En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Archives quotidiennes : avril 5, 2012

1er GRENELLE JOHANNIQUE tenu le 31 MARS 2012 de 14h à 20H au Forum de Grenelle.

1er GRENELLE JOHANNIQUE
tenu le 31 MARS 2012 de 14h à 20H au Forum de Grenelle.

• Jean de Viguerie : La politique de Jeanne d’Arc est une politique de la foi
• Frédéric Rouvillois : La politique de Jeanne d’Arc est une politique du droit et de la légitimité
• Gerd Krumeich : A qui appartient Jeanne d’Arc ?
• Christophe Dickès : Quelle culture alternative aujourd’hui ?

• TABLE RONDE 1 Péguy, Maurras, Barrès, Chesterton, que reste-t-il du nationalisme chrétien ?
Avec Rémi Soulié, Philippe Maxence, Eric Letty et l’Abbé de Tanouarn.

• TABLE RONDE 2 LE CHRISTIANISME COMME CONTRE CULTURE AUJOURD’HUI.
— Va-t-on vers l’objection de conscience des catholiques ? Par Jeanne Smits.
— Peut-on résister au libéralisme ? Par Christophe Geffroy.
— Jeanne d’Arc une doctrine de l’action par Abbé Guillaume de Tanoüarn.

www.avecjeanne.fr


1er Grenelle Johannique – Jean de Viguerie par Agence2Presse


1er Grenelle Johannique – Frédéric Rouvillois par Agence2Presse


1er Grenelle Johannique – Gerd Krumeich par Agence2Presse


1er Grenelle Johannique – Christophe Dickès par Agence2Presse


1er Grenelle Johannique – 2eTableRonde par Agence2Presse

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Dimanche 13 mai, 10 h, Place de la Madeleine à Paris :

MANIFESTATION NATIONALISTE UNITAIRE CONTRE LE MONDIALISME. MOBILISATION GENERALE !

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Le 13 mai, défilé en hommage national à Sainte Jeanne d'Arc‏

Souscription pour l’année johannique

L’Institut Civitas célébrera comme il se doit le 600ème anniversaire de la naissance de Sainte Jeanne d’Arc avec un lustre particulier. Un tel anniversaire doit être fêté avec magnanimité et permettre d’exprimer un véritable élan de patriotisme catholique.

Nous voulons tout particulièrement donner à l’hommage à Sainte Jeanne d’Arc du 13 mai prochain le faste que mérite la sainte patronne de la Patrie. Cela a un coût.

Achat important de drapeaux frappés aux armes de Sainte Jeanne d’Arc, location de chevaux et costumes médiévaux, véhicules pour le matériel de sonorisation, podium, tracts, affiches, encarts publicitaires dans la presse, contribution aux frais de déplacement de scouts, guides et louveteaux,…, voilà un petit aperçu des dépenses indispensables et conséquentes, qui se chiffrent à bien plus de 10.000 euros. Nous lançons donc une souscription pour rassembler le budget nécessaire.

Vous pouvez adresser vos chèques à notre secrétariat :

Civitas, 17 rue des Chasseurs, 95100 Argenteuil, en précisant « hommage national à Sainte Jeanne d’Arc » comme motif du don.

Dons en ligne : http://hommage-national.com/souscription-nationale/faire-un-don/

Nous invitons également les bonnes volontés à songer dès maintenant à l’organisation de cars afin de faciliter la participation du plus grand nombre à partir de différentes villes de France.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

200.000 enfants mis à mort chaque année en France

Le septième rosaire de SOS Tout-Petits à proximité de l’hôpital Tenon à Paris a réuni samedi 31 mars 2012 près de cent participants. Avec le soutien de CIVITAS, représenté par son secrétaire général Alain Escada, de nombreux jeunes gens étaient venus manifester leur soutien et leurs prières.
Cette fois-ci, les contre-manifestants gauchistes ou communistes avaient été cantonnés de l’autre côté de l’hôpital, et n’ont pas pu perturber sérieusement la prière. Seuls quelques slogans et des jets de peinture ont été à déplorer.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Interview de l'Abbé Aulagnier, par Franck Abed

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Marine Le Pen à Sciences Po le 5 Avril 14h45


ELLE Présidentielle 2012 : Marine Le Pen " Oui à… par elle

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Günter Grass et Israël, le poème qui fâche

Un texte de Günter Grass publié ce 4 avril dans plusieurs grands quotidens suscite la polémique. L’écrivain y dénonce le gouvernement allemand qui, en vendant des armes à Israël, fragilise selon lui la paix dans le monde.

Courrier International: ’est un “cri”, estime la Süddeutsche Zeitung, mais c’en est un qui veut provoquer une polémique internationale. L’ecrivain Günter Grass a publié aujourd’hui dans le quotidien de Munich, et conjointement dans The New York Times, La Repubblica et El País un poème titré « Ce qui doit être dit « , dans lequel il met en garde contre une guerre entre Israël et l’Iran.
Face à la possibilité “d’une extinction du peuple iranien”, le prix Nobel de littérature demande notamment que Berlin ne livre plus de sous-marins à Tel-Aviv, la puissance nucléaire israélienne étant “un danger pour la paix fragile dans le monde”, tandis que le président iranien Mahmoud Ahmadinejad est qualifié de simple “grande gueule”.

Suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Israël aboie : le gouvernement français se couche

bienvenuepalestine: Le ministère des Affaires étrangères vient de « rafraîchir » son site de « conseils aux voyageurs » en mettant en garde contre « des risques d’incidents et de débordements à l’aéroport Ben Gourion à partir de dimanche 15 avril prochain, dans le cadre de l’initiative ’Bienvenue en Palestine’ prise par certaines associations ».

« Il est déconseillé de participer à cette opération, eu égard aux risques de rétention dont pourrait faire l’objet certains voyageurs en cas de refus d’expulsion », ose-t-il écrire.

Le gouvernement français a pourtant pris connaissance, par écrit et par oral, des intentions parfaitement transparentes et pacifiques des centaines de ressortissants français qui comptent se rendre à Bethléem du 15 au 21 avril, pour y participer à la construction d’une école.

Ces intentions lui ont été réaffirmées le mardi 27 mars à l’occasion d’une entrevue, à sa demande, au cours de laquelle deux représentants du groupe français de la mission internationale « Bienvenue en Palestine » ont demandé à Alexis Le Cour Grandmaison et à Dominique Waag de bien transmettre à leurs homologues israéliens que nous ne nous rendions pas à l’aéroport de Tel Aviv pour la moindre manifestation ou confrontation, mais parce que nous étions obligés de transiter par cet aéroport pour nous rendre en Cisjordanie, Israël ayant détruit les aéroports permettant d’atterrir directement dans les Territoires palestiniens.

Nous avons précisé que des cars nous attendraient à l’extérieur de l’aéroport de Tel Aviv et que nous nous engagions à aller directement à Bethléem sans séjourner sur le territoire israélien. Nous avons rappelé qu’Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, avait déclaré en juillet son « attachement à la liberté de circuler vers la Cisjordanie ». Il l’a d’ailleurs montré à l’automne dernier, en laissant partir sans encombres de l’aéroport de Roissy des dizaines de nervis de la LDJ après qu’ils eûrent publiquement annoncé recruter des personnes ayant une expérience militaire afin d’aller prêter main forte aux colons de Cisjordanie pour casser du Palestinien. (Il faut dire que c’était avant que Sarkozy pense à des « mesures contre les personnes qui se rendent à l’étranger pour des travaux d’endoctrinement ! »).

Donc, de quels risques d’incidents et de débordements parle-t-on ? De ceux que le gouvernement israélien voudrait créer de toutes pièces, alors que nous comptons nous présenter tranquillement au contrôle des passeports de l’aéroport de Tel Aviv, avec des papiers en règle et des invitations émanant d’associations palestiniennes qui oeuvrent dans le domaine de l’éducation ?

Comment se permettre d’écrire, comme si il allait de soi que nous serions expulsés, que nous pourrions de surcroît, être en rétention « en cas de refus d’expulsion » ? Pourquoi serions-nous expulsés ? Et pour quels(s) délit(s) ? Pourquoi faudrait-il accepter de subir une expulsion parfaitement arbitraire et illégale ?

Nous n’avons pas d’illusions sur nos gouvernants et sur le fait qu’ils mangent dans la main de l’occupant israélien. Nous savons comment ils se sont comportés en juillet dernier, et plus généralement comment ils refusent d’appliquer le droit international, et le principe de réciprocité, alors qu’ils laissent entrer en France tous les Israéliens qui le souhaitent, y compris les criminels de guerre. Ils ne défendent même pas les diplomates français quand ils sont humiliés, brutalisés voire blessés par la police ou l’armée israélienne.

Quand nous lui avons demandé pourquoi la France ne prenait aucune sanction contre Israël, y compris dans ces situations, M. Le Cour Grandmaison nous a répondu textuellement :

« Je ne suis pas sûr que des sanctions contre Israël seraient efficaces. Je viens de recevoir des opposants syriens qui pensent que des sanctions contre la Syrie ne serviraient à rien, et qu’il faut une intervention militaire ». (sic)

Ce à quoi nous avons répondu que nous n’étions pas venus, pour notre part, réclamer un bombardement sur Israël même si le gouvernement israélien d’extrême-droite n’était pas mieux que celui de la Syrie…Et que s’il préférait les bombardements aux appels au boycott, c’était son choix pas le nôtre.

Est-il utile de préciser que lorsque ce responsable du Quai d’Orsay s’est permis, lors de la même entrevue, de nous demander la liste de nos participants, nous avons bien entendu refusé.

La méthode d’intimidation ne marchera pas. Les participants à la mission « Bienvenue en Palestine » ont le droit, la justice et la morale de leur côté. Et ils sont conscients de la gravité de la situation pour les Palestiniens, chaque jour davantage persécutés et dépossédés. Ils n’ont pas honte d’aller leur rendre visite. Et de le faire la tête haute, sans mentir, sans rentrer dans le jeu de l’occupant, qui voudrait rayer de la carte la Palestine et les Palestiniens.

Messieurs du Quai d’Orsay, messieurs du gouvernement, l’histoire retiendra que vous n’avez pas beaucoup de dignité.

Site du MAEDernière mise à jour le : 30 mars 2012 – Information toujours valide le : 30 Mars 2012

Dernière Minute

Aéroport de Tel Aviv

Des risques d’incidents et de débordements à l’aéroport Ben Gourion existent à partir de dimanche 15 avril prochain, dans le cadre de l’initiative « Bienvenue en Palestine » prise par certaines associations. Il est déconseillé de participer à cette opération, eu égard aux risques de rétention dont pourrait faire l’objet certains voyageurs en cas de refus d’expulsion.

Les autorités israéliennes ont déjà indiqué qu’elles ne laisseraient pas entrer sur leur territoire les personnes qui pourraient représenter, selon elles, un trouble pour l’ordre public. Elles ont fait savoir que les personnes qui refuseraient d’être refoulées seraient transférées en centre de rétention, en attente soit de leur expulsion soit d’un passage devant la justice israélienne.

Les organisateurs ont été mis en garde par les services du ministère des Affaires étrangères et européennes contre les risques induits par cette opération.

Jérusalem et Territoires palestiniens

Il est recommandé de faire preuve de prudence lors des déplacements en Cisjordanie (en particulier dans les grandes villes : Ramallah, Hébron, Naplouse, Jénine) comme à Jérusalem-Est (en particulier le vendredi), d’éviter les rassemblements et les attroupements, enfin de redoubler de vigilance à l’approche des check-points et des colonies israéliennes.

Bande de Gaza

Tous les déplacements dans la Bande de Gaza sont fortement déconseillés. La Bande de Gaza est régulièrement la cible d’actions militaires israéliennes. En outre, le risque d’enlèvement de ressortissants étrangers y demeure très élevé.

Il est par ailleurs formellement déconseillé de prendre place à bord de navires ayant pour intention de briser le blocus maritime imposé sur la Bande de Gaza, eu égard aux risques sécuritaires liés à une telle entreprise.

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/israel-territoires-palestiniens-12265/

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Meyssan : la vérité sur le terrain est complètement différente de la version diffusée sur certains médias arabes et étrangers

IRIB- Le journaliste français Thierry Meyssan, fondateur du réseau Voltairenet, a affirmé que ce qu’il avait vu sur le terrain en Syrie n’avait rien à voir avec ce qu’il avait vu sur les chaînes de télévision arabes et occidentales « qui montraient une version montée de toutes pièces versant dans l’intérêt de l’Otan et du Conseil de coopération des pays du Golfe Persique». ans une interview avec la Télévision syrienne, Meyssan a même affirmé que des journalistes lui avaient dit personnellement qu’ils auraient voulu montrer la vérité de ce qui se passe en Syrie sur les chaînes dont ils sont des correspondants mais qu’ils n’avaient pas réussi parce que ceci était inapproprié avec les politiques de leurs gouvernements.

Il a indiqué que les USA avaient œuvré, dès le début des événements en Syrie, à mobiliser des combattants étrangers dans une tentative de créer des émirats islamiques qui serviraient comme bases d’une opération militaire contre le pays. « Ils ont pensé que l’Otan allait réussir, avec le feu vert du Conseil de sécurité international, à intervenir dans le pays, à l’instar de ce qui s’était passé en Libye, mais ils ont échoué », a dit Meyssan. Il a fait noter que des journalistes dans des médias arabes et étrangers ne sont en vérité que des agents militaires pour leur pays. « Ils se déplacent d’un pays à un autre là où il y a des foyers de tension, et les voilà qui cherchaient à se déplacer vers la Syrie pour y créer de nouveaux conflits », a-t-il dit. Le journaliste français a souligné que le gouvernement syrien avait traité avec prudence avec l’entrée de journalistes étrangers dans le pays. « En effet, ce grand nombre de journalistes qui affluent vers la Syrie suscite l’inquiétude », a-t-il souligné, donnant comme exemple le journaliste français Gilles Jaquier correspondant de France 2. « Jaquier a demandé une autorisation pour filmer comment les forces de l’armée syrienne procèdent pour maintenir la sécurité dans le pays. Ce n’était qu’une mission de renseignement militaire », a clarifié Meyssan. Il s’est dit étonné de constater que les journalistes les plus hostiles à la Syrie et qui véhiculaient des versions sur des répressions commises par les autorités contre les manifestants pacifiques, n’étaient que des journalistes de double nationalité dont l’une est israélienne ou bien ils avaient des liens étroits avec Israël.

Source

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Rivarol du 6 avril 2012


En début d’année Jean-Luc Mélenchon plafonnait à 7 ou 8?% dans les intentions de vote et personne n’imaginait alors qu’il pût être crédité à quinze jours du premier tour de la présidentielle de 14 à 15?% des suffrages. Lors de l’émission Des Paroles et des Actes le 23?février Marine Le Pen avait d’ailleurs refusé de débattre avec lui au motif qu’il l’avait insultée et que c’était un petit candidat qui ne boxait pas dans sa catégorie et qui, contrairement à elle, n’avait pas la moindre chance de se hisser au second tour. La présidente du Front national que certains sondages placent désormais derrière Mélenchon ne croit toujours pas à la montée du candidat du Front de gauche puisqu’elle vient de déclarer que l’ex-sénateur de l’Essonne ne ferait pas la moitié des voix qu’elle recueillerait le 22?avril au soir. Nul ne sait avec certitude ce que seront les résultats d’autant qu’un tiers des personnes interrogées disent qu’elles peuvent encore changer d’avis et que l’abstention pourrait être importante (un institut l’a évaluée à 32?%) mais la forte progression dans l’opinion de Mélenchon nous semble crédible à en juger par les foules impressionnantes qu’il parvient à réunir, le 18?mars à la Bastille et il y a quelques jours encore à Lille. Son discours démagogique, simpliste et haineux (faire payer les riches), ses incontestables qualités de tribun plaisent à une partie non négligeable de la population. Aux électeurs socialistes qui trouvent Hollande trop mou et sa campagne terne et sans reliefs. Aux écologistes découragés par la nullité de la candidate choisie par les Verts. Mais aussi, n’en doutons pas, à certains anciens électeurs du Front national qui sont séduits par son côté grande gueule, mixte de Tapie et de Marchais qui n’a pas peur de choquer le bourgeois, par son apparente radicalité, par son populisme revendiqué. Sur les affiches de Mélenchon l’on peut ainsi lire?: «?Place au peuple?».

De ce point de vue, que Marine Le Pen ait refusé de l’affronter a été une grave erreur stratégique et un aveu de faiblesse, Mélenchon pouvant asséner ses coups sans qu’aucune contradiction ne lui soit apportée. C’est d’ailleurs surtout depuis cette émission que le candidat du Front de gauche a vraiment décollé dans les sondages. Or l’on ne peut se réjouir du succès de ce politicien au programme délirant. Lors de son allocution le 18 mars place de la Bastille ce franc-maçon fanatiquement anti-chrétien, qui se réclame sans cesse de la Révolution française et de Louise Michel, a proposé que l’on introduise dans la Constitution de sa VIe?République le droit à l’avortement et à l’euthanasie, que le Concordat en Alsace et en Lorraine mosellane soit abrogé (auparavant il avait fait connaître son intention de chasser les traditionalistes de Saint-Nicolas-du Chardonnet), que le mariage homosexuel et le droit à l’adoption, au nom de la sacro-sainte égalité, soient légalisés. Il s’est prononcé également pour le droit du sol intégral, se montrant d’un immigrationnisme absolu ce qui devrait conduire à réfléchir les «?petits Blancs?» tentés de voter pour lui.

OR le phénomène Mélenchon est une totale imposture. Son parcours montre qu’il n’est pas aussi radical qu’on pourrait le croire à première vue puisqu’il a été vingt ans sénateur socialiste et qu’il n’a quitté le parti à la rose qu’en novembre 2008. Il fut même ministre de l’Enseignement professionnel de 2000 à 2002 dans le gouvernement de cohabitation de Lionel Jospin. N’oublions pas non plus qu’il a voté oui à Maastricht en 1992, ce qui le rend peu crédible quand il dénonce aujourd’hui la technocratie bruxelloise et en appelle à la sacro-sainte souveraineté populaire. Sa carrière n’est pas celle d’un révolutionnaire. En réalité, Mélenchon est là pour marginaliser la véritable extrême gauche. Philippe Poutou du Nouveau Parti anticapitaliste et Nathalie Arthaud de Lutte ouvrière qui sont, eux, certainement sincères dans leurs engagements, quoi qu’on pense de leurs idées, et n’ont jamais été ministre, sénateur ou député, obtiennent à cause de lui des intentions de vote squelettiques. De plus, il est l’allié objectif de Sarkozy puisqu’il prend des voix à Hollande, ce qui peut permettre au président sortant d’arriver en tête au soir du premier tour et d’engager ainsi une dynamique positive en vue du second. Enfin, Mélenchon est le cache-sexe du Parti communiste. Le fait de ne pas se présenter ouvertement comme communiste joue beaucoup dans la réussite du dirigeant du Front de gauche. […]

jeromebourbon@yahoo.fr

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Laurence chante "Contre Nature"

Voici son premier album de chansons qu’elle est heureuse de vous faire découvrir !… « Il y a 1000 chevaux ».

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Marine Le Pen répond à ELLE… Une vision respectueuse de la Femme…

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

¡Que viva Cristo Rey!

Le cri de ralliement des Cristeros repris par Andy Garcia : c’est l’image forte de « Cristiada », un film qui sortira en avant-première mondiale dans les salles mexicaines le 20 avril.

Annoncée comme la plus grosse production cinématographique du cinéma mexicain, « Cristiada » a fait l’objet d’une présentation à Rome à la veille du voyage du Saint Père au Mexique et à Cuba. Cette œuvre, qui sortira le 1er juin dans les salles américaines sous le titre de « For greater glory », se veut selon son producteur, Pablo José Barroso, autant un témoignage pour la mémoire et l’identité mexicaine que pour la liberté de religion.

C’est une histoire qui n’a jamais été montrée, explique-t-il. Je ne la connaissais pas. Je pense qu’il est important de comprendre nos racines. Qui étaient nos parents, nos grands-parents, nos arrière-grands-parents, et ce qu’ils ont fait. Ce sont des gens qui ne se sont pas révoltés contre Dieu. Ce sont des gens qui ont accepté de quitter non seulement leurs biens, mais aussi leurs vies, leurs familles, au nom de Dieu.

Au lendemain du voyage triomphal du Saint Père au Mexique, ce film revêt une dimension toute particulière. Parmi ses principaux personnages figure notamment le jeune José Luis Sanchez del Rio, martyrisé à 14 ans par les républicains mexicains et béatifié par Benoît XVI en 2005. Une coïncidence toute providentielle car, comme le confie Barroso : « Nous ne savions pas, en faisant ce film, que le Pape viendrait au Mexique. » Et encore moins, « qu’il aurait, précisément, célébrerait à la messe au pied du monument du Christ-Roi », élevé à Guanajuato en honneur des Cristeros.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button
Connexion
Art. récents
avril 2012
LMaMeJVSD
« mar mai »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30 
Archives