En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Carl lang

Sujets abordés :

  • Régionales 2015
  • Présidentielles & législatives 2017
  • La tactique socialiste fonctionne pleinement
  • IIIe Congrès du PDF
  • Daesh et l’erreur de Marine Le Pen
  • L’échec de l’intégration et la nécessité de l’inversion rapide des flux migratoires

Les tueurs islamistes viennent de frapper une fois de plus et sauvagement la France et les Français. Ce n’est pas la première fois et ce ne sera malheureusement pas la dernière. Carl Lang et le Parti de la France adressent tout d’abord leurs condoléances, leur soutien et leur affection aux familles des victimes de cette tuerie et font part de leur tristesse et de leur colère. 


La tristesse devant le prix du sang payé par les victimes et la colère à l’égard d’un pouvoir politique au mieux irresponsable, sourd et aveugle et au pire responsable d’une politique ayant facilité et permis cette tuerie.
Le Parti de la France ne cesse d’alerter l’opinion et de mettre en garde les Français sur la véritable nature de ces actions terroristes : Il s’agit clairement d’un processus de guerre révolutionnaire, d’une guerre politique, psychologique et religieuse, d’une guerre totale dont l’objectif final est l’établissement d’un califat mondial et d’un ordre islamique basé sur la charia.
Il s’agit d’une guerre de domination et de conquête menée par une internationale révolutionnaire islamique pour laquelle le terrorisme est un instrument d’action classique au service d’un projet politique et religieux.
La colonisation migratoire de peuplement qui submerge la France, idéologiquement et politiquement organisée par la gauche française depuis plus de trente ans, permet aujourd’hui aux organisations révolutionnaires islamistes de recruter, de former et d’armer des militants djihadistes qui se déplacent et agissent en France comme des poissons dans l’eau et, pour certains, partent faire le djihad en Syrie, en Irak ou ailleurs.
Dans le même temps la bien pensance de gauche, les donneurs de leçons de morale républicaine et droit de l’hommiste, de citoyenneté du monde ouverte à l’étranger et à l’islam ainsi que les extrémistes du droit des minorités étrangères en France n’ont cesse de réduire les moyens de nos forces armées et de nos forces de sécurité intérieure de police et de gendarmerie. La victime habituelle et expiatoire des budgets de l’Etat socialiste est toujours de budget de la défense nationale.
Le Parti de la France a alerté aussi l’opinion sur les risques des déclarations guerrières et tonitruantes de messieurs Hollande et Valls annonçant l’engagement des six avions rafale  francais en Syrie et indiquant que la France faisait la guerre au terrorisme.
Il se trouve que dans le même temps la diplomatie francaise n’a cesse d’agir contre le gouvernement légal syrien et de demander le départ de Bachar El Assad dont l’armée est pourtant la seule à combattre au sol les milices internationales de l’Etat islamique. Il se trouve aussi que la diplomatie française ne cesse de s’opposer à la politique étrangère russe  qui soutient militairement le gouvernement Syrien et que la gauche française est bien plus hostile aujourd’hui à Vladimir Poutine qu’elle ne l’était en son temps à l’égard de la dictature soviétique et du camarade Staline. Où est donc l’intérêt de la France et des Français dans tout cela ?
Ce n’est pas la première fois dans notre histoire contemporaine que des politiciens démagogues et irresponsables déclarent des guerres sans avoir donné à la France et à son armée les moyens de les mener et de les gagner…
Le Parti de la France adresse à nos forces armées et à nos forces de police et de gendarmerie un message de soutien, de confiance et de solidarité nationale au moment où elles sont en première ligne pour assurer la sécurité intérieure de notre pays alors qu’elles ne disposent, du fait d’un pouvoir politique irresponsable, ni des moyens ni des effectifs suffisants.
Le temps est venu d’en finir avec des politiques qui menacent la France, l’affaiblissent, la détruisent de l’intérieur et brisent l’identité et l’unité nationales.
Une nouvelle fois nous réclamons l’inversion du courant migratoire, la mise en oeuvre du patriotisme social, la préférence nationale, le rétablissement du contrôle aux frontières nationales, la création dans les délais les plus brefs d’une garde nationale permettant à des dizaines de milliers de jeunes Français de participer à l’effort de sécurité intérieure, des moyens décuplés affectés à nos services de renseignement ainsi que plus de pouvoir à notre police avec notamment une réforme urgente de la législation sur la légitime défense afin que nos forces de police puissent agir plus sereinement et plus efficacement.
Enfin, une coopération diplomatique et politique active avec la Russie et le gouvernement légal syrien sont, plus que jamais, une nécessité et un devoir pour contrer les assassins fanatiques de l’Etat islamique et des groupes islamistes qui pulullent en Europe et dans le monde.
Pour nos libertés et notre sécurité, nous devons reprendre notre destin en mains.
Carl LANG

Sujets abordés :
• l’avenir des retraites en France
• le cas d’école « Morano »…
• l’Europe de Bruxelles face à l’immigration-invasion
• l’intervention russe en Syrie
• les prochains rendez-vous du PDF dont le IIIe Congrès National du 7 mai 2016

30juinPierreChristine.jpg

Organiser en quelques jours un rassemblement à Paris, surtout en période de canicule, n’est pas une chose facile. C’est même un pari audacieux. Et malgré les risques que cela pouvait engendrer, Riposte laïque et Résistance républicaine, avec le soutien du Parti de la France, de Synthèse nationale et de quelques autres associations, ont remporté hier soir une belle victoire puisque, contrairement à ce qui s’était passé en janvier dernier, la manifestation qu’ils avaient annoncée pour demander la démission de Valls et de Cazeneuve a été autorisée.

A 18 h, les petits groupes se sont rassemblés devant la Bourse et là, premier hic, la direction de cette dernière, qui n’a sans doute pas d’autres chats à fouetter en ce moment, exigea que la grande banderole installée devant les grilles du Palais Brongiart soit retirée. Il ne faudrait pas que les islamistes s’imaginent un instant que la haute-finance soit complice des patriotes. Rassurez-vous ce n’est pas le cas !

Une fois cet incident réglé, Pierre Cassen, le dynamique Président de Riposte laïque, ouvrit, avec le talent que nous lui connaissons, la série d’interventions. Vous pourrez retrouver toutes celles-ci en cliquant ici.

Après l’horrible crime de vendredi dernier, il fallait que les responsables soient désignés. Or, ces responsables, comme l’a rappelé Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, ce sont ceux qui, par la politique immigrationiste qu’ils ont mené depuis plus de cinquante ans, ont installé sur notre sol les adeptes de l’islam radical. Les politiciens, les banquiers, les médias, tous sont responsables.

Carl Lang, Président du Parti de la France, pour sa part, rappela qu’ici, en France, nous ne sommes pas en terre d’Islam, mais en terre de libertés et que le combat de tous est nécessaire si l’on ne veut pas voir notre pays tomber sous le joug de la Charria.

Il revenait à Christine Tasin, Présidente de Résistance républicaine, de conclure cette courageuse manifestation en proposant aux patriotes présents d’entonner notre hymne national, La Marseillaise.

Quelques interventions :

Roland Hélie, Directeur de Synthèse nationale

Carl Lang, Président du Parti de la France

Pierre Cassen, Président de Riposte laïque

Simultanément, plusieurs rassemblements étaient organisés en France, en particulier à Quimper et à Montpellier… Nous en reparlerons.

 

Source:  Synthèse nationale

Sujets abordés :
• 11000 places d’accueil supplémentaires pour des clandestins…
• À Tulles, la liberté d’expression du PDF menacée par une municipalité socialiste délirante…
• Quand Dalil Boubaker se livre à une agression de l’âme de la France lorsqu’il veut transformer nos églises en mosquées…
• Hongrie, Danemark : une autre voie est possible en Europe
• Le Parti de la France offre l’asile politique aux militants, cadres et élus désemparés du parti de M. Philippot et de Mme Le Pen

Voici l’entretien que Carl Lang, Président du Parti de la France, a accordé dernièrement à l’excellente revue Synthèse nationale (n°39, avril-mai 2015). Pour l’acheter en ligne, cliquez ici

Question : Carl Lang, vous avez été à deux reprises le Secrétaire général du Front national et vous avez été exclu par Jean-Marie le Pen pour vous être opposé à sa fille lors des élections européennes de 2009. Comment analysez-vous les récents déchirements entre JMLP et Marine Le Pen à la tête du Front national ?

Nous assistons à l’accélération du processus de normalisation politique et de soumission de Marine Le Pen à la dictature de la pensée unique. En refusant à Jean-Marie Le Pen l’expression de sa liberté d’opinion et de parole, elle espère continuer à s’attirer les bonnes grâces des maîtres de l’information et des médias. Elle a décidé de sacrifier son père sur l’autel de la soi-disant dédiabolisation et c’est pourquoi j’ai parlé d’une tentative d’euthanasie électorale et politique.

Continuer la lecture

Il y a à peu près moins d’un mois, le 25 mars dernier, le général Christophe Gomart a présenté son compte-rendu du chef de la Direction du renseignement militaire à la Commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée Nationale qui a siégé sous la présidence de Patricia Adam.

On y lisait entre autres: La vraie difficulté avec l’OTAN, c’est que le renseignement américain y est prépondérant, tandis que le renseignement français y est plus ou moins pris en compte — d’où l’importance pour nous d’alimenter suffisamment les « commanders » de l’OTAN en renseignements d’origine française. L’OTAN avait annoncé que les Russes allaient envahir l’Ukraine alors que, selon les renseignements de la DRM, rien ne venait étayer cette hypothèse — nous avions en effet constaté que les Russes n’avaient pas déployé de commandement ni de moyens logistiques, notamment d’hôpitaux de campagne, permettant d’envisager une invasion militaire et les unités de deuxième échelon n’avaient effectué aucun mouvement. Continuer la lecture

Extrait de l’entretien accordé par Carl Lang, président du Parti de la France, au journal Présent :

« Il est clair, tout d’abord, que les appels à la mobilisation des Français de la part de l’ensemble de la classe politique, médiatique et syndical ne se seraient pas faits si les victimes des tueurs islamistes n’avaient pas été les journalistes de Charlie hebdo mais ceux de Présent. Il n’y aurait pas eu de journée de deuil national, pas de manifestation organisée par le parti socialiste derrière des banderoles Je suis Présent (…) Continuer la lecture

Dans un communiqué du 28 septembre 2014 j’écrivais au nom du Parti de la France :
« La guerre de domination et de conquête menée par l’Internationale révolutionnaire islamique en terre d’Islam et dans le monde est une guerre totale : elle est bien entendu, une lutte armée mais aussi une guerre religieuse, psychologique, politique et révolutionnaire. L’objectif politique final annoncé est l’établissement d’un ordre islamique planétaire basé sur la charia et la destruction de tous les « ennemis de l’Islam ». Continuer la lecture


Carl Lang, Président du PdF


Thomas Joly, secrétaire général du PdF

Samedi 25 octobre, une centaine de militants se sont retrouvés dans une brasserie parisienne pour le banquet d’automne du Parti de la France en présence de nombreux cadres du mouvement. On notera également la présence remarquée de Dominique Morel, Conseiller municipal d’Issoire, de Dominique Chalard, Conseillère municipale de Lempdes, ainsi que de Pierre Sidos, fondateur de l’Œuvre Française et figure historique du nationalisme français.

Myriam Baeckeroot, trésorière du PdF, s’est chargée de l’accueil et de la présentation des différents orateurs. C’est tout d’abord Thomas Joly, secrétaire général, qui est intervenu sur les activités militantes et l’implantation locale du Parti de la France. Puis Gilles Arnaud, réalisateur des différentes vidéos et journaux du PdF, a indiqué à l’assistance la mise en place d’un pôle communication dont il aura la charge. Ce fut ensuite au tour de Roger Holeindre, Président du CNC, membre du Bureau politique du PdF, de prononcer un discours vibrant dont il a le secret. Enfin, Carl Lang, Président du PdF, s’est livré à une analyse sans concession de l’actualité politique nationale et internationale en fixant les grands axes du mouvement. Toutes les interventions seront très prochainement diffusées.
A l’issue du banquet, nouvelles affiches, autocollants et tracts ont été massivement distribués aux militants qui en faisaient la demande.

Connexion
Com. récents
Art. récents
février 2017
MTWTFSS
« Jan  
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728 
Archives