En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Bruno Gollnisch

– le système en plein « Doubs »
– Valls et les tirs de kalachnikov « inacceptables »
– Coueau contre ordres à Nice
– l’Union européenne débat de la lutte contre le terrorisme
– les automobilistes vaches à lait des États
– le coup de gueule du réac: des prémonitions de « Capital » au Carlton de Lille…

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

Conférence de presse de Bruno Gollnisch à Lyon le 30 janvier 2015.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

 

Bruno Gollnisch revient sur l’actualité de la semaine passée :
– Valls montre les muscles,
– la vidéo d’Aymeric Chauprade,
– le lancement de la campagne des élections départementales à Hyères (83)…

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

Bruno Gollnisch commente l’actualité récente depuis le Parlement européen de Strasbourg.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

Une courte dépêche de l’agence de presse russe Ria Novosti mise en ligne le 21 décembre a fait état des voeux de Bruno Gollnisch et du Front National de recouvrer notre entière souveraineté et indépendance . Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

L’actualité passée au crible par Bruno Gollnisch

– 18 décembre 2014:
– polémique Sébastien Chenu : l’avis de Bruno Gollnisch
– l’immigration et l’inauguration de son musée
– débat sur la fin de vie: le sens de l’existence humaine
– Juncker et ses frasques
– des socialistes français du Parlement européen contre Moscovici
– « Le coup de gueule du réac' »: France 2, ses enquêtes bidons, ses chiffres truqués et sa concurrence déloyale.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.5/5 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Share Button

Communiqué de presse de Bruno Gollnisch
Député français au Parlement européen
Membre du Bureau Politique du Front National

France 2 a cru tenir son « scandale » que l’on a essayé de présenter comme tel au journal télévisé de M. Pujadas, à 20 h hier soir, 3 décembre 2014 : les députés européens du Front National procèdent au Parlement Européen, avec les micros mis à la disposition de tous les députés, à des enregistrements audiovisuels pour parler de sujets divers, pas toujours directement liés à l’ordre du jour de l’Assemblée ! S’il faut parler d’Europe, la télévision d’État aurait cependant pu rendre compte de nos travaux, nos interventions en hémicycle, nos innombrables votes, conférences, et prises de position. Non. Cela pourrait intéresser les Français ; cela n’intéresse pas France 2.

Lorsque France 2 l’a interrogé, Bruno Gollnisch était alors suivi par un étudiant effectuant un reportage dans le cadre de ses études sur l’eurodéputé. Sa bande vidéo des 10 minutes d’entretien avec les journalistes de France 2 a été récupérée par le site « Le Rouge & le Noir », qui se veut « gazette en ligne de réinformation, de réflexion et d’analyse ». Nous diffusons sur le blog de Bruno Gollnisch le reportage de France 2, suivi de celui de l’intégralité de ce qui a été dit, et pris par la contre-caméra. Chacun pourra ainsi juger du caractère très partiel de l’information diffusée…

« Il est possible de tirer avantage du flou propre à la plus innocente des informations. L’aloi de vérité qui y est compris n’étant ni fixe ni garanti, il n’y a rien de plus facile que de joindre à l’approximation involontaire la tromperie délibérée » (Vladimir Volkoff, pourfendeur de la désinformation).

Chère (trop chère ?) France 2, vous avez voulu ouvrir le débat, nous allons le poursuivre… Rendez-vous la semaine prochaine depuis Strasbourg sur ma prochaine « Vox Box » du Parlement européen !

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

À l’occasion de la session de novembre 2014 du Parlement européen, Bruno Gollnisch aborde :
– la visite du pape François aux institutions européennes de Strasbourg
– l’avortement, les 40 ans de la loi Veil et les droits fondamentaux
– une motion pour la reconnaissance d’un État Palestinien
– le plan de relance de Monsieur Juncker et de la Commission européenne
– le Congrès du Front National samedi et dimanche prochain
– nouvelle rubrique, « le coup de gueule du réac »: Canal+ nous prend pour des…
– froid et pauvreté : retour sur les maraudes du pasteur Blanchard (blog de l’ASP : http://actionsocialeetpopulaire.haute…)

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.5/5 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

Bruno Gollnisch répondait aujourd’hui en direct de Bruxelles aux questions de Catherine Salagnac :
– Motion de censure contre Monsieur Juncker et sa commission européenne.
– Visite du Pape François la semaine prochaine au Parlement de Strasbourg.
– Congrès du Front National à Lyon le 29 novembre.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.5/5 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

Ce mercredi 12 novembre au Parlement européen à Bruxelles, Bruno Gollnisch a interpellé le président de la Commission européenne au sujet des récentes révélations concernant les faveurs fiscales pratiquées au Luxembourg alors qu’il était membre du gouvernement.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.5/5 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Share Button

Repas 2013 0314 Bruno Gollnisch

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Bruno Gollnisch
Bruno Gollnisch évoque magnifiquement, sur son blog, « ce culte de tous les temps et de toutes les civilisations. Les morts, les pauvres morts ont de grandes douleurs disait Beaudelaire, dans l’un de ses très beaux poèmes, consacré à la tombe abandonnée d’une « servante au grand coeur » qui avait veillé sur son enfance. Car la France d’aujourd’hui maltraite ses morts. Au nom de la rentabilité, depuis quelques années, on n’a plus le droit de reserver, comme on pouvait le faire autrefois- à grand prix ! – une concession perpetuelle. Les défunts eux-mêmes sont soumis à la précarité. Tout au plus peut-on les héberger 30 ans au maximum. Passé cette date, il faut renouveller ce que j’appellerai, en quelque sorte, le loyer de la concession… si les héritiers y pensent, s’ils le peuvent et s’ils sont toujours là ! Dans un village des Ardennes où j’ai quelques origines familiales, on m’a parlé de la tombe du fils unique de l’ancien forgeron. Il avait forgé lui-même la grille qui entourait l’emplacement où reposait son fils unique, tué à 20 ans à la guerre de 1914-18. C’était, dit-on, une très belle grille, avec un beau crucifix. Le forgeron est mort aussi et sa famille s’est éteinte après lui. Récemment, on a « repris » la tombe ; la grille et la croix sont parties à la décharge ». Et Bruno Gollnisch de poursuivre par cette très belle réflexion, digne de Barrès : Ainsi, rien n’échappe, dans notre société moderne, pas même les morts, à la loi de l’apparente rationalité marchande et la précarité qu’elle engendre. Non pas la précarité inhérente au temps qui passe dans un monde où rien n’est éternel, non pas l’impermanence des choses telle que la conçoit la sensibilité extrême-orientale, mais la rotation forcée, voulue, fruit du matérialisme et de l’impiété de notre génération. « Quelle importance ? » diront beaucoup. « Pourquoi se soucier des restes inertes de ceux qui nous ont précédés, et qui n’éprouvent plus rien ? » Ceux qui pensent ainsi ont tort. Un pays n’est pas seulement la propriété de ceux qui y vivent ; mais aussi de ceux qui y ont vécu. Effacez leur souvenir, et vous déclarez la terre ouverte à tous. Vita mortuorum in mémoria est posita vivorum ; la vie des morts est de survivre dans l’esprit des vivants disait Cicéron et, plus près de nous, Chateaubriand : les vivants ne peuvent rien apprendre aux morts : les morts, au contraire, instruisent les vivants. Disons-le tout net : un peuple qui n’honore pas ses morts n’a plus d’avenir. D’autres viendront, qui progressivement prendront la place des amnésiques, et ne coloniseront pas que ses cimetières. Car tout se tient.

Barrès avait bien compris le lien charnel qui existe entre la terre et les morts. C’est que la terre de France n’est pas seulement la propriété des soixante millions de personnes qui y vivent aujourd’hui, et dont on ne sait trop s’il faut les qualifier d’habitants ou de nationaux. Elle appartient aussi au milliard d’êtres humains qui, depuis l’aube des temps historiques y ont vécu, travaillé, souffert, aimé, et qui, si souvent, ont donné leur vie pour elle.

En honorant nos morts, en respectant la dernière et intangible demeure, à laquelle ils ont droit, nous nous relions à eux, qu’ils fussent riches ou pauvres, glorieux ou humbles : Dona eis, Domine, requiem sempiternam.”

source: Rivarol

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

 » Il n’y a pas de droit à l’enfant  » (18 novembre 2012 – Paris)

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Communiqué de Bruno Gollnisch

Homme de bien, toujours préoccupé par le service de a nation, et par la volonté d’améliorer le sort des hommes, Maurice Allais était le plus grand économiste de France. Il a consacré sa vie entière à la recherche ; ses travaux économiques avaient comme finalité de remettre l’économie au service de la société. Il connaissait ce bouillonnement constant commun à tous les grands esprits. Bien des années après son départ à la retraite, il enseignait avec la même passion, et poursuivait l’achèvement de sa pensée économique.

Le Front national s’honore d’être le seul mouvement politique qui a combattu pour l’application des théories économiques de Maurice Allais. Nous saluons la mémoire du seul prix Nobel d’économie français, le courage de l’homme qui a dénoncé le mondialisme et l’ultra-libéralisme, qui a milité pour la réforme d’un système financier mondial irresponsable et qui rappelait la nécessité d’un protectionnisme moderne pour sauvegarder notre agriculture et notre industrie. Il avait pour l’Europe de Bruxelles la même aversion que nous, notamment contre le traité constitutionnel européen.

Je n’oublie pas non plus que Maurice Allais s’était à l’époque opposé à ce « crime d’État » qu’avaient été les accords d’Evian, l’abandon de nos compatriotes d’Algérie de toutes confessions.

Maurice Allais s’en est allé mais ses idées continueront à être portées par le Front national.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Bruno Gollnisch était l’invité de C. Barbier sur LCI ce vendredi 8 octobre.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Par Bruno Gollnisch,

De Gaulle mort depuis 40 ans, difficile de ne pas trouver à droite et même à gauche, une personnalité qui ne revendique pas une part de l’héritage de l’homme du 18 juin, des accords d’Evian et du refus de l’Otan. Sarkozy le premier, ces derniers mois, qui place sa démarche sous les auspices du « connétable »… tout en ramenant notre pays dans le giron de l’Alliance atlantique. Demain, un autre héritier putatif du gaullisme, Dominique de Villepin, lance son parti politique à la Halle Freyssinet (Paris, XIIIe) lors d’une manifestation « festive et populaire ». Poète à ses heures, admirateur de Napoléon, auteur d’un discours qui ne manquait pas de panache du haut de la tribune de l’Onu en février 2003 pour expliquer le « Non » de la France à la guerre en Irak, opposant au retour de la notre pays dans l’Otan, M. de Villepin, qui ne s’est jamais présenté à la moindre élection, souhaite en toute hypothèse se lancer dans l’arène pour 2012.

« J’ai décidé de créer un mouvement politique, un mouvement libre et indépendant, ouvert à tous (…) au-dessus des clivages partisans, qui pourra rassembler toutes les bonnes volontés », avait il annoncé le 25 mars, fin « incarner une alternative à Nicolas Sarkozy». Alternative qui n’est pas cependant une nette rupture puisque les adhérents de la formation de l’ex Premier ministre pourront conserver une double appartenance, s’ils le souhaitent, lui même restant encarté à l’UMP.

« Nos militants se retrouvent sur la défense des valeurs républicaines – indépendance des pouvoirs, retour à un équilibre institutionnel – sur la justice sociale et la défense d’une France indépendante qui fasse entendre sa voix dans le monde », explique un de ses soutiens n l’x ministre de l’Outre-mer Brigitte Girardin, présidente du club Villepin.
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Communiqué de Presse de Bruno GOLLNISCH, Vice-Président exécutif du FN, Député Européen :

Recevant au Parlement européen une délégation de parlementaires japonais de la majorité et de l’opposition, nous apprenons la démission soudaine du Premier Ministre Yukio Hatoyama, après seulement huit mois de mandat du gouvernement issu d’une nouvelle majorité. Cette démission ressortit du problème de l’île d’Okinawa, siège d’importantes bases militaires américaines de moins en moins bien tolérées par la population.

Mais au delà, ce qui est en cause, c’est la possibilité pour le Japon d’avoir une diplomatie et une politique de sécurité indépendantes de la superpuissance américaine. C’est aussi le problème des pays européens, dont la France. L’amitié est une très bonne chose ; la vassalité n’est pas acceptable. Il est consternant que les gouvernements actuels britannique, allemand et français s’en contentent.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Communiqué de Bruno Gollnisch,

A la suite d’informations faisant état de considérables disparités dans les propositions d’indemnisation faites aux familles des victimes de la catastrophe du vol Rio-Paris, Bruno Gollnisch a interrogé la Commission européenne et le Conseil:

« Voilà un an, l’accident du vol Air France n°447 Rio-Paris faisait 228 morts. Il y a quelques semaines, une polémique éclatait dans la presse au sujet d’une indemnisation variable des ayant-droits des victimes selon leur nationalité (entre 200.000 euros et 4 millions selon la presse, l’indemnisation des Européens et singulièrement des Français se situant, semble-t-il, dans la fourchette basse).

Il semble que la multiplicité des juridictions nationales qui peuvent être déclarées compétentes en cas de catastrophe aérienne selon la Convention de Montréal de 1999 soit source de deux phénomènes :

– une tendance des assureurs à moduler leurs propositions amiables en fonction du risque financier éventuel encouru en cas de poursuites, donc selon la nationalité des victimes et a minima ;

– une tendance des cabinets d’avocats, dont la rémunération dépend du résultat, à conseiller des procédures contentieuses et à les engager devant les juridictions potentiellement les plus généreuses.

Ces deux tendances, toutes deux mercantiles, n’ont qu’un très lointain rapport avec les préjudices réels, matériels (variables effectivement selon les pays et les victimes) et moraux (similaires partout), dont souffrent les familles des victimes.

La Commission a-t-elle connaissance de différences très choquantes entre les propositions d’indemnisation faites aux victimes d’un même drame ? Si oui, quel jugement porte-t-elle sur les causes de ces disparités ?

Quelle proposition peut-elle faire pour améliorer le cadre juridique régissant la protection des passagers et des ayant-droits, et leur indemnisation en cas d’accident ? »

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button
Connexion
Art. récents
mars 2015
LMaMeJVSD
« fév  
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 
Archives