En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Bien que les espagnols et les portugais soient réputés être de fervent catholiques, presque un tiers de la population s’avère avoir un patrimoine génétique non chrétien. En effet, environ 20% de la population actuelle de la péninsule ibérique possèderaient des ancêtres juifs sépharades, et 11% porteraient des signatures d’ADN maures. Ce sont les résultats d’une étude rapportée par le New York Times.

Suite de l’article

92 réponses à Espagnols et portugais découvrent leurs origines juives

  • Très douteux. Les travaux de Cavalli-Sforza infirment plutôt les données sur l’apport « maure ». Par ailleurs je ne vois pas ce que des données religieuses ont à voir avec la génétique. Le christianisme, l’islam et le judaïsme ne sont pas portés par les gènes… En fait l’apport allogène moyen serait de l’ordre de 2% en Espagne et au Portugal.

    • Les juifs sont avant d’être une religion un peuple, peuple descendant des hébreux.

      • La majorité des juifs sont des convertis, voir le livre de Shlomo Sand, Comment le peuple juif fut inventé.

        • Chlomo est un fake. Raconter que les juifs c’est des khasars et autres, c’est devenu son gagne pain: livres, conférences etc.. Ses écrits ne valent rien du tout. C’est bidon de chez les bidons mais tous les crétins antisémites, antisionistes, antiscientifiques et autre tarés en font comme par hasard leur livre de chevet. Comme il y a beaucoup de tarés, le Chlomo vend beaucoup de livres. Si je veux me faire du fric, il suffit que j’écrive un bouquin avec comme titre  » Pourquoi les Juifs ont empoisonné Napoleon » ou bien  » Pourquoi les Juifs ont exterminé les dinosaures « 

  • Certains disent que les races n’existent pas!!!
    Les mêmes disent qu’elles existent (chromosome x ou y),quand ça les arrange pour promouvoir le peuple élu.

    • Déjà c’est pas peuple élu mais peuple qui a choisi D.eu. Avant de montrer vos faux complexes d’infériorité renseignez vous d’abord !

      • Toute l’histoire de ma vie est liée à une épreuve vécue en janvier 1965, soit 20 ans seulement après la fin de la guerre, où des millions d’êtres humains ont été exécutés en fours crématoires. Tout a commencé par le rejet des juifs. J’ignorais tout de cette période pour être née en Algérie dans une famille où on ne parlait pas religion. Plus tard, cet « épreuve » s’est muée en calvaire. Puis, les hasards de ma vie, qui n’en sont pas m’ont amenée à rechercher mes origines. J’ai découvert, par l’aveu de ma mère, que ma famille maternelle était d’origine hébraïque vivant en espagne et…obligée de se convertir afin d’échapper aux sévices. Et donc, certains se sont retrouvés en Algérie. Les preuves ? Il me faut les trouver. Je chercherai. Merci de m’en donner les moyens si vous le voulez ou le pouvez.

  • ou on apprend que le chromosome Y permet de retrouver les origines raciales …interessant non ?

    Mais y’a toutefois un probleme : vu que les races n’existent officiellement pas …cette etude est donc bidon !

  • le catéchisme républicin dit que les races n’existent pas et que si elles existaient les juifs ne seraient pas une race ….. anthropologie à géométrie variable au service des négriers de la mondialisation et de la destructon des peuples et des nations …

  • Est-on sur que les juifs sépharades ne sont pas plutôt partiellement des descendants d’ibériques convertis ?

    Sinon, de toute façon, plus on va loin en arrière plus on a d’ancêtres, et plus il est probable d’en avoir une portion minoritaire ‘hétérodoxe’.

  • Quels est le patrimoine génétique des commanditaites du NYT ?

  • chrétien n’est pas une race .Après plus de sept siècles d’occupation 11 pour cent pour les Maures et 20 pour cent pour les juifs c’est peu , après des siècles de brassage .
    une question comment fait on la différence entre la descendance arabe et séfarade ?
    ne s’agirait il pas encore d’une étude bidonnée

    • Arabe viennent d’Arabie les maghrébin viennent du Nord de l’Afrique. Et les sepharade sont les juifs qui ont migré en méditerranée les ashkénaze sont ceux qui ont migré à l’est.

  • ah maintenant ils vont aussi réclamer l’Espagne et le Portugal…

  • lorsque ils ont découverts la même choses avec les  »gênes » des palestiniens et de leurs voisins: ils ont fait profil bas……..

  • Une étude du Jew York Times très objective…

  • Les pourcentages « 11 pour cent pour les Maures et 20 pour cent pour les juifs » seraient plus logiques inversés. Il y avait beaucoup plus de maures que de juifs et les juifs restaient entre eux, je crois. De plus, il est logique que la proportion de gè,es sémitiques soit forte en Andalousie, faible dans les Asturies. Et puis, qu’est-ce donc qui distingue un chromosome Y « sépharade » d’un chromosome Y arabe ?
    Il serait bon que ces étiudes, fort intéressantes, sir le chromosome Y soiernt corroborées pat d(‘autres. Et qu’une étude similaire soit faite sur les de souche en France, pour en finir avec les prétentieuses affirmations d’un paquet de petits bureaucrates ignares qui pondent des lois à partir de présupposés invérifiés.

  • Je crois que l’on se laisse dériver sur les pentes dangereuse et propagandiste . Les races existaient, mais les mixages des ethnies à travers l’Europe depuis des siècles, voir millénaire, a fichu un tel nœud de sources génétiques que ces études restent assez marginales et ne peuvent en aucun cas être une référence. Restons sérieux

  • Le Portugal? Ce ne serait pas mal non plus, au cas ou…

  • Mon Dieu, j’ai eu peur un instant…
    Plus sérieusement, il est clair qu’il y a eu de nombreux juifs au Portugal (d’abord chassés d’Espagne par les Rois Catholiques) sommés de partir ou de se convertir (les fameux Marranes, du portugais « marrano » = cochon, porc… étonnant, non) ; ils ont été nombreux à s’installer en France (Mendès-France, Péreire, etc.) aux Pays-Bas (Spinoza) ou en Angleterre, royaumes plus tolérants à cette époque-là. Quand à ceux qui sont restés, ils sont devenus plus ou moins chrétiens (certains ont poursuivi leurs rites en cachette notamment à Belmonte), on leur a donné des patronymes « chrétiens » comme « Dos Santos », etc. pour extirper la « mauvaise foi » au XVIe siècle.
    Pour revenir à une notion d’ethnie, il est clair que la plupart des juifs et des musulmans était d’origine ibérique…
    Lors de la Reconquista, beaucoup de territoires avaient vidés de leurs habitants et donc il ne restait pas beaucoup de « Maures ».
    Néanmoins, il est vrai que dans le Nord du Portugal (la région qui va du Mondego au Minho), on appelle les gens du Sud et principalement ceux de l’Algarve (vient de l’arabe « le couchant », « l’Ouest ») : « Marroquinos » Tout comme les Italiens du Nord appellent ceux du Sud Africani…
    Je pense personnellement que c’est dû au soleil (Lol)…
    Des musulmans et des juifs sont restés longtemps à Lisbonne (cf le quartier appelé actuellement Mouraria (la Maurerie)) ; de même, il y avait des ghettos juifs appelés Judiarias (Juiverie)…
    Quand au fait d’avoir des ancêtres sépharades, c’est une grosse bouffonnerie car ceux-ci ont émigré au XVIe siècle (après que les Conversos aient les mêmes gênes…)

    • Commentaire aveugle : que vous le vouliez ou non génétiquement les gens de la péninsule ibérique ont été marqués par les présences juive et maure. De plus à la fin du 15eme (1496) le roi du Portugal fait une conversion forcée et donc beaucoup de nouveaux chretiens sont restés au Portugal !

  • Le NYT devrait laisser les spécialistes des races traiter ce sujet. Ils n’y connaissent strictement rien ! Jamais entendu parler d’un « patrimoine génétique chrétien » ! Oseraient-ils évoquer le patrimoine génétique « germanique » des descendants des Wizigoths ? Ils veulent « sémitiser » toute la planète ma parole !

    • Je penses qu’ils voulaient expliqués que, si on par du principe que les européens ont pour religion principales le christianisme les hébreux (ancêtres des Juifs) ont eux pour religion principales le judaïsme. Les vrai juif sont les descendant des hébreux car avant d’être une religion c’est un peuple raison pour laquelle les juifs orthodoxe ne reconnaîtront jamais une conversion au judaïsme. On née juif c’est à dire descendant des hébreux ou on ne l’est pas.

  • On peut se demander à quoi sert cette pseudo étude, dénuée de tout fondement scientifique, sans définition préalable des concepts.
    Sans doute à nous faire « mariner » encore un peu plus dans les mêmes eaux glauques de la mondialisation ?

  • Il est toujours plaisant de mettre le nez des Tartuffes dans leur propre caca et de leur faire bouffer leurs contradictions. Cependant ,il est indéniable que portugais et espagnols ont plus de probabilité de charrier dans leurs veines un peu de sang sémite que les suisses ou les finlandais. Il en est ainsi de tous les peuples des frontières ,qui ,par leurs localisations géographiques sont plus fréquemment que d’autres exposés au métissage. L’instauration et la défense d’une frontière ,fut-elle arbitraire, est une condition vitale à la survie d’une nation et s’il est indéniable que cette dernière n’est pas viable sans une bonne dose d’homogénéité ethnique, la pureté raciale est un mythe. Jean Mabire lui-meme affirmait ,parait-il, avoir eu un noir parmi ses aieux. Qui oserait nier au grand écrivain sa qualité de Normand ?

  • Aux Espagnols (surtout les Catalans et Andalous) et Portugais, on peut ajouter les Siciliens et Italiens du sud en général, mai aussi les Français du sud (Musulmans présents durant presque 1 siècle et demi). La physionomie de ces Européens du sud (qui ressemblent aux nord-Africains arabo-berbères) n’est pas étonnante.
    Cela invalide la thèse inepte des « Européens identiques depuis 50 000 ans » (sic). L’aire géographique méditerranéenne (de l’Europe du sud, Balkan et Afrique du nord) a mélangé des peuples qui sont à la base de la même origine (caucasoides) mais de peuples très différents.

    Dire que l’apport « allogène n’est que de 2% » comme affirmé plus haut, c’est de la malhonnêteté intellectuelle : il est substantiel. Comparez un Espagnol des Asturies avec un Espagnol Sévillan : l’un ressemble à un Breton, l’autre à un Casablancais. Comparez un Italien Lombard avec un Sicilien. Idem.

    Gustave Le Bon reconnaissait d’ailleurs : « Bien que le séjour des Arabes en France n’ait été constitué que par une série de courtes invasions, ils ont laissé des traces profondes de leur passage dans la langue, et […] ils en ont laissé également dans le sang. […] L’ethnologie nous en fournit la preuve, en retrouvant, après tant de siècles, des descendants des Arabes sur plusieurs parties de notre sol. Dans le département de la Creuse, dans les Hautes-Alpes, et notamment dans plusieurs localités situées autour de Montmaure (montagne des Maures), dans le canton de Baignes (Charente), de même que dans certains villages des Landes, du Roussillon, du Languedoc, du Béarn, les descendants des Arabes sont facilement reconnaissables. On les distingue à leur peau basanée, leurs cheveux couleur d’ébène, leur nez aquilin, leurs yeux foncés et perçants. Les femmes se reconnaissent à leur teint olivâtre, leur figure allongée, leurs grands yeux noirs, leurs sourcils épais, la forme conique de leurs seins, etc. » (dans « La Civilisation des Arabes » de 1884).

    On ne va pas réécrire l’histoire ou jouer du révisionnisme pour faire croire que l’Europe n’est pas méditerranéenne et que la proximité avec l’Afrique du Nord, les Balkans et l’Asie Mineure n’a eu AUCUNE conséquence. Qu’une frontière infranchissable sépare depuis toujours les peuples de l’Europe avec ses voisins immédiats. C’est ridicule et totalement farfelu.
    Alors, presque 8 siècles de présence Arabo-Berbère en Espagne et Portugal ont laissé des traces en profondeur : langues, peuples, culture, architecture, cuisine, musique, etc.

    L’Espagne a su synthétiser ses origines diverses (romaine, arabe, berbère, juive, grecque, germanique, etc) pour créer une culture nationale riche et supérieure, qui a trouvé son apogée dans le formidable « siècle d’or espagnol » qui a donné des artistes comme Cervantes, Calderon de la Barca, Le Greco, Velasquez, Alonso Lobo, Juan de Herrera etc.

    Penser que les Européens (de Dublin à Vladivostok) forment un seul et unique bloc de granit hyperboréen, isolé et épuré, ce n’est tout simplement pas sérieux.

  • Jean Mabire lui-meme affirmait ,parait-il, avoir eu un noir parmi ses aieux.

    Très douteux quand on connait un tant soit peu la génétique. Sources ?

  • A cote de la question. mais saviez vous que Bernard Madoff (ex patron de la Nasdaq) est arrete et accuse de fraude qui s’eleve a 50 milliards de dollars.
    Il risque 20 ans de prison et 5 millions d’amende.

  • Le Bon ne connaissait pas la génétique… La génétique invalide vos propos, désolé.

    Par ailleurs, vous semblez ignorer que les villages en « maures » désignent en fait des villages demeurés plus longtemps païens. Eh oui ! Quand la chanson de Roland évoque Apollon à côté de Mahomet, elle met les païens et les musulmans dans le même sac. Ainsi les « maures » ayant attaqué l’armée de Charlemagne étaient en fait des basques païens. Rien à voir donc avec ce que vous dites.

    Le Bon c’est de l’époque de Vacher de Lapouge… ce n’est pas sérieux. Vous semblez défendre des théories bien surannées et tout à fait inexactes.

  • Aux Espagnols (surtout les Catalans et Andalous) et Portugais, on peut ajouter les Siciliens et Italiens du sud en général, mai aussi les Français du sud (Musulmans présents durant presque 1 siècle et demi). La physionomie de ces Européens du sud (qui ressemblent aux nord-Africains arabo-berbères) n’est pas étonnante.
    Cela invalide la thèse inepte des “Européens identiques depuis 50 000 ans” (sic). L’aire géographique méditerranéenne (de l’Europe du sud, Balkan et Afrique du nord) a mélangé des peuples qui sont à la base de la même origine (caucasoides) mais de peuples très différents.

    Sous un ton quasi professoral vous vous permettez de raconter vraiment n’importe quoi…
    A partir du moment où vous niez les spécificités de l’être européen, tel qu’il est et a toujours été depuis au moins 50 000 ans (30 000 si vous voulez, bien que les dernières fouilles archéologiques en Europe centrale tendraient à reculer ce chiffre), que selon vous n’importe quel « néo-français », pour peu qu’il soit “méritant”, ce qui revient à la définition sarkozyste de l’immigration choisie d’ailleurs, peut être considéré lui aussi comme “européen” ou plutôt selon vous “français” (faut parler le “soralien”-là), “belge”, “anglais” ou “allemand”, vous es europhobe. Donc un ennemi de l’Europe, un ennemi de notre Identité.
    Europhobie que les « E&R-istes » et les « voxénéreux » partagez avec les deux extrêmes ED et EG mais aussi avec les grands partis du Système, même ceux qui prétendent mensongèrement défendre l’Europe via l’Union Européenne (alors que celle-ci n’est qu’un mollusque dont la coquille est fragmentée en 27 coquilles vides…).

    Dire que l’apport “allogène n’est que de 2%” comme affirmé plus haut, c’est de la malhonnêteté intellectuelle : il est substantiel. Comparez un Espagnol des Asturies avec un Espagnol Sévillan : l’un ressemble à un Breton, l’autre à un Casablancais. Comparez un Italien Lombard avec un Sicilien. Idem.

    VOus résumez l’Européanité à une simple couleur de peau… Selon votre raisonnement les Iraniens seraient européens…
    Par alleurs vous oubliez les nombreux apports wisigoths, ostrogoths que l’Espagne a eu, bien plus qu’en France d’ailleurs. Je vous renvoie à Philippe Conrad qui a particulièrement bien étudié la question…
    Sur le reste comme d’habitude, vous prenez des cas particuliers que vous montez en épingle pour en faire des généralités. Il y a 8 siècles vos Arabes étaient ethniquement moins arabes que ceux d’aujourd’hui. Même à l’époque de Saladin. Ce dernier est d’ailleur décrit comme étant chatain voire blond dans les textes…
    Quant à ces prétendues invasions en France jusque dans les Hautes-Alpes… Très douteux, historiquement, vu qu’à ces époques on avait tendance à appeler « infidèle » tout ce qui n’était chrétien, notamment les païens. Exemple bien connue : Roncevaux. Une légende où en fait Roland n’a pas affronté des « Infidèles » mais des païens.
    Il n’y a que jusqu’à hauteur de Poitiers qu’on soit sûr.

    On ne va pas réécrire l’histoire ou jouer du révisionnisme pour faire croire que l’Europe n’est pas méditerranéenne et que la proximité avec l’Afrique du Nord, les Balkans et l’Asie Mineure n’a eu AUCUNE conséquence. Qu’une frontière infranchissable sépare depuis toujours les peuples de l’Europe avec ses voisins immédiats. C’est ridicule et totalement farfelu. L’Espagne a su synthétiser ses origines diverses (romaine, arabe, berbère, juive, grecque, germanique, etc) pour créer une culture nationale riche et supérieure, qui a trouvé son apogée dans le formidable “siècle d’or espagnol” qui a donné des artistes comme Cervantes, Calderon de la Barca, Le Greco, Velasquez, Alonso Lobo, Juan de Herrera etc.

    Oui et en 1609 vos Maurisques ont été expulsés par Philippe III… Vous dissimulez mal votre arabophilie au point que vous être prets à justifier le cosmopolitisme, en mélangeant d’ailleurs des auteurs eux, parfaitement européens… Qui réecrit l’histoire là à des fins de métissage et de propagande crypto-globaliste ??

    Penser que les Européens (de Dublin à Vladivostok) forment un seul et unique bloc de granit hyperboréen, isolé et épuré, ce n’est tout simplement pas sérieux.

    Relisez donc le programme de Malmö, et le Nouveau Discours à la Nation Européenne de Faye Ed 1998. ça vous fera du bien, au lieu de caricaturer les propos de vos interlocuteurs à la façon d’un vulgaire gauchiste (comme si nous avions dit que nous voulions une Europe peuplée exclusivement d’hyperboréens… Vous fantasmez sec là.)…

  • « La génétique invalide vos propos, désolé. »

    De quoi parle l’article au juste ?

    Vous vous réclamez de la génétique seulement quand elle va dans votre sens : quand elle l’infirme vous vous réfugiez dans des chiffres ou historiques de votre fabrication. Cela enlève toute logique à votre système.

    « Vous semblez défendre des théories bien surannées et tout à fait inexactes. »

    Non, je m’appuie sur la génétique, l’histoire et la réalité. Vous devriez faire de même, car vous avez des choses intéressantes à dire, mais elles sont invalidées par votre propension à nier la réalité quand elle n’arrange pas votre logique ou vos théories.

  • Petit cours de génétique pour « Serge »…
    La parenté génétique entre Européens, plus proche d’européen à européen, qu’entre européens et autres races…

    Unités de distance génétique (en centi-morgan):

    Anglais-Danois: 21
    Anglais-Italiens: 51
    Anglais-Iraniens: 197
    Anglais-Proche-orientaux: 236
    Anglais-Indiens (d’Inde): 280
    Anglais-Chinois (sud): 1152
    *Anglais-Bantous: 2288

    Italiens-Danois: 72
    Italiens-Iraniens: 133
    Italiens-Proche-orientaux: 208
    Italiens-Indiens (d’Inde): 261
    *Italiens-Chinois (sud): 1236
    *Italiens-Bantous: 2292

    Conclusion : beaucoup plus de proximité entre deux européens qu’entre un Européen et un Chinois ou un Bantou…
    L’assimilation d’un Bantou dans le réservoir génétique anglais a 109 plus d’impact génétique que l’assimilation d’un Danois! Ou bien que celle d’un Chinois dans le pool italien a 24 fois plus d’impact que celle d’un Anglais…
    A part cela, il n’y a aucune proximité entre Européens… Sic !

  • L’Europe n’est pas « méditerranéenne », sauf pour Sarko et ceux qui veulent nous tirer vers le sud. Pour ceux-là, il est de bon ton de justifier cela avec des arguments approximatifs. Que n’a-t-on pas entendu ici chez moi en Flandre sur l’influence espagnole dans les noms, l’architecture, etc !
    L’Europe – qui ne se limite pas à l’Espagne du sud !- est le territoire des peuples européens depuis au moins 30 000 ans (D.VENNER). Même si les races pures n’existent pas, il existe une homogénéité des peuples européens sur toute cette période…jusqu’à aujourd’hui, où des apprentis sorciers veulent casser cette homogénéité et faire de notre vieux continent un melting-pot (dépottoir conviendrait mieux) avec tous les traînes savates de la planète !
    Voilà le vrai drame que nous vivons et contre lequel nous combattons.

  • Les origines berbères ou arabes des Espagnols et des Portugais ne plaident pas en faveur du métissage. Ces deux pays ont su conquérir des terres lointaines, mais pas les administrer ni en faire de véritables réussites, ni en profiter. Résultat : un retard conséquent de l’Espagne et du Portugal sur les autres pays d’Europe du 18e au 21e siècle, l’Allemagne et la France en particulier, retard qui n’a pu être rattrapé que par deux horribles guerres et l’UE qui lamine tout et tout le monde.
    Le même phénomène de miscégénation accompagné d’appauvrissement est en train de nous toucher. Cette miscégénation n’était pas du tout facilitée dans les siècles passés. Il fallait vraiment la forcer, par la guerre, l’invasion, la démoralisation temporaire ! Elle est donc restée faible et localisée très longtemps. Les gens se mariaient entre semblables, et cette règle était appliquée par la coutume, la force et la rumeur.

  • Les travaux de Cavalli-Sforza m’inspire plus de confiance que les propos d’un intervenant forumique. Vous semblez ignorer la qualité des mesures de « pureté du sang » en Espagne et au Portugal lors de la reconquista, qui explique grandement pourquoi l’apport allogène était faible. Qui plus est, certaines populations berbères ne différaient pas spécialement des populations européennes.
    Avec les mesures de 1609, tous les morisques furent expulsés, même ceux convertis au christianisme.

    Présenter les Espagnols et les Portugais comme arabisés est scientifiquement faux et relève même d’une forme de xénophobie, qu’on retrouve chez les nazis, qui croyaient à tort que les Slaves étaient asiatisés et les Latins africanisés… la génétique infirme clairement cela, les Italiens sont très proches des Danois génétiquement par exemple.

    La génétique enseigne que les Etrusques sont bien venus d’Anatolie (le génome des Toscans modernes le démontre), que les Juifs contemporains, ashkénazes et sépharades, dérivent bien essentiellement des Juifs de l’antiquité, puisqu’on retrouve de nombreux marqueurs communs, y compris chez les Ashkénazes, avec les arabes, que les brahmanes sont une caste qui s’est moins mélangée avec les populations préaryennes que les autres (l’Inde est formée essentiellement de la fusion de deux populations caucasoïdes, les Dravidiens proto-méditerranéens (proches des Sumériens et des Elamites) et les Aryens venus du nord)… etc

    La génétique démontre également que la présence allogène sous l’empire romain n’a pas laissé de traces chez les Italiens, de même que l’apport allogène en Espagne et au Portugal fut extrêmement réduit, et largement dissous depuis.

    Ni la génétique (Cavalli-Sforza) ni l’histoire (décrets de 1492 et 1609) ni l’anthropologie physique (lorsque celle-ci ne relève pas de parti pris nationaliste) ne confirment une quelconque anaeuropéanité des Espagnols et Portugais. L’apport basque et ibère domine dans cette populations. Ni les romains, ni les celtes, ni les germains, pas plus que les arabes et les berbères, n’ont modifié significativement le socle anthropologique de l’Ibérie.

  • A Lise :
    Le Brésil : pas une réussite ?
    Le problème de ces empires a été la captation des richesses produites par une petite caste et le déclin de la royauté…
    Tous les grands empires ont suivi la même trajectoire : Ascension, apogée et déclin (voir disparition)…
    La notion d’empire et le gigantisme qu’il entraîne crée inévitablement les conditions du déclin…
    Je te rappelle pour finir que le Portugal actuel a les mêmes frontières depuis 750 ans (à l’exception de la région irrédentiste d’Olivença toujours sous le joug espagnol depuis la Guerre des Oranges) alors qu’au même moment la France se résumait à l’île de France, la Champagne, le Berry, l’Orléanais et 2 ou 3 autres provinces… Je ne te parle pas du Saint Empire dont on sait comment il a fini…
    Quand aux retards accumulés au Portugal (notamment dans les zones rurales) et l’émigration qui en découla, ils étaient logiques du fait que plus de 50% du PIB passait dans les guerres coloniales en Afrique d’une part et que d’autre part tous les bénéfices tirés des provinces d’outre-mer étaient trustés par une petite minorité…
    Pour finir, le Portugal n’a pas vraiment conquis des terres mais plutôt établi des comptoirs à la manières des Hollandais ; le fait que le roi Dom Sebastiao n’ait pas eu de descendance et soit mort à la bataille d’Alcaçar-Quivir au Maroc en 1578, a précipité l’union forcée avec l’Espagne et l’effondrement programmé des comptoirs portugais attaqués par les Anglais (qui n’étaient alors plus les alliés de la couronne portugaise malgré le traité de 1373), Hollandais et Français…

  • « La génétique enseigne (…) que les Juifs contemporains, ashkénazes et sépharades, dérivent bien essentiellement des Juifs de l’antiquité, puisqu’on retrouve de nombreux marqueurs communs, y compris chez les Ashkénazes, avec les arabes »

    Juif étant d’abord un qualificatif religieux, ne vaudrait-il mieux pas employer un autre terme? D’autant plus que beaucoup d’Ashkénazes sont des Européens convertis. L’idée d’un peuple juif descendant d’un peuple Hébreux esclave en Egypte est largement contredite par l’Egyptologie , l’histoire et l’archéologie. Seuls les juifs très religieux prennent le récit biblique pour un texte historique.

  • Un peu de pub pour le rattachement de nos cousins galiciens :

  • Palingenesis, bonjour,
    vous dites:
    « Europhobie que les “E&R-istes” et les “voxénéreux” partagez avec les deux extrêmes ED et EG mais aussi avec les grands partis du Système, même ceux qui prétendent mensongèrement défendre l’Europe via l’Union Européenne (alors que celle-ci n’est qu’un mollusque dont la coquille est fragmentée en 27 coquilles vides…). »

    Palingenesis, est-ce que j’ai cité Soral ou Bouchet ? En revenir toujours à ce courant « soralo-nr » démontre que vous manquez singulièrement d’arguments : d’ailleurs, le positionnement géo-politique de Voxnr ou d’ER me semble cohérent (plus cohérent en tout cas que celui dont vous vous réclamez.) J’ai le droit de le penser : cela ne fait pas de moi un « ennemi de l’Europe » (sic)… cela fait de moi un ennemi des ennemis de l’Europe !

    « Il y a 8 siècles vos Arabes étaient ethniquement moins arabes que ceux d’aujourd’hui. Même à l’époque de Saladin. Ce dernier est d’ailleur décrit comme étant chatain voire blond dans les textes… »

    « Arabes ethniquement moins arabes »….ahahahaha n’importe quoi !
    Saladin n’était pas Arabe mais Kurde (la famille de sa mère avait des origines arabes mais il n’était pas considéré comme Arabe ni se présentait comme tel). Saladin est considéré comme « Syrien » : à l’époque, chez les Musulmans, on se présentait suivant sa tribu et son territoire d’origine.
    Les Arabes étaient plus ethniquement arabes dans la mesure ou les mélanges avec des peuples voisins sémites non arabes n’était pas aussi important qu’aujourdhui.
    Je vous invite vivement à lire les ouvrages du grand penseur arabo-musulman Ibn Khaldoun : il y décrit par menus détails les peuples de l’Espagne musulmane, des arabes, berbères, perses et turcomans du reste du monde musulman au moyen-âge. Profitez de la traduction de ses ouvrages en français (certes ce sont des gros pavés !), cela vous permettra d’être plus pertinent dans vos propos.

    « Quant à ces prétendues invasions en France jusque dans les Hautes-Alpes… Très douteux, historiquement, vu qu’à ces époques on avait tendance à appeler “infidèle” tout ce qui n’était chrétien, notamment les païens. Exemple bien connue : Roncevaux. Une légende où en fait Roland n’a pas affronté des “Infidèles” mais des païens.
    Il n’y a que jusqu’à hauteur de Poitiers qu’on soit sûr. »

    Vous mélangez musulmans et « paiens » : vous feriez mieux de lire des livres d’histoire médiévale. Vous verriez que les Arabo-musulmans sont allés jusqu’aux alentours de la Bourgogne, en Provence et environs, bien après Poitiers, 732.
    Renseignez (un exemple parmi d’autres) sur La Garde-Freinet, Fraxinet au moyen-âge ou sur les ouvrages de Philippe Sénac : très instructifs et ils démontent, sans mal, vos assertions.

    « Oui et en 1609 vos Maurisques ont été expulsés par Philippe III…  »

    Ceux qui ont été expulsés sont ceux qui sont restés musulmans, qui n’ont pas voulu abjuré et qui vivaient reclus dans la région de la Sierra Nevada. Le reste a été christianisé et a fait souche. De plus vous oubliez que plus de 150 000 Maures sont arrivés en France du temps de Henri IV et ont christianisé à leur tour. La recherche génétique affirme que les régions d’Andalousie et de Catalogne ont un substrat considérable d’héritage biologique Maure. Le nier est ridicule.

    « Relisez donc le programme de Malmö, et le Nouveau Discours à la Nation Européenne de Faye Ed 1998. ça vous fera du bien, au lieu de caricaturer les propos de vos interlocuteurs à la façon d’un vulgaire gauchiste (comme si nous avions dit que nous voulions une Europe peuplée exclusivement d’hyperboréens… Vous fantasmez sec là.)… »

    Guillaume Faye ?
    Le même qui il y a 20 ans appelait à une union « Euro-Arabe » et qui ne tarissait pas d’éloges à l’égard des Arabes (qu’il appelait, je cite, un « peuple de guerriers et de poètes ») ? Le même qui il y a 20 ans faisait dans le délire antisémite ? Le même qui a retourné sa veste et qui aujourd’hui ne tarit pas déloges sur les Juifs et fait dans le délire islamophobe ?
    Je crois qu’il n’est pas très sérieux et feu Serge de Beketch avait su montré la tartufferie de cet histrion. Faye ne fait que surfer sur les vagues à la mode.

    Dirk, bonjour,

    vous dites :
    « L’Europe n’est pas “méditerranéenne”, sauf pour Sarko et ceux qui veulent nous tirer vers le sud. Pour ceux-là, il est de bon ton de justifier cela avec des arguments approximatifs. Que n’a-t-on pas entendu ici chez moi en Flandre sur l’influence espagnole dans les noms, l’architecture, etc ! »

    Quand je dis l’ « Europe méditerranéenne », je parle de l’aire civilisationnelle : Athènes, Rome, Byzance, Carthage etc, ce sont des cultures (au sens de Spengler ou Thomas Mann) Européennes. Quant à la Flandre, n’oubliez pas qu’elle a été possession espagnole durant plus de 2 siècles. Cela n’a pas été sans conséquences.

    Lise, bonjour,
    vous dites:
    « Les origines berbères ou arabes des Espagnols et des Portugais ne plaident pas en faveur du métissage. Ces deux pays ont su conquérir des terres lointaines, mais pas les administrer ni en faire de véritables réussites, ni en profiter. Résultat : un retard conséquent de l’Espagne et du Portugal sur les autres pays d’Europe du 18e au 21e siècle »

    Lise, durant le moyen-âge, l’Espagne musulmane était (avec les Abassides de Baghdad et l’Empire de Byzance) la première puissance du monde. Au contraire de ce que vous dites, l’Espagne musulmane était très bien administrée (les Européens se sont inspirés de leur système de recette fiscale), une réussite sur les plans artistiques et culturels et techniques : je crois que pas un historien sérieux ne pourrait le nier (sauf quelques escrocs qui surfent sur les vagues anti-musulmans pour prospérer).
    Après la Réconquista, l’Espagne a été durant 2 siècles (oui !) la première puissance du monde (avec les Ottomans) : à la faveur de ses possessions en Amérique et Asie, l’Espagne a été une superpuissance avec une armée puissante (les fameux « Tercios » réputés invincibles durant presque 2 siècles et qui seront écrasés par des…Français lors de la Bataille de Rocroi !) et une économie florissante.
    Si après le 18e, l’Espagne s’est enlisée c’est à cause de l’incurie de ses dirigeants, de l’inconsistance inquisitoriale mais surtout à cause de querelles dynastiques. Rien à voir avec son passé musulman, qui au contraire l’a influencé en profondeur (langue, architecture, culture, cuisine, culture, littérature, etc).

    Il est vrai que l’histoire des Musulmans (mais aussi des Chinois, des Japonais, des Mongols, des Indiens, etc est mal connue par les Européens en général et par les Français en particulier…).

    Thor, bonjour,
    vous dites :
    « Les travaux de Cavalli-Sforza m’inspire plus de confiance que les propos d’un intervenant forumique. »

    Jamais Cavalli-Sforza n’a contredit le fait que l’Espagne (essentiellement les régions de l’Andalousie et Catalogne) avaient un substrat maure très important. Relisez-le.

    « Vous semblez ignorer la qualité des mesures de “pureté du sang” en Espagne et au Portugal lors de la reconquista, qui explique grandement pourquoi l’apport allogène était faible. Qui plus est, certaines populations berbères ne différaient pas spécialement des populations européennes. »

    La « pureté du sang » c’était pour accéder à des charges ecclésiastiques ou aristocratiques et n’a pas été aussi suivie que vous l’entendez (elle a concerné une petite partie de la population). Pour ce qui est des « Berbères qui ne différaient pas des populations européennes » : cela est d’autant plus vrai, que dans les guerres hispano-marocaines du 19e ou du début 20e, les généraux espagnols étaient surpris de l’extrême ressemblance entre leurs soldats espagnols et leurs adversaires arabo-berbères. Le général Manuel Fernández Silvestre allant, en 1921, jusqu’à dire que si on changeait les uniformes de ses soldats avec les burnous des Marocains, il ne saurait plus retrouver les siens !

    « Avec les mesures de 1609, tous les morisques furent expulsés, même ceux convertis au christianisme. »

    Faux. Relisez l’histoire des Maures. Seuls les Musulmans (qui se sont révoltés plusieurs fois) ont été expulsés. Les autres sont restés et plus de 150 000 sont allés en France ou ils se sont fondus dans la population française.

    « Présenter les Espagnols et les Portugais comme arabisés est scientifiquement faux et relève même d’une forme de xénophobie, qu’on retrouve chez les nazis, qui croyaient à tort que les Slaves étaient asiatisés et les Latins africanisés… la génétique infirme clairement cela, les Italiens sont très proches des Danois génétiquement par exemple. »

    Les Italiens du nord peut-être mais pas ceux du sud !
    Je n’ai jamais dit que TOUS les Espagnols étaient arabisés mais seulement une grande partie des Andalous et Catalans. De plus durant le règne du wazir Almanzor ou sous les dynasties Almoravides et Almohades, il y eut un nombre important de conversions à l’Islam de Chrétiens qui ensuite, le siècle suivant, se sont convertis (de force) au christianisme avec leur famille arabisées.
    Par ailleurs il n’était pas rare que (dans les milieux nobles et marchands) des Chrétiens se marient à des musulmanes et inversement des Musulmans avec des Chrétiennes. Il ne faut pas croire que les relations entre Musulmans et Chrétiens étaient terribles : c’était variable, et même le contraire à différentes périodes. Il y eut souvent à côté de tensions religieuses, des bonnes ententes et des amitiés aristocratiques, comme la célèbre amitié (qui a engendré nombres de poèmes) entre l’émir Muhammad V al Ghani et Pierre Ier de Castille, dit le « cruel ».

    Enfin, je suis d’accord avec Jérôme : il a remis les pendules à l’heure. Comme dit l’autre, « trop de génétique tue la génétique »…

  • moi si j’étais vous je ne serais pas si fier de mes origines, parce qu’aux temps où les arabes inventaient la civilisation, les gaulois étaient des sauvages qui pratiquaient les sacrifices humains et ne connaissaient même pas l’écriture

  • @ Ernst

    1. Demande toi ce qu’étaient les oghams.
    2. Demande toi pourquoi les gaulois utilisaient aussi bien l’alphabet romain que l’alphabet grec lorsqu’ils avaient besoin de l’écriture. Comme pour la calculette, les druides estimaient que l’écriture, qu’ils connaissaient, avaient plus d’inconvénients que d’avantages… et constituaient en fait un appauvrissement de l’esprit. Quant aux prétendus sacrifices humains, c’était l’application de la peine de mort, destinée aux criminels ou aux prisonniers de guerre ennemis, et rien d’autre.

    Ernst, puisque tu aimes tant les musulmans, au prix d’un négationnisme historique hallucinant (les arabes inventeurs de la civilisation et puis quoi encore… au mieux des plagieurs médiocres et ce pour un temps limité à une époque tardive)… je te propose de faire comme tes prédécesseurs NR et d’aller dans ces pays de merde. Libye, Syrie ou Palestine au choix. Tu pourras y faire toutes les courbettes que tu souhaites, à quatre pattes le derrière en l’air, en honorant le dieu des arabes.

  • Ernst, si c’est de l’humour c’est très drôle. Dans le cas contraire c’est ridicule et mal venu.

  • Pour « Dirk » et « Lise », je signale que nous avons là de la part de « Serge », un déballage de propagande islamophile, un empilement de propos partisans, voire apologétiques… Où trouve-ton ce genre de propagande d’illuminé ? Chez tous les universitaires et intellos gauchistes bien sûr qui veulent nous faire croire à un « Al-Andalous » paradisiaque, totalement revisité, mais aussi chez les islamolâtres de l’utra-droite la plus radicale qu’on trouve notamment chez Voxnr (Mutti, Tahir de la Nive, David Myatt, un ancien néonazi converti à l’islam, Olagüe, etc…). Et aussi chez E&R…
    But de la manoeuvre ? Dénier l’européanité de l’Europe, empecher la constitution d’un fort sentiment européaniste. Pour le plus grand profit de l’Amérique qui finalement y trouve son compte…
    Cette fascination quasi morbide pour un islam d’importation allogène, assorti d’une falsification énorme des faits historiques, associée maintentant à une vision administrative de la nationalité, basée su run prétendu mérite (on es là très loin de Thiriart, et du Mosley du MSE, c’est même une capitulation en rase campagne…) est insupportable pour quiconque attaché à préserver l’européanité du continent européen. Tout est bon y compris jusqu’à inventer une filiation avec les Arabes… C’est comme cette autre étude bidon menée par un universitaire italien qui prétendait prouver (en s’appuyant sur de vagues traces d’empreintes digitales) que Léonard de Vinci était arabe… Bien sûr !! Alors c’est que Michel Ange était une souris .
    Maintenant il faut que certains arrêtent les conneries , ça devient grave .
    Ce n’est pas rien de réviser le passé des Européens avec des arguments en carton comme ceux de ce « serge », c’est notre nature profonde qu’on agresse, c’est notre existence spirituelle que l’on remet en cause, ce sont nos ancêtres qu’on insulte, ce sont nos enfants que l’on déracine.

    Si je résume bien ce genre de prose, nos origines sont africaines, nos civilisations antiques kémites, la Renaissance est arabe, les victimes des deux grandes guerres et les combattants sont tout sauf Européens, nous n’avons jamais marché sur la Lune ,et les deux seuls faits historiques à mettre à notre actif sont l’ esclavage et une colonisation (même pas terminée d’ailleurs comme elle aurait du être), excusez du peu, j’oubliais l’Holocauste et j’en oublie surement d’autres.

    Bien , nous Européens, sommes donc non seulement la lie de l’humanité ,mais en plus nous n’ avons rien inventé, rien écrit, rien découvert, Cheick Speare , Larbi Thoveen et Mehdi Son, Dar-Ouine, Moktar-Al-exander Fleming sont là pour le prouver…
    Quant à la Lune (un trucage de Stanley Kubrick avec de Niro dans le role d’Armstrong, personnage fictif ayant lui meme volé son nom à Louis), les Kémites s’y rendaient par la force de l’esprit, les Arabes en tapis volant, et les Chinois par téléportation.
    D’ailleurs la lune est un fromage, c’est Mickey l’Ange qui me l’ a dit…

    Il y a quand meme une chose que nous avons découvert (enfin les Ashkénazes que Serge et ses amis détestent et voient partout, nous ont bien aidés), c’est la bombe atomique. Peut-être qu’un de ces jours, fatigué de toutes ces conneries, la race (heu pardon variété, parce que même ici, il y en a que le mot choque…) caucasoïde d’Homo Sapiens décidera d’imprimer le mot FIN au roman de l’humanité avant que celui ci ne soit signé par des plagiaires.
    Démonstration finale de la supériorité de la pensée rationnelle européenne sur le pathos barbare et la réthorique des palabres à l’ombre des baobabs ou des minarets, que certains crétins affectionnent tout particulièrement… 🙁

  • J’ai répondu à Jérome mais ma réponse n’a pas été validée…

    @ Serge T. (?)

    Palingenesis, est-ce que j’ai cité Soral ou Bouchet ? En revenir toujours à ce courant “soralo-nr” démontre que vous manquez singulièrement d’arguments

    Non point, car on connait bien ces animaux là et vos propos sont très analogues à cette secte.

    d’ailleurs, le positionnement géo-politique de Voxnr ou d’ER me semble cohérent

    Europhobie pathologique, Françafrique, soutien implicite aux communautés allogènes installés chez nous (puisque se refusant l’idée de les renvoyer chez eux), judéophobie permanente et yeux doux à l’égard de l’islamisme. Je ne considère pas l’alliance des sieurs Soral, Georges, Bouchet, Capo Chichi, Dieudonné… comme autre chose que ridicule.

    J’ai le droit de le penser : cela ne fait pas de moi un “ennemi de l’Europe” (sic)… cela fait de moi un ennemi des ennemis de l’Europe !

    Si, cela fait de vous de fait un complice déterminé de l’allogénisation de l’Europe, sous prétexte d’antisionisme et d’antiaméricanisme. Le vrai antiaméricanisme c’est d’oeuvrer pour construire la Grande Europe, qui ne saurait être grande que si elle demeure, ou redevienne européenne. Et c’est ainsi que la majorité des lecteurs de ce blog vous considère, majorité silencieuse puisque je fais ici ce qu’elle ferait à ma place si je ne le faisais pas.

    “Arabes ethniquement moins arabes”….ahahahaha n’importe quoi !
    Saladin n’était pas Arabe mais Kurde

    Saladin était en effet un kurde. Je n’ose dire qu’il a été un bon chef de guerre en raison de ses origines aryennes.

    Les Arabes étaient plus ethniquement arabes dans la mesure ou les mélanges avec des peuples voisins sémites non arabes n’était pas aussi important qu’aujourdhui.

    En effet. Aujourd’hui les Arabes ethniques n’existent à l’état authentique qu’en Arabie et encore… et disons que les Sémites authentiques existent essentiellement en Syrie, au Liban et en Irak, en plus de la péninsule. A l’heure où l’Europe est menacée d’allogénisation/islamisation, les pays du golfe se peuplent tranquillement d’une main d’oeuvre pour le moment corvéable mais massive, essentiellement composée d’Iraniens, d’Indiens et de Pakistanais.

    les peuples de l’Espagne musulmane, des arabes, berbères, perses et turcomans

    Bien, vous démontrez donc la dimension cosmopolite et métisseuse de l’islam, surtout que vous oubliez aussi les noirs dans votre liste… et les indigènes « mozarabes », eux réellement victimes, comme les juifs d’ailleurs, de la jizya, c’est à dire d’une forme de soumission non consentie, de discrimination officialisée. C’est pourquoi les libérateurs n’eurent aucun état d’âme à dégager à grands coups d’épée ces populations bigarrées et à les renvoyer de l’autre côté du détroit de Gibraltar.

    Vous mélangez musulmans et “paiens”

    Non. Aux yeux des chrétiens médiévaux, les musulmans étaient des païens, au même titre que les Slaves, les Baltes ou les Scandinaves. Nous savons bien sûr aujourd’hui que cela n’avait rien à voir, l’islam étant très inférieur au noble paganisme nordique. Mais pas à l’époque. Au VIIIème siècle, de nombreux villages de Gaule étaient encore majoritairement païens.

    Vous verriez que les Arabo-musulmans sont allés jusqu’aux alentours de la Bourgogne, en Provence et environs, bien après Poitiers, 732

    Oui peut-être mais ils n’y ont pas fait souche. Et le nom des villages ne doit rien à leur présence. Je l’ai dit, les prétendus maures de Roncevaux étaient des basques païens, et en rien des arabo-musulmans. Cette preuve est imparable, et votre jargon ramadanien n’y changera rien.

    Ceux qui ont été expulsés sont ceux qui sont restés musulmans

    Non. Selon le décret de la pureté du sang, qui justifiait cela, les convertis étaient considérés comme des faux convertis et expulsés également. Plusieurs révoltes d’arabo-berbères, dont certains étaient convertis, justifièrent cette expulsion. Philippe III avait constaté que beaucoup de convertis pratiquaient l’islam en secret… donc il les a tous virés.

    La recherche génétique affirme que les régions d’Andalousie et de Catalogne ont un substrat considérable d’héritage biologique Maure. Le nier est ridicule.

    Non, c’est faux je l’ai dit. 5% seulement d’apport allogène, arabe, berbère ou noir dans la population.

    Frédéric II Hohenstaufen, prétendu pro-musulman (en réalité il était hostile aux trois monothéismes), faisait même ouvrir le ventre des femmes siciliennes enceintes lorsque celles-ci l’étaient pour avoir fauté avec des arabo-musulmans.

    Le seul arabo-« musulman » crédible était Abu Tahir, inventeur de l’expression des « trois imposteurs ».

    Le même qui il y a 20 ans appelait à une union “Euro-Arabe” et qui ne tarissait pas d’éloges à l’égard des Arabes

    Errare humanum est, sed perseuare diabolicum. Guillaume s’est fait largement pardonner ces égarements en contribuant utilement au combat pour l’Europe européenne, même si ces deux derniers ouvrages ne sont plus à la hauteur et témoignent d’un homme en grand déclin. Nous le remercierons donc pour son « Pourquoi nous combattons », pour son « Nouveau Discours à la Nation Européenne » et pour son vivifiant « Colonisation de l’Europe », sans parler du petit récit d’anticipation contenu dans « L’archéofuturisme ». On peut lui reprocher beaucoup de choses mais on doit juger un homme à ses oeuvres. Certaines sont utiles, d’autres non. Le bilan est donc contrasté.

    qu’il appelait, je cite, un “peuple de guerriers et de poètes”

    En effet, les tournantes témoignent d’un grand « courage viril » (en réalité, d’une lacheté sans nom) et le rap a une dimension poétique exceptionnelle (ironie). Sans batailler, Charles Martel se levant le matin constata que les sarrasins avaient foutu le camp à grande vitesse, profitant de la nuit. En fait, si les princes catholiques espagnols n’avaient pas fait appel à des mercenaires berbères pour règler leurs comptes entre eux, au VIIIème siècle, ceux-ci n’auraient jamais pu constituer de bases arrière et s’implanter.

    Ni en Espagne, ni dans l’empire byzantin, les musulmans n’ont gagné en face à face. Ils ont toujours profité d’une porte ouverte… comme à Andrinople. La porte ouverte aujourd’hui nous la devons aux capitalistes qui les ont fait venir chez nous. L’histoire malheureusement semble se répéter. Nous espérons que contrairement à 711 et à 1453, le réveil européen aura lieu.

    Je crois qu’il n’est pas très sérieux et feu Serge de Beketch avait su montré la tartufferie de cet histrion. Faye ne fait que surfer sur les vagues à la mode.

    Il n’a jamais été démontré que ce qu’affirmait Beketch était vrai. Vous n’avez donc aucune preuve de ce que vous affirmez. Et quand bien même le personnage serait méprisable par bien des côtés, cela n’invalide pas son propos. Je ne suis pas ceci dit un sectateur de Faye, tout ce qu’il dit est loin d’être « parole d’évangile », surtout en conférence. Mais on mettra ça sur le compte de sa déchéance bien connue et que beaucoup évidemment déplorent. Quant à ceux qui l’attaquent sur un certain site, quand on connaît les travers de ceux-ci, on rigole. C’est vraiment l’hopital qui se fout de la charité.

    Quand je dis l’ “Europe méditerranéenne”, je parle de l’aire civilisationnelle : Athènes, Rome, Byzance, Carthage etc, ce sont des cultures (au sens de Spengler ou Thomas Mann) Européennes.

    « Carthage » maintenant et pourquoi pas le Zimbabwe…

    Quant à la Flandre, n’oubliez pas qu’elle a été possession espagnole durant plus de 2 siècles. Cela n’a pas été sans conséquences.

    Bien sûr, beaucoup de flamands passent pour arabes, c’est bien connu…

    Lise, durant le moyen-âge, l’Espagne musulmane était (avec les Abassides de Baghdad et l’Empire de Byzance) la première puissance du monde.

    Cela ne s’invente pas… à ce niveau là, on n’est plus dans le révisionnisme mais quasiment dans le discours islamiste du groupuscule « espagnol » Al-Andalus.

    je crois que pas un historien sérieux ne pourrait le nier (sauf quelques escrocs qui surfent sur les vagues anti-musulmans pour prospérer)

    Mais bien sûr… pas un historien islamophile ne le niera. Cette apologie de l’islam rappelle l’apologie des barbares par certains auteurs chrétiens antiques qui vouaient à Rome, dont ils profitaient de la protection, une haine sans nom. C’est le complexe de « Tarpeia » ouvrant les portes de Rome aux ennemis sabins.

    Jamais Cavalli-Sforza n’a contredit le fait que l’Espagne (essentiellement les régions de l’Andalousie et Catalogne) avaient un substrat maure très important. Relisez-le.

    Génétiquement il n’a pas décelé de différences significatives d’avec les autres européens. Ce substrat était faible, pour des raisons évidentes. C’est qu’entre les expulsions massives de maures et l’apport permanent d’européens en Espagne (notamment de français), sans parler des massacres, ce n’est simplement pas possible. Pour des raisons bêtement démographiques. Où le bon sens rejoint la génétique. Et puis c’est bien logique, sans CEDH, principe de non discrimination et spectre de Nürnberg, les européens de jadis ne s’encombraient pas de sentiment pour règler les problèmes. Ils faisaient consciencieusement le ménage.

    La “pureté du sang” c’était pour accéder à des charges ecclésiastiques ou aristocratiques et n’a pas été aussi suivie que vous l’entendez

    Ah mais si elle a été bien suivie, à l’arrivée, parce que les autres politiques, notamment d’intégration, avaient échoué. En fait l’Inquisition était instrumentalisée par le pouvoir espagnol pour démontrer que les convertis étaient en fait des crypto-musulmans. A partir du moment où on ne pouvait pas différencier un converti d’un crypto-musulman, tous les convertis étaient susceptibles de l’être. Donc, dans le doute, on expulse tout le monde.

    Faux. Relisez l’histoire des Maures. Seuls les Musulmans (qui se sont révoltés plusieurs fois) ont été expulsés. Les autres sont restés et plus de 150 000 sont allés en France ou ils se sont fondus dans la population française.

    Non. Quant à cette histoire de 150.000 musulmans venus en France, c’est du fantasme intégral. Je n’ai jamais lu cela dans aucun ouvrage. Un truc pareil serait connu. C’est n’importe quoi. C’est juste une façon de justifier la présence arabo-musulmane chez nous aujourd’hui.

    La question est donc: êtes-vous un allogène ou un converti ?

    Les Italiens du nord peut-être mais pas ceux du sud !

    Ceux du sud comme ceux du nord.

    Je n’ai jamais dit que TOUS les Espagnols étaient arabisés mais seulement une grande partie des Andalous et Catalans.

    Encore moins chez les Catalans puisque la présence musulmane y a duré peu de temps… idem en Galice. En Andalousie, on pourrait le croire davantage… mais en fait avec le royaume de Grenade, qui concentrait la grande majorité des musulmans, ce royaume a servi de ghetto géant. Ghetto écrabouillé en 1492. Les récits montrent que de nombreux bateaux ont emmené tout ce petit monde fuyant au Maroc. Une remigration de masse au XVIème siècle… ce n’est pas rien.

    un nombre important de conversions à l’Islam de Chrétiens qui ensuite, le siècle suivant, se sont convertis (de force) au christianisme avec leur famille arabisées.

    Donc génétiquement restés européens… vous vous contredisez de fait. Par ailleurs, justement les conversions étaient plutôt rares puisque très vite les chrétiens partirent dans le nord chrétien. Au fur et à mesure, il n’y eut plus du tout de mozarabes en Andalus.

    Le reste relève de la propagande islamophile très présente ces dernières années… et que vous nous régurgitez bien gentiment. Rien de sérieux derrière tout cela, une volonté de provoquer évidente, et surtout une façon de légitimer par une lecture biaisée de l’histoire la présence allogène musulmane chez nous.

    Nous mettrons en temps voulu bon ordre à tout cela, et les diverses formes d’europhobie seront matées comme il convient, sans ménagement et sans la pitié propre aux chrétiens.

    Cordialement.

  • « moi si j’étais vous je ne serais pas si fier de mes origines, parce qu’aux temps où les arabes inventaient la civilisation, les gaulois étaient des sauvages qui pratiquaient les sacrifices humains et ne connaissaient même pas l’écriture »

    A ce niveau d’inculture…

  • « au mieux des plagieurs médiocres et ce pour un temps limité à une époque tardive »

    De grands penseurs ont théorisé sur le concept de « ressentiment » : vous devriez l’étudier en profondeur, ça vous concerne…

    « je te propose de faire comme tes prédécesseurs NR et d’aller dans ces pays de merde »

    On dévoile sa nature… Et après ça traite les autres de « judéophobe » (sic) !

    « Tu pourras y faire toutes les courbettes que tu souhaites, à quatre pattes le derrière en l’air, en honorant le dieu des arabes. »

    « Dieu des Arabes » quand 3/4 des Musulmans sont non-Arabes ?
    Vous vous ridiculisez… et votre vraie nature ressort (ressentiment, haine refoulée, psittacisme, narcissisme, peur etc.)… la baudruche se dégonfle… mais il fallait s’y attendre.

  • Je vois plus haut asséné comme un fait que 150 000 maures auraient été installés en France sous Louis XIV. Chiffre considérable.
    Une simple recherche internet nous amène à un blog de musique arabe. On y lit :

    « Certains auteurs pensent qu’environ 150 000 Morisques trouvèrent refuge en France. Même si beaucoup repartirent ensuite pour le Maghreb les autres restèrent et se fondirent peu à peu dans la population locale2. Henri IV rendit le 22 février 1610 une ordonnance permettant de demeurer dans le royaume à ceux qui « voulaient faire profession de la religion catholique pourvu qu’ils s’établissent au-delà de la Garonne et de la Dordogne ». Même si par la suite Marie de Médicis ordonna qu’on les expulse, beaucoup cependant sont restés dans le Béarn et notamment à Bayonne avec le consentement des magistrats municipaux. Des documents et des textes prouvent que de nombreux Morisques s’établirent en France. Ainsi par exemple, deux familles de potiers s’installent à Biarritz, les Dalbarade et Silhouette, dont les fours fonctionnaient encore en 1838. »

    Ainsi donc, ce sont « certains » auteurs…
    Et l’essentiel de ces maures auraient quitté le sol français pour repartir au Maghreb.
    Par ailleurs, ils auraient exercé leurs talents dans le monde urbain de l’artisanat et ce dans un pays à plus de 90% rural.

    Bon… Voila le « fait » ramené à une proportion anecdotique.

  • Ost,
    lisez plutôt des spécialistes comme les historiens Philippe Senac ou Bartolomé Bennassar.

    C’est plus sérieux que des sites internets, de « musique arabe ».

  • Thor, ces débats sans fin n’ont plus d’intérêt : votre refus de toute réalité historique en devient lassant.

    J’ai noté juste ce passage ridicule :
    « En effet, les tournantes témoignent d’un grand “courage viril” (en réalité, d’une lacheté sans nom) et le rap a une dimension poétique exceptionnelle (ironie). »

    Quand on en arrive à affirmer des inepties pareilles c’est qu’on ne sait plus quoi inventer.
    Tout cela pour signifier votre haine rabique, aveuglante, de l’Islam et des Arabes.
    Pourtant, vous devriez leur être gré de vous faire vivre : grâce à eux ou avez l’impression d’exister -par haine interposée certes.

    Mais bon, tout cela n’est pas sérieux : vous êtes engagé dans une sorte de « guerre des tranchées cybernétiques » qui n’est pas propice au débat ni aux échanges courtois.

    Amicalement.

  • Merci à Ost pour l’information qui semble en effet lié à des sites marginaux, et le propos même est incohérent.

    Wikipedia donne la source:

    « La plus grande partie des Maures espagnols se réfugièrent en Afrique, leur ancienne patrie; quelques-uns passèrent en France, sous la régence de Marie de Médicis : ceux qui ne voulurent pas renoncer à leur religion s’embarquèrent en France pour Tunis. Quelques familles, qui firent profession du christianisme, s’établirent en Provence, en Languedoc; il en vint à Paris même, et leur race n’y a pas été inconnue : mais enfin ces fugitifs se sont incorporés à la nation [française], qui a profité de la faute de l’Espagne, et qui ensuite l’a imitée dans l’émigration des réformés. C’est ainsi que tous les peuples se mêlent, et que toutes les nations sont absorbées les unes dans les autres, tantôt par les persécutions, tantôt par les conquêtes »

    Voltaire, « dans Essais sur les moeurs »

    Quelques… 150.000 ? Ce serait 50% des morisques expulsés…

  • On dévoile sa nature… Et après ça traite les autres de “judéophobe” (sic) !

    Je parle de pays de merde, car en effet la pauvreté, le sectarisme religieux, la barbarie vis à vis des femmes, … etc, ne me paraissent pas témoigner d’un paradis. Par exemple, j’aime beaucoup l’Iran et le peuple iranien mais je trouve le régime là bas absolument abject…

    “Dieu des Arabes” quand 3/4 des Musulmans sont non-Arabes ?

    Allah n’est pas un mot malais, ni urdu, ni hindi, ni pachtoune, ni turc… mais un mot arabe, désignant un dieu arabe, dont la religion fut fondée par un arabe, qui a professé aux arabes, en Arabie, en langue arabe. Allah est bien sûr le dieu des Arabes, comme Yahweh est le dieu des Juifs. Si d’autres peuples, via la conquête violente, ont choisi d’avoir comme dieu celui des Arabes, au lieu de rejeter ce dieu étranger imposé par les armées arabo-musulmanes, cela ne change rien au fait.

  • Sur l’Europe, un exemple parmi d’autres… le metal, genre musical exclusivement blanc (je ne parle pas du « new metal » qui est au metal ce que le rap est à la musique classique), se retrouve sur tout le continent, et ensuite chez les colons européens.

    On retrouve le metal, dans ses différents styles (folk, death, black, heavy, doom, symphonic, ns… etc) dans les pays scandinaves (Suède en tête), dans les pays slaves (Russie, Pologne en tête) et d’une manière générale dans tous les pays du continent. Voilà un genre musical qu’on ne retrouve pas dans le monde musulman (où le metal est interdit d’importation comme en Iran, pour « paganisme »), encore moins en Chine ou en Inde. Seule exception: le Japon… par imitation.

    On prend l’exemple de la musique classique, genre spécifiquement européen… et on liste les compositeurs avec leur nationalité et on constate que c’est toute l’Europe qui est concernée.

    Tchaikovski, Rimsky-Korsakov, Borodine, Tcheka, Moussorgski, Smetana, Dvorak, Chopin… pour l’école slave.
    Wagner, Strauss, Orff, Beethoven, Bach, Mozart, Händel, Haydn, Liszt… pour l’école allemande.
    Vivaldi, Puccini, Rossini, Verdi… pour l’école italienne.
    Purcell, Delalande, Sibelius, Grieg, Brahms, Bizet, Saint-Saens, Berlioz… etc, la liste est très longue, et voilà encore un élément commun à toute l’Europe et rien qu’à elle.

  • Viriato
    Le Brésil est un pays plein de potentiel mais économiquement très inégal, à première vue. Trop de populations antithétiques de niveaux de « développement » (pour être PC) différents et une histoire traumatisante de servitude et de carnages. C’est le modèle mis en avant par les sarko et cie pour nous les Français. Ils y parviennent, à force, sans le soleil, les km2, l’Amazonie et les filons d’or.
    Le Brésil s’est fait sur les ruines d’une civilisation précolombienne, à partir d’Européens, d’Indiens par ci par là, asservis non incas (disparus) et d’Africains d’importation dont la miscégénation n’était pas prévue par le système des castes alors en vigueur. Résultat : une population toujours croissante, une espèce d’apartheid entre blancs restés blancs et le reste des populations; et des favelas.
    La France est en train de se défaire par les mêmes méthodes d’écrasement des autochtones les plus fins et d’importation de robustes Africains sans finesse dont le pouvoir traître encourage l’implantation coûteuse et même ruineuse par tous les moyens. La miscégénation est voulue (alors qu’elle ne l’était pas au Brésil aux siècles 15, 17, 18, même par les indépendantistes).
    Le Brésil est-il une réussite ? Je n’en sais rien. Le fait est que c’est un pays immense et plein de ressources qui peut aller de l’avant. Mais je n’aimerais pas que la France devienne brésilienne et que les Françaises du futur ressemblent à l’arrogante et quelconque miss Morteau.

  • Serge qui revèle sa vraie nature…

  • Et Palin qui l’a revelee depuis longtemps…

  • Ost,
    lisez plutôt des spécialistes comme les historiens Philippe Senac ou Bartolomé Bennassar.

    C’est plus sérieux que des sites internets, de “musique arabe”.

  • Thor, ces débats sans fin n’ont plus d’intérêt : votre refus de toute réalité historique en devient lassant.

    J’ai noté juste ce passage ridicule :
    “En effet, les tournantes témoignent d’un grand “courage viril” (en réalité, d’une lacheté sans nom) et le rap a une dimension poétique exceptionnelle (ironie).”

    Quand on en arrive à affirmer des inepties pareilles c’est qu’on ne sait plus quoi inventer.
    Tout cela pour signifier votre haine rabique, aveuglante, de l’Islam et des Arabes.
    Pourtant, vous devriez leur être gré de vous faire vivre : grâce à eux ou avez l’impression d’exister -par haine interposée certes.

    Mais bon, tout cela n’est pas sérieux : vous êtes engagé dans une sorte de “guerre des tranchées cybernétiques” qui n’est pas propice au débat ni aux échanges courtois.

    Amicalement.

  • Viriato
    En fait, j’aimerais bien aller faire un tour au Brésil, voir si c’est une réussite ou non ! Pays immense, il continue de faire rêver.
    Merci pour la mise au point instructive.

  • J’ai noté juste ce passage ridicule :

    “En effet, les tournantes témoignent d’un grand “courage viril” (en réalité, d’une lacheté sans nom) et le rap a une dimension poétique exceptionnelle (ironie).”

    Quand on en arrive à affirmer des inepties pareilles c’est qu’on ne sait plus quoi inventer.
    Tout cela pour signifier votre haine rabique, aveuglante, de l’Islam et des Arabes.

    Propos d’un vendu. Nous prenons note de votre soutien imlicite à la pratique des tournantes, et au rap. Vos babouches sont confortables ?

    Pourtant, vous devriez leur être gré de vous faire vivre : grâce à eux ou avez l’impression d’exister -par haine interposée certes.

    Si vos amis arabes et allogènes n’étaient pas là en Europe, notre discours ne serait pas nécessaire, effectivement… Par ailleurs, puisque nous sommes si insignifiants pourquoi vous-acharnez vous donc à nous répondre des tartines ? Vous et vos amis n’arretez pas de clamer qu’on ne représente rien ? Alors soyez cohérent, et foutez nous la paix. Dans le cas, contraire, c’est nous accorder de l’importance, donc j’en déduis que nous ne sommes pas si négligeables que ça…

    Mais bon, tout cela n’est pas sérieux : vous êtes engagé dans une sorte de “guerre des tranchées cybernétiques” qui n’est pas propice au débat ni aux échanges courtois.

    La structure dont vous faites le prosélytisme, VoxNR pour ne pas la nommer, n’existe que par et pour internet… C’est votre droit, mais ne venez pas reprocher aux autres vos propres défauts politiques (attitude récurrente et particulièrement faux-derche chez les NR/NB)

    J’ajoute que la courtoisie n’est pas de rigueur avec les traîtres. Ceux ci doivent être considérés comme ennemis.
    « Thor » est un authentique démocrate. Moi, je ne le suis pas…

  • Bon, de toute façon, nous dans le Nord du Portugal, on est Celtes !
    Une dernière vidéo :

  • Viriato,
    Merci pour cette interessante video! Vive les Celtes du Portugal!

  • Ma dernière réponse semble avoir été perdu avec la panne…

    Pour le reste, je résume simplement mon positionnement sur cette question, à savoir un rejet clair de toutes les formes d’allogénisation, qu’elle soit islamique ou pas. Par ailleurs, l’ascendance prime sur la religiosité. Un albanais musulman reste un européen, un africain chrétien ne pourra pas le devenir.

    Au XIXème siècle et début XXème, l’islam avait semble-t’il été terrassé, le christianisme reculait. Sur ce point, je partage pleinement l’avis du baron d’Holbach sur la nocivité de ces deux religions. D’Holbach dénoncait aussi le judaïsme comme Voltaire car il y voyait la matrice des deux autres religions.

  • Pour « Dirk », « Lise », « ost » et quelques autres, je signale que nous avons là de la part de « Serge », comme dans ses autres contributions, un déballage amphigourique d’islamophilie, un empilement de propos partisans, voire apologétiques… Où trouve-ton ce genre de propagande d’illuminé ? Chez tous les universitaires et intellos gauchistes bien sûr qui veulent nous faire croire à un « Al-Andalous » paradisiaque, totalement revisité, mais aussi chez les islamolâtres de l’utra-droite la plus radicale qu’on trouve notamment chez Voxnr (Mutti, Tahir de la Nive, Sigrid hunke, David Myatt, un ancien néonazi converti à l’islam, Olagüe, etc…). Et aussi chez E&R…

    But de la manoeuvre ? Par gallocentrisme, Dénier l’européanité de l’Europe, empêcher la constitution d’un fort sentiment européaniste. Pour le plus grand profit de l’Amérique qui finalement y trouve son compte…
    Cette fascination quasi morbide pour un islam d’importation allogène, assorti d’une falsification énorme des faits historiques, associée maintentant à une vision administrative de la nationalité, basée su run prétendu mérite est insupportable pour quiconque attaché à préserver l’européanité du continent européen (on es là très loin de Thiriart, et du Mosley du MSE, c’est même une capitulation en rase campagne au profit d’une vision américaine ou brésilienne…).

    Pour se faire, tout est bon y compris jusqu’à inventer une filiation avec les Arabes, une présence massive arabe à qui on devrait tout… C’est comme ces universitaires des campus américains adeptes des théories afrocentristes (Platon, Socrate qui étaient noirs) ou encore cette autre étude bidon récemment menée par un universitaire italien qui prétendait prouver, en s’appuyant sur de vagues traces d’empreintes digitales, que Léonard de Vinci était arabe… Bien sûr !! Alors c’est que Michel Ange était une souris.
    Maintenant il faut que certains arrêtent les conneries , ça devient grave.

    Ce n’est pas rien de réviser le passé des Européens avec des arguments en carton comme ceux de ce « serge », c’est notre mémoire qu’on efface, c’est notre nature profonde qu’on agresse, c’est notre existence spirituelle que l’on remet en cause, ce sont nos ancêtres qu’on insulte, ce sont nos enfants que l’on déracine.

    Si je résume bien ce genre de prose, nos origines sont africaines, nos civilisations antiques kémites, la Renaissance est arabe, les victimes des deux grandes guerres et les combattants sont tout sauf Européens, nous n’avons jamais marché sur la Lune, et les deux seuls faits historiques à mettre à notre actif sont l’ esclavage et une colonisation (même pas terminée d’ailleurs comme elle aurait du être), excusez du peu, j’oubliais l’Holocauste, la famine en Afrique (puisque maintenant on nous reproche de laisser tomber l’Afrique), et j’en oublie surement d’autres.
    Bien, nous Européens, sommes donc non seulement la lie de l’humanité, mais en plus nous n’avons rien pensé, rien inventé, rien écrit, rien découvert, rien construit, Cheik Speare, Larbi Thoveen, Mehdi Son, Copernique-ta-mère, Nih-outon, Dar-Ouine, et Moktar-Al-exander Fleming sont là pour le prouver…
    Quant à la Lune (un trucage de Stanley Kubrick avec de Niro dans le role d’Armstrong, personnage fictif ayant lui meme volé son nom à Louis), les Kémites s’y rendaient par la force de l’esprit, les Arabes en tapis volant grâce à la technique de la lévitation électromagnétique et des supra-conducteurs, et les Chinois par téléportation, car initiés par Monsieur Spock à la maîtrise de l’antimatière. D’ailleurs la Lune est un fromage, c’est Mickey l’Ange qui me l’ a dit…

    Il y a quand même une chose que nous avons découvert (même si les Ashkénazes que Serge et ses amis détestent et voient partout, nous ont bien aidés sur ce coup), c’est la bombe atomique. Peut-être qu’un de ces jours, la prise de conscience européenne ne se faisant pas, fatigué alors de toutes ces conneries, la race (heu pardon variété, parce que même ici, il y a des éternels donneurs de leçon que le mot choque…) caucasoïde d’Homo Sapiens décidera d’imprimer le mot FIN au roman de l’humanité avant que celui ci ne soit signé par des plagiaires.
    Démonstration finale de la supériorité de la pensée rationnelle européenne sur le pathos barbare, et la réthorique des palabres à l’ombre des baobabs ou des minarets, que certains crétins, traîtres, et autres soumis semblent affectionner tout particulièrement…

  • Je n’ai pas vu que mon message précédent aura été finalement validé. Dont acte.

  • le positionnement géo-politique de Voxnr ou d’ER me semble cohérent (plus cohérent en tout cas que celui dont vous vous réclamez.) J’ai le droit de le penser : cela ne fait pas de moi un “ennemi de l’Europe” (sic)… cela fait de moi un ennemi des ennemis de l’Europe !

    Très bien, alors vous êtes un traître si vous préférez. C’est encore pire car encore plus déshonorant qu’être un ennemi.
    Ces positionnements politiques n’en sont pas à proprement parler, puisque ils consistent par exemple à se déclarer héritier de Thiriart et de Yockey, tout en se ralliant au franchouillardisme souverhaineux europhobe grotesque de E&R ou d’un Jean-Marie Le Pen en fin de carrière politique… Un Jean-Marie Le Pen que pourtant vos amis “bouchettistes”, très hostiles traitaient de tous les noms hier (ne m’obligez pas à ressortir quelques textes et éditos…)…
    Si ce n’est pas là de l’incohérence flagrante là, je ne sais pas ce que c’est. A moins que ça soit là basiquement de l’opportunisme politique pour arriver à vendre quelques par-ci par-là bouquins (pas tous inintéressants au demeurant, je le reconnais), dans la mouvance..
    Les gens de votre mouvance NR/NB sont spécialistes dans le retournement de veste à la vitesse de la lumière, leur malhonneteté intellectuelle et partisane…
    La seule chose qui n’a pas changée chez ces gens : la judéophobie obsessionnelle au point de perdre les priorités essentielles, des priorités que n’ont pas perdu un Lugan, un Chauprade, un Faye, un Venner… Quant à E&R, il suffit de voir l’entourage que Soral se choisit, pour avoir déjà une indication…

    “Arabes ethniquement moins arabes”….ahahahaha n’importe quoi !
    Saladin n’était pas Arabe mais Kurde (la famille de sa mère avait des origines arabes mais il n’était pas considéré comme Arabe ni se présentait comme tel). Saladin est considéré comme “Syrien” : à l’époque, chez les Musulmans, on se présentait suivant sa tribu et son territoire d’origine.

    Etrange, vous nous ressortez ad-litteram la même prose que ce troll compilateur et schizophrénique d’Al-Hakam qui a a bien pollué le site ici il y a trois semaines, un individu connu pour poster des attaques fielleuses contre nous sur un forum de tarés sous le pseudo Cobaj2009 (Ou encore « Benssoussan », « Giorzadje »…) …

    Les Arabes étaient plus ethniquement arabes dans la mesure ou les mélanges avec des peuples voisins sémites non arabes n’était pas aussi important qu’aujourdhui.
    Je vous invite vivement à lire les ouvrages du grand penseur arabo-musulman Ibn Khaldoun : il y décrit par menus détails les peuples de l’Espagne musulmane, des arabes, berbères, perses et turcomans du reste du monde musulman au moyen-âge. Profitez de la traduction de ses ouvrages en français (certes ce sont des gros pavés !), cela vous permettra d’être plus pertinent dans vos

    propos.

    Déni du réel, des Ottomans à présent…
    Vous êtes décidément un vendu… Quel a été votre prix ? De toute façon on s’en fout, tout ce qui a un prix n’ayant que peu de valeur comme disait Nietzsche…

    Vous mélangez musulmans et “paiens” : vous feriez mieux de lire des livres d’histoire médiévale. Vous verriez que les Arabo-musulmans sont allés jusqu’aux alentours de la Bourgogne, en Provence et environs, bien après Poitiers, 732. Renseignez (un exemple parmi d’autres) sur La Garde-Freinet, Fraxinet au moyen-âge ou sur les ouvrages de Philippe Sénac : très instructifs et ils démontent, sans mal, vos assertions.

    La Garde-Freinet, Fraxinet, oui c’est vrai que ces patronymes-là ont une très forte consonnance arabe… lol
    Bref, comme d’habitude, tout faux, monsieur l’arabophile. Un livre d’histoire médiévale ? Histoire de la Reconquista par Philippe Conrad ed. PUF, ou encore le dernier Guggueinheim Aristote au Mont Saint-Michel très injustement controversé aussi bien par les kapos gauchistes et autres “suce-babouches” d’extrême-droite dans votre genre…

    Guillaume Faye ?
    Le même qui il y a 20 ans appelait à une union “Euro-Arabe” et qui ne tarissait pas d’éloges à l’égard des Arabes (qu’il appelait, je cite, un “peuple de guerriers et de poètes”) ? Le même qui il y a 20 ans faisait dans le délire antisémite ? Le même qui a retourné sa veste et qui aujourd’hui ne tarit pas déloges sur les Juifs et fait dans le délire islamophobe?
    Je crois qu’il n’est pas très sérieux et feu Serge de Beketch avait su montré la tartufferie de cet histrion. Faye ne fait que surfer sur les vagues à la mode.

    Ahahahah j’étais sûr que le dhimmi de service que vous êtes allait réagir hystériquement tel le chien de Pavlov à la simple mention du nom “Faye”.
    Il est 10 000 fois plus pertinent et visionnaire qu’un Soral. Un Faye qui pour ne citer que cet exemple avait prévu dès 1997, la crise économique actuelle, l’inflation puis le dégonflement de la bulle spéculative américaine…
    Par ailleurs vous omettez sciemment de dire que Faye a bien reconnu qu’il s’était trompé sur ses positions qu’il avait exprimé il y a 30 ans sur le Tiers-Monde. Voir seconde edition du Nouveau Discours à la nation européenne. L’époque « Europe-Tiers-Monde même combat » n’est plus de mise de nos jours.
    Un exercice d’autocritique dont les réacs dans votre genre sont incapables de faire.
    Quant au paléo-réactionnaire royco-légitimiste intégroïde De Beketch, nettement plus hostile par ses outrances aux musulmans que Faye d’ailleurs, allant jusqu’à parfois friser la grossiereté d’un Julius Streicher pour les Juifs, et son gratte-papier plumitif ex-trotskiste Patrick Gofman (auteur entre autre d’une fausse interview de Faye datant de 2005, texte sur lequel les “voxénéreux” aimaient bien s’appuyer), c’est ça vos références ? Sans commentaire…

  • Vraisemblablement la génétique n’est encore pas très populaire en France. Beaucoup de bêtises …

    Concernant la péninsule ibérique il ne fait aucun doute que l’influence nord-africaine et sub-saharienne est importante. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’un français célèbre a dit « l’Afrique commence aux pyrénées » ou encore Napoléon qui disait « Si l’Espagnol était Mahométan, il serait un Africain complet ; c’est la religion qui l’a conservé à l’Europe »

    Ainsi dans l’étude mentionnée ( « The Genetic Legacy of Religious Diversity and Intolerance:
    Paternal Lineages of Christians, Jews, and Muslims in the Iberian Peninsula », Adams et al 2008) les chiffres sont les suivants pour les différentes régions en ce qui concerne le % de genes nord-africains (total 1140 individus):

    CastileNW : 21.70
    Minorca : 21.50
    Galicia : 20.80
    Extremadura : 19.00
    AndaluciaW : 16.70
    PortugalS : 16.10
    Valencia : 12.80
    PortugalN : 11.80
    Asturias : 10.50
    CastileNE : 9.30
    Majorca : 6.60
    Aragon : 4.80
    Ibiza : 3.80
    AndaluciaE : 2.40
    Catalonia : 2.30
    CastillaMancha : 0.90

    En ce qui concerne l’influence sub-saharienne due essentiellement à l’esclavage, elle est elle aussi importante et sans commune mesure avec ce qu’on trouve dans le reste de l’Europe. Plusieurs études l’on évoqué (voir notamment « African female heritage in Iberia: a reassessment of mtDNA lineage distribution in present times « , Pereira et al. 2005). Quasiment inexistante du coté paternel, elle est en revanche très significative du coté maternelle pour les raisons que l’on devine :

    Sud-Portugal : 11.38%
    Centre-Portugal 6.4%
    Espagne Nord-West 3.7%
    Portugal du Nord : 3.19%
    etc

  • Merci Belgian pour ces précisions très instructives.

    Les Ayatollah de l’Europe « pure et éternelle » en sont pour leur frais.

    Un peu de sérieux fait du bien.

  • De rien.

    Et j’ajouterai pour ces « euro-nationalistes » que non seulement l’Europe n’a pas d’homogénéité génétique (en effet anthropologiquement, génétiquement et historiquement les Grecs sont plus proches des Turcs, les Siciliens des Tunisiens, les Portuguais du Sud des Marocains… qu’ils ne le sont des Finlandais ou des Icelandais) mais qu’elle n’est pas non plus homogène culturellement. La langue, l’Histoire, les coutumes et les goûts locaux font en effet de « l’euro-nationalisme » un objectif peu crédible comme le dit très justement l’historien néerlandais Geert Mak :

    « Il n’y a pas de peuple européen. Il n’existe pas de communauté unique de culture et de traditions […]; il y en a au moins quatre : la
    protestante du Nord, la catholique latine, la grecque orthodoxe et l’ottomane musulmane. Point de langue unique, mais des dizaines
    d’idiomes. […] Et surtout : il n’y a en Europe que très peu d’Histoire commune, d’expérience commune de l’Histoire. »
    (Voyage d’un Européen à travers le XXe siècle, Geert Mak, éd. Gallimard, 2004, Epilogue, p. 956)

    Et concernant Cavalli qu’ils n’ont vraisemblablement pas lu correctement, voici ce qu’il dit sur le peuplement de l’Europe, la ressemblance génétique entre les Européens du Sud et les peuples du Sud et de l’Est de la méditerranée et la globalisation :

    « Actuellement, la conclusion la plus vraisemblable est que la population européenne est composée pour un tiers des descendants d’individus originaires du Moyen-Orient et pour le reste par les descendants de paléolithiques, qui étaient établis sur le continent à l’époque ou sont arrivés les agriculteurs. Cette proportion peut varier beaucoup d’une partie de l’Europe à l’autre. » (La génétique des populations, histoire d’une découverte (2005), Luigi Luca Cavalli-Sforza, éd. Odile Jacob, 2008, chap. La révolution néolithique et le peuplement, p. 213)

    « Dans le Bassin méditerranéen, la ressemblance entre tous les peuples vivant des deux côtés de la mer est remarquable. » (Evolution biologique, évolution culturelle, Luigi Luca Cavalli-Sforza, éd. Odile Jacob, 2005, chap. Gènes, populations, phénotypes et environnement, p. 119)

    « Le monde entier est en train de devenir une seule population, et cet aspect de la globalisation ne peut être que bénéfique sur le plan génétique. » (Evolution biologique, évolution culturelle, Luigi Luca Cavalli-Sforza, éd. Odile Jacob, 2005, chap. Gènes, populations, phénotypes et environnement, p. 90)

  • Belgian, la génétique quand elle présentée fallacieusement parce qu’au service d’une doxa idéologique dominante, on peut lui faire dire n’importe quoi, en faisant prendre des vessies pour des lanternes.

    Déjà ceci dont les chiffres infirment vos assertions

    Unités de distance génétique (en centi-morgan):

    Anglais-Danois: 21
    Anglais-Italiens: 51
    Anglais-Iraniens: 197
    Anglais-Proche-orientaux: 236
    Anglais-Indiens (d’Inde): 280
    Anglais-Chinois (sud): 1152
    *Anglais-Bantous: 2288

    Italiens-Danois: 72
    Italiens-Iraniens: 133
    Italiens-Proche-orientaux: 208
    Italiens-Indiens (d’Inde): 261
    *Italiens-Chinois (sud): 1236
    *Italiens-Bantous: 2292

    Ensuite les travaux de Cavalli-Sforza invalident eux aussi votre propos.
    http://img146.imageshack.us/img146/3234/cavallisforzageneclustejn0.jpg
    Des généticiens américains ont déterminé des aires géographiques homogènes, correspondant globalement aux races humaines classiques d’Henri Vallois…
    Les Berbères et nords-Africains ne sont pas dans le même quadran que celui des Européens.
    Voici l’apport réel de Cavalli-Sforza, et qu’importe si le médiatisé donne des gages aux media afin de pouvoir continuer de travailler et de bénéficier des media.
    Ensuite la classification de Geert Mak est foireuse puisque elle se base uniquement sur des différences linguistico-religieuses, donc artificielles (à ce moment là quid d’un Bosniaque ou d’un Albanais musulmans ?), et non anthropologiques.

  • Par ailleurs on n’a jamais parlé d’Europe pure… Vous mettez une notion de pureté du sang, concept espagnol du XVIème siècle, dans une notion davantage scientifique. J’insiste, pureté ne veut absolument rien dire, puisque c’est une notion extérieure au concept, inadaptée. Homogénéité a du sens, pureté n’en a pas. Concrètement, un Russe et une Bretonne, ce n’est pas un couple mixte… par exemple.
    Ensuite vous semblez confondre des phénomènes d’endogamie à très petite échelle avec un métissage à grande échelle.
    A l’échelle de 800 millions d’Européens, les mutations internes au groupe sont bien suffisantes…

  • Message pour Serge

    Bonjour,

    Suis portugais de parents portugais!

    Ma mère a un physique très magrébhin, très bazané, cheveux noires…
    Originaire de l’alemtejo(sud du Portugal)

    Mon père a un physique portugais, latino

    Ce qui est frappant c’est que mes frères et soeurs, ressemblent plus a des farid et yamina

    MOi je suis blanc, les yeux noisettes, grands…

    je passe inaperçus !

    la génétique, marrant

  • @ Dias

    Moi je parie que si on étudie ton génome de près, on le trouvera européen. Par ailleurs, ne jamais oublier que certains berbères n’étaient pas bien différents d’européens du sud.

    En fait, je crois sincèrement que le sang ibère a résisté à toutes les invasions, y compris indo-européennes. Et tous les portugais que je connais font parfaitement européens. La peau sombre et les cheveux noirs ne signifient pas grand chose, et d’ailleurs les arabes originels n’ont pas grand rapport non plus avec ceux d’aujourd’hui.

    Attention à ne pas tomber dans le piège du Système qui prétend que nous serions tous « métis »… ce qui est un mensonge.

  • « La peau sombre et les cheveux noirs ne signifient pas grand chose, et d’ailleurs les arabes originels n’ont pas grand rapport non plus avec ceux d’aujourd’hui. »

    ??

    Lisez la « Sira » de al Tabari : l’histoire des premiers temps de l’islam écrite par cet historien du 9e siècle. Les descriptions physiques des gens correspondent à celles d’aujourd’hui (des basanés, certains clairs d’autres moins, etc.. des noirs esclaves, d’autres libres…).

    « Maure » signifie « basané » : ça veut tout dire. Sachant que les Maures du « Maghreb Arabe » (Espagne plus tout le Maghreb jusqu’à Alexandrie) étaient des Berbères, des Arabes et leurs sous-fifres noirs Africains (mais beaucoup d’entres eux libres et affranchis). Regardez des miniatures médiévales représentant des Maures : c’est frappant.

    De plus Curtis vos propos sont infirmés par l' »Histoire des Arabes et des Berbères » de Ibn Khaldoun (que je n’ai pas encore lu en entier) : un Arabe d’aujourd’hui, qu’il soit du Maghreb, du Machrek ou de Al Khalij (la péninsule) ressemble à un Arabe du 8e ou du 15e siècles.
    De toutes les manières, dès cette époque les hommes arabes avaient plusieurs femmes : les 2 ou 3 premières (les plus « importantes ») étaient toujours Arabes… Ensuite, il pouvait épouser une Juive, une Perse, une Africaine ou une Caucasienne, etc.. D’ou des mélanges en tous genres, antérieurs à l’Hégire.
    Sachant qu’à ses 4 épouses, un musulman peut joindre autant de « servantes » (esclaves), souvent non-arabes car obligatoirement non-musulmanes, qu’il souhaite (dans le « harem » ou même chez lui, comme c’est encore le cas un peu partout dans le monde arabe…du moins chez les très très riches) : certains ayant eu des centaines d’amantes…en même temps ! Les enfants qui naissent de ces unions sont musulmans (garçons) et non-musulmans (filles).

    Pour en revenir à ce que dit Dias : cela ne m’étonne pas. Le sud du Portugal a été durant 4 siècles une région d’immigration massive des Maghrébins de l’ouest (actuels Marocains et Algériens), comme la Sicile d’ailleurs. Comme ils venaient cultiver la terre, ils se sont convertis au christianisme (de force ou non) après la Reconquête, pour garder leurs biens.

  • On peut noter dans cet article la marque pseudo scientifique de menbres de groupuscules integristes nord américains abusant de la méconnaissance des lecteurs victimes de cette parution de l’histoire ancienne non seulement de l’Europe mais aussi de cette région Afrique du Nord/Proche Orient/Europe.
    Il n’y a pas de races musulmanes comme il n’existe de gènes chrétiens (il est une mode que des groupuscules racistes détournent les sciences pour soutenir leurs thèses).
    Le fait est que le mythe de l’origine nordique (scandinave) de l’européen « pur » a été déménti scientifiquement mais malheureusement cette parution a été peu médiatisée provenant justement de cette régin européenne visée par cet article pseudo scientifique. Hasard…
    De plus l’alphabet hébraïque est hellenique, tout comme cette langue est trés proche de l’allemand, elle-même semblable au grec, langue descendant du sanskrit. Les mèdes ont occupe la Terre de Canaan, l’Egypte aussi. Il s’est produit de ces régions mais aussi de Scythie et de l’Anatolie (des régions entourant le Caucase plus généralement) une grande migration vers l’Occident à partir de 2000 avant JC, plus communément connue sous le nom d’invasions européennes. L’Europe était déjà peuplée a leur arrivée … par des populations de langue hellenique (plus tard appellees achéenne, dorique, éole). Les textes anciens relatent la migrations d’achéens d’Europe du Nord et plus précisement d’extrème Occident((propablemement aussi de la Germanie, pays d’origine mégalithique). Il faut également ajouter qu’une forte composante dravidique caractérisent les langues actuelles européennes, vestige de la langue parlée dans l’antiquité dont le basque en est le vestige ( on parle encore des langues proches de celle-ci dans le Caucase, le Cachemire et des vestiges en Amérique Centrale). La toponymie européenné est encore fotement marquée par leurs traces et se présente en quelque sorte comme du proto sanskrit. D’ailleurs, on peut s’en douter, le rattachement des thèmes religieux dits indo-persiques (d’aprés l’onomastique, la dialectique, les textes anciens) du continent européen mais aussi des régions de le MEDIterranée est du fait du fait des « proto-basques » ou de ces populations parlant des langues dravidiques (l’hindi est du dravidique). D’aprés les textes anciens, les populations du sud ouest de la France avaient la peau mate (tout comme les ibéres arrivés de Scythie jusqu’en Occident à partir de 2000/1200 avant JC).
    Les populations scandinaves trouvent en partie leur origine en Scythie, (grosse aparentée culturelle avec les ossètes) d’où proviendront les futurs Goths, mélangés aux populations mégalithiques du Nord qui vivait déjà là.
    Les premiers vestiges de la religion de l’antiquité démontrent un rattachement aux thèmes religieux

  • Bonjour.

    Je suis portugais, du nord (minho). Je ne suis pas juif, ni descendant d’un quelconque envahisseur marocain. Physiquement, j’ai souvent été pris pour un français ou un allemand… mais peu importe.

    Ce qui me vexe un peu ce sont tous les discours extrémistes pro-européen ou pro-arabo-sémito-berbère ou que sais-je encore, que j’ai pu lire ici. Je suis également vexé par cette étude génétique des peuples ibériques supposée faire de nous des israéliens ou des marocains. Il est indéniable que ces deux peuples aient contribué culturellement, économiquement et génétiquement a l’Espagne et au Portugal actuels, mais il ne faut pas pour autant aller trop loin.

    Comment un petit peuple de quelques dizaines de milliers d’individus a l’époque romaine situé a 5000 km de là, aurait il pu générer une telle descendance sur des peuples autochtones présents sur ces territoires depuis des millénaires?! Personnellement je pense que l’apport les celtes et ibères reste majoritaire, loin devant celui des romains, suèves (30 individus au 5ème siècle), ou wisigoths, maures et israéliens, sans oublier ce peuple inconnu qu’on appel « pro-celte » présents bien avant les celtes arrivés au cours du 2ème millénaire avant J-C.

    Une chose est certaine, cela ne changera pas l’unité portugaise telle qu’elle existe depuis l’an 1248… contrairement a la Castille qui peine encore a unifier ses régions après plus de 500 ans d’histoire commune.

    Enfin pour finir, nous sommes tous humains, nous vivons dans le présent, l’histoire de nos ancêtre est importante mais elle ne doit pas pour autant être responsable de quelque conflits sur ce lieu de discution 🙂

  • Une petite correction… l’apport suève (peuple germanique arrivé au 5ème siècle dans le nord du Portugal et le nord-ouest de l’Espagne) n’est pas de 30 individus mais de 30 000 😀

  • Ce que ne revéle pas cette étude c’est

    Les ibères ne sont pas d’origine nord africaine. Ce sont des Khazars bruns apparentés aux Khazars blonds du nord du Caucase, également appelé par les textes anciens le Mont Atlas. Certains d’entre eux étaient sédentarisés et vivaient dans les montagnes de cette région eurasiatique et d’autres menaient une vie nomade dans ses plaines pour former les peuples scythes celtisés par des apports occidentaux. Leur langue était proche de l’ancien basque (langue dite celtique) et aparentée à une langue d’un peuple ancien d’Amérique centrale. L’aspect physique des ibères d’aprés les auteurs anciens étaient semblabe à celui des aquitains et des gallois. Mais aquitains et gallois n’étaient pas ibères. Des ibéres se sont installés en Italie, en Europe centrale et en Hispanie où ils se sont mélés aux populations celtiques sutout sur les côtes orientales et au Sud de cette péninsule. Leur apport a été moindre voir inexistant chez les tribus de l’occident. Les celtibères sont un groupe de tribus du centre de la péninsule. La lusitanie orientale était dite celtibère (les ibéres ont adopté les coutumes des celtes d’Hispanie). Les auteurs anciens apelaient les populations du Nord et Nord Ouest et Ouest les celtes de cette péninsule.
    Ces régions ont été peu ou pas romanisée d’aprés les études universitaires de Porto et santiago. Les contingents militaires de cette région servaient en tant que troupes auxiliaires les légions romaines d’où l’utilisation de certains procédes latins (comme l’usage de la tuile mais qui ne supplanta pas pour autant les toits de chaume caractéristiques des maisons circulaires en granit, autrefois en bois et terre sèche, des castros). Il faut préciser l’abandon progressif de cette forme architecturale de l’habitat dés 2000 avant JC sauf pour le conseil tribal dans la majorité du continent européen et son développement vers des structures fortifieés cyclopéennes dans les régions du NO hispannique, les Iles britannique et la Scandinavie et les régions les plus isolées du continent.
    Je souhaite également préciser que les wisigoths n’avaient pas anéanti les tibus du NO et s’étaient cantonnés à Lugo et à l’est de Chaves pour essayer de contenir la région que les romains nommaient Gallaecia (d’aprés une parution d’une société d’archéolohie ethnologie privée). Les forces militaires des juntes (junte : assemblée populaire dont les représentants siégeaint au Conselho), celles qui servaient Rome contre les intrusions barbares (La cavalerie germanique protégeait également Rome) étaient toujours en place lors de l’invasion syriaco-berbére au 8° siècle. Des chevaliers des terres du Nord du Portugal actuel, contemporains du Roi de Gallaecia, pelayo (en espagnol, originaire des sources du Minho) les arrêtèrent d’aprés les sagas médiévales. Ces chevaliers cités par les textes du Moyen Age et leur confrére de l’Espagne actuelle élirent le roi Pélasge. Les textes en arabe de la même époque relatent les difficultés rencontrées par les contingents mauresques dans ce qu’ils nommaient également Gallaecia et le flot de réfugiés qu’avait acceuilli Braga, plus tard brûlée (dés le début des années 20 du 8) siècle.

    Les Sépharades et et les mythes bibliques qu’ils ont légue à l’humanité (Adam, Eve, la Pomme, le serpent, l’arbre de vie,…) sont d’origine occidentale et même hipannique (on dit que Sépharade vient du mot Espagne) et s’aparente aux mythes de l’arbre aux pommes gardé par les hespérides, qu’on retrouve dans l’ancienne religion des grecs, des gaulois (le pommier était leur arbre sacré), des scandinaves (la fille de Loki était associée à la pomme).

    Il faut arrêter de persécuter les juifs et les musulmans. Ce genre d’étude génétique à l’interprétation pseudo scientifique ressemble à s’y méprendre aux persécutions des juifs par les nazis pseudo germaniques. Mais il est vrai que le mythe juif du déluge se retrouve également dans la religion des anciens aryens et des anciens hélènes. Certains khazars blonds et bruns étaient juifs mais non israélites. Il n’y a pas de type juif. Tout comme il n’existe pas de race aryenne. Les gitans sont descendants des aryens et leur langue est trés proche du sanskrit même si le mot aryen est en réalité réservé à l’antique classe sacerdotale et guerrière. Aryen veut dire aussi le mieux, le divin. Tous des élus…

  • Il ne faut pas confondre ,races et groupes ethniques.
    exemple la race dite blanche comporte d’innombrables groupes ethniques exemple les celtes les germanique les latins les sémites ext
    Reste les jaunes ,les noirs ,quant aux rouges se sont des asiatiques venu d’Asie par le détroi de Bérigue
    les sémites comportent également d’autres branches juif Arabe Mésopotamiens
    venons en aux religions!
    Les juifs ont pour religion le judaïsme venant de Judé aillant appartenu au royaume d’israel qui voila 3000 ans créa une religion appeler le judaïsme dont découle le christianisme et l’islam ;
    Rappelons que le judaïsme est un groupe ethnique sémite a par entière avec des apports de faibles pourcentages de toutes origines.
    Religieusement les chrétiens sont de toute les races car ils ont ete convertis
    principalement des occidentaux et des orientaux originaires de Byzance, Grecque , slave qui eux sont des orthodoxes.
    Pour faire plus court il est exacte que chaque races et groupes ethniques ont un ADN qui diffèrent quoi de plus normal les deux religions monothéiste ont été impose par le fer et le feux aux autres peuple du monde sauf le japon la chine et l’inde on gardé leur religion étant elles meme des religions du cru
    les chrétiens ainsi que les musulmans en veulent au juifs d’avoir su garder la religion de leurs pères.

    Vous rendez vous compte !ils osent meme avoir leur pays et prétendre qui sont chez eux
    Fini les juifs de ghetto
    Fini la shoah
    Si le monde veux détruire israel la civilisation disparaîtra

    Un chrétien judaisant

  • Clin Serge,
    Vous oubliez les Khazars. Ceux-la ne peuvent parler de retour aux sources, pourtant ils sont les plus acharnes a conquerir une terre qui ne leur appartient pas.

  • Il est normal de retrouver ces traces génétiques après tant d’années de cohabita

  • …cohabitation. Je ne suis pas choquée.
    Mais de là à résumer les choses en disant dans le nord les gens sont blonds et dans le sud les gens sont bruns c’est nier les brassages. C’est oublier que les rois chrétiens ont utilisés les populations du nord de l’ Espagne et du Portugal pour repeupler les régions du sud au moment de la reconquête.
    Et puis, franchement brun ou blond, juif ou berbère,…je n’en ai que faire !!! Cela fait-il de moi un être différent ? Moins bon, moins beau, moins intelligent ?
    Cette étude ne m’apprend rien … Je sais depuis longtemps qu’en tant que lusitanienne j’ai du sang juif et berbère,… qui coule dans mes veines.
    Sinon, si j’ajoute ces résultats et si je compte bien cela ne fait 30 % alors d’où viennent les gènes du reste de la population ? 😉

  • @Mia Terra Latina
    Peu importent vos lointaines origines, et de toute manière, les races pures n’ont jamais existé. Vous n’ avez pas choisi vos ancêtres ! La seule question importante en ces temps crupusculaires de décadence des peuples blancs européens est : vous sentez vous fondamentalement européenne ?

    • Comment ça si je me sens européenne ? Je suis originaire de la Péninsule Ibérique. Je me sens ibérique et européenne puisque ce territoire est en Europe.
      Attention, contrairement à certaines personnes sur ce blog, moi je ne vois pas l’autre ( l’étranger ) comme un ennemi. Mes ennemis sont les personnes intolérantes qui affirment qu’une  » race  » est supérieure à une autre.
      Nous sommes tous issus d’un grand brassage et la France est tout de même ( vous l’oubliez ? ) le pays le plus métissé d’Europe !
      Pour information : je suis originaire du sud ( Alentejo et Algarve ) du Portugal et de l’Espagne : mon père est un grand blond ( 184 cm ) typé allemand et ma mère une petite brune ( 160 cm ) typée andalouse. Je suis une grande brune ( 174 cm ) à la peau très blanche et mes filles ( j’en ai trois ) sont blondes aux yeux bleus ( elles tiennent de leur père et de mon père ).
      Elles ont du sang portugais/espagnol ( de mon côté ) et français/allemand ( du côté de leur père )…
      Au final, de bonnes petites françaises qui ont certainement des ancêtres juifs et maures bien cachés sous leur peau bien blanche ( trop même ) !!! Pas beau ça ?! Hé hé !

  • Se sentir Europeen..That is the question!

  • pour la petite histoire fernando morientes l’ancien avant centre du réal et de l’equipe d’espagne est d’origine maure nord africain c’est lui méme qui la reconnue.

  • Information passionnante jim !

  • Les Maures de l’Espagne ont construit de magnifiques monuments ( Alhambra) ils ne se comparent pas avec ceux qui nous concernent.. Ceux-la se contentent de bruler les voitures..

  • @Mia…
    Vous avez raison de protester de votre fierté d’être européenne.
    Les Portugais sont 100% européens ! Leurs navigateurs ont marqué l’histoire en transportant l’Europe aux quatre coins du monde. Ceci dit, cessez de fantasmer sur de vieilles influences dont vous savez finalement peu de choses.
    Quant à la France « pays le plus métissé d’Europe », attention à la propagande qui fait passer pour « métis » des croisements entre Européens ! …c’est la même propagande qui nie l’existence des « races » ! Cherchez l’erreur ! Portugais, Russes, Anglais, Grecs, Norvégiens, Italiens, etc…(de souche s’entend !), appartiennent tous à la grande race européenne, avec de fortes variations, mais surtout avec une grande unité civilisationnelle. Celle-ci n’existe pas avec les peuples des autres continents, qui eux, ont leurs spécificités et richesses propres !
    La notion de « métissage » ne s’applique que pour des « croisements » entre Européens et races non européennes (Africains, Arabes…). En parler est devenu interdit, mais en parler n’implique ni « haine » ni sentiment de supériorité vis à vis des autres races. Parler de « différence » ce n’est pas parler de « supériorité ».
    Tous les peuples du monde luttent pour rester homogènes. Sauf les Européens !

    • Tu as peut être raison pour les autres peuples européen mais pour le portugal et l espagne c est différent nous avons connu un métissage très important avec les arabes plus précisément les berbères qui sont rester chez nous plus de 8 siècle. Aucun autre pays européen na connu cela . D’ailleurs je suis genealogiste et je peut te garantir que systématiquement je trouve des origines arabes chez les portugais et espagnol…

  • Alors le Portugal a commencer a faire un travail sur lui même. Il accorde aujourd hui , a n importe quel juif le droit a la nationalités portugaise s il justifie de son passer . Il devrait suivre le chemin bientôt pour les arabes et berbères… Car suite a une présence de 800 ans de la part des arabes . Et le Portugal par la suite a conquis le Maroc 300 ans , forcement presque tout les portugais doivent avoir du sang arabes berbères et juifs … Nous connaissons mieux notre histoire de nos jours le Portugal et Espagne sont très catholique car tous les juifs et musulmans ont eter convertis ou chasser . Moi même portugais je porte un nom juif et j ai effectuer un test génétique Y ou on a retrouver des traces berbères. En ce qui concerne l Europe je ne suis pas vraiment d accord car ce sont des peuples vraiment très différents , le Portugal est Vraiment un peuples métisse entre Europe et Maghreb , et communauté juif , le seul pays a avoir les mêmes origines Est l Espagne, mais nous n avons aucun rapport avec un français, anglais ou allemand…

  • Nous apprécions beaucoup les commentaires judicieux de « PalinGenesis » dans cette discussion.
    Ceux de Longuino également…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connexion
Art. récents
août 2017
MTWTFSS
« Jul  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 
Archives