En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

argent

A Montagne-Fayel (Somme), les panonceaux fleurissent sur les façades des maisons : « A vendre. Cause : éoliennes ». Une façon pour les habitants d’afficher leur ras-le-bol. L’extrême proximité des éoliennes, à 600 mètres des riverains, provoque depuis deux ans des nuisances parfois inattendues.

« On ne peut pas utiliser à 100% les outils qu’on possède, avec des nouvelles technologies, à cause de l’orientation des champs magnétiques ou l’orientation des pals. C’est un sujet que les constructeurs découvrent, et il n’y a aucune solution apportée« , explique Thierry Pouret, agriculteur à Montagne-Fayel.

20 000 euros pour la commune

Jean-Marie Bachelet, lui, a une grande véranda, qui fait caisse de résonance : « Il est impossible de se parler à un mètre de distance« .  Autour du village, les projets et les parcs éoliens se multiplient. 50 mâts, déjà implantés dans un rayon de 7 kilomètres autour de Montagne-Fayel, et une soixantaine en prévision. Le maire, lui, ne comprend pas cette levée de boucliers : en 2018, sa commune percevra 20 000 euros grâce à son parc éolien.

source: francetvinfo

Valérie Pécresse semble complètement en phase avec la « marche des fiertés », qu’elle subventionne à hauteur de 25 000 euros. Elle instrumentalise la tuerie d’Orlando, derrière laquelle elle s’abrite pour expliquer pourquoi elle n’a pas osé dire non à un lobby qui représente si peu de Français mais sait si bien terroriser les autres. De quoi Madame Pécresse a-t-elle peur, maintenant qu’elle est élue ?

Marie Bethanne dans Le Salon Beige

ER Lille accueillera Francis Cousin le 30 avril prochain pour une conférence « pour une critique de la dictature démocratique du spectacle de la marchandise terminale. De Marx à Debord, vers l’abolition de l’argent. »

Réservation : reservation.erlille@outlook.fr

L’équipe d’E&R Lille accueillera Francis Cousin
le samedi 30 avril 2016 à 15h pour une conférence sur la

« dictature démocratique du spectacle de la marchandise ».

Réservations : reservation.erlille@outlook.fr

Entrée : 5 euros.

ER Lille accueillera Francis Cousin le 30 avril prochain pour une conférence « pour une critique de la dictature démocratique du spectacle de la marchandise terminale. De Marx à Debord, vers l’abolition de l’argent. »
Réservation : reservation.erlille@outlook.fr

 

Si les États membres de l’Union européenne continuent d’appliquer les politiques d’austérité, il pourrait y avoir entre quinze et vingt-cinq millions de nouveaux pauvres. Un nombre équivalent à celui des citoyens européens vivant actuellement aux Pays-Bas ou en Autriche… Cette inflation de la misère ferait grimper le nombre de pauvres à quelque 146 millions, soit plus du quart de la population européenne.

C’est l’avertissement lancé par Oxfam, confédération d’ONG luttant contre la pauvreté et l’injustice dans le monde, dans son rapport intitulé : « le piège de l’austérité – l’Europe s’enlise dans les inégalités ». Lequel conclut que les politiques d’austérité menées par les États membres pour surmonter la crise de la dette souveraine et accéder aux programmes de sauvetage n’ont réussi ni à réduire le coût de la dette, ni à favoriser la croissance.

« En Afrique, en Asie et en Amérique latine, certains pays ont mis vingt ans pour revenir aux niveaux d’avant la crise. En Europe, ces politiques minent de façon irréversible les caractéristiques du modèle économique et social européen tel qu’il s’est développé au cours du XXème siècle. Notre analyse indique que les effets de ces politiques empêchent les plus pauvres de se ressaisir, y compris lorsque la croissance sera de retour en Europe », explique Maurizia Iacchino, présidente d’Oxfam Italie.

Continuer la lecture

Cahuzac

« J’ai rencontré les deux juges aujourd’hui. Je leur ai confirmé l’existence de ce compte et je les ai informés de ce que j’avais d’ores et déjà donné les instructions nécessaires pour que l’intégralité des actifs déposés sur ce compte, qui n’a pas été abondé depuis une douzaine d’années, soit environ 600.000 €, soient rapatriés sur mon compte bancaire à Paris. A Monsieur le Président de la République, au Premier Ministre, à mes anciens collègues du gouvernement, je demande pardon du dommage que je leur ai causé. A mes collègues parlementaires, à mes électeurs, aux Françaises et aux Français j’exprime mes sincères et plus profonds regrets. »

Jérôme Cahuzac, ministre du budget de François Hollande jusqu’au 19 mars dernier

source Thomas Joly


« Avec un montant de 362,2 millions d’euros en 2012, le budget de Matignon est plus de trois fois supérieur à celui de l’Elysée (112,8 millions d’euros). En hausse de 12,2 % par rapport à celui de l’année précédente. […] Ainsi, les effectifs (105 personnes) et le budget (26,5 millions) du service d’information du gouvernement (SIG) ont littéralement explosé:

les dépenses de fonctionnement du SIG sont passées de 4,9 millions d’euros en 2007 à 16,5 millions en 2010, et près de 20 millions en 2011 et 2012. »
source: le monde

argent-31Par Alain de Benoist

Les Français, c’est bien connu, sont très peu syndiqués, mais ils manifestent tout le temps. Tout de même, trois millions de personnes dans la rue, comme le 19 mars dernier, on n’avait pas vu cela depuis longtemps.

Ces derniers temps, les Français ont beaucoup de raisons de protester.
Ils manifestent contre les projets de réforme de l’école, du système de santé, du système des retraites, contre la montée du chômage, les délocalisations, les fermetures d’usines et la baisse du pouvoir d’achat. Mais aujourd’hui, et pour la première fois peut-être, ils manifestent avant tout contre le système de l’argent.

On leur avait dit il y a quelques mois qu’on ne pouvait pas satisfaire leurs revendications parce que « les caisses de l’Etat sont vides ». Après quoi, lorsque les premières conséquences de la crise financière mondiale se sont fait sentir, ils ont vu l’Etat sortir magiquement d’on ne sait où des milliards d’euros pour soutenir les banques les plus menacées. On leur a dit en même temps qu’avec la crise, des centaines de milliards d’euros ou de dollars sont partis en fumée – de sommes d’un montant tel que nul ne parvient même à réaliser à quoi elles correspondent. Aujourd’hui, ils constatent que leur situation personnelle se dégrade, tandis que les grandes entreprises cotées en Bourse voient globalement exploser leurs profits, mais en même temps multiplient les licenciements. Continuer la lecture

Connexion
Art. récents
juin 2017
MTWTFSS
« May  
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 
Archives