En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Pays-Bas : l'euthanasie progresse rapidement dans l'est du pays

Personne ne sait pourquoi. Dans la zone « Est », l’une des cinq régions néerlandaises dotées d’une commission régionale de suivi de l’euthanasie, le nombre des mises à mort « choisies » a quasiment doublé en cinq ans, une progression plus rapide que dans le reste du pays. En tout cas, le nombre de demandes satisfaites y est passé de 468 en 2006 à 802 en 2010, ce qui représente 25 % d’euthanasies de plus qu’en 2009 dans cette région. Le nombre total d’euthanasies notifiées aux Pays-Bas en 2010 a atteint 3.136 l’an dernier, en augmentation de 20 % sur l’an dernier.

Personne ne sait pourquoi mais la presse n’hésite pas à présenter ses conjectures. Pour la télévision régionale RtvOost il s’agit de l’effet « apaisant » de la loi sur les médecins qui, se sentant épaulés et soutenus sur le plan judiciaire, osent plus facilement franchir le pas. Un commentateur, Maurice Velthuis, très complaisant, explique que certains médecins ont encore des problèmes de remords ou de conscience, car ils ont l’idée que l’euthanasie est illégale et ne connaissent pas les règles qui l’entourent.

En tout cas l’augmentation est clairement attribuée tout au long du reportage à l’effet « libérateur » de la loi, couplée – comme l’explique un généraliste – avec le fait que la population de personnes très âgées susceptibles de souffrir de maladies très graves est en augmentation.

— L’euthanasie reste-t-elle taboue en 2011 ?, demande la présentatrice au reporter.

— Eh bien, il restera toujours quelque chose du tabou puisqu’on parle de vie et de mort, mais je m’attends quand même à ce que les choses aillent mieux dans les années à venir, notamment parce qu’aujourd’hui, dans notre société, la discussion est tout à fait d’actualité, sur le point de savoir si l’euthanasie est possible pour les personnes qui souffrent de manière insupportable et sans espoir d’affections psychiatriques, explique Velthuis.

C’est ce qui s’appelle du journalisme engagé.

source: leblogdejeannesmits

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

12 réponses à Pays-Bas : l'euthanasie progresse rapidement dans l'est du pays

  • C’est pas du journalisme engagé, c’est de modernité : rappelons que le christianisme a 2000 ans, l’islman pas beaucoup moins et le judaïsme beaucoup plus.
    Aussi pas la peine d’y chercher des valeurs en phase avec notre temps !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • « …mises à mort choisies » ! Ce reportage n’en est pas un, mais un plaidoyer. Pourrait-on en savoir plus ? Ou bien s’agit-il d’une fatwa contre la volonté de mettre fin de manière volontaire et assistée à des souffrances intolérables ? …ce qui ne me dérange pas, au contraire. C’est toujours mieux qu’un suicide raté !
    Comme le dit chris31…pas très en phase avec notre temps !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • « Dans la logique même du système industriel dans lequel nous nous trouvons l’allongement de la vie n’est plus un objectif souhaité par la logique du pouvoir… Dès qu’on dépasse 60–65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et coûte alors cher à la société… Il est bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement, plutôt qu’elle ne se détériore progressivement… On pourrait accepter l’idée d’allongement de l’espérance de vie, à condition de rendre les vieux solvables et de créer un marché… Je suis, pour ma part, en tant que socialiste contre l’allongement de la vie parce que c’est un leurre, un faux problème… L’euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures… »

    ( Jacques ATTALI « l’Avenir de la vie »)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Jacques Attali a 68 ans… Le reste on le devine :-)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Attali est effectivement vieux et improductif et que bien que contre l’euthanasie ( qui ouvre sa porte a toutes sortes de derives infernales) je suis prete a faire quelques petites exceptions… Pour lui et toute sa clique de philosophes auto-proclames (BHL & Co) qui pensent avoir la capacite (!) de penser a notre place.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Candide,
    As-tu entendu parler de Jack Kevorkian? On a beaucoup parle de lui, il aidait des gens a mourir, cela se defend… Mais il a fait de la prison pour cela.
    http://en.wikipedia.org/wiki/Jack_Kevorkian

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Nelly,
    Je comprends qu’il y ait des medecins compassiones, et je me suis posee la question : « comment faire quand les malades en phase terminale souffrent? »
    A vrai dire , je n’ai pas de reponse. Laisser la loi agir (quand on y croit) est peut-etre la meilleure reponse.
    Tout ce que je sais , c’est que ce que les fous furieux du genre Attare proposent aux go.. de travailler jusqu’a 67 ans pour ensuite leur donner une petite pilule apaisante quand ils sont trop uses pour maximiser les profits de leurs co-reli..pardon… copains.
    Meme les esclavagistes auraient hesite ce coup de maitre!
    Et pourtant …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Puisque vosu parlez d’Attali et autres penseurs…

    Qu’en savent-ils ces « techniciens », ces philosophes qui grenouillent dans les cercles diplomatiques et les conseils d’administrations ? Ont-ils la prétention de construire notre société ?
    Qu’en savent-ils de nos vies, de nos espoirs de nos angoisses et de nos désespoirs ?…
    Ils en viennent surtout à vouloir privatiser tous les aspects de notre existence et pourquoi pas, de notre fin de vie. Même la mort est axée sur la rentabilité et le profit.
    Si nous sommes devenus riches en techniques, qu’en est-il des symboles, des signes ?
    Ces derniers moments exigeraient de meilleures conditions d’ordre psychologique et médical mais aussi d’ordre socio-économique. Avoir le droit de vivre décemment et mourir dignement , voilà le véritable humanisme. De nos jours, avoir une une mort douce, c’est aussi un privilège même si la mort reste toujours une violence.
    En fin de compte, on se débrouille comme on peu !…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Candide,
    Quand il s’agit de fin de vie c’est bien delicat tout cela. Il y aura toujours des abus et comment les eviter? Le principal c’est d’eviter la souffrance.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • On peut philosopher longtemps, mais il faut peut-être souffrir de manière longue et insupportable pour se faire une idée objective et non morale. Et ce n’est pas parce qu’Attali trouve une explication économique (ignoble comme le personnage et tout ce qu’il dit) que l’euthanasie doit être rejetée.
    Mais ceci ne concerne pas les masos qui peuvent souffrir tant qu’ils veulent s’ils préfèrent cela à une mort assistée…et bien sûr sérieusement encadrée juridiquement et médicalement !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Dirk,
    Concernant ce sujet, partage tout à fait votre point de vue.
    Comme je l’ai dit plus haut, à l’heure actuelle, « on se débrouille comme on peut ».
    Mais, je ne pense pas que la souffrance nous fera pas « gagner le ciel » s’il y en a un et l’immortalité ne nous consolera jamais de la mort. En effet, il est bien triste et révoltant de voir des malades partir dans des tourments abominables implorant, à grands cris, la pitié de leur médecin. Il faut dire aussi qu’à un certain moment, en présence de grandes douleurs,
    la morphine n’agit plus. Alors pourquoi en faire un martyre ? Ces instants de vaine torture, rien au monde ne peut les justifier.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • @Roumegaïre
    Comme vous avez raison ! J’ai assisté mon frère dans l’état que vous décrivez, jusqu’à la fin. Il était très catho, mais plus en état dans ses souffrances de savoir comment faire pour en finir.
    Le point de vue des masochistes et des esthètes de la morale chrétienne, pas plus que les calculs sordides d’Attali (Attila !) n’ont à voir avec ce sentiment de compassion et d’amour vrai qui se trouve derrière la défense d’une certaine forme d’euthanasie !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion
Art. récents
avril 2014
LMaMeJVSD
« mar  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930 
Archives