En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Bernard Henri Lévy

Une analyse de Laurent Dauré, membre du Bureau national de l’UPR.

L’Union européenne se comporte comme l’Église de Scientologie. Si un membre veut quitter l’organisation pour retrouver sa liberté, on le harcèle, on l’intimide, on le dénigre, on cherche à nuire à sa réputation, bref, on s’efforce de lui pourrir la vie ; pour le punir mais aussi – et surtout – pour tétaniser ceux qui seraient tentés de faire la même chose.

Mais les petites frappes de l’européisme ne se rendent pas compte que de telles pratiques dégradent encore plus l’image de la secte. Il faut d’ailleurs remercier le généralissime de la pensée dominante Bernard-Henri Lévy pour sa contribution haineuse à la campagne anti-peuple – évidemment publiée par Le Monde.

La brutalité et le mépris avec lesquels les européistes réagissent au Brexit (ceux qui ont voté « Leave » seraient majoritairement des nationalistes-racistes-xénophobes-ignorants) montrent le véritable visage de la construction européenne. Les peuples et la démocratie sont perçus comme des menaces « populistes » à neutraliser. Pour les gourous de « l’union sans cesse plus étroite » (et de l’austérité sans cesse plus large), être contre l’UE équivaut à s’exclure de l’humanité décente.

Le mage médiatique Jacques Attali a affirmé que la construction européenne était, au même titre que « l’abandon de la peine de mort », une « avancée irréversible de l’espèce humaine »(voir cette vidéo). C’est là encore la gazette de la Commission européenne – Le Monde – qui recueille ces précieuses fulgurances.

Les euro-fanatiques n’ont pas de solution, la situation leur échappe et le durcissement du ton est à interpréter comme de l’impuissance. La partie n’est pas encore gagnée mais une dynamique très favorable vient de s’enclencher avec le Brexit.

Le chemin vers la souveraineté populaire, l’indépendance nationale, la démocratie, le progrès social et la paix n’est plus aussi inaccessible qu’avant le 23 juin…

quatermer

En photo, un message Twitter de Jean Quatremer, correspondant de Libération à Bruxelles. Rempli de haine à l’encontre du peuple britannique, cet eurocollabo acharné réclame que la sortie de l’UE soit « douloureuse » pour les Britanniques ! Au grand dam des européistes, ce ne sera probablement pas le cas.

Et maintenant, le Frexit !

Laurent Dauré
Membre du Bureau National de l’Union populaire républicaine (UPR)

Laurent Fabius est en ce moment très malheureux. Voilà que, pris d’un excès de lucidité, Hollande est en marche pour briser sa si jolie politique étrangère. Ne vient-il pas, comme on tire la poignée de secours, de demander au Conseil de Sécurité de fédérer la « Communauté internationale » contre Daech ?

La France, faisant semblant de ne pas perdre la face, pourrait alors faire un énorme pas de côté et rejoindre le camp du bon sens : les gens de Daech ne sont pas vraiment des types fréquentables. En revanche, pour Fabius, leurs collègues d’Al Nosra (petit nom d’Al Qaïda en Syrie) étaient jusqu’au aujourd’hui des gens admirables, des guerriers de la démocratie faisant du « bon boulot ». Patatras, voilà que ces admirables barbares, dans un communiqué, viennent d’approuver l’action exemplaire de leurs collègues de Daech engagés dans les attentats du vendredi 13. Laurent, il est temps de rendre ton tablier pour retourner faire du cheval. Pour le remplacer il semble que Guigou soit en selle… Ca ne peut pas être pire. Continuer la lecture

Eric Zemmour revient sur la diffusion d’une liste de personnalités européennes interdites d’entrée en Russie. Il la met en perspective avec les sanctions de l’UE contre Moscou.

Voilà une vidéo qui récapitule bien ce qu’est le pseudo philosophe Bernard Henri Lévy. Il n’a encore rien produit de valable, aucun ouvrage philosophique digne de ce nom. Il se content juste de dire ses contre vérités sur des chaînes de télévisions qui lui sont toutes acquise et de donner ses consignes à «nos» dirigeant politiques pour les quels la France n’est rien d’autre qu’une marionnette au service d’intérêts étrangers. Et pourtant, quand on entend parler de lui, c’est en tant que «philosophe»… Qui peut encore dire que les médias de sont pas sous contrôle?

BHL s’en prend à la dictature de l’opinion publique. Quand le peuple ne veut pas que des massacres et des guerres illégales soient commis en son nom pour défendre les intérêts d’Israël, BHL estime qu’il s’agit là de la dictature de l’opinion public. Il nous rappelle aussi les bienfaits de ses guerres pour Israël en Libye, en Bosnie… pays contaminés par l’uranium appauvri américain. Il se fout vraiment du monde, mais on a l’habitude.

Il va même jusqu’à nous expliquer que Bashar Al-Assad est celui qui soutient les isalmistes, alors que nous savons tous que le président Al-Assad et son allié le Hezb’Allah sont ceux qui protègent les Chrétiens contre les islamistes saoudiens soutenus quant à eux par Israël et l’occident.

Bernard-Henry Lévy, en France comme en Syrie, la dictature de l’opinion publique s’appellent la démocratie.

Roman Polanski est sorti de sa réserve aujourd’hui dans un texte intitulé « Je ne peux plus me taire » dans lequel il considère que la demande d’extradition qui le frappe « est basée sur un mensonge ».

« Je ne peux plus me taire parce que les Etats-Unis continuent de réclamer mon extradition plus pour me livrer en pâture aux médias du monde entier que pour prononcer un jugement sur lequel un accord a été pris il y a 33 ans », écrit-il.

Ce texte est adressé à l’opinion publique (tant qu’à faire) et publié sur le site de « La règle du jeu » dirigé par son ami le philosophe Bernard-Henri Lévy (qui se ressemble s’assemble).

« Je ne peux plus me taire car la demande d’extradition aux autorités suisses est basée sur un mensonge », écrit Roman Polanski à propos de son incarcération au pénitencier de Chino (Californie) durant 42 jours en 1977.

Selon le cinéaste, poursuivi aux Etats-Unis pour avoir commis en 1977 un viol sur une adolescente de 13 ans qu’il a préalablement drogué, cette incarcération correspondait selon ses dires à la peine à laquelle il aurait du être condamné et qu’il aurait par conséquent déjà exécutée.

bhl-entarte« C’est nauséabond et pathétique », réagit Bernard-Henri Lévy à la publication du livre « Le monde selon K. » de Pierre Péan, un « tissu de puérilité et de ragots » selon lui.

« Qu’est-ce que c’est que ces petits mecs qui viennent s’en prendre à quelqu’un qui a passé une vie d’engagement », s’est emporté le philosophe auto proclamé sur France-Info, aujourd’hui.
« Christine Ockrent transformée en femme de ménages, Bernard Kouchner en incarnation de l’anti-France! »

« Y en a marre de ces petits procès et de ces petites saloperies, de ces nains comme Pierre Péan qui se juchent sur les épaules de quelqu’un qui a fait quelque chose de sa vie et qui essaient d’en tirer avantage », dénonce BHL. « Il y a là quelque chose de profondément grotesque d’ailleurs, et franchement assez répugnant ».

Elisabeth Lévy, qui défend Siné, se pose contre BHL qui défend Val, évidemment, avec ses potes habituels.

Pour une idée : Bertrand Delanoë, Elie Wiesel, Alexandre Adler, Elisabeth et Robert Badinter, Jean-Claude Gayssot, Claude Lanzmann, Bernard Henri-Lévy, Ariane Mnouchkine, Fred Vargas, Pascal Bruckner, Blandine Kriegel, H. Cixous, Dominique Voynet, Daniel Leconte, Pierre lescure, Daniel Mesguich, Elisabeth Roudinesco, Joann Sfar, Dominique Sopo (président de SOS-racisme).

Pour ne pas être dans le camp de BHL… http://www.soutenir-sine.org/

dessin_gofman2.jpg

18 déc. 07. Bernard-Henri Lévy chez la Folle du Roi, sur Franc Sphincter. Le milliardaire prophétise… le passé et le présent, comme la plupart des prophètes. Tout fier de son job de conseiller de Ségolène (et habitué aux flops), il préconise la refonte du PS en parti Démocrate à l’américaine et l’adoption par la France de la politique bipartisane amerloque.

BHV est seul à ne pas voir que c’est chose faite. Pour la présidentielle en vue aux US, il y a une femme de gauche, Hillary, qui a voté la boucherie en Irak et convoque Jésus sur les estrades ; et un homme de droite, Giuliani, qui est pour l’avortement et le “mariage” gay.

Qu’avons-nous de mieux, entre Ségolène, enrubannée par Ogilvy France, et Sarkö l’Américain, avec son gouvernement farci de socialauds ? En nous souhaitant bruyamment le malheur qui déjà nous accable, ce B.-H. Lévy alimente la judéophobie. Heureusement, il y en a d’autres, des Lévy. Elizabeth, qui a pulvérisé “Les Maîtres penseurs”, BHV en tête, dans un livre. Et mon pote E. Lévy, patriote français si radical qu’il me fait peur…

Connexion
Art. récents
septembre 2016
MTWTFSS
« Aug  
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 
Archives