En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

18582Le gouvernement danois a décidé de rouvrir l’enquête sur l’accident d’un Boeing B-52 de l’US Air Force survenu le 21 janvier 1968 au nord du Groenland. En raison d’une avarie, le bombardier, qui transportait quatre bombes atomiques, s’était écrasé sur la banquise, non loin de la base aérienne américaine de Thulé. Au cours des semaines suivantes, raconte le Corriere della Sera, les techniciens de l’armée américaine et danoise ont récupéré dans la plus totale discrétion et sans protection particulière trois des quatre bombes atomiques que transportait le B-52. Mais la quatrième, numéro de série 78 252, manque toujours à l’appel, rapporte le site de la BBC, qui a révélé l’histoire.

Selon un député danois, elle se trouverait au fond de la baie de Thulé, avec ses 15 kilos de plutonium radioactif, ajoute le Corriere. Le Premier ministre du Groenland Hans Enoksen estime qu’il y a un risque sanitaire pour la population et les habitants inuits de Qaanaaq, le village le plus proche du lieu du crash, qui est également le village le plus au nord du monde. Et il accuse les autorités américaines et danoises d’avoir caché la vérité pendant plus de quarante ans.

2 réponses à GROENLAND • Une bombe atomique cachée sous la banquise

  • Et l’on va reprocher à Franco dans les années 70 d’avoir mis les USA à l’amende pour une bombe atomique non amorcée larguée dans les eaux territoriales espagnoles ?

  • Symboliquement, les américains planquant une bombe atomique sous Thulé, c’est intéressant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connexion
Art. récents
mars 2017
MTWTFSS
« Feb  
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 
Archives