En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Archives quotidiennes : mars 1, 2017

On a le sentiment ces derniers jours que Marine Le Pen se « droitise ». On l’a vu lors de L’émission politique, où elle a parlé de l’école libre par exemple. Est-ce une petite victoire de la ligne Marion Maréchal ?

Je ne crois pas qu’il faille l’analyser ainsi. Cela a été surtout une possibilité pour Marine Le Pen de clarifier ses positions. C’est une émission de deux heures et demie, on a pu aller au fond des choses et éviter les caricatures – il y en a beaucoup, souvent construites par nos adversaires de droite. Caricature sur l’augmentation du SMIC qui n’a jamais été dans le programme du Front National, caricature sur la mélenchonisation du programme économique qui est complètement absurde lorsqu’on s’y penche attentivement. Caricature, aussi, concernant une prétendue laïcisation des espaces publics qui ferait fi des racines chrétiennes de la France alors que précisément nous souhaitons dans la constitution remettre en avant et protéger ce patrimoine chrétien de la France… Ces nombreuses outrances ont été battues en brèche lors de cette émission et c’est heureux.

Au sein du FN, vous êtes celle qui a toujours plaidé pour la politique de la main tendue vers ce que l’on appelle communément la droite hors-les-murs. Le soutien inattendu apporté par Philippe de Villiers, dimanche dernier, à Marine Le Pen (je le cite : « elle a la carrure présidentielle, sa main ne tremblera pas lorsqu’il faudra prendre des décisions douloureuses »)… c’est votre œuvre ?

Je n’y suis pour rien, même si j’ose espérer que les relations privilégiées que j’ai nouées avec Philippe de Villiers ces derniers mois ont pu constituer un premier pas vers cette déclaration. À mon avis, la condition de la victoire de Marine Le Pen sera l’alliance du peuple de droite au sens large, des classes populaires au sens large, avec une partie de la droite conservatrice, incarnée notamment par ce que l’on qualifie de droite hors-les-murs et de personnalités comme Philippe de Villiers. L’enjeu principal de cette campagne est de réussir précisément à briser l’isolement et à ramener à nous un certain nombre de personnalités de droite. Marine Le Pen en a cité quelques-unes comme Nicolas Dupont-Aignan, Henri Guaino, ou certains députés qui ne sont plus vraiment dans la ligne politique des Républicains.

Henri Guaino a refusé cette main tendue puisqu’il a dit qu’il irait à la pêche en cas de second tout Macron – Le Pen…
Continuer la lecture

C’était dans Le Monde de ce lundi : « François Hollande rend hommage aux francs-maçons. » « Francs-maçons » ? Ceux du Grand Orient de France, plus précisément ; rue Cadet, au musée consacré aux frères « la gratouille », pour reprendre l’expression de François Mitterrand, et juste histoire de se rappeler en quelle haute estime il les tenait.

Dans la confrérie, ça renaude évidemment velu. Parce que si tous les membres du Grand Orient sont francs-maçons, tous les francs-maçons ne sont évidemment pas au Grand Orient. Sur ce site, le 11 novembre 2013, Philippe Randa, fin connaisseur du sujet, rappelait :

 Appréhender la franc-maçonnerie en France comme un bloc monolithique, contrairement aux pays anglo-saxons, relève tout simplement de l’ignorance ou du mensonge. Car la France fait justement figure d’exception maçonnique… »

Le Grand Orient, fort de 50.000 membres, est certes la plus importante obédience de la catégorie, alors que ses homologues totalisent plus de 80.000 membres. Son « exception maçonnique », elle aussi toute « française », consiste à ne pas faire référence à toute forme de surnaturel, contrairement à ses autres concurrents historiques, où il est coutume de révérer une sorte d’architecte de l’univers ou de grand horloger des mondes visibles ou invisibles. Et, surtout, à ne pas se mêler à la tambouille politicienne. Ainsi, contrairement à une idée trop souvent reçue, au lendemain du 21 avril 2002, la seule obédience à avoir appelé à faire barrage à Jean-Marie Le Pen fut le Grand Orient, contrairement à la plupart des autres obédiences d’importance (GLNF, GLF), ayant appelé à cet interdit stipulé dans leurs statuts.
Continuer la lecture

Pétition adressée à Madame la Ministre de la Santé Marisol Touraine.

Madame la Ministre,

Le rapport du « Comité d’orientation citoyenne sur la vaccination » rendu public le 30 novembre 2016 préconise de faire passer de trois à onze le nombre de vaccins obligatoires pour les nourrissons dans toute la France. [1]

En plus du DT-Polio, il deviendrait obligatoire de vacciner tous les nourrissons avec le super-vaccin hexavalent (contenant de l’aluminium et le vaccin contre l’hépatite B) pourtant très controversé, avec le vaccin contre le pneumocoque, le vaccin contre le méningocoque C et le triple vaccin ROR ainsi que les rappels du calendrier vaccinal actuel, soit onze vaccins au total (contre trois actuellement). Continuer la lecture

Connexion
Art. récents
mars 2017
MTWTFSS
« Feb  
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 
Archives