En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Français musulman et patriote,
je voterai Marine Le Pen aux élections présidentielles.

Une grande partie de mes coreligionnaires y voient une contradiction insoluble, usant d’un argumentaire qui est souvent une pure émanation de la longue mainmise du socialo-sionisme sur les esprits de cet électorat de remplacement que furent (et sont encore) les immigrés (et leur descendance) du Maghreb et d’Afrique subsaharienne pour la gauche parlementaire abandonneuse de sa base ouvrière depuis sa conversion libérale (1983 : virage de la rigueur, 1984 : création de SOS Racisme).

Toutefois, j’entends également des Français musulmans de bonne foi, aimant sincèrement leur pays – n’en déplaise à Éric « ex-Crémieux » Zemmour – prêts à voter Front national mais rebutés par certaines saillies islamocritiques un peu faciles de Marine. Je leur dis qu’il est parfois difficile de lui donner tort tant nous, Français musulmans, n’avons pas fait grand-chose pour nous rendre respectables aux yeux du camp national.

D’abord, je rappelle que traditionnellement les « musulmans » votent en masse pour le PS (86 % d’entre eux ont voté Hollande en 2012) ; ensuite, par facilité, désorganisation ou médiocrité chaque clan ethnique (Marocains, Algériens…) ou idéologique (Frères musulmans, salafistes…) au sein de cette abstraction qu’est la communauté musulmane s’est peu ou prou maintenu sous des influences étrangères suivant souvent un agenda contraire aux intérêts nationaux (réseaux FLN, Makhzen marocain, œuvres « bienfaitrices » qataro-saoudiennes…) ; enfin, quand bien même les esprits lucides ont compris que les attentats qui frappent la France sont pilotés par les services des États profonds impériaux, pour beaucoup exécutants et commanditaires sont de confession musulmane point barre, c’est là autant de coups de boutoirs contre la réconciliation nationale.

Par conséquent, je crois qu’il est plus que temps que les musulmans fassent eux-mêmes un peu le ménage dans leurs rangs notamment en s’autonomisant économiquement et intellectuellement, ce qui implique de rompre avec les influences précédemment citées, mais aussi en ne laissant plus voie au chapitre aux extrémistes de tout poil (quiétistes ou pas), ils sont un fardeau pour nous, leur autisme théologique et leur inculture crasse font d’eux (à l’insu de leur plein gré) des agents de déstabilisation et les jouets désignés de toutes les manipulations profondes ; en un mot, Français musulmans, chassons les brebis galeuses et montons le niveau, il en va de notre survie (physique) !

Autre élément, les Français musulmans sont très sensibles à la question du sionisme et de la Palestine, et quel est le candidat le moins en odeur de sainteté auprès du pouvoir réel, c’est-à-dire le CRIF ? C’est Marine. J’en veux pour preuve sa non-invitation à l’hommage lige en forme de dîner organisé par nos suzerains de la Synagogue. Alors certes Jean-Luc la Merluche non plus n’y a pas été invité, mais lui a validé l’un des points essentiels du dogme de la nouvelle Religion, soit la reconnaissance de la responsabilité de la France dans la rafle du Vél d’Hiv, alors que Marine a sur ce sujet commis un authentique et magnifique blasphème, ce qui fait d’elle de fait une opposante conséquente au Lobby et une fidèle continuatrice de la ligne gaulliste, tous les autres candidats se sont soumis sur ce point (de détail)…

Enfin, le seul candidat sérieux et en mesure de l’emporter défendant un modèle de société contrevenant au projet libéral et mondialiste, c’est Marine. Je rappelle ici que l’islam est un système de valeur traditionnel s’opposant en principe fondamentalement à la vision libérale-libertaire défendue radicalement ou partiellement par tous les autres candidats de ces élections ayant un poids électoral, laquelle vision prône l’individualisme, la surconsommation, une jouissance effrénée des sens, une économie spéculative dérégulée, un immigrationnisme « métisseur » et antisocial, l’indifférenciation des sexes, l’homosexualité comme norme et j’en passe.

Un musulman fidèle à sa tradition est donc d’un point de vue civilisationnel et fondamental plus proche des valeurs morales et du combat social (les deux se combinant) défendus par le Front national que du gloubiboulga libéral-jouisseur des autres partis : Macron est celui qui a fait totalement sien ce projet mammonique alors que les autres tentent des alchimies improbables et impossibles, qui entre le national et le libéral (Fillon), qui entre le mondial-libertaire et le social (Mélenchon).

Soyons donc en cohérence avec nos principes, choisissons le candidat le plus proche de la Tradition, et pour paraphraser le Jésus de l’Évangile de Matthieu : Musulmans ! Vous ne pouvez servir à la fois Allah et Mammon !

Pour ce qui est de l’immigration massive et incontinente, Marine est la seule à s’y opposer clairement, laquelle immigration dessert évidemment les intérêts des musulmans installés de longue date ou nés en France qui se voient assimilés par les « de souche » à ces hordes « décivilisatrices », lesquelles, dumping social oblige, entrent en outre directement en concurrence avec des Français musulmans appartenant dans leur grand nombre aux classes sociales fragiles. La morale et le social commandent donc aux « de branche » de voter Marine Le Pen !

J’appelle par conséquent les Français musulmans à regarder plus loin que la candidate Marine, elle est simplement celle qui aujourd’hui incarne le mieux la réponse historique et dialectique du peuple français à la brutalité mondialisto-libérale ; l’idée qu’elle porte, l’alliance du national et du social, n’en est qu’à ses prémices, mais c’est l’idée gagnante pour des peuples qui veulent recouvrer leur souveraineté et leur indépendance, c’est là je crois le sens de l’Histoire.

Alors, ne soyons pas, nous, Français musulmans, les éternels auxiliaires de l’anti-France, nous avons une occasion historique de mener à bien cette greffe sociale, politique et culturelle sur le corps français, greffe certes ralentie par nos idiots utiles, menacée par l’ambiance de choc de civilisation, refusée par les immatures de branche et de souche et surtout parasitée par les agents d’influence communautaires (faux barrésiens et vrais pharisiens) ; néanmoins, pour citer Maurras, «  tout désespoir en politique est une sottise absolue », la réconciliation nationale autour d’un projet gaullo-nationaliste est possible, mais il demande à chacun de faire des efforts sur soi pour échapper au fatum ou mektoub enfermant les uns et les autres dans un rôle voulu par le dominant et ne menant qu’à l’affrontement horizontal.

Et aussi paradoxal que cela puisse paraître (mais à un niveau supérieur la contradiction peut trouver sa résolution), les Français musulmans soucieux de défendre leurs intérêts sur le long terme n’ont quasiment d’autre choix que de voter pour le Front national qui est, malgré ces indéniables imperfections, la structure politique la plus en phase avec l’idée qui demain remettra la France sur ses deux pieds.

A.

Source: egaliteetreconciliation.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connexion
Art. récents
juillet 2017
MTWTFSS
« Jun  
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 
Archives