Altermedia France-Belgique

En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Tony Blair, va-t'en-guerre !Le Ministre de la Défense Geoff Hoon a annoncé, à la Chambre des Communes, le rappel de plusieurs milliers de réservistes pour une action militaire contre l’Iraq.
Dans le même temps, Tony Blair soulignait sa détermination à soutenir le Président George Bush, « son plus proche allié », et a rejeté les allégations affirmant que sa politique éloignait le Royaume-Uni des pays de l’Union Européenne. Le 1er Ministre a lancé un avertissement de plus quant aux dangers que représente l’arsenal iraquien et a rappelé que la prolifération des armes de destruction massive est une menace directe à la sécurité britannique.
Ces propos suivaient ceux du Ministre des Affaires Étrangères, Jack Straw, qui accusait, lundi, l’ « État-escroc » iraquien d’être susceptible de fournir des armes de destruction massive à des groupes terroristes comme Al-Qa’ida.
Le Lord Chancellier, Lord Irvine of Lairg, affirmait, aujourd’hui sur Radio 4 : « La guerre n’est ni imminente, ni inévitable. » Et le Major General Patrick Cordingly, commandant du deploiement britannique lors de la 1ère guerre du Golfe, ne croit pas qu’il y ait « casus belli » et la population ne le croit pas non plus, selon lui. « On peut seulement supposer que le gouvernement sait quelque chose qu’il ne peut pas nous dire. j’espère qu’il en est ainsi, si nous devons entrer en guerre. » (The Independent)

US Armed forces Information Service clipartLes avocats des deux pilotes américains accusés d’homicide involontaire pour avoir bombardé par erreur des militaires canadiens en Afghanistan réclameront un non-lieu pour leurs clients, en accusant l’armée de l’Air d’être partiellement responsable de la tragédie en dopant aux amphétamines les équipages en mission de combat.
Quatre militaires canadiens avaient été tués et huit autres blessés lors de cette bavure survenue le 17 avril près de Kandahar. Ils participaient à des exercices de tir de nuit d’armes anti-tank.
Les deux pilotes, Harry Schmidt et William Umbach, comparaîtront le 13 janvier lors d’une audience préliminaire devant un tribunal militaire qui décidera s’ils doivent être traduits en cour martiale.
Interrogé vendredi par la chaîne de télévision ABC, l’avocat du commandant Schmidt, Charles Gittins, a déclaré que l’usage d’amphétamines dans l’armée de l’Air américaine pour aider les pilotes à lutter contre la fatigue avait contribué à la tragédie.
« Je ne sais pas s’il en est la raison. Mais je sais qu’il a été un facteur y contribuant. Et je sais que l’armée de l’Air n’a jamais testé ce médicament sur des pilotes au combat portant des lunettes spéciales pour vision de nuit », a-t-il dit.
Il a également relevé que la décharge signée par les pilotes recevant des amphétamines ne mentionnait pas les contre-indications précisées par le fabriquant.
La chaîne ABC avait révélé le mois dernier que l’armée de l’Air américaine encourageait ses pilotes à utiliser des produits dopants, en l’occurence des pilules de dexedrine, durant leurs missions de combat pour lutter contre la fatigue.
L’avocat a souligné que les deux pilotes avait agi par réflexe d’auto-défense en constatant des tirs non-identifiables, bien qu’ils aient reçu 16 secondes auparavant l’ordre de leurs contrôleurs aériens de ne pas répliquer.
« On ne fera pas justice aux Canadiens tués en commettant une injustice légale et en jugeant deux pilotes qui sont des héros américains » a-t-il ajouté.
S’ils étaient reconnus coupables, les deux pilotes seront passibles d’une peine criminelle maximale de 64 ans de prison.

Hms Ark RoyalGEOFF Hoon, Secrétaire d’État britannique à la Défense, a ordonné la mise sur pied d’une force de six navires de guerre, en partance pour le Golfe dès le samedi 11 janvier et enmenée par le porte-avion HMS Ark Royal.

Cette force, désignée « NTG-03 », comprend, entr’autres, La frégate HMS Marlborough, le destroyer HMS Liverpool et un sous-marin porteur de missiles de croisière « Tomahawk », probablement le HMS Tireless. La composante terrestre est assurée par le 40ème commando des Royal Marines (500 hommes), unité opérationnelle de « première ligne », renforcé par 150 soldats du 29ème régiment Commando.

Par cet ordre, le Secrétaire d’État britannique à la Défense confirme la participation de la Grande-Bretagne à l’opération de grande envergure prévue par les USA contre l’Iraq.
Plus amples détails (en anglais) sur le quotidien « The Scotsman« .

Mikhaïl FridmanLe conglomérat industriel et financier russe Alpha a cédé sa filiale de trading pétrolier Crown Resources, propriétaire de la cargaison du tanker Prestige qui a sombré le 19 novembre 2002, pour se mettre à l’abri des poursuites, écrit lundi le quotidien français Le Monde. Le 24 décembre 2002, Jost Villiger, un avocat basé à Lucerne (Suisse), accompagné de cinq directeurs de Crown Resources AG, dont il assurait la présidence, « a racheté les actions du négociant pétrolier au conglomérat industrialo-financier russe Alpha », a affirmé Le Monde. Alpha, « le holding financier et industriel de Mikhaïl Fridman se met ainsi à l’abri de poursuites judiciaires », explique le quotidien. « En effet, Crown Resources, propriétaire de la cargaison n’a plus d’existence légale », souligne-t-il. Selon Le Monde, Crown Resources, a été rebaptisé « ERC trading » (Energy Resources and Commodities) et devrait désormais se concentrer sur le négoce de produits « propres », à savoir le pétrole brut, l’essence ou le kérosène. [EDR] (belga 06/01/2003)

Informations supplémentaires de greenpeace France

Mikhaïl FridmanLe conglomérat industriel et financier russe Alpha a cédé sa filiale de trading pétrolier Crown Resources, propriétaire de la cargaison du tanker Prestige qui a sombré le 19 novembre 2002, pour se mettre à l’abri des poursuites, écrit lundi le quotidien français Le Monde. Le 24 décembre 2002, Jost Villiger, un avocat basé à Lucerne (Suisse), accompagné de cinq directeurs de Crown Resources AG, dont il assurait la présidence, « a racheté les actions du négociant pétrolier au conglomérat industrialo-financier russe Alpha », a affirmé Le Monde. Alpha, « le holding financier et industriel de Mikhaïl Fridman se met ainsi à l’abri de poursuites judiciaires », explique le quotidien. « En effet, Crown Resources, propriétaire de la cargaison n’a plus d’existence légale », souligne-t-il. Selon Le Monde, Crown Resources, a été rebaptisé « ERC trading » (Energy Resources and Commodities) et devrait désormais se concentrer sur le négoce de produits « propres », à savoir le pétrole brut, l’essence ou le kérosène. [EDR] (belga 06/01/2003)

Informations supplémentaires de greenpeace France

Hms Ark RoyalGeoff Hoon, Ministre britannique de la Défense, a ordonné la mise sur pied d’une force de six navires de guerre, en partance pour le Golfe dès le samedi 11 janvier et enmenée par le porte-avion HMS Ark Royal.

Cette force, désignée « NTG-03 », comprend, entr’autres, La frégate HMS Marlborough, le destroyer HMS Liverpool et un sous-marin porteur de missiles de croisière « Tomahawk », probablement le HMS Tireless. La composante terrestre est assurée par le 40ème commando des Royal Marines (500 hommes), unité opérationnelle de « première ligne », renforcé par 150 soldats du 29ème régiment Commando.

Par cet ordre, le Secrétaire d’État britannique à la Défense confirme la participation de la Grande-Bretagne à l’opération de grande envergure prévue par les USA contre l’Iraq.
Plus amples détails (en anglais) sur le quotidien « The Scotsman »

Jean-Luc DEHAENEAprès Verhofstadt et Attali, l’ancien premier ministre belge dévoile son aversion de l’Europe européenne. Interrogé par le quotidien français Le Monde, il déclare : « je n’ai pas compris sa déclaration (à Valéry Giscard d’Estaing) sur l’impossibilité d’intégrer la Turquie à l’Union, dès l’instant où le Conseil avait invité ce pays à participer à nos travaux. »
Résolu à ouvrir les bras à la Turquie islamique, il rejette la Russie chrétienne et européenne : « Pour moi, la Russie n’a pas vocation à entrer dans l’Europe parce qu’elle est un acteur global, ce que l’Union entend, elle aussi, devenir. » L’interview du 02 janvier 2003

La seule opposition !Au sein du VLD, parti libéral flamand et principal parti de la coalition « arc-en-ciel » au pouvoir, il semble que le mensonge soit généralisé.

Après avoir menti sur les chiffres de la criminalité, voici que les anciens amis s’accusent mutuellement et publiquement de mensonge. L’ancien trésorier du parti prétend en effet avoir prêté 50.000 € au premier ministre libéral Guy Verhofstadt et prétend n’avoir jamais reçu son argent en retour. Le premier ministre prétendant, lui, qu’il s’agissait d’un don au parti.

Quoi qu’il en soit, cette affaire rappelle que le monde politique belge ne repose en fait que sur l’affairisme et les nominations partisanes entre copains et même parfois entre coquins. Ainsi l’ancien trésorier libéral ne cache pas qu’il avait versé cet argent uniquement dans l’espoir d’une nomination à l’un ou l’autre poste.

Après les affaires de corruption touchant les socialistes et sociaux-chrétiens (Agusta, INUSOP,etc.), après l’assassinat du ministre d’état Cools dont on sait que les commanditaires sont probablement des membres du PS, après les affaires de réseaux de pédophilie dans lesquels sont sans doute impliqués d’importants personnages de l’état, on a maintenant les dons d’argent dans l’espoir d’une nomination.

Décidément, il n’y a pas quelque chose de pourri au Royaume de Belgique : tout est pourri !
Ils sont tous pourris !

Mouvement NATION
La seule opposition !

mouvementnation@hotmail.com

Iraqavec l’entrée clandestine de forces US en Iraq.
Le « Boston Globe » annonce l’infiltration de l’Iraq par une centaine d’hommes des forces spéciales US, cinquante officiers de la CIA et quelques commandos Australiens, Jordaniens et Britanniques.

Ces « Special Forces » doivent localiser les vecteurs missile, « marquer » les champs de mine, participer à un éventuel contrôle des champs de pétrole et fournir une aide aux pilotes pour cibler les systèmes de défense aérienne.

Selon des analystes du renseignement, l’opération, d’une durée minimum de quatre mois, doit être considérée comme la phase initiale de la guerre. Ceci en dépit de l’acceptation par l’Administration Bush du plan d’inspection des Nations Unies.

Iraqavec l’entrée clandestine de forces US en Iraq.
Le « Boston Globe » annonce l’infiltration de l’Iraq par une centaine d’hommes des forces spéciales US, cinquante officiers de la CIA et quelques commandos Australiens, Jordaniens et Britanniques.

Ces « Special Forces » doivent localiser les vecteurs missile, « marquer » les champs de mine, participer à un éventuel contrôle des champs de pétrole et fournir une aide aux pilotes pour cibler les systèmes de défense aérienne.

Selon des analystes du renseignement, l’opération, d’une durée minimum de quatre mois, doit être considérée comme la phase initiale de la guerre. Ceci en dépit de l’acceptation par l’Administration Bush du plan d’inspection des Nations Unies.

d’amis britanniques à propos de l’article « Ulster : en 1972, Londres envisageait l’expulsion des catholiques », il ne s’agit pas d’une exclusion de Catholique (il s’agit là d’une « version » de l’IRA Marxiste de l’histoire) mais d’une expulsion de Catholiques et Protestants pour créer un état plus petit et homogène. Comme il n’a pas été réalisé, nous avons hérité d’une Guerre fratricide de trente ans. Le nettoyage ethnique dure toujours aujourd’hui, progressant peu à peu.

Si la Turquie est candidate à l’adhésion à l’Union européenne avec le soutien de tout ce que le microcosme européo-mondialiste compte comme « grandes consciences éclairées », ce pays musulman traite pourtant la gent féminine avec une brutalité bien éloignée des mœurs et des valeurs de notre civilisation. Selon un rapport émanant d’un symposium de la Chambre des médecins d’Ankara (ATO) qui s’est tenu fin novembre, « 58% des femmes turques sont battues ». Si en théorie au pays d’ Atatürk les femmes jouissent des mêmes droits que les hommes, ce rapport relate les violences domestiques, les humiliations, l’exploitation et les viols subis par les femmes, ces médecins précisant même « qu’en raison des traditions et des mœurs, il est impossible d’établir des chiffres réels dans ce domaine ».
Au-delà des menaces mortelles que feraient courir l’adhésion à l’UE de ce pays mahométan pour la prospérité, la sécurité et l’identité des peuples d’Europe, celle-ci reviendrait à légitimer implicitement le statut d’infériorité de la femme dans une société musulmane turque désormais « européenne », ce que des Européens dignes de ce nom ne sauraient accepter. (Le soir du 03 janvier 2003)

L’immigration clandestine de milliers de musulmans vers l’Australie engendre des tensions qui avaient jusqu’alors épargné ce pays. Si un sondage paru en octobre 2001 a révélé que 77% des Australiens soutiennent le refus du Premier ministre John Howard d’accueillir de nouveaux bateaux chargés d’immigrés illégaux (FDA Quotidien du 5/06/2001), cette fermeté gouvernementale se heurte à la violence de ces clandestins. A Woomera, un des six centres de rétention de clandestins situés sur le sol australien, des émeutes déclenchées en décembre 2001 par ces musulmans qui exigeaient des visas avaient eu pour résultat l’incendie d’une quinzaine de bâtiments (FDA quotidien du 19/12/2001). Ces derniers jours, les clandestins ont de nouveau manifesté leur « amour » de l’Australie en incendiant trois centres de rétention dans lesquels ils sont retenus dans l’attente de leur expulsion, à Baxter, Port Hedland et de nouveau à Woomera où les gardes qui tentaient d’éteindre le feu ont été frappés avec des barres de fer.
L’ensemble des dégâts est estimé à huit millions de dollars australiens (quatre millions de dollars américains). Selon les responsables de l’immigration, cités par l’AFP, « la destruction du centre de Woomera est le résultat d’un projet bien orchestré pour saboter les installations ». Fort de l’approbation de l’énorme majorité de ses compatriotes, John Howard a réaffirmé mardi que « l’agitation des gens qui (…) qui manifestent contre des jugements qui ne leur accordent pas l’autorisation de rester en Australie (ne modifiera pas) notre politique ». Une intransigeance de bon aloi, d’autant que le fort ressentiment anti-musulman qui s’exprime avec force depuis l’attentat de Bali où 140 Australiens ont été tués s’est déjà traduit par des déprédations visant une école islamique à Sidney et une mosquée à Melbourne (FDA Quotidien du 18/10/2002). C’est donc guidé par le souci de la cohésion nationale et de la paix civile que l’exécutif australien maintient une politique ferme dans le domaine de l’immigration, bien loin, par exemple des agissements de la coalition arc en ciel qui souhaite la poursuite de l’immigration…

Le tribunal correctionnel de Hasselt a condamné vendredi Remie Timmers, un conseiller communal Vlaams Blok de Houthalen-Helchteren, à trois mois de prison avec sursis pour infractions aux lois réprimant le racisme. Le 28 mars dernier, lors d’un débat au conseil communal consacré à la fête du sacrifice, Remie Timmers, chef de groupe Vlaams Blok au conseil communal, avait dit qu’au lieu des déchets d’abattage de moutons, il préférerait jeter dans le conteneur à déchets les Turcs eux-mêmes. Sommé de s’expliquer, Remie Timmers avait déclaré au tribunal qu’il avait été excédé par une précédente discussion et qu’il avait parlé sans réfléchir. Le Vlaams Blok avait par ailleurs pris ses distances par rapport aux propos de son représentant, lequel avait souligné qu’il avait immédiatement présenté ses excuses aux personnes qui assistaient au conseil communal ainsi que dans un communiqué diffusé ensuite.

[EDR](Belga – 03/01/2003)

Ministres sentimentaux !
Trois ministres se sont associés pour s’attaquer au sentiment d’insécurité. Ils proposent de mettre les incivilités (crottes de chiens, tags, petits vols…) à l’amende administrative au niveau des communes. (Le Soir du 31/12/2002)

Ministres responsables ?
Guy Verhofstadt : « le Roi n’est pas responsable, politiquement parlant. Ce sont les ministres qui le sont, qui remplissent le rôle politique, qui donnent le feu vert pour les discours que le Roi prononce. » (La Libre Belgique du 31/12/2002)

La palme de la désinformation…
à Annick Hovine. Le titre de son article suffit : Réforme des Polices – Un an plus tard, CA FONCTIONNE ! (La Libre Belgique du 29/12/2002)

L’un des fils de l’ancien président français François Mitterrand, Jean-Christophe, s’est vu notifier une nouvelle mise en examen dans l’affaire du trafic d’armes présumé vers l’Angola dans laquelle il est déjà poursuivi.

Comme l’indique le quotidien Le Monde, le fils aîné de l’ancien président français, qui est poursuivi depuis décembre 2000 notamment pour “complicité de commerce illicite d’armes”, a été mis en examen le 23 décembre pour “recel d’abus de biens sociaux” par un juge d’instruction. Cette nouvelle mise en examen porte sur une demi-douzaine de voyages d’un coût d’environ 300 000 francs (45 000 euros) qui aurait été pris en charge par les sociétés de Pierre Falcone, personnage central de ce dossier.
En mars 2002, les juges en charge du dossier avaient rejeté une demande de non-lieu formulée par le fils de l’ancien chef de l’État “du fait des investigations internationales en cours et des charges pesant à l’encontre de Jean-Christophe Mitterrand”. Les investigations ont notamment permis d’établir qu’il avait perçu, en 1997 et 1998, 1,8 million de dollars (2 millions d’euros) en Suisse de la part de M. Falcone ou de ses sociétés. (Liberté du 4/1/2003)

Le nombre de chômeurs complets indemnisés (CCI) a augmenté au mois de décembre de 8.899 unités (+ 5.117 en Flandre, + 1.973 en Wallonie et + 1.809 à Bruxelles) par rapport au mois passé, pour atteindre les 389.121 unités (144.204 en Flandre, 186.306 en Wallonie et 58.611 à Bruxelles).
Fin décembre 2002, le nombre des CCI a agumenté de 38.155 unités par rapport à celui d’il y a douze mois (+10,9 %). L’évolution constatée depuis douze mois est la suivante par Région: une augmentation de 15,5 % (19.372 unités) en Flandre, une augmentation en Wallonie de 8,2 % (+ 14.070 unités) et une augmentation à Bruxelles de 8,7 % (ou 4.713 unités). Selon le sexe, il s’agit d’une augmentation de 23.360 unités (+14,9 %) pour les hommes et une augmentation de 14.795 unités pour les femmes (+7,6 %). Le taux de chômage général est de 11,7 %, soit 0,9 % de plus qu’en décembre 2001.

(belga)

L’an 2003 ne suscite guère d’optimisme auprès des Belges, si l’on en croit un sondage réalisé par Dimarso auprès de 1.000 d’entre eux. Plus d’un Belge sur quatre (27 pc) estime en effet que 2003 sera une moins bonne année que 2002, tandis que le nombre d’optimistes voyant une année 2003 plus rose que celle qui vient d’expirer est en baisse, passant de 31 à 24 pc. De même, seuls 5 pc des Belges voient 2003 comme une année paisible, contre 9 pc l’an dernier, selon le sondage. Pour près de la moitié des personnes interrogées (49 pc), 2003 devrait en outre apporter son lot de difficultés économiques. La proportion des inquiets a donc doublé depuis 2000: jusque là en effet, ils n’étaient que 25 pc à établir un tel pronostic. Quelque 65 pc des personnes sondées s’attendent par ailleurs à une montée du chômage. De même, la perception, par les travailleurs, de leur sécurité d’emploi est en baisse. En 2000, 81 pc estimaient que leur emploi était sûr. Ils n’étaient plus que 71 pc l’an dernier et cette année ils ne sont plus que 64 pc.

[NLE] (belga 01/01/2003)

Le gouvernement britannique d’Edward Heath envisageait en 1972 d’expulser manu militari des centaines de milliers de catholiques d’Irlande du Nord et de créer une région autonome exclusivement protestante, révèlent des documents d’archives. Cette proposition sans précédent était contenue dans un plan « secret défense » remis au gouvernement le 23 juillet 1972, 48 heures après une série d’attentats de l’IRA, qui firent onze morts et plus de 200 blessés, à Belfast.
L’Armée républicaine irlandaise (IRA), principal groupe clandestin de l’île dont les rangs venaient de gonfler sérieusement, expliquait son action en réponse au drame du Bloody Sunday (dimanche sanglant), le 30 janvier 1972, où 14 catholiques sans arme avaient été abattus par l’armée britannique au cours d’une manifestation. Pour tenter d’enrayer un conflit qui traversait sa période la plus violente, avec plus de 400 morts en 1972, les hauts fonctionnaires britanniques envisageaient la création d’un « micro-Etat ouvertement sectaire ».

[NLE] (Belga)

AMSTERDAM – Gretta Duisenberg « heeft zich opzettelijk voor joden (en voor vele anderen) krenkend en kwetsend uitgelaten ». Wat zij heeft gedaan, is « bijdragen aan het vergiftigen van de atmosfeer waarin het publieke debat moet plaatsvinden en bijdragen aan het verval van normen en waarden ». Wordt Duisenberg dus strafrechtelijk vervolgd ? Nee.

Aldus de Amsterdamse discriminatie-officier Paul Velleman in een dit weekeinde verzonden brief, waarin hij ongebruikelijk uitvoerig en gepeperd motiveert waarom de klachten zijn afgewezen die de advocaten Herman Loonstein en Abraham Moszkowicz hadden ingediend tegen de vrouw van de president van de Europese Centrale Bank.

Loonstein en Moszkowicz gaan in beroep bij het Amsterdamse gerechtshof. « Ik voel me daarbij sterk gesteund door de argumentatie die de officier heeft gegeven », aldus Moszkowicz. « We hoeven alleen de beoordeling van Velleman te gebruiken », reageert Loonstein.

Gretta Duisenberg heeft bezwaar aangetekend bij Velleman tegen de motivering, die zij « grievend en beschadigend » noemt. Zij noemt de brief « merkwaardig », omdat noch zijzelf, noch mogelijke getuigen in het vooronderzoek zijn gehoord. Zij is verheugd dat strafvervolging achterwege blijft, maar acht zich door « de negatieve sanctie » gestigmatiseerd.

Moszkowicz, die zag aankomen dat het OM niet tot vervolging zou overgaan, had nadrukkelijk om een uitvoerige motivatie gevraagd. « Het is een felle brief geworden, en nu mag het hof de juridische mogelijkheden aangeven. »

Het gaat om twee op zichzelf staande klachten, één van Moszkowicz namens enkele leden van de joodse gemeenschap, en één van Loonstein namens 44 « bloedverwanten in de rechte lijn van overledenen die in één van de nazi-vernietigingskampen zijn omgebracht », onder wie Loonstein zelf, Abraham en Max Moszkowicz en Bob Smalhout.

Beide klachten waren gericht tegen een opmerking van Gretta Duisenberg voor de radio. Op de vraag hoeveel handtekeningen zij verwacht voor haar petitie tegen de bezetting door Israël van de Palestijnse gebieden, antwoordde zij : « Zes miljoen », volgens de klachten « gevolgd door gelach ».

« Mevrouw Duisenberg noemt na enig nadenken een getal dat in het kader van haar handtekeningenactie (…) buiten iedere proportie is, edoch dat in relatie met Israël zonder twijfel het holocaustgetal is », aldus Velleman. « Zij noemt dit getal pzettelijk, want na enig nadenken. Tevens is zij zich kennelijk bewust van de speciale betekenis van dit getal, gezien haar lachje achteraf. »

« Het noemen van dit getal is krenkend, omdat dit getal, dat staat als symbool voor de opzettelijke uitroeiing van het joodse volk, door mevrouw Duisenberg gebruikt wordt in een actie gericht tegen de joodse staat », zo onderbouwt Velleman zijn conclusie. « Opmerkelijk daarbij is dat zij er in haar kritiek op de staat Israël kennelijk niet voor terugschrikt om joden in Nederland te treffen. »

Maar « in strafrechtelijke zin », stelt Velleman vast, heeft Gretta Duisenberg joden niet belasterd of kwaad over hen gesproken; evenmin heeft zij « aangezet tot discriminatie of haat ». Dus levert haar uitlating, « ondanks het boosaardige karakter, geen strafbaar feit op ».

In oktober had Stop de Bezetting verontwaardigd op de klachten gereageerd: « Het is diep treurig dat tegenstanders met relletjes, roddels en ruzie trachten Gretta Duisenberg in een kwaad daglicht te stellen. »

Gretta Duisenberg heeft ook een klacht ingediend: tegen Willebrord Frequin, die vrijdag een enorme Israëlische vlag over haar huis had uitgespreid.

(© Het Parool, 23-12-2002)

Connexion

Art. récents

mai 2017
MTWTFSS
« Apr  
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Archives