’obéit pas à une culture romantique – permet de s’en extraire en refusant le diktat de la séduction que favorise l’électoralisme.

Derrière la Manif’ pour tous, c’est un corps pour tous qui est piétiné, inlassablement, sans que personne ne retire le mal en sa racine : tous ces enfants crèvent comme des ballons, parce qu’ils n’ont plus de père.

A la place, il ne reste qu’une nounou avec sa musique techno et sa parade Disneyworld, comme la Vilaine Lulu qui attend, non sans gourmandise, les Sarkozy, les Hollande, lesquels « ne lâcheront rien » en scellant d’une main commune, sur l’autel du Marché, ses sacrifices à jamais silencieux.

La Catho Parade, 4.1 sur 5 basé sur 8 votes

Source Article from http://www.ndf.fr/poing-de-vue/09-10-2014/la-catho-parade

Louis XVI
Le 21 janvier 1793, Louis XVI fut exécuté place de la révolution (devenue place de la Concorde), à Paris.

Cette année comme toujours depuis lors,
de nombreuses messes de requiem sont dites en France (et en Belgique, Italie, etc.).

Ce lundi, Mgr Rey, évêque de Fréjus-Toulon, célébrera la messe pontificale chantée en Grégorien.

La tradition est d’y lire le testament du roi, texte magnifique empreint d’une profonde piété et d’un amour jamais mis en défaut pour la France et les Français.

Ce texte fut distribué par les révolutionnaires pour montrer « la superstition du citoyen Capet ». Quelques jours plus tard, ils devaient arrêter chaque Français en sa possession, car le texte eut l’effet inverse de celui escompté… il devenait une relique !

En ce 21 janvier 2013, Boulevard Voltaire donne la parole au roi.

fdl

Au nom de la très Sainte Trinité du Père du Fils et du St Esprit.

Aujourd’hui vingt cinquième jour de Décembre, mil sept cent quatre vingt douze.

Moi Louis XVIe du nom Roy de France, étant depuis plus de quatre mois enfermé avec ma famille dans la Tour du Temple à Paris, par ceux qui étaient mes sujets, et privé de toute communication quelconque, même depuis le onze du courant avec ma famille, de plus impliqué dans un Procès dont il est impossible de prévoir l’issue à cause des passions des hommes, et dont on ne trouve aucun prétexte ni moyen dans aucune Loy existante, n’ayant que Dieu pour témoin de mes pensées et auquel je puisse m’adresser.

Je déclare ici en sa présence mes dernières volontés et mes sentiments.

« Je laisse mon âme à Dieu mon créateur, et je le prie de la recevoir dans sa miséricorde, de ne pas la juger d’après ses mérites, mais par ceux de Notre Seigneur Jésus Christ qui s’est offert en sacrifice à Dieu son Père, pour nous autres hommes, quelque indignes que nous en fussions, et moi le premier.

« Je meurs dans l’union de notre sainte Mère l’Église Catholique, Apostolique et Romaine, qui tient ses pouvoirs par une succession non interrompue de Saint Pierre auquel Jésus-Christ les avait confiés. Je crois fermement et je confesse tout ce qui est contenu dans le Symbole et les commandements de Dieu et de l’Église, les Sacrements et les Mystères tels que l’Église Catholique les enseigne et les a toujours enseignés. Je n’ai jamais prétendu me rendre juge dans les différentes manières d’expliquer les dogmes qui déchirent l’Église de Jésus-Christ, mais je m’en suis rapporté et rapporterai toujours, si Dieu m’accorde vie, aux décisions que les supérieurs Ecclésiastiques unis à la Sainte Église Catholique, donnent et donneront conformément à la discipline de l’Église suivie depuis Jésus-Christ. Je plains de tout mon cœur nos frères qui peuvent être dans l’erreur, mais je ne prétends pas les juger, et je ne les aime pas moins tous en Jésus-Christ suivant ce que la charité Chrétienne nous l’enseigne.

« Je prie Dieu de me pardonner tous mes péchés, j’ai cherché à les connaître scrupuleusement, à les détester et à m’humilier en sa présence, ne pouvant me servir du Ministère d’un Prêtre Catholique.

Je prie Dieu de recevoir la confession que je lui en ai faite, et surtout le repentir profond que j’ai d’avoir mis mon nom, (quoique cela fut contre ma volonté) à des actes qui peuvent être contraires à la discipline et à la croyance de l’Église Catholique à laquelle je suis toujours resté sincèrement uni de coeur.

Je prie Dieu de recevoir la ferme résolution où je suis, s’il m’accorde vie, de me servir aussitôt que je le pourrai du Ministère d’un Prêtre Catholique, pour m’accuser de tous mes péchés, et recevoir le Sacrement de Pénitence.

« Je prie tous ceux que je pourrais avoir offensés par inadvertance (car je ne me rappelle pas d’avoir fait sciemment aucune offense à personne), ou à ceux à qui j’aurais pu avoir donné de mauvais exemples ou des scandales, de me pardonner le mal qu’ils croient que je peux leur avoir fait.

« Je prie tous ceux qui ont de la Charité d’unir leurs prières aux miennes, pour obtenir de Dieu le pardon de mes péchés.

« Je pardonne de tout mon cœur à ceux qui se sont fait mes ennemis sans que je leur en aie donné aucun sujet, et je prie Dieu de leur pardonner, de même que ceux qui par un faux zèle, ou par un zèle mal entendu, m’ont fait beaucoup de mal.

« Je recommande à Dieu, ma femme, mes enfants, ma Sœur, mes Tantes, mes Frères, et tous ceux qui me sont attachés par les liens du sang, ou par quelque autre manière que ce puisse être. Je prie Dieu particulièrement de jeter des yeux de miséricorde sur ma femme, mes enfants et ma sœur qui souffrent depuis longtemps avec moi, de les soutenir par sa grâce s’ils viennent à me perdre, et tant qu’ils resteront dans ce monde périssable.

« Je recommande mes enfants à ma femme, je n’ai jamais douté de sa tendresse maternelle pour eux ; je lui recommande surtout d’en faire de bons Chrétiens et d’honnêtes hommes, de leur faire regarder les grandeurs de ce monde ci (s’ils sont condamnés à les éprouver) que comme des biens dangereux et périssables, et de tourner leurs regards vers la seule gloire solide et durable de l’Éternité.

Je prie ma soeur de vouloir bien continuer sa tendresse à mes enfants, et de leur tenir lieu de mère, s’ils avaient le malheur de perdre la leur.

« Je prie ma femme de me pardonner tous les maux qu’elle souffre pour moi, et les chagrins que je pourrais lui avoir donnés dans le cours de notre union, comme elle peut être sûre que je ne garde rien contre elle si elle croyait avoir quelque chose à se reprocher.

« Je recommande bien vivement à mes enfants, après ce qu’ils doivent à Dieu qui doit marcher avant tout, de rester toujours unis entre eux, soumis et obéissants à leur mère, et reconnaissants de tous les soins et les peines qu’elle se donne pour eux, et en mémoire de moi. Je les prie de regarder ma soeur comme une seconde mère.

« Je recommande à mon fils, s’il avait le malheur de devenir Roi, de songer qu’il se doit tout entier au bonheur de ses concitoyens, qu’il doit oublier toute haine et tout ressentiment, et nommément tout ce qui a rapport aux malheurs et aux chagrins que j’éprouve. Qu’il ne peut faire le bonheur des Peuples qu’en régnant suivant les Lois, mais en même temps qu’un Roi ne peut les faire respecter, et faire le bien qui est dans son cœur, qu’autant qu’il a l’autorité nécessaire, et qu’autrement, étant lié dans ses opérations et n’inspirant point de respect, il est plus nuisible qu’utile.

« Je recommande à mon fils d’avoir soin de toutes les personnes qui m’étaient attachées, autant que les circonstances où il se trouvera lui en donneront les facultés, de songer que c’est une dette sacrée que j’ai contractée envers les enfants ou les parents de ceux qui ont péri pour moi, et ensuite de ceux qui sont malheureux pour moi. Je sais qu’il y a plusieurs personnes de celles qui m’étaient attachées, qui ne se sont pas conduites envers moi comme elles le devaient, et qui ont même montré de l’ingratitude, mais je leur pardonne, (souvent, dans les moment de troubles et d’effervescence, on n’est pas le maître de soi) et je prie mon fils, s’il en trouve l’occasion, de ne songer qu’à leur malheur.

« Je voudrais pouvoir témoigner ici ma reconnaissance à ceux qui m’ont montré un véritable attachement et désintéressé. D’un côté si j’étais sensiblement touché de l’ingratitude et de la déloyauté de gens à qui je n’avais jamais témoigné que des bontés, à eux et à leurs parents ou amis, de l’autre, j’ai eu de la consolation à voir l’attachement et l’intérêt gratuit que beaucoup de personnes m’ont montrés. Je les prie d’en recevoir tous mes remerciements ; dans la situation où sont encore les choses, je craindrais de les compromettre si je parlais plus explicitement, mais je recommande spécialement à mon fils de chercher les occasions de pouvoir les reconnaître.

« Je croirais calomnier cependant les sentiments de la Nation, si je ne recommandais ouvertement à mon fils MM de Chamilly et Hue, que leur véritable attachement pour moi avait portés à s’enfermer avec moi dans ce triste séjour, et qui ont pensé en être les malheureuses victimes. Je lui recommande aussi Cléry des soins duquel j’ai eu tout lieu de me louer depuis qu’il est avec moi. Comme c’est lui qui est resté avec moi jusqu’à la fin, je prie MM de la Commune de lui remettre mes hardes, mes livres, ma montre, ma bourse, et les autres petits effets qui ont été déposés au Conseil de la Commune.

« Je pardonne encore très volontiers à ceux qui me gardaient, les mauvais traitements et les gênes dont ils ont cru devoir user envers moi. J’ai trouvé quelques âmes sensibles et compatissantes, que celles-là jouissent dans leur coeur de la tranquillité que doit leur donner leur façon de penser.

« Je prie MM de Malesherbes, Tronchet et de Sèze, de recevoir ici tous mes remerciements et l’expression de ma sensibilité pour tous les soins et les peines qu’ils se sont donnés pour moi.

« Je finis en déclarant devant Dieu et prêt à paraître devant Lui, que je ne me reproche aucun des crimes qui sont avancés contre moi.

Fait double à la Tour du Temple le 25 décembre 1792.

Louis XVI, le 21 janvier 2013

source: Boulevard Voltaire

La « séquestration » jeudi des évêques belges lors d’une opération de policiers enquêtant sur d’éventuels cas de pédophilie est « un fait grave et invraisemblable », a déclaré aujourd’hui le cardinal-secrétaire d’Etat Tarcisio Bertone, cité par l’agence Ansa.

« Cela a été une séquestration, un fait grave et invraisemblable. Ils (les évêques, ndlr) sont restés neuf heures sans boire ni manger », a dit le numéro 2 du Vatican.
« Il n’y a pas de précédent, même dans les vieux régimes communistes », a ajouté le cardinal italien.

Des enquêteurs mandatés par le parquet de Bruxelles ont perquisitionné jeudi des bâtiments dépendant de l’archidiocèse de Malines-Bruxelles, dont le palais épiscopal de Malines, au nord de Bruxelles, au moment où s’y déroulait une réunion des évêques belges en présence du nonce représentant le Vatican.

Ces policiers étaient à la recherche de documents, notamment de courriers entre des victimes présumées de prêtres pédophiles et les autorités catholiques.

Aux Etats-Unis, un évêque doit se déplacer avec un garde du corps :

Mgr Salvatore Cordileone, le courageux évêque d’Oakland (Californie) depuis mars dernier, est la cible de la haine et des menaces des homosexualistes depuis son intervention cruciale en faveur de la défense de la famille traditionnelle et du succès du référendum californien intitulé «Proposition 8». […] très souvent lorsqu’il se rend à une manifestation publique, l’évêque doit se faire accompagner d’un garde du corps. […] C’est vraiment un signe des temps lorsqu’un évêque catholique se rendant dans une université catholique pour parler du caractère sacré du mariage, est obligé de se faufiler dans le bâtiment par une porte dérobée, accompagné d’un garde armé.

L’abbé de Tanoüarn analyse le reportage Les Infiltrés que France 2 a osé montrer hier, sous la houlette de David Pujadas, le Bobard d’or de la télévision 2010 :

Reste le problème de faire parler des enfants pour condamner des parents et des institutions. Là clairement il y a abus mental sur ces jeunes et désinformation consciente vis à vis du télespectateur. Bref il y a un problème de droit. Que David Pujadas prête son image de grand Impartial du 20 H à un tel reportage, cela a vraiment quelque chose d’inquiétant pour la santé du débat public.

Le débat, après le reportage, dans l’ensemble était faible, comme si les participants abasourdis par ce qu’ils avaient entendu ne trouvaient rien à dire – qu’une dénégation clairement affichée d’ailleurs par Daniel Hamiche et par l’abbé Aulagnier. Caroline Fourest tirant de « J’aime la chrétienté » un « Je déteste la République » était semblable à elle-même, laïcarde jusqu’à l’os, idéologue. Mais elle n’a pas forcé son jeu. Elle ne pouvait pas mettre sur le dos des deux traditionalistes du plateau la grossièreté énorme des propos tenus : « Tout ce qui est excessif est insignifiant ». L’abbé de La Morandais n’avait rien à dire et le montrait.

Frédéric Lenoir, après avoir excusé quelques grenouilles de bénitier de préférer encore la messe en latin, est venu dire, en revanche, que les traditionalistes en général (qu’il appelait les intégristes) avaient toujours un double discours. C’est du reste très clairement le message fort du reportage faisant parler de le gérant de l’Ecole : inutile de juger les gens sur leur dire, il faut les juger sur les intentions qu’on leur prête… De tels tics mentaux (je n’ose pas dire : intellectuels) font froid dans le dos. Comme disait Fouquier Tinville : « Donnez moi une phrase de n’importe qui et je le fais monter à la guillotine », parce qu’à partir des mots je vais lui prêter des intentions et en tirer un complot etc.

Complot et complotisme, c’était le deuxième aspect très sombre du reportage, qui tentait de faire croire que les pieds nickelés que filmait l’Infiltré était un simple maillon d’une chaîne qui étendrait son emprise sur la France entière etc. On sait que c’est le complotisme révolutionnaire qui a entraîné la Terreur et le populicide vendéen. Cela m’inquiète toujours quand des Républicains autoproclamés reviennent aux vieux démons de la Première République, qui a été terroriste. La tendance complotiste du Reportage est indigne du Service public et faite, comme tous les complotismes pour susciter la haine envers les présumés comploteurs.

Personnellement je crois qu’une telle émission doit susciter dabord la clarté, et de la part de ceux qui attaquent, parce que leur attaque pue la haine personnelle, et de la part de ceux qui sont attaqués et qui, vue la violence de l’attaque, n’auront pas grand mal à se défendre : je parle ici des catholiques attachés à la Tradition de l’Eglise et qui, en tant que catholiques ne peuvent cautionner aucune forme d’antisémitisme.

« Les symboles chrétiens n’ont pas leur place dans les écoles publiques”, a déclaré Aygül Özkan, future ministre des Affaires sociales de l’Etat régional de Basse-Saxe (centre), dans un entretien paru dans l’hebdomadaire Focus.

“L’école doit être un lieu neutre”, a-t-elle ajouté, précisant que le voile n’avait “rien à faire” non plus dans une salle de classe. Comme si on pouvait mettre la croix et le voile islamique sur le même plan…

Aygül Özkan, 38 ans, doit devenir mardi la première ministre d’origine turque en Allemagne.

Le responsable des questions d’intégration du groupe parlementaire des Unions chrétiennes, Stefan Müller, issu de la CSU, la frange bavaroise et conservatrice de la CDU, a qualifié les positions de Mme Özkan de « tellement aberrantes que c’en est effrayant ».

« Des responsables politiques qui voudraient bannir les crucifix des écoles devraient réfléchir s’ils ont vraiment leur place dans un parti chrétien-démocrate », a-t-il ajouté.

Le »cercle des chrétiens engagés » du parti de la chancelière Angela Merkel a été encore plus catégorique en affirmant que « l’expérience consistant à faire d’une femme musulmane une ministre de la CDU en Basse-Saxe semble avoir échoué avant même d’avoir débuté ».

Selon les médias allemands, la future ministre a reçu des menaces de mort et a été placée sous protection policière.

Le déchainement médiatique contre l’Église, campagne savamment orchestrée par l’hyperclasse mondiale, attise les violences antichrétiennes à travers le monde. C’est ainsi que l’on apprend qu’un touriste a été arrêté après avoir tenté de poignarder un prêtre au Saint-Sépulcre, a annoncé aujourd’hui le porte-parole de la police de Jérusalem.

« L’homme, âgé d’une quarantaine d’années, a été grièvement blessé vendredi soir par les tirs d’un policier, après avoir tenté de frapper avec un couteau un prêtre et des policiers », a précisé ce porte-parole, Shmulik Ben Rubi. Selon lui, le suspect dont l’identité n’a pas été révélée, avait acheté peu auparavant un coutelas dans le souks de la Vieille ville de Jérusalem.

Le Saint-Sépulcre, situé dans Jérusalem-Est annexée après sa conquête par Israël en 1967, est considéré par la majorité des chrétiens comme le lieu le plus saint de la chrétienté, comme site du tombeau du Christ. Six Eglises, orthodoxe grecque, catholique romaine, apostolique arménienne, copte orthodoxe, éthiopienne orthodoxe et syriaque orthodoxe, en partagent le contrôle.

Et maintenant elles sont beaucoup plus explicites. Lisez attentivement cet article du Parisien et notez bien comment les journalistes aux ordres orientent le lecteur:

Dans la tempête que vit l’Eglise face aux affaires de pédophilie, sa mort mystérieuse pouvait conduire à interprétation. Le prêtre retrouvé égorgé mardi soir dans la chambre de son presbytère à Marseille se serait bien suicidé, assure aujourd’hui le parquet de Marseille. […]

Selon l’entourage du prêtre, l’homme était dépressif, a ajouté le procureur, soulignant que «rien d’anormal dans sa vie privée ou dans son ordinateur n’a été retrouvé».

Car, puisqu’il s’agit d’un prêtre, on pense d’abord « pédophile ». Tout prêtre catholique est a priori suspect d’abus sexuels sur mineur…

Via Le Salon Beige

« Par le triple jeu de l’immigration, de la démographie et des conversions, dans 100 ans l’occident est musulman. Vous vous réveillerez quand il sera trop tard. J’ai vécu toute ma vie en Egypte. L’islam a toujours lié le religieux au politique, le religieux au social. Religion et société sont devenus inséparables. Et ceci dure depuis 14 siècles.Toutes les sociétés musulmanes ont été des sociétés intégratives, globales, globalisantes, totales,totalisantes, pour ne pas dire totalitaires.

Quand un musulman me dit ” l’islam est la religion de la tolérance”, je lui dis : “parmi les 57 pays musulmans de la planète, cite m’en un seul où la liberté religieuse existe”. La liberté religieuse est un mythe. Elle n’existe pas dans les sociétés musulmanes.

Je ne tiens pas un discours de prêtre, de religieux, de chrétien ou d’homme d’église. Je tiens un discours… d’homme. »

Via : Fdesouche

romeroLe conseiller régional d’Ile-de-France, homosexuel militant, interrogé par Paul Wermus dans France-Soir du mercredi 1er avril déclare :

Aujourd’hui, le pape délivre un message de mort

Comment expliquez-vous ces violences (sic) devant Notre-Dame ?

Oser dire qu’on ne peut pas vaincre le sida avec des préservatifs en sachant qu’il y a 22 millions de malades en Afrique, pas étonnant que l’on réponde à une provocation par une autre provocation. Les jeunes communistes, les Verts, les militants d’Act-Up ont eu raison de distribuer des tracts et des préservatifs devant la cathédrale.

Sauf qu’ils n’ont rien pu distribuer du tout !

Jean-Luc Romero souhaite:

Que les prêtres se révoltent et que les catholiques deviennent protestants.

Le grand soir, avec virée au Queen obligatoire !

Le protestantisme ? Et encore, ça ne serait pas la fin des obstacles pour le lobby homo quand on voit l’opposition farouche des milieux évangéliques aux États-Unis à toute tentative de destruction de la famille !

Source: E Deo

Dans son émission diffusée le Vendredi 20 février 2009, l’humoriste israélien, Yaïr Shlein, avait affirmé dans un amalgame douteux que les chrétiens « nient l’Holocauste, alors moi je veux nier le christianisme. Il faut que quelqu’un leur donne une leçon » disait t-il. Des sketchs sarcastiques ont ensuite été diffusés affirmant pêle-mêle que « Jésus est mort à l’âge de 40 ans parce qu’il était gros », qu’il « n’a pas marché sur l’eau à Tibériade » et que la Vierge Marie a été « mise enceinte à l’âge de 15 ans par un copain de classe ».

Dans un communiqué, l’Assemblée des évêques catholiques en Terre sainte « condamne avec consternation les attaques répugnantes contre notre Seigneur Jésus et sa Mère la Vierge Marie proférées à la chaîne 10 de la télévision israélienne ».

Pour les évêques, ces attaques « s’inscrivent dans un contexte plus large d’attaques continues contre les chrétiens en Israël durant des années ».

williamsonL’Argentine somme l’évêque britannique Richard Williamson de quitter le pays avant dix jours sous peine d’être expulsé, a déclaré aujourd’hui le ministère de l’Intérieur argentin.

« Le ministre de l’Intérieur Florencio Randazzo a annoncé aujourd’hui que la Direction nationale des Migrations sommait Richard Williamson de quitter impérativement le pays dans un délai de dix jours sous peine d’être expulsé », selon le communiqué du ministère.

frat-saint-pie-xLa Fraternité sacerdotale Saint Pie X, courant traditionaliste catholique, a pris la regrettable décision d’exclure un prêtre ayant défendu les propos de l’évêque britannique Richard Williamson, rapportent deux agences italiennes. La Fraternité sacerdotale Saint Pie X a exclu le prêtre Floriano Abrahmowizc pour éviter que son image soit « déformée », selon les agences ANSA et Apcom, qui citent la branche italienne de la confrérie.

Floriano Abrahmowizc a récemment défendu les propos de l’évêque britannique Richard Williamson, qui avait remis en doute l’Holocauste, utilisant toutefois des termes beaucoup plus prudents que Mgr Williamson.

Richard Williamson fait partie des quatre évêques appartenant à la Fraternité sacerdotale Saint Pie X récemment réhabilités par le Vatican. Ses propos sur l’Holocauste ont déclenché une polémique internationale.

mgr_fellayBenoît XVI a levé le décret d’excommunication des évêques de la fraternité Saint Pie X. Cet événement a bien évidemment déclenché les hostilités des « gardiens du temple ». Les journalistes ne manquant pas de rappeler certains écarts commis par Mgr Williamson, l’un des quatre évêques sacrés par Mgr Lefebvre en 1988.

Le supérieur de la fraternité, Mgr Fellay a donc publié ce communiqué:

“Permettez moi s’il vous plaît de me présenter. Je suis le supérieur général de la Fraternité St Pie X. J’ai été informé d’une interview donnée par Mgr Williamson, un membre de notre Fraternité, pour la TV “Sveridges”, et publiée ce soir… Bien qu’on avait compris que l’interview ne devait porter que sur des questions religieuses seulement, le journaliste demanda l’opinion du prélat sur des questions historiques.

Il est évident qu’un évêque ne peut parler avec l’autorité épiscopale que des questions de foi et de morale. Si il évoque des questions séculières, son opinion à ces sujets ne représente que lui. La fraternité que je dirige n’a aucune légitimité pour traiter de ces sujets et n’en réclame aucune. Notre seul et unique objectif est la restauration de la doctrine traditionnelle dans l’Eglise catholique.

Pour cette raison, nous sommes acceptés respectés et estimés dans le monde entier. Il est très dommage d’utiliser une interview religieuse pour introduire des questions séculières et controversées avec l’intention évidente de mal représenter ou mettre à mal l’activité de notre Fraternité. Une telle “tentative n’atteindra pas son but. La Fraternité St Pie X ne renoncera pas à son intention d’apporter la vraie Foi catholique et les sacrements aux fidèles catholiques qui y ont droit.”

Connexion
Com. récents
Art. récents
février 2017
MTWTFSS
« Jan  
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728 
Archives