En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

bvoltaire

À quelques jours du premier tour, la pression de la part de certains supporters fillonnistes se fait plus intense, tant auprès des électeurs de Dupont-Aignan que de Marine Le Pen. Face à la gauche, le seul vote utile serait le vote Fillon car c’est lui qui aurait le plus de chances…

Ce paradigme ne résiste pas longtemps à un examen attentif. Même s’il convient d’être prudent sur les sondages, dans les projections du second tour, face à Macron, Marine Le Pen fait un meilleur score que Fillon. Elle est donnée entre 37 et 41 % alors que Fillon ne dépasserait pas la barre des 35 %. Par conséquent, si l’on s’en tient à un argument purement pragmatique, face à la gauche, il vaut mieux voter Marine que Fillon, notamment parce que ce dernier, au second tour, ne ralliera pas les classes populaires.

En réalité, lorsque l’on creuse un peu, on s’aperçoit que cet argument n’est souvent qu’un prétexte. Si véritablement la défaite de la gauche était la priorité de la droite, on ne comprend pas pourquoi les ténors de la droite n’hésitent pas à jurer qu’en cas de second tour Marine/Macron, ils voteraient sans hésiter pour Macron. Continuer la lecture

Ce dimanche 26 mars 2017, les électeurs de la Sarre – un État allemand qui compte 800.000 habitants, soit 1 % de la population totale du pays – ont élu leur Parlement. Le parti chrétien-démocrate CDU a emporté largement le scrutin en décrochant plus de 40 % des voix, les sociaux-démocrates du SPD obtiennent moins de 30 %, le parti post-communiste Die Linke reçoit 12,9 % et les patriotes de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD) font leur entrée au sein de l’Assemblée avec 6,2 %. Les Pirates s’effondrent et se retrouvent en dehors du Parlement, à l’instar des écologistes du Bündnis 90/Die Grünen et des libéraux-centristes du FDP, qui reculent.

Seuls quatre partis siègent désormais dans cette Assemblée : la CDU obtient 24 sièges sur 51, le SPD 17, Die Linke 7 et l’AfD 3.

Continuer la lecture


Bruno Le Roux, le nouveau ministre de l’Intérieur, s’est félicité que le nombre de voitures brûlées le soir de la Saint-Sylvestre avait diminué. Qu’en est-il vraiment en matière de sécurité dans notre pays ? Xavier Raufer répond au micro de Boulevard Voltaire. Une réponse décapante…

Source: bvoltaire.fr

Apparemment l’élection présidentielle de 2017 semble dessiner un second tour sans surprise : François Fillon face à Marine Le Pen, et un résultat également sans surprise avec l’élection de François Fillon, grâce à un front républicain ordonné à contrecœur, mais inévitable, par les socialistes, la gauche de la gauche et les centristes.

Donc tout paraît joué !

Et pourtant ne pourrait-il pas y avoir une surprise, et une surprise de taille?

Prenons l’hypothèse vraisemblable de la victoire de Manuel Valls lors de la primaire socialiste. Nous nous trouvons alors devant une trilogie gauchisante allant du centre gauche, représenté par Emmanuel Macron, l’extrême gauche avec comme leader Jean-Luc Mélenchon et, bien entendu, Manuel Valls. Continuer la lecture

Mardi, Manuel Valls a demandé au cardinal Barbarin, qui fait l’objet d’une plainte pour « non-dénonciation de faits pédophiles », de « prendre ses responsabilités » : « Je respecte la présomption d’innocence. Je ne suis pas juge », cependant, « j’attends non seulement des paroles mais aussi des actes ».

De fortes paroles. Qu’on lui recommande de s’appliquer d’abord à lui-même. Continuer la lecture

La Russie « fera le nécessaire » pour que Damas respecte l’accord de cessez-le-feu en Syrie annoncé par Moscou et Washington pour le 27 février et espère que les Etats-Unis « feront la même chose » avec les groupes rebelles syriens, a déclaré lundi le président russe Vladimir Poutine.

« Nous ferons le nécessaire avec Damas, avec les autorités légitimes syriennes. Nous comptons sur les Etats-Unis pour faire la même chose avec ses alliés et les groupes qu’elle soutient », a affirmé Vladimir Poutine lors d’une allocution télévisée ayant suivi un entretien téléphonique avec son homologue américain Barack Obama.

Assurant que « les Etats-Unis et la Russie (…) sont prêts à mettre en place un mécanisme effectif de contrôle » du respect de l’accord de cessez-le-feu, le président russe a précisé qu’une « ligne directe » de communication sera créée ainsi que, si nécessaire, un groupe de travail pour échanger des informations ».

Continuer la lecture

Entretien avec Alain de Benoist

« Front national, un perdant qui pèse lourd », titre Le Parisien, tandis que le député FN Gilbert Collard se félicite d’une « défaite victorieuse ». Votre avis ?

Le Front national n’a certes emporté aucune région, mais l’important n’est pas là. L’important est qu’il continue à progresser à chaque élection. Les régionales n’ont pas fait exception. La barre des 40 % a été enfoncée dans plusieurs régions, et le mouvement de Marine Le Pen est désormais assuré d’avoir plus de 350 conseillers régionaux (ce qui résout au passage le problème des parrainages pour la présidentielle). Le fait essentiel est qu’un parti qui a contre lui la gauche et la droite, tous les grands partis de gouvernement, tous les grands journaux, toutes les stations de radio et de télévision, sans oublier les ligues de vertu, le show business, le CRIF, le MEDEF et le Grand-Orient, Pierre Gattaz, BHL et Dany Boon, n’en est pas moins en passe de réunir les votes de près d’un Français sur deux. Bref, plus on met en garde les Français contre le FN, et plus ils votent pour lui, ce qui montre à qu’ils ne croient plus rien de ce qu’on leur dit, et à quel point leur colère et leur dégoût sont immenses. Continuer la lecture

Les tensions entre Washington et Moscou sur les conflits en Syrie et en Irak ont donné lieu jeudi à une brutale passe d’armes lors du très policé point presse du département d’Etat entre son porte-parole et une journaliste de la télévision Russia Today.

Le porte-parole John Kirby s’en est pris à la correspondante à Washington de la chaîne publique russe, Gayané Chichakyan, l’accusant de poser des questions « complètement ridicules » alors qu’elle l’interrogeait avec insistance sur la position américaine face au déploiement militaire de la Turquie en Irak.

La diplomatie américaine tient tous les jours un long briefing, diffusé en direct à la télévision et sur internet, qui offre un tour d’horizon complet des crises mondiales sur lesquelles Washington a son mot à dire: des dizaines de journalistes accrédités — américains, européens, asiatiques ou arabes — dialoguent avec le porte-parole dans une ambiance le plus souvent cordiale. Continuer la lecture

Ceux qui suivent de près l’actualité en rapport avec la crise grecque vous le diront : de toutes les parties prenantes à cette affaire, celle qui jusqu’à ces derniers jours s’était montrée la plus dure avec les Grecs, c’est Christine Lagarde ; plus dure encore que l’intraitable Wolfgang Schäuble. Il est donc fort surprenant que le FMI – à deux jours d’un référendum crucial non seulement pour la Grèce mais pour l’Union européenne – rende public un rapport interne dont la conclusion rejoint quasiment en tous points la position défendue par Aléxis Tsípras depuis des mois, à savoir que tout nouveau plan de réduction des dépenses publiques devrait être accompagné impérativement d’une nouvelle renégociation sur la dette grecque existante – 30 % d’abandon de créances supplémentaire pour être précis, soit environ 100 milliards d’euros. Le FMI voudrait-il donner un coup de pouce au camp du « non » ? C’est douteux, car il ressort des confidences recueillies par la presse que ce rapport était sur le bureau de Christine Lagarde depuis février dernier au moins et, donc, qu’elle en aurait caché l’existence sous la pression des partenaires européens. Pour l’ancien ministre de Nicolas Sarkozy, en termes d’image, c’est désastreux et, pour le FMI, pas mieux. Continuer la lecture

Dans une interview au JDD le 10 mai, le ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem (NVB) assure que les « pseudo-intellectuels relayent des contre-vérités » à propos de sa réforme du collège. Elle enfonce le clou en ajoutant : « avec une légèreté ahurissante ».

Est-ce à dire que ces sommités dont elle nie les facultés supérieures aux siennes auraient mal compris ? Qu’elles auraient été trompées et aussi qu’on nous aurait trompés ? Que, finalement, les cours de latin, de grec et d’histoire ne disparaîtront pas ? Qu’il n’existe pas de réforme du collège ? Nous aurions donc mal lu…

Comment faut-il alors interpréter cette réforme qui « prévoit de supprimer les options facultatives des langues anciennes » pour être remplacées par « un enseignement pratique interdisciplinaire » (sic) ?

Comment expliquer que la suppression des classes « bilangues » qui permettent d’apprendre deux langues dès la sixième, et dont chacun reconnaît le bénéfice, aille jusqu’à hérisser le poil de l’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault, germanophile convaincu et parfaitement bilingue ?

Comment, aussi, interpréter l’abandon, comme il est écrit noir sur blanc, de l’histoire chronologique au profit d’une histoire thématique ? Ainsi, en 5e, l’histoire de l’islam est présentée comme un « module obligatoire » (tout comme le christianisme et le judaïsme en 6e), tandis que l’histoire de la chrétienté au Moyen Âge, ou encore la période des Lumières, sont qualifiées de « module facultatif ». Tout un programme !

Comment analyser le fait que les syndicats d’enseignants, qui constituent le fonds de commerce électoral de gauche, s’opposent radicalement à cette réforme ?

En vérité, la réforme que NVB envisage de mettre en place à partir de la rentrée 2016 ne vise qu’à saper les bases d’une éducation, certes traditionnelle et déjà bien écornée, au profit d’une éducation revisitée (comme « Top Chef ») à la sauce de « gôche » : multiculturelle, sociale pour ne pas dire socialiste, etc.

Cette réforme idéologique vise à saper les bases mêmes de notre civilisation. Comme le dit si bien Regis Debray (qu’on ne peut pas taxer de droitisme !), cette réforme vise à reproduire « tous les vices du monde extérieur : le zapping, le surfing, le cocooning, le packaging, le marketing ». Il a, d’ailleurs, raison d’ajouter : « La civilisation, ce n’est pas le Nutella, c’est l’effort. »

L’Histoire (et on comprend pourquoi la gauche ne l’aime pas) nous rappelle que tous les ministres de l’Éducation nationale ont voulu marquer leur passage rue de Grenelle : Haby, Beullac, Savary, Chevènement, Monory, Jospin, Lang, Bayrou, Allègre…

L’Éducation crève de ses réformes à répétition. De nouveaux programmes sont-ils à peine mis en place (sans aucune évaluation) qu’une autre la chasse aussitôt. Les professeurs, les élèves et les parents sont bousculés, déboussolés, désorientés. C’est là votre finalité. Enfumer son monde, réécrire l’Histoire et surtout bien manipuler les esprits pour en faire de bons moutons de Panurge qui voteront pour vous un jour.

En un mot comme un seul, Madame le Ministre, on ne vous croit pas. Et pour parodier Georges Marchais, sans doute cher à votre cœur pour sa vision de la société, je me permets de dire : « Belkacem, taisez-vous. »

Source Article from http://www.bvoltaire.fr/henrisaintamand/taisez-vous-belkacem,175755

Zemmour a encore sévi, et cette fois le mur de la pensée unique s’est lézardé, s’est effondré. Le barrage élevé par le politiquement correct devant le trublion de talent qu’il fallait « cornerisé »a cédé. Plus les critiques ont vitupéré, plus le livre s’est vendu. Le Livre ? La Bible du « réac », une catharsis à la fois dense et exhaustive de la « francitude », du mal-être français, une longue remontée aux erreurs d’aiguillage qui ont amené le peuple français sur une voie de garage où il ne se reconnaît plus. Zemmour se veut-il sociologue ? Il ne s’embarrasse pas de tableaux ni de statistiques. En fait, il est le psychanalyste de l’inconscient français, procédant par raccourcis lumineux à partir des symptômes, les événements, les livres, les films, les grands moments de télévision, les chansons, qui jalonnent la genèse de l’esprit public, celle de l’inconscient collectif qui en est la coulisse, et qui sont autant de clefs pour la cure. Continuer la lecture

PARIS (Reuters) – Claude Guéant a été entendu mardi sous le régime de la garde à vue dans le cadre de l’enquête préliminaire sur des primes en liquide perçues alors qu’il était directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy au ministère de l’Intérieur, a-t-on appris de source judiciaire.

Sa garde à vue a été levée dans la soirée, de même que celle de Michel Gaudin, qui était directeur général de la police nationale à l’époque et a été interrogé également à Nanterre (Hauts-de-Seine).

Michel Gaudin dirige aujourd’hui le cabinet de Nicolas Sarkozy.

Les responsables de l’UMP ont été relativement discrets sur cette enquête qui vise le premier cercle sarkozyste.

Continuer la lecture

François Hollande a encore commis une de ces gaffes dont lui seul a le secret. Après la cérémonie d’hommage à Nelson Mandela, le président de la République s’est tourné vers Nicolas Sarkozy pour lui demander, l’air ahuri, « Il est où, l’avion ? » pendant que son épouse prenait congé sans le moindre geste de politesse. Continuer la lecture

On croit rêver : voilà que le plat pays est sur le point d’étendre l’euthanasie aux enfants. L’euthanasie des adultes ne suffit plus, il faut maintenant offrir la mort aux mineurs et leur faire risquer les dérives de l’euthanasie alors qu’on les juge immatures pour ouvrir un compte en banque. Continuer la lecture

Le racisme va toujours dans le même sens, c’est bien connu. Marine Le Pen ou Bardot se font traiter de truies, Zemmour d’étron, Morano de conne, le pape de pédophile, Sarkozy de voyou, et les souchiens voient fuser les babtous, fromages blanc et autres putes blanches par les colonisateurs sensibles et rien, absolument rien, les bigots ne pipent mot, tandis que Taubira comparée à une guenon et un mauvais jeu de mots sur Michel Durafour enflamment tout le landerneau et le bras de la justice se fait soudain très lourd.

Le type européen accolé au suspect Abdelhakim Dekhar en dit long sur nos représentations collectives. Pour ne pas employer l’expression taboue de race blanche, la police et les médias en viennent à des circonvolutions absurdes. Le type européen n’existe pas. Au mieux trouve-t-on des types scandinave, saxon, slave, méditerranéen, iranien ou maghrébin, qui peuvent s’apparenter à la race blanche ou caucasienne. Mais maintenant que les races n’existent plus, il se pose un petit problème concret pour décrire un suspect lors d’un appel à témoins.

Continuer la lecture

PARIS (Reuters) – Les députés français entament cette semaine l’examen de la proposition de loi socialiste visant à renforcer la lutte contre la prostitution, une promesse de campagne de François Hollande qui fait l’objet d’un vif débat et au sein même des partis.

La discussion, qui s’annonce animée, devait commencer ce mercredi, mais elle pourrait être reportée à vendredi en raison du retard pris dans l’examen de la loi de programmation militaire. Le vote solennel se tiendra le mercredi 4 décembre.

La proposition de loi portée par les députées socialistes Maud Olivier et Catherine Coutelle abroge le délit de racolage public et sanctionne d’une amende le recours à une prostituée.
Continuer la lecture

STRASBOURG (Reuters) – La Cour européenne des droits de l’Homme va se pencher mercredi, pour la première fois, sur la loi française interdisant le port d’un voile intégral en public et sa compatibilité avec les droits fondamentaux.

Elle consacrera une audience publique à la requête d’une Française de confession musulmane affirmant que cette interdiction est discriminatoire, qu’elle viole ses droits à la liberté de religion, d’expression, de réunion et au respect de sa vie privée.

La requérante, dont on sait seulement qu’elle a 23 ans, qu’elle serait d’origine pakistanaise et vivrait en région parisienne, a requis l’anonymat et devrait se faire représenter à Strasbourg par ses avocats britanniques.

L’arrêt de la grande chambre de la Cour européenne, formation dont les arrêts sont définitifs et font jurisprudence, sera mis en délibéré et rendu dans quelques mois.

La loi française du 11 octobre 2010 interdit à quiconque de se voiler la face en public, sauf circonstances ou nécessités particulières, sous peine de se voir infliger une amende de 150 euros ou un stage de citoyenneté.

Ce texte, qui se garde de viser explicitement le port du niqab ou de la burqa, mais traduit une volonté politique d’endiguer la montée des communautarismes et de l’islamisme radical, constituait à l’époque une première en Europe.

Il a suscité un vaste débat et de multiples polémiques en France et au-delà des frontières. Certaines associations de défense des droits de l’Homme et féministes ont dénoncé les risques de stigmatisation des femmes musulmanes, d’autres ont au contraire salué une mesure qui respecte le principe d’égalité entre les sexes.

C’est cette version qu’a validée le Conseil constitutionnel.

BUTS LÉGITIMES Continuer la lecture

PARIS (Reuters) – C’est la République elle-même qui a été visée lorsque François Hollande a été hué sur les Champs-Elysées lors des cérémonies du 11-Novembre, a déclaré mardi devant l’Assemblée nationale Jean-Marc Ayrault, qui a appelé à un « sursaut républicain ».

« Quand le 11 novembre on vise le président de la République, c’est la République que l’on vise, et moi je n’accepte pas que l’on porte atteinte à la République », a déclaré le Premier ministre.

Plus de 70 personnes ont été interpellées lundi en marge des commémorations de l’armistice de la Première Guerre mondiale où le cortège de François Hollande a été hué par des militants nationalistes et d’extrême droite.

Continuer la lecture

PARIS (Reuters) – Des partis de gauche et organisations réclament des poursuites après la « une » raciste de l’hebdomadaire d’extrême droite Minute visant la ministre de la Justice Christiane Taubira.

Quelques jours après qu’une candidate FN aux municipales eut comparé Christiane Taubira à un singe, le magazine écrit : « Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane ».

Après le Parti socialiste, qui a appelé à porter plainte sans délai pour obtenir une suspension des ventes, l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) demande au parquet d’ouvrir des poursuites pour provocation à la haine raciale.

« Dans un climat où les messages racistes ne cessent de se répandre, comment accepter que des milliers de kiosques diffusent cette ‘une’ abjecte ? », déclare son président Jonathan Hayoun dans un communiqué.

Continuer la lecture

par Lesley Wroughton

LE CAIRE (Reuters) – En visite dimanche au Caire, à la veille de l’ouverture du procès du président déchu Mohamed Morsi, le secrétaire d’Etat américain John Kerry a déclaré percevoir des signes de progrès vers la démocratie dans un pays extrêmement polarisé entre les partisans de l’armée et des Frères musulmans.

Soucieux d’apaiser les relations avec l’armée égyptienne, qui a destitué le 3 juillet Mohamed Morsi, premier président librement élu de l’histoire du pays, John Kerry a qualifié l’Egypte de « partenaire crucial » et assuré que la récente suspension d’une partie de l’aide militaire américaine n’était « pas une punition ».

Continuer la lecture

Connexion
Art. récents
avril 2017
MTWTFSS
« Mar  
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Archives