En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

opex
Par Altermédia

Renforcer le front afghan: le coup de fil d’Obama à Sarkozy, c’était donc cela !!!

On ne peut rien refuser au nouveau meilleur ami de Nicolas Sarkozy, Barak Obama. Puisque le récent locataire de la Maison Blanche a annoncé son intention de renforcer le front afghan, la France se croit obligé de se positionner pour jouer les supplétifs zélés.

Il y a quelques temps, Nicolas Sarkozy avait pris la décision d’intensifier la présence militaire française dans le bourbier talibano-afghan. Il s’agissait à l’époque de satisfaire une exigence de Bush que Nico l’américain courtisait.

Cette fois-ci, c’est tout un redéploiement des forces françaises sur les théâtres d’opérations extérieures qui semble se dessiner.
Bien sur, il ne s’agit pas encore officiellement de prêter la main aux aventures militaires de l’oncle Sam. Mais on ne peut s’empêcher de faire le rapprochement entre le coup de fil si attendu d’Obama au président français et l’annonce brutale par Fillon du retrait des 1100 soldats français de Côte d’Ivoire (opération Licorne). Même repli au Tchad où la France va retirer 1000 sur 1650 du dispositif « Eufor ». La France devrait également alléger le contingent affecté à l’opération « Epervier au Tchad. Ce retrait général prend l’allure d’une véritable réorientation des »opex » (opérations extérieures).

Concernant les navires français affectés au Liban, François Fillon,non sans avoir contradictoirement souligné l’importance des forces de la Finul, a déclaré:

« S’agissant de la FINUL maritime, dont nous assurons le commandement, son dispositif très dense ne se justifie plus vraiment », a-t-il jugé en revanche, annonçant que « les deux bâtiments de la Marine nationale qui y participent seront bientôt dirigés vers d’autres missions« .

On a cru comprendre, avec l’envoi de la Frégate Germinal au large de Gaza, que la priorité de notre état major était désormais d’engager nos troupes pour préserver Israël de menaces venues de la mer et notamment du trafic d’armes.

La boucle est bouclée.

4 réponses à Armées : les grandes manœuvres pour gagner des galons de supplétif ont commencé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connexion
Art. récents
septembre 2016
MTWTFSS
« Aug  
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 
Archives