En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

reseauinternational

1 2 3 6

Pour atteindre le point de Godwin de manière aussi superficielle, il faut qu’Israël ait épuisé tous ses moyens après six années d’acharnement contre la Syrie. Le prédateur  moyen-oriental a perdu son mordant et sa faiblesse devient de plus en plus criante aux yeux du monde entier. L’esbroufe, les effets de manche et les déclarations tonitruantes ne fonctionnant plus, il lui faut recourir aux vieilles recettes par lesquelles il tient encore l’Europe dans sa poigne pour tenter de mobiliser le monde autour de thèmes qui ont fait leurs preuves.

Nous n’en sommes pas encore aux 6 millions de victimes de chambres à gaz et de crématoriums syriens, mais patience, la guerre n’est pas finie. Après avoir échoué à faire avaler une histoire construite de guingois autour d’une pseudo-attaque chimique à Khan Sheikhoun, Israël tente maintenant de fabriquer un holocauste syrien, et n’hésite pas pour cela à sortir Hitler de son tiroir pour frapper les esprits.  RI  

Le ministre israélien du Logement, Yoav Galant, réclame la mort de Assad. S’exprimant devant une exposition d’armement à Tel-Aviv, il a très clairement appelé au « renversement du régime syrien » et à « l’assassinat de Assad ».

Se référant à une nouvelle allégation formulée par le département d’État comme quoi le régime de Assad aurait « exécuté » puis « brûlé » les corps des « prisonniers politiques », Galant a affirmé : « Nous sommes là, en train de franchir toutes les lignes rouges et il est grand temps que Assad soit éliminé. » Continuer la lecture

Je ne suis pas de près les grands médias occidentaux, donc je ne sais pas vraiment quelle couverture médiatique a reçu ce développement en Occident, mais en Russie et en Ukraine, la grande nouvelle est la décision prise par la Russie de reconnaître les documents officiels de la Novorussie, tels que les passeports, permis de conduire, diplômes du secondaire et de l’université, etc.

La dernière initiative de Poutine

Les Russes étaient assez spécifiques dans la façon dont ils ont fait l’annonce. Ils ont dit que c’était une mesure temporaire, dictée par des considérations humanitaires. Ils ont raison. Jusqu’à présent, les habitants des Républiques de Donetsk (DNR) et de Lugansk (LNR) devaient se rendre en Ukraine, occupée par les nazis, pour essayer d’obtenir leurs documents. Ce qui, compte tenu de la façon dont les Ukronazis considèrent les gens du Donbass était non seulement inutile, mais parfois dangereux. Cette décision prend donc tout son sens pratique. Mais, bien sûr, il a une dimension symbolique d’une grande portée aussi. Le moment choisi est crucial : en reconnaissant les documents délivrés par les autorités de la DNR et de la LNR, les Russes ont de facto à moitié reconnu les autorités qui les ont émises, ce qui n’est pas loin d’une reconnaissance de ces républiques.

Pour l’instant, le Kremlin dément avec véhémence de telles pensées. Mais tous les commentateurs affiliés au Kremlin sont plutôt francs sur ce que cela signifie vraiment. Selon eux, le message à la junte de Kiev est simple : si vous attaquez la Novorussie ou si vous enterrez officiellement les accords de Minsk, nous allons immédiatement reconnaître ces deux républiques. Et quand ce sera fait, ce sera terminé pour les Ukronazis, ces républiques auront disparu pour eux, tout comme l’Ossétie du Sud ou l’Abkhazie. Bien sûr, personne ne reconnaîtra officiellement l’indépendance de ces républiques, mais personne ne fera quoi que ce soit de significatif à ce sujet. Et, soyons honnêtes, les autorités russes ne se soucient guère de ce que les politiciens occidentaux ou leurs grands médias ont à dire : ils ont déjà tout entendu et ils ne pourront pas être beaucoup plus diabolisés.

Continuer la lecture

Le combat qu’avait engagé Manuel Valls contre Dieudonné vient de se terminer. Et le vainqueur est… Dieudonné ! Par KO !

Imaginez la joie de notre humoriste national. Tel un taureau, Valls avait pourtant mis toutes ses tripes dans la bataille. Il avait mobilisé tout l’appareil de l’état, et bien plus encore, pour tenter de remporter la victoire finale. Police, justice, hauts fonctionnaires, francs-tireurs, médias, il a tout utilisé. En vain. Aujourd’hui, c’est lui qui est à terre, complètement groggy.

Continuer la lecture

Pourquoi une résolution aussi rapide et une peine symbolique face à ce que Nolan risquait?

Eh bien c’était une affaire qui risquait de faire très rapidement tâche d’huile à cause des facteurs suivants:

-les réactions « populaires » et notamment sur les réseaux sociaux ont démontré une immense majorité de gens qui auraient bien aimé être à la place de Nolan, qui soutiennent, et pire, qui justifient ! Les blagues, les caricatures, les pages de soutien, et même les internautes qui se sont spontanément portés volontaires pour remplacer le jeune Nolan lors de la reconstitution ont mis Facebook et Tweeter en surchauffe ce mercredi 18 janvier ! Continuer la lecture

Dans le cadre des affaires de corruption qui frappent en ce moment Netanyahou, la police du régime israélien a fait subir un interrogatoire à l’épouse de ce dernier et au directeur du journal israélien Yediot Aharonot.

Le journal anglais The Independant a écrit il y a quelques jours, un article dans lequel il a fait état d’un accord conclu ou sur le point de l’être entre l’épouse de Benyamin Netanyahu et le directeur du journal Yediot Aharonot, Arnon Mozes.

Netanyahou aurait demandé au journaliste d’atténuer ses critiques contre lui, en échange de quoi, il aiderait le journal à améliorer sa part de marché dans la presse écrite.

Selon le centre d’information médiatique palestinienne, les experts juridiques israéliens rapportent que si les accusations portées à l’encontre de Netanyahou depuis deux semaines étaient prouvées, ce dernier aurait donc bel et bien reçu des pots-de-vin. Continuer la lecture

Depuis quelques temps et plus précisément depuis la défaite monumentale des terroristes à Alep, les États-Unis semblent sur le point de changer de tactique en Syrie.

Les terroristes qui lui servaient depuis 2011 de levier de pression, n’étant plus compatibles avec cette nouvelle tactique, Washington cherche donc à les éliminer.

Selon la chaîne arabophone iranienne Al Alam, les États-Unis auraient chargé des « brigades de la mort » de se rendre à Homs pour « liquider les combattants d’al-Nosra ». Ces brigades sont placées sous le commandement d’un chef terroriste, le dénommé « Jamal Marouf ». Le chef terroriste se trouve à la tête d’un groupe composé de « 33 terroristes, tous snipers » et ils opèrent dans la banlieue du nord ouest de Hama. Continuer la lecture

Selon l’agence de presse turque, Anatolie, l’ambassadeur russe à Tel-Aviv a été hospitalisé jeudi soir en raison d’une intoxication dont l’origine reste à déterminer.

Alexandre Petrovich a été transféré à l’hôpital, jeudi, alors qu’il manifestait des symptômes d’une grave intoxication. Il a été admis aux services de soins intensifs. Ses jours ne sont pas toutefois en danger.

Les autorités russes n’ont pas encore réagi à cette information, à peine une semaine après l’assassinat d’un autre haut diplomate russe en Turquie.

L’ambassadeur Andreï Karlov a été tué lors d’un discours dans une galerie de photos en plein centre d’Ankara par un ex-agent des services de sécurité turcs qui s’est revendiqué d’Al Qaida, avant d’être abattu à son tour par les policiers.

Continuer la lecture

La journaliste canadienne qui a critiqué la couverture médiatique de la crise syrienne lors d’un récent sommet de l’ONU, a déclaré à RT que ses rapports avaient été qualifiés de «partiaux» en faveur des gouvernements russe et syrien.

Eva Bartlett, journaliste indépendante et militante des droits de l’homme qui tient un blog sur RT.com, a récemment suscité une polémique en s’exprimant à l’ONU. Lors d’une conférence de presse organisée par la mission syrienne auprès de l’ONU, elle a qualifié d’«erronée» la couverture médiatique occidentale de la guerre en Syrie, affirmant que leurs sources de l’Occident n’étaient «pas crédibles» et même, dans le cas d’Alep, irréelles. Pour la journaliste, qui couvre les événements en Syrie depuis les années d’avant-guerre civile, bien qu’il y ait «certainement des journalistes honnêtes au sein des très corrompus médias d’establishment», nombreux sont ceux qui semblent tout simplement éviter la vérification des faits. La réaction sévère qu’ont rencontré ses critiques était tout à fait illégitime, selon elle.

«Certaines personnes ont contesté ce que j’avais dit parce que je critiquais la plupart des reportages sur la Syrie et, au lieu de digérer ce que j’ai dit et de critiquer en détails ce que j’ai dit, les gens ont opté pour la tactique habituelle, essayant de faire courir des rumeurs sur ce que je suis et de prétendre que je suis un agent de la Syrie ou de la Russie, ou des deux», a déclaré Bartlett, ajoutant qu’il avait été ouvertement dit qu’elle était salariée des gouvernements syrien et russe. Le fait qu’elle contribue activement à la section «opinions» de RT a également été évoqué un peu partout. Continuer la lecture

Depuis la chute du mur de Berlin et la fin de la guerre froide, nous voyons se mettre en place l’échiquier géopolitique que l’impérialisme hégémoniste du « Nouvel Ordre Mondial » entend nous imposer.

L’encerclement de plus en plus précis se confirme concernant la stratégie d’isolement de la Russie et de la Chine son allié.

Les forces de l’OTAN sont aux frontières directes de la Russie et les USA ont organisé leur présence militaire, à portée de la Chine, par l’Ouest, le Sud et l’Est de ce pays. Déjà les provocations en mer de Chine ont obligé les Chinois à prendre position pour y défendre leurs intérêts…

Les quarts de finale et les demi-finales sont terminés, nous en sommes désormais à la finale de ce jeu d’échec qui prend les allures d’une roulette russe.

Les Grands Prêtres du Nouvel Ordre Mondial n’hésitent pas à prendre des risques, puisque ce sont les Européens qui ont le canon sur la tempe !

Rappelons-nous que l’idéologie se cachant derrière la stratégie offensive des USA reste le PNAC (Plan for a New American Century) concocté par Wolfowitz, inspiré lui-même par Léo Strauss, pour l’avènement du NOM (Nouvel Ordre Mondial)…

Continuer la lecture

Des milices d’Al-Qaïda recrutées par Erdogan sont formées de « djihadistes » ouïghours chinois envoyées en Syrie

Le président turc Erdogan a utilisé son armée de mercenaires pour lutter contre les forces militaires du gouvernement syrien dans le but de changer le régime. Ce projet militaire de changement de régime en Syrie a été conçu, soutenu et établi par les États-Unis d’Amérique, qui est un proche allié de la Turquie, et membre de l’OTAN.

« Ceci est un mémo qui décrit comment nous allons faire sortir sept pays en cinq ans, en commençant par l’Irak, puis la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et, pour finir, l’Iran. « Démocratie maintenant » datée de 2007. http://www.globalresearch.ca/we-re-going-to-take-out-7-countries-in-5-years-iraq-syria-lebanon-libya-somalia-sudan-iran/5166

L’armée de mercenaires du Président Erdogan est formée de citoyens chinois provenant de la région la plus occidentale de Chine, la région autonome Ouïghour du Xinjiang (ancien Turkestan oriental). Ils sont musulmans sunnites et représentent une des cinquante-six nationalités reconnues officiellement par la république populaire de Chine. Les ouïghours parlent l’ancienne langue turque, qui est la racine de la langue turque moderne maintenant parlée en Turquie. Leur province est le Xinjiang, et leur capitale est Urumqi.

Continuer la lecture

Les événements au Moyen-Orient, en Syrie et à Alep, sont au centre de l’attention mondiale. Rarement bataille n’a été aussi décisive sur l’issue de la guerre et le sort de centaines de millions de gens dans le monde.

Lors du dernier débat présidentiel, Hillary Clinton a plusieurs fois exigé de créer une zone d’interdiction de vol en Syrie. Demandé à plusieurs reprises, ce concept se heurte à une révélation dans ses courriels privés, qui admet que l’implémentation d’une zone d’interdiction de vol entraînerait l’élévation de la mortalité chez les civils syriens. Lors d’une récente audition devant le Comité sénatorial des forces armées, il a été demandé au général Philip Breedlove quel genre de truc des forces armées US serait requis pour imposer un zone d’interdiction de vol au-dessus du ciel syrien. Manifestement dans l’embarras, le général a été forcé d’admettre que cela impliquerait de s’en prendre aux aéronefs et véhicules russes et syriens, ce qui ouvrirait la voie à une confrontation directe entre Moscou et Washington, une décision que le général n’était tout simplement pas prêt à prendre. Le leadership militaire a toujours fait preuve d’empressement à mettre en œuvre l’option militaire ; ils doivent cette fois avoir reniflé le risque d’un conflit direct avec Moscou.

Continuer la lecture

Les efforts sincères et diligents du gouvernement russe, visant à éviter le chaos en Syrie et un flux massif de réfugiés supplémentaires en Europe, tout en évitant le conflit avec Washington et ses vassaux, ont été arrêtés par l’attaque intentionnelle de Washington contre une position connue de l’armée arabe syrienne. Cela a ainsi fait échouer l’accord de cessez-le-feu pour lequel la Russie s’est tant sacrifiée pour le mener à bien.

L’explication de l’attaque fournie par Samantha Power, ambassadrice du régime Obama à l’ONU, révèle que Washington mentira jusqu’au bout pour réaliser son ordre du jour : plonger la Syrie dans le même chaos qu’il a plongé l’Irak et la Libye. Washington, et Washington seul, est responsable de la guerre en Syrie. Quand le Parlement britannique et le gouvernement russe ont bloqué l’invasion que comptait lancer Obama en Syrie, pour envahir la Syrie, le régime Obama a armé et payé des mercenaires djihadistes qu’il a fait passer pour des rebelles syriens en lutte pour la démocratie là-bas. Samantha Power a tripatouillé l’histoire et mis la guerre sur le dos de l’intervention russe, qui a été demandée par le gouvernement syrien contre les djihadistes d’ISIL envoyés par Washington pour déstabiliser la Syrie. Ce que Samantha veut dire, c’est que si la Russie n’était pas venue aider la Syrie, Washington et ISIL auraient déjà détruit la Syrie, et il n’y aurait pas de guerre.

Continuer la lecture

Selon ce rapport de la commission parlementaire des affaires étrangères, composée en majorité de conservateurs, l’intervention occidentale en Libye, qui a provoqué la chute et l’assassinat de Khadafi, était fondée sur des «postulats erronés». D’opération limitée destinée à protéger les civils, elle s’est transformé en une «politique opportuniste de changement de régime».

Selon le rapport, les Britanniques et les Français ont été naïfs quant à la part non négligeable des islamistes dans la rébellion, et n’ont pas su prévoir que ceux-ci en tireraient profit.

Les actions du Royaume-Uni en Libye se sont inscrites dans le cadre d’une intervention mal conçue, dont les résultats se font encore ressentir aujourd’hui», a dit le président de la commission des Affaires étrangères du Parlement britannique, Crispin Blunt, pourtant membre du Parti conservateur de David Cameron. «La politique britannique en Libye avant et depuis l’intervention de mars 2011 a été basée sur des suppositions erronées et une compréhension incomplète du pays et de la situation.»

Le résultat est un effondrement politique et économique, une guerre civile et tribale, une crise humanitaire et migratoire, une violation généralisée des droits de l’homme, la dispersion des armes de Kadhafi dans toute la région et l’apparition de l’État islamique en Libye», écrivent sans fard les parlementaires dans leur résumé.

Le rapport, qui a un chapitre entier consacré à la France, épingle sévèrement Nicolas Sarkozy sur lequel plane une affaire de financement libyen. Les parlementaires listent les motivations qui auraient poussé le président français à intervenir en Libye, citant une conversation entre des officiers de renseignements français et Sidney Blumenthal, conseiller d’Hillary Clinton, qui était à l’époque secrétaire d’État. Cinq raisons auraient poussé Nicolas Sarkozy :

Continuer la lecture

Dans un silence assourdissant des médias (pas un média francophone n’en a parlé), le magazine scientifique Europhysics News a fait paraître il y a 3 semaines une étude confirmant que les 3 tours du World Trade Center ont bien fait l’objet d’une démolition contrôlée.
Europhysics News n’est pourtant pas un site que les médias pourraient qualifier de « complotiste » et c’est bien ça le problème. C’est un magazine renommé de la communauté de physique européenne détenu par l’European Physical Society. Leur objectif est de fournir aux physiciens de tout niveau, allant des étudiants avec un diplôme supérieur aux cadres supérieurs travaillant aussi bien dans l’industrie que dans le service public, un large spectre sur les aspects scientifiques et organisationnels de la physique et disciplines apparentées, en Europe. Y sont publiés des articles de synthèse, des articles sur des thèmes avancés, des nouveaux rapports et des domaines d’intérêt général.
Les auteurs du rapport sont Steven Jones (ancien professeur de physique au Brigham Young University), Robert Korol (professeur émérite de génie civil à l’Université McMaster en Ontario et diplômé de La Société canadienne de génie civil et de l’Institut canadien des ingénieurs. Ses principaux intérêts de recherche ont été dans les domaines de la mécanique des structures et des structures en acier), Anthony Szamboti (ingénieur en conception mécanique avec plus de 25 ans d’expérience dans le domaine du design structurel de conception dans l’aérospatiale et l’industrie des communications) et Ted Walter (directeur de la stratégie et du développement pour Architects & Engineers for 9/11 Truth, AE911Truth), une organisation sans but lucratif qui aujourd’hui représente plus de 2500 architectes et ingénieurs.
Des incendies font s’effondrer des grattes-ciels en acier? Du jamais vu.
Tout d’abord, les auteurs rappellent que jamais avant ni après le 11 septembre un gratte-ciel avec une structure en acier ne s’était totalement effondré suite à un incendie. On voudrait pourtant nous faire croire que cet exploit est arrivé 3 fois le même jour au même endroit. La seule raison pouvant expliquer ces effondrements serait une démolition contrôlée. Le rapport explique pourquoi un feu ne peut produire la chute d’un tel bâtiment:

La justice française a enregistré les premières plaintes de familles de victimes de l’attentat du 14 juillet à Nice (sud-est) contre l’Etat français et la mairie pour déficit de sécurité, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

« Quatre plaintes ont déjà été enregistrées, d’autres sont à l’étude », a précisé à l’AFP Jean-Michel Prêtre, procureur de Nice. Les plaignants sont des personnes qui étaient proches de la scène de l’attentat ou sont les parents de mineurs qui s’y trouvaient, a-t-il précisé.

L’attentat de Nice, commis par un tueur tunisien au volant d’un camion de location qui a fauché des centaines de personnes sur la Promenade des Anglais en bordure de mer, a fait 84 morts et plus de 350 blessés.

Continuer la lecture

Journaliste indépendant bavarois, c’est lui qui, depuis le balcon de son hôtel, a tourné au smartphone la vidéo où l’on voit Franck, le héros au scooter, tenter de stopper le camion sur la Promenade.

Des images qui ont été diffusées par trois chaînes de télévisions allemandes, notamment dans le journal du soir d’ARD. Des extraits du film ont par la suite été largement repris sur Internet.

L’homme était à Nice en vacances, à titre privé. Il a indiqué dans une interview au Spiegel qu’il y passait un week-end prolongé et voulait vivre pour la première fois la fête du 14 juillet en France.

Huit jours plus tard, vendredi soir, les internautes le retrouvent à Munich, son lieu de résidence principale. Sur son compte Twitter suivi par près de 90 000 personnes, le journaliste poste quelques photos de l’intervention policière après l’attaque du forcené. Une fusillade qui a fait 9 morts et 27 blessés, et qui n’est, selon les premiers éléments de l’enquête, pas liée à un mobile islamiste.

« Je suis devant le centre commercial  »  , a-t-il notamment twitté selon le quotidien allemand Die Welt, accompagné d’un cliché des forces de l’ordre se préparant à donner l’assaut. Continuer la lecture

Cet article détaille les méthodes de manipulation des masses, depuis la technique de la distraction, en passant par la technique de la dégradation jusqu’à maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité. Vous pourrez faire vous-mêmes le rapprochement avec ce que nous vivons au quotidien… et en tirerez les conclusions qui s’imposent ! Alors le peuple se réveillera t-il un jour ?!?

Peu importe la couleur politique, voici comment, avec 10 stratégies de manipulation des masses, nos dirigeants politiques manipulent le peuple français !

Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les médias. Nous la reproduisons ici. Elle détaille l’éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu’à maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité. Continuer la lecture

Dans une interview radio sur le sujet de la crise de réfugiés, la journaliste de la radio-télévision régionale allemande WDR Claudia Zimmermann avait déclaré que les journalistes sont tenus « de parler positivement du gouvernement » et de ne pas diffuser un « esprit d’opposition ».

Un jour après sa déclaration, qui a déclenché les gros titres dans la presse allemande, Claudia Zimmermann a fait marche arrière « après un accord » avec la WDR: Elle avait « dit des absurdités » et « des bêtises énormes ».

Tout cela est révélateur de la manière dont fonctionnent nos médias principaux: la liberté de la presse n’existe pas. Au lieu de cela, ce qu’on doit écrire et comment on doit l’écrire est imposé. Ce journalisme est maintenu sous contrôle par un système résolument sectaire: comme l’exemple de Claudia Zimmermann nous le montre, celui qui ne suit pas ces directives-cadres, est quasiment forcé par la pression des médias à se rétracter. S’il n’obéit pas, la conséquence sera la ruine de sa réputation.

Les exemples de l’ancien journaliste du quotidien allemand FAZ Udo Ulfkotte et de l’ancienne présentatrice de la chaîne de radio allemande ARD Eva Herrman en sont des exemples parmi bien d’autres. Dans l’émission en allemand du 19 décembre 2015 intitulé « Comment les médias principaux abusent de leur influence et éliminent les voix critiques », nous montrons plus précisément les liens de cause à effet sur ce sujet-là. Aidez-nous à dénoncer ce journalisme sous contrôle et manipulé en diffusant cette émission. Merci beaucoup.

jb.

Source Article from http://reseauinternational.net/comment-fonctionnent-nos-medias-principaux/

Samedi soir 28 mai dernier, L. Ruquier recevait sur le plateau d’ONPC (On n’est pas couché) l’acteur et réalisateur Yvan Atall pour la promo de son film : « Ils sont partout » qui sort en salles ces jours-ci.

Il s’agit paraît-il, d’une comédie où à travers une série de sketchs différents l’auteur dénonce les clichés qui circuleraient à propos des juifs. Mais dénonce surtout l’antisémitisme qu’il ­dit sentir dangereusement monter de toutes parts. C’est d’ailleurs le thème du film. Pour corroborer sa thèse, il invoque les affaires Merah, Coulibaly, Kouachi, Halimi…

Certes, il y a et il y a toujours eu d’odieux actes antisémites en France et un peu partout dans le monde, mais pas plus aujourd’hui qu’auparavant comme tente de nous le faire croire l’auteur, c’est même tout l’inverse. Et c’est là que c’en devient lassant. D’autant que les trois animateurs du plateau (L. Ruquier, L. Salamé et Y. Moix) souvent incisifs dans d’autres cas, ont cette attitude complaisante dès qu’il s’agit d’un fait qui de près ou de loin, touche à la communauté juive. J’y vois pour ma part, l’attitude de gens qui n’ont pas réglé fondamentalement leur problème sur la question, sauf à être partial.

Au-delà du fait qu’il faudrait suggérer à L. Ruquier de changer de disque, cette fixation paranoïaque de certains sur un antisémitisme qui serait en dangereuse recrudescence est infirmée par les études sur la question. Et Yvan Atall a eu beau prendre des airs victimaires comme s’il portait le monde sur le dos, et mouliner des poignets pour tenter de convaincre l’auditoire de sa thèse, rien n’est moins vrai que ses fatigantes et niaises affirmations. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est une récente étude… israélienne (pas de chance Mr Atall !) http://www.pourlapalestine.be/il-ny-a-jamais-eu-aussi-peu-dincidents-antisemites-depuis-10-ans-selon-une-etude-universitaire-israelienne/ Continuer la lecture

Nous, soussignés, sommes des Russes qui vivons et travaillons aux États-Unis.

Nous avons suivi avec une inquiétude croissante les politiques actuelles des États-Unis et de l’OTAN qui nous ont placés sur une trajectoire de collision extrêmement dangereuse avec la Fédération de Russie, ainsi qu’avec la Chine. Beaucoup d’Américains patriotes respectés, tels que Paul Craig Roberts, Stephen Cohen, Philip Giraldi, Ray McGovern et beaucoup d’autres ont fait part de leur crainte d’une troisième guerre mondiale. Mais leurs voix ont été totalement étouffées par le vacarme des médias de masse qui sont pleins d’histoires trompeuses et inexactes sur l’économie russe « qui est en ruines » et sur l’armée russe « qui est faible » – tout ceci sans aucune preuve. Mais nous, qui connaissons à la fois l’histoire russe et l’état actuel de la société russe et de l’armée russe, ne pouvons pas avaler ces mensonges. Et nous ressentons très fort, maintenant, le devoir, en tant que Russes vivant aux États-Unis, d’avertir le peuple américain qu’on lui ment, et de lui dire la vérité. La vérité est tout simplement ceci:

S’il y a une guerre avec la Russie, les États-Unis sont sûrs d’être détruits, et la plupart d’entre nous y perdrons la vie. Continuer la lecture

1 2 3 6
Connexion
Art. récents
juin 2017
MTWTFSS
« May  
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 
Archives