En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Archives quotidiennes : mars 9, 2017

Devant une situation des Etats européens qui, inexorablement, se délite de tous les côtés, et devant une Union européenne tétanisée par le moindre craquement de la bulle dans laquelle vivent ses dirigeants, il est temps que les Vrais Européenss’organisent afin qu’ils soient en capacité de montrer aux peuples européens le seul chemin qui est susceptible de les sortir du désarroi et de la désespérance qui les gagnent ; et cela en leur évitant de tomber dans les ornières d’un repli sur soi plein d’illusions et de déconvenues garanties comme vient de le faire le peuple anglais.

En tant que Vrais Européens, on entend ici, non seulement ceux dont l’enracinement est démontré, mais surtout ceux qui, sans arrière-pensée hégémonique, sans complexe de supériorité, sans l’intention cupide de vouloir profiter de la solidarité des autres, envisagent, sans faux semblants, le salut de la diversité européenne, et celui de leur propre identité, dans l’union politique, c’est-à-dire dans une structure commune, que l’on peut dénommer comme on le veut, mais qui est celle d’un Etat, parce que celui-ci est le seul instrument qui permet à un peuple, ou à plusieurs peuples réunis en son sein, quand il est puissant, d’affronter les défis de l’Histoire et de surmonter les aléas du monde connexe et synchrone dans lequel ils sont tous désormais emportés

Des échéances qui se précisent.

La mondialisation est irréversible, et le problème qui se pose aux peuples et aux Etats n’est pas de savoir comment s’en esquiver, mais de la surmonter, c’est-à-dire d’être assez puissants pour ne pas la subir, et pour défendre leurs intérêts et leurs valeurs. Les flux financiers, les routes migratoires, et l’enveloppe des réseaux de communication sont désormais en place. C’est, en quelque sorte la rançon de l’univers technologique crée par l’Occident. La redistribution de la puissance est faîte, et pas à son avantage. Elle se partage maintenant entre un petit nombre d’Etats géants et les grandes compagnies financières, bancaires, médiatiques, et industrielles. Continuer la lecture

Nemanja Zaric est secrétaire international au bureau du mouvement serbe Dveri, une organisation politique pro-vie et pro-famille représentée au parlement serbe. Il interviendra au colloque sur le thème « Pourquoi la Serbie ne doit pas rejoindre l’UE ?» et nous explique sa présence :

 C’est pour moi un grand honneur et un privilège de participer à cet événement important. En tant qu’entité géopolitique, culturelle, historique et religieuse, l’Europe et les Européens souffrent des pressions exercées par l’administration libérale Bruxelloise. La majorité des Serbes comme la plupart des peuples européens croient en revanche que l’avenir de l’Europe réside dans le retour à nos racines chrétiennes et dans la construction de notre unité par rapport à nos différences nationales, culturelles et religieuses, tout en rejetant l’idéologie anti-civilisationnelle libérale. Cet événement est une opportunité parfaite pour renforcer l’amitié entre les individus qui partagent les mêmes valeurs et souhaitent voir l’Europe des nations, respectueuse de ses traditions et des ses valeurs ».


Continuer la lecture

Grand reporter et géant de la littérature patriote, Roger Holeindre est aussi un homme politique historique de la droite nationale. Tout au long de sa carrière d’écrivain, il en est à son 42e ouvrage.
Roger Holeindre, ancien député de la Seine Saint-Denis a mis en garde ses compatriotes face à la perte d’identité, de souveraineté et de libertés de la nation française. Dans son livre « Réconciliation nationale », l’auteur lance un cri d’alarme : alors que des gosses nés en France et élevés en France, crachent sur la France, il faut tendre une main amicale aux compatriotes musulmans en leur redisant que l’appartenance à la nation française n’est pas le communautarisme qui conduit inévitablement à la guerre civile.

Ecrit avec des mots qui sonnent comme le tocsin quand l’ennemi est à la porte, Roger Holeindre nous offre un livre percutant, un livre de résistance et de reconquête : « La Réconciliation nationale », c’est le pari à relever que lance l’ancien député à la tête de notre pays malade. Alors, à plus de 85 ans, celui qui a consacré tout sa vie à la France et à sa grandeur, reprend sa plus belle plume pour nous livrer un témoignage poignant de sincérité. Un livre à cœur ouvert !

source: tvlibertes.com

Connexion
Art. récents
mars 2017
MTWTFSS
« Feb  
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 
Archives