Altermedia France-Belgique

En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Vidéo accablante de Boris Lelay qui accuse (preuves à l’appui) le député socialiste franc-maçon Jean-Paul Dupré d’être un prédateur qui abuse sexuellement de ses victimes et les fait chanter

Le dossier vidéo à télécharger : https://mega.nz/#!wvYiGZhD!obOKmI-zOV…

Faites-savoir ce que vous pensez au député PS Jean-Paul Dupré :

Téléphone : 04 68 31 01 16

Fax : 04 68 31 85 09

E-mail : mairie@limoux.fr

source: Boris Lelay

Durant les trois jours du week-end de Pentecôte, entre 10.000 et 13.000 pèlerins – souvent jeunes, et même très jeunes – ont marché de Notre-Dame de Paris à Notre-Dame de Chartres… Leur détermination détonne dans une France déchristianisée. Pourquoi sont-ils chaque année un peu plus nombreux ? Par quoi sont-ils animés ? Comment vivent-ils ce pèlerinage ? Charlotte d’Ornellas les a suivis.


source: Boulevard Voltaire

Avec Lucien Cerise, Pierre de Brague et Vincent Lapierre

Dans le cadre du Tour anniversaire d’Égalité & Réconciliation, l’équipe d’E&R Normandie accueillera Alain Soral, Lucien Cerise, Pierre de Brague et Vincent Lapierre le samedi 10 juin 2017 à partir de 13h30 au Havre.

Au programme

13h30 – Ouverture des lieux.

Accès aux divers stands de produits locaux, Kontre Kulture et E&R.

14h30 – Début des conférences :

- Pierre de Brague
- Vincent Lapierre
- Lucien Cerise
- Alain Soral

17h30 – Séance d’échange avec le public.

18h30 – Dédicaces, bar, stands de produits locaux, Kontre Kulture et E&R.

20h – Repas/buffet.

Tarifs et inscriptions Continuer la lecture

Stéphane Mercier est un professeur de philosophie qui s’est retrouvé au centre d’une polémique à l’Université catholique de Louvain-la-Neuve (UCL, en Belgique) pour avoir invité ses étudiants à réfléchir sur un argumentaire philosophique contre l’avortement. Il est désormais sous le coup d’une sanction prononcée par la direction : licenciement pur et simple à effet immédiat au 1er avril.

Voici l’article de Jeanne Smits pour réinformation.tv
Je vous invite à signer la pétition de soutien ici Continuer la lecture

Selon un ouvrage de Jean Fourastié (paru en 1979) l’Europe en général et tout particulièrement la France ont connu une période de croissance économique durable entre 1945 et 1975, dénommée les Trente Glorieuses.

Ce que l’on sait moins, c’est aussi que vers la fin de cette période on a assisté à la revanche des vaincus, à savoir l’Allemagne, l’Italie et surtout le Japon, pays qui avaient modernisé leurs outils industriels à toute vitesse. Pour leur part, les fils du Soleil Levant parcouraient le monde entier armés de leurs Canon et Nikon en mitraillant les chaînes de fabrications européennes, pour ensuite copier (et améliorer) les produits qu’ils allaient fabriquer made in Japan et revendre par la suite moins chers. De juteux partenariats leur ont permis de sous-traiter d’innombrables productions via Taïwan (ex Formose), la Corée du Sud, les Philippines et la Chine, afin d’inonder l’Europe et de concurrencer nos industries. Par manque de clairvoyance, d’anticipation et de naïveté, nous en payons encore les conséquences aujourd’hui. Merci le GATT, puis l’Organisation Mondiale du Commerce…

Terrorisme et guerre civile.

Partout en Europe on a été confronté à une multitude d’attentats depuis 60 ans, commis par le FLN, l’ETA, l’IRA, les Brigades Rouges, la RAF, Action Directe, le GIA, le GSPC ou autres commandos islamistes.

Mais voici quelques mois, nombreux sont les gouvernants, les hauts responsables des services de sécurité et les politiciens qui nous parlent de « guerre civile », sans trop s’étendre sur le sujet.

De quel type ? Sur le modèle de la guerre civile en Irlande du Nord de 1916 à 2005 ? Comme en Espagne, qui de 1936 à 1939 a connu l’affrontement entre Républicains et Nationalistes ? Ou encore comme au Liban où les combats avec les Palestiniens de 1970 à 1976 ont conduit à une guerre de religions jusqu’aux accords de Taïef en 1989 ?

QUI est notre ennemi ? OU se trouve-t-il ? QUELS sont ses moyens ?

A la guerre, il faut être prêt à tout ce qui est possible et non pas seulement probable. Nous devons être prêt (physiquement et psychologiquement) aussi à affronter des ennemis qui nous attaquent chez nous. Et ce n’est pas avec des pleurnicheries, des manifestations commémoratives grotesques avec des doudous et des fleurs, ni en mettant un bulletin dans l’urne, que nous vaincrons nos ennemis, leurs complices et leurs commanditaires. Il faut faire face : « si vis pacem, para bellum*», et cesser de se comporter en peuples castrés et asservis.

Manipulation des masses, mensonges et falsifications.

Afin de pouvoir encadrer les populations et de les orienter dans la direction souhaitée, le système adopte la stratégie suivante :

· Faire appel à l’émotionnel plus qu’à la réflexion.

· S’adresser au public comme à des enfants.

· Encourager l’opinion publique à se complaire dans la médiocrité.

· Distraire et détourner l’attention.

· Connaître les individus, mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes.

· Créer des problèmes, puis offrir des solutions.

· Différer les informations pour en faire perdre la cohérence.

· Remplacer la colère par la culpabilité et la révolte par la repentance. Continuer la lecture

L’équipe d’E&R Pays de la Loire recevra Clotilde Duroux le samedi 10 juin 2017 à 15h30 à Nantes pour une conférence intitulée « La vérité sur le compteur Linky ».

 

Entrée : 5 euros.

Réservations : conference.nantes@outlook.fr

 

La bande-annonce :
Continuer la lecture

La Mort est dans le Pré – dites NON aux perturbateurs endocriniens

Aujourd’hui, nous, anonymes, citoyens ordinaires et de bonne volonté, avons le devoir d’agir par nous-même, et de faire enfin bouger les lignes.

Il y a urgence !

Et si vous ne l’avez pas encore fait, je vous demande de signer notre grande pétition nationale « Non au sabotage chimique de nos vies » !  Continuer la lecture


Lors d’une rencontre avec les dirigeants de grandes agences de presse en marge du Forum économique international de Saint-Pétersbourg, Vladimir Poutine les a accusées de garder le silence sur le déploiement de la défense antimissile américaine.

source: E&R

L’actualité de la semaine vue par Bruno Gollnisch :

  • Affaire Richard Ferrand
  • Levée de l’immunité parlementaire de JM Le Pen
  • L’eurodéputé Sophie Montel soulève un lièvre au Parlement européen
  • Trump et l’Arabie Saoudite wahhabite
  • Poutine reçu par Macron à Versailles
  • Liberté pour le lanceur d’alerte Julian Assange
  • 80 agriculteurs ont mis en vente leur ferme à cause des retards de versements de la PAC

Dans un entretien fleuve accordé au Figaro après sa visite à Versailles le 29 mai, le président russe a prôné le dialogue entre Moscou et les pays membres de l’OTAN, et est revenu sur sa vision d’Emmanuel Macron et de Donald Trump.

L’Union européenne, nous dit-on, est née à la fin de la deuxième guerre mondiale de la volonté des peuples européens de mettre fin une fois pour toutes aux conflits qui ont dévasté notre continent par deux fois au cours du seul XXè siècle. On peut déclamer sans sourciller qu’un véritable projet de paix pérenne pour notre continent est un vieux rêve des peuples d’Europe fatigués de la barbarie des guerres fratricides. Mais l’achèvement de la paix est-elle la seule véritable motivation de cette construction européenne d’après-guerre ? Remontons un peu aux sources.

A la fin de la deuxième guerre mondiale l’Europe est exsangue, détruite, ravagée. Elle n’a plus d’économie, elle est orpheline d’idéologies de salut et elle est désemparée. Dans l’immédiat après-guerre Washington, qui contrôle l’Europe de l’ouest a une peur bleue des communistes qui, eux, contrôlent l’Europe de l’est. Le communisme est d’autant plus menaçant pour l’Amérique qu’il demeure très populaire dans de nombreux pays d’Europe occidentale comme la France, la Grèce ou l’Italie. Washington n’est pas forcément inquiet par ce que le communisme représente en tant qu’idéologie mais pour ce qu’il représente comme menace pour ses intérêts économiques et financiers dans le monde. La guerre froide, contrairement à ce que certains croient n’est pas principalement idéologique mais commerciale. A cette fin les USA doivent impérativement inclure l’Europe de l’ouest dans leur sphère d’influence politique et ils ont pour elle un projet bien déterminé. Pour l’historienne française Annie Lacroix-Riz : « Après 1945, les Etats-Unis fixèrent les termes de la création d’une Europe occidentale intégrée : ils voulaient bâtir une « union douanière », un marché européen géant privé d’emblée de toute protection commerciale et financière contre leur concurrence.[1]»

Connexion

Art. récents

août 2017
MTWTFSS
« Jul  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 

Archives