En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

François

L’Académie nationale de médecine confirme que les éoliennes provoquent une maladie nommée le «  syndrome des éoliennes  »

Il se caractérise par une atteinte visuelle, sonore et psychologique

L’Académie de Médecine avait auditionné la Fédération Environnement Durable qui lui avait remis une étude regroupant un échantillon de centaines de témoignages de riverains français présentant des troubles majeurs ainsi qu’un rapport de synthèse sur études internationales concernant ce phénomène.

Dans son rapport  publié le 9 mai 2017(1) L’Académie de Médecine a bien conclu que les éoliennes portent gravement atteinte A LA SANTE ET AU BIEN – ÊTRE des habitants,  ce qui se manifeste par: Continuer la lecture

En revenant sur les résultats du 23 avril, on constate que Macron obtenait 8,65 millions de voix, Le Pen 7,68 Fillon 7,21 et Mélenchon 7,06.

Marine Le Pen arrivait en tête dans plus de 16.000 communes.

Au second tour le 7 mai, largement battue par Macron –avec 20,75 millions de voix- Marine Le Pen progressait encore de 3 millions, pour arriver à 10,64 millions d’électeurs (soit 40% de mieux).

Dès lors, que ceux qui parlent de « défaite » balayent devant leur porte et cessent de donner des conseils, alors même qu’ils n’ont pas pu ou pas su, depuis 25 ans, dépasser le seuil des 3% au nom de leurs groupuscules respectifs.

Doubler, en nombre de voix, les scores du FN entre 2002 et 2017, alors que la TOTALITE de l’oligarchie médiatico-politico-financière lui est opposée, reste tout de même un exploit formidable. L’on n’est pas obligé d’en aimer pour autant la blonde de Montretout.

Allons plus loin : en ayant dépassé les 45% dans 115 circonscriptions le 7 mai, le FN aurait donc de sérieuses chances d’envoyer plus que les 2 députés actuels, siéger à l’Assemblée Nationale le 18 juin (date symbolique).

Contrairement à 2005, 2007 et 2012, l’électorat se divise maintenant en 4 forces plus ou moins équivalentes, dont les courants peuvent s’imbriquer ou se superposer en partie. Les macroneux avec 25%, les patriotes lepénistes avec 22%, les républicains historiques -Fillonaires- et les Insoumis avec chacun 20%. Ce qui permettra des triangulaires et des quadrangulaires.

Rien n’est joué, rien n’est perdu, tout est possible. Continuer la lecture

C’EST OFFICIEL, Dieudonné se présente face à Manuel Valls aux législatives, dans l’Essonne ! Une conférence de presse se tiendra samedi 20 mai au Théâtre de la Main d’Or à 11h30 !

Si vous êtes journaliste, merci d’envoyer un mail à l’adresse suivante : communication@prodplume.com et de vous munir de votre CARTE DE PRESSE le samedi en question !

L’actualité de la semaine vue par Bruno Gollnisch :

– retour sur l’élection présidentielle

– Les Patriotes : courant nouveau au sein du FN ?

– cérémonie d’investiture pour Emmanuel Macron

– nouveau gouvernement avec Édouard Philippe

– l’enjeu des élections législatives

– nouvelle polémique pour Donald Trump : a-t-il divulgué un secret d’État

– colloque sur la maltraitance des enfants au Parlement européen

– Corée, cercle Aristote et autres déplacements : le point agenda

– Marion Maréchal Le Pen se met en retrait de la vie politique

Dans le cadre du Tour anniversaire d’Égalité & Réconciliation, l’équipe d’E&R Nord, épaulée par l’association Culture populaire, accueillera Alain Soral, Stéphane Blet, Lucien Cerise, Pierre Hillard et Xavier (Faits & Documents) le dimanche 21 mai 2017 à partir de 12h à Lille.

Infos et réservations : erlille.wordpress.com

Au programme

 

12h – Apéro et déjeuner avec l’équipe d’E&R Nord et l’ensemble des intervenants (formule « totale »).

15h – Conférence d’Alain Soral sur le thème : « De la nécessite du combat métapolitique ».

16h – Conférence collective sur le thème : « L’influence d’E&R depuis sa création », suivie d’une séance de questions-réponses.

17h30 – Tous nos invités auront l’occasion de rencontrer leurs lecteurs, et de dédicacer leurs ouvrages.

18h – Gâteau d’anniversaire !

Le coin brasserie proposant des bières régionales et autres boissons sera à votre disposition durant l’après-midi.

 

Tarifs

 

À partir de 15h

Option 1 – Conférence : 15 € (à régler sur place).

Option 2 – Conférence + gâteau d’anniversaire : 20 € (paiement en ligne uniquement).

 

À partir de 12h

Option 3 – Formule « la Totale » : 50 € (paiement en ligne uniquement).

- 12h – Apéro.

- 12h30 – Déjeuner (entrée : terrine maison ; plat : rôti de porc légèrement fumé et salé avec accompagnement de saison et gratin dauphinois ; boisson : vin rouge ou blanc ; café).

- 15h – Conférence.

- 18h – Gâteau d’anniversaire ! Continuer la lecture

Tout le monde connaît la légende du roi Midas : le roi qui transformait le plomb en or. Au cours de cette campagne présidentielle, Marine Le Pen a réussi l’exploit de réécrire la légende à l’envers : elle a changé en plomb tout l’or qu’elle touchait. Au début de la campagne électorale, les sondages lui promettaient un score avoisinant les 30 % ; elle a fini à 21 %. Sa place au second tour était assurée ; il n’a pas manqué grand-chose pour que François Fillon et même Jean-Luc Mélenchon lui passent devant. Elle devait sortir première ; elle a fini deuxième derrière Macron. Au début de l’entre-deux-tours, on lui promettait 40 % des voix, voire davantage. Une dynamique pouvait la conduire, non à la victoire, mais à 45 % des suffrages. Une défaite honorable. Et qui préserve l’avenir. Mais avant, il y eut le débat télévisé : Marine Le Pen a fini à 33 % !

Ainsi commence la tribune du journaliste et écrivain. Selon lui, la candidate du FN bénéficie de l’héritage électoral du père qu’elle n’a pas su faire fructifier. Et sa grande faute serait d’avoir abandonné le combat contre l’immigration, qui était si porteur pour son parti. À travers Marine Le Pen, il est clair que Zemmour vise Florian Philippot, et derrière lui Jacques Sapir. Leur souverainisme de gauche ne sied pas au pamphlétaire du Figaro.

La leçon n’a pas servi. Un économiste brillant, Jacques Sapir, homme de gauche et pourfendeur talentueux de l’euro, a convaincu ses nouveaux amis, Marine et Florian, que tout était possible. Que le rapprochement des deux rives, comme disait Chevènement, pourrait s’opérer autour d’un ennemi commun : l’euro. Mais cette alliance avait un prix : il fallait mettre un bémol sur l’immigration. Renoncer à juguler l’islam et sa prétention à régenter des parties de plus en plus importantes du territoire français. Ce que Sapir appelait « un discours républicain », alors que c’est en vérité l’exact opposé. Toute la campagne de Marine Le Pen est inscrite dans ce funeste compromis : Jacques Sapir gère le cerveau de Florian Philippot, qui gère le cerveau de Marine Le Pen. Trio infernal. Trio de l’échec.

La charge est violente, et pas exempte d’arrière-pensées. Zemmour, sur sa ligne nationaliste de droite compatible avec le sionisme, cherche à agrandir le fossé entre la gauche et la droite à l’intérieur du FN pour le faire éclater, tendances qui sont incarnées par le duo Marine-Philippot d’un côté, et Collard-Ménard de l’autre. La nièce Marion ayant rendu son tablier, pour le moment.

En revanche, les attentats, les vagues migratoires, le retour de la lutte des classes, la dissidence des élites occidentales ont remis au premier plan les questions historiques du destin des peuples et des nations : les questions identitaires. C’est la leçon qu’il fallait tirer du Brexit et de Trump, et pas le départ de l’Union européenne ! Marine Le Pen a eu tout faux de bout en bout. Faux sur la stratégie, faux sur la tactique. Un fiasco intégral.

À entendre Zemmour, Marine aurait dû – soyons directs – taper sur les musulmans, pour ne pas dire les Arabes. C’est exactement ce que veut l’oligarchie, et en tirant à boulets rouges sur la candidate malheureuse du FN (11 millions de voix, c’est une défaite absolue, n’est-ce pas), l’auteur du Suicide français dévoile ses propres batteries. On avait tous compris que Zemmour militait pour faire exploser un parti national de plus en plus populaire. Un FN pas assez sous contrôle qui fait peur à l’oligarchie, une peur qui a été transmise aux médias, afin qu’eux la transmettent avec leur extraordinaire levier au peuple.
Et ça a marché : Zemmour devrait applaudir la victoire de l’antinationalisme, puisqu’il s’agit de ça, et seulement de ça.
Pourtant, en 15 ans, le rapport entre les forces nationales et les forces antinationales est passé de 20/80 (score de Jean-Marie Le Pen en 2002 face à Jacques Chirac) à 33/66. Et si l’on prolonge cette courbe, on obtient un renversement de tendance au mieux dans 15 ans. Mais entretemps, l’Internet sera passé par là, qui accélère les prises de conscience des citoyens sur l’oligarchie et ses méthodes…

Continuer la lecture

« […] Champion de l’esprit libéral libertaire, Emmanuel Macron est sans doute le plus conservateur de tous les candidats,il conserve la société telle qu’elle est, en flattant encore ses travers, en faisant la promotion de tous les droits sociétaux. Il conserve l’économie française telle qu’elle est, en implorant l’Allemagne d’Angela Merkel de partager les bénéfices. C’est apparemment sa seule marge de manœuvre : ce que l’Allemagne voudra bien nous laisser de sa part du gâteau européen. Il change le personnel politique ou tente de le changer, à travers un mouvement à ses initiales, En Marche, rebaptisé La République en Marche, mais c’est pour utiliser les mêmes rituels et la même langue de bois, voire – François Bayrou en sait quelque chose déjà – les mêmes coups de poignard dans le dos et le même cynisme calculateur. Il n’y aura pas d’état de grâce pour le parti d’Emmanuel Macron. Il faudra vraiment pour lui que les Législatives arrivent très vite, avant que la supercherie ne se dévoile et que l’on comprenne que, comme dit Alain de Benoist, Macron n’avait pas d’autres idées que de faire (lui) ce qui se fait et de dire (lui) ce qui se dit. Là est le changement : autrefois, il y avait des images de l’homme, des idéologies différentes, un intérêt porté par l’animal humain à sa condition. Aujourd’hui tout se réduit à l’argent, celui que l’on peut faire sur le moment. Emmanuel Macron n’a pas seulement plu par sa mine de gendre idéal. Il a été élu sur le prestige de cet argent-là et de son parcours Rotschild. L’argent donc ? Continuer la lecture

Ne pas avoir d’enfant peut être involontaire, subi et constitue souvent une vraie souffrance à laquelle l’Eglise sait apporter son aide et sa consolation. Les couples concernés peuvent s’orienter vers l’adoption ou discerner une autre vocation. En revanche, lorsque l’on constate que la plupart des dirigeants européens n’ont pas d’enfant, il est légitime de douter de leur capacité à diriger et à protéger leur propre peuple (sauf s’il s’agir d’un pur hasard statistique).

C’est ce qu’a constaté Phil Lawer :

Emmanuel Macron, le nouveau président français, n’a pas d’enfants (il a épousé son ancienne prof, de 25 ans son aînée)

La chancelière allemande Angela Merkel n’a pas d’enfants

Le Premier ministre britannique Theresa May n’a pas d’enfants

Le Premier ministre italien Paolo Gentiloni n’a pas d’enfants

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte n’a pas d’enfants

Le Premier ministre suédois Stefan Löfven n’a pas d’enfants

Le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel n’a pas d’enfants

Le Premier ministre écossais Nicola Sturgeon n’a pas d’enfants

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker n’a pas d’enfants

Le premier ministre belge, Charles Michel, a deux enfants, une moyenne haute dans cette Europe qui ne se reproduit plus. Mais son prédécesseur, Élio di Rupo, était un homosexuel sans enfant.

Un rapport de recherche de l’Union européenne intitulé « No kids, no problem » (Pas d’enfants, pas de problème) soulignait (encourageait?) cette tendance suicidaire de l’Europe. Il est intéressant de lire l’analyse de Giulio Meotti, journaliste culturel à Il Foglio en Italie : Continuer la lecture

Guillaume de Thieulloy reçoit Daniel Rabourdin le réalisateur et producteur américain du film “La rébellion cachée”. Ce long métrage, qui peine à trouver des salles de cinéma, dépeint la guerre de Vendée.

Commandez le DVD via ce lien

source: tvlibertes.com

Le prochain ministre-président de Rhénanie-du-Nord-Westphalie sera très probablement un représentant de la CDU au sein d’une coalition CDU-SPD.

Ce dimanche 14 mai 2017, les électeurs de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, l’État fédéré le plus peuplé d’Allemagne, étaient appelés à élire leur Parlement. Le parti patriotique Alternative pour l’Allemagne (AfD) devait franchir le seuil électoral des 5 % des votes valables (ou obtenir un mandat direct) afin de pouvoir entrer au sein de cette assemblée. Il récolte 7,4 % et 16 sièges (sur 199).

La coalition en place, regroupant les sociaux-démocrates du SPD et les écologistes, subit une cuisante défaite et ne dispose plus, désormais, d’une majorité au sein de l’Assemblée. Un sondage Infratest dimap montre que les électeurs sont mécontents de la gestion du Land dans le domaine de la circulation, de la formation, de la lutte contre la pauvreté des enfants et contre la délinquance. Les Pirates s’effondrent et disparaissent du Parlement.

Continuer la lecture

La maçonnerie mondialiste à l’œuvre.

Apparemment les cercles mondialistes ne semblent pas se contenter de la nomination d’un ancien membre de la triplette Young Leader, Rothschild, Bilderberg, à la présidence française. Celui qui pourrait être tout prochainement nommé Premier ministre n’est autre que le maire du Havre, juppéiste de longue date, Édouard Philippe. C’est en tout cas ce qu’annoncent de nombreux médias.

 

En 2016, il avait participé à la réunion de la maçonnerie mondialiste Bilderberg. Il semble qu’Emmanuel Macron ait son nom en tête depuis longtemps. On peut supposer que ce choix lui a été imposé par les cercles mondialistes qui ont besoin d’un tandem qui leur est fidèle à 100 %.

D’après le Grand Maître franc-maçon italien Gioele Magaldi, Emmanuel Macron serait effectivement initié à la franc-maçonnerie. Il appartiendrait aux loges « Fraternité Verte » et « Atlantis Aletheia ». Il y a une véritable démonstration de force de la maçonnerie locale et mondialiste. En avril dernier, sept obédiences maçonniques avaient appelé à voter contre le Front national.

Il faut dire que le jour de son élection, Emmanuel Macron avait déjà mis tout le monde dans le bain avec sa mise en scène de la Pyramide du Louvre. D’après le franc-maçon Serge Moati, « Macron est devenu président en marchant vers la lumière ».

Pour comprendre l’emprise de la franc-maçonnerie sur le pouvoir en France, rien ne vaut un petit résumé d’Alain Soral sur la question :

Source: E&R

Selon un vent favorable porté par une source proche du Parlement Européen, les cadres dirigeants du Front National auraient décidé de changer le nom du parti.
Marine Le Pen avait prononcé dans son discours lors des résultats de la présidentielles un recours à « L’Alliance Patriotique Républicaine ».
La nouvelle appellation du F.N serait maintenant « Les Patriotes ».

Continuer la lecture

Connexion
Art. récents
mai 2017
MTWTFSS
« Apr  
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 
Archives