En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Archives quotidiennes : février 15, 2017

Mgr Pontier, président de la Conférence des évêques de France, le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon et Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise et président de la Cellule de veille sur la pédophilie se sont exprimés ce mardi 15 mars 2016 lors d’une conférence de presse à Lourdes au premier jour de l’assemblée plénière de la conférence épiscopale. Ils ont également répondu aux questions des journalistes.

Grand reporter et géant de la littérature patriote, Roger Holeindre est aussi un homme politique historique de la droite nationale. Tout au long de sa carrière d’écrivain, il en est à son 42e ouvrage.
Roger Holeindre, ancien député de la Seine Saint-Denis a mis en garde ses compatriotes face à la perte d’identité, de souveraineté et de libertés de la nation française. Dans son livre « Réconciliation nationale », l’auteur lance un cri d’alarme : alors que des gosses nés en France et élevés en France, crachent sur la France, il faut tendre une main amicale aux compatriotes musulmans en leur redisant que l’appartenance à la nation française n’est pas le communautarisme qui conduit inévitablement à la guerre civile.

Ecrit avec des mots qui sonnent comme le tocsin quand l’ennemi est à la porte, Roger Holeindre nous offre un livre percutant, un livre de résistance et de reconquête : « La Réconciliation nationale », c’est le pari à relever que lance l’ancien député à la tête de notre pays malade. Alors, à plus de 85 ans, celui qui a consacré tout sa vie à la France et à sa grandeur, reprend sa plus belle plume pour nous livrer un témoignage poignant de sincérité. Un livre à cœur ouvert !

source: tvlibertes.com

On le voyait donner des leçons de morales à Marine Le Pen au sujet de l’utilisation des attachés parlementaires. Martin Schulz, ancien Président du Parlement Européen vient de se faire prendre la main dans le sac…

Il est sous la menace d’une enquête pour fraude après les révélations de l’hebdomadaire allemand Der Spiegel du 11 février et de l’hebdomadaire britannique Sunday Times du 12 février. Le parangon de la « morale «  a utilisé un jet privé coûtant 20 000 euros de l’heure, pour voyager entre Bruxelles, Strasbourg et Berlin, et ce alors que son lieu de travail n’est limité qu’à la capitale belge ; demandé à ses assistants de se livrer à des tâches non comprises dans leurs prérogatives (l’un d’eux a démissionné après s’être vu demander à plusieurs reprises… de repasser les pantalons du « maître » qui a dû oublier que l’esclavage avait été aboli) ; mais des pratiques de clientélisme : nomination de proches à des postes grassement payés au sein de l’administration du Parlement, sans passer par les procédures régulières de recrutement et sans avoir les qualifications requises pour ses postes. Pas mal pour un homme qui avait attaqué le Front National pour fraude…  Comme dit le vieux dicton paysan : « Quand tu grimpes au mât de cocagne, t’as intérêt à avoir le caleçon propre ». Continuer la lecture

Selon François Fillon Marine Le Pen l’emporterait face à Macon: « Vous pensez que Macron l’emportera contre Marine Le Pen si je ne peux pas être candidat? Bien sûr que non. Mes électeurs passeront vers Marine Le Pen. Il y a une colère énorme du peuple de droite qui se retrouverait privé de son candidat »,   a lancé François Fillon.

C’est aussi l’analyse du célèbre économiste de gauche Jacques Sapir. Pour lui, Macron est un Hollande-bis qui n’a pas besoin de programme puisque son programme est le même que celui de François Hollande dont il est l’héritier idéologique. Pour le candidat des médias (toutes chaines TV confondues), du Figaro, au Point, en passant par Libération ou l’Express, le manque absolu de programme de Macron est délibéré, car il n’en a pas. Son seul programme étant celui de la haute finance. Son manque de programme est une tactique délibérée, car celui-ci serait catastrophique pour son image floutée.

De plus en plus d’analystes, comme Jacques Sapir, estiment que Marine Le Pen face à Emmanuel Macron au second tour aurait de fortes chances de l’emporter.

Selon un sondage présenté dans l’Emission politique dont Marine Le Pen était l’invitée mercredi dernier, la moitié des électeurs de Fillon et de Mélenchon se reporteraient sur Marine Le Pen au second tour pour faire barrage à Macron, ce qui rapproche Marine Le Pen des 50% nécessaires.

Selon l’Emission politique dont Marine Le Pen était l’invitée mercredi dernier, la moitié des électeurs de Fillon se reporteraient vers Marine Le Pen au second tour pour faire barrage à Macron et la moitié des électeurs de Mélenchon en feraient de même. Comme Marine Le Pen caracole en tête des sondages avec 25 à 27% de voix au premier tour, son élection au second tour de la présidentielle, avec le rejet du candidat de la banque Rothschild, a de plus en plus de chances d’être élue au second tour.

Selon les sondages de fin de l’Emission politique, Marine Le Pen aurait convaincue une grande part de télespectateurs, plus en tout cas que François Fillon ou Benoît Hamon, qui ont déjà été les invités d’Alain Pujadas:

Pour imposer son poulain socialiste et banquier d’affaire, le Système banco-médiatico-politique est-il prêt à prendre le risque de l’élection de Marine Le Pen ? En effet, la tactique claire des partisans de la haute finance est de mettre Macron face à Marine Le Pen au second tour, persuadés qu’ils sont que Marine Le Pen ne peut pas remporter le second tour, selon leurs sondages de second tour. C’est aussi le pari qu’avait fait ce Système mondialiste contre Donald Trump et contre le Brexit et ils ont perdu n’ayant rien vu venir, enfermés dans leurs œillères sondagières… Mais sur le terrain, tant à droite qu’à gauche, le barrage a Macron gagne en intensité à deux mois du verdict des urnes.

emiliedefresne@medias-presse.info pour MPI

Connexion
Com. récents
Art. récents
février 2017
MTWTFSS
« Jan  
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728 
Archives