En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

Loi Hadopi: les bugs succèdent au bug parlementaire

loi-hadopiLes copains d’Albanul se roulent dans le ridicule

La revue professionnelle Le Film Français datée du 10 avril consacre une page à la loi Hadopi qu’elle présente en lettre de feu comme… « ADOPTEE ». Pour le journal , cette adoption marquerait le début d’une « nouvelle ère pour les industries culturelles du cinéma, de l’audiovisuel et de la musique » (sic).

Ce numéro d’anthologie, fait une large place aux réactions ravies des organismes de lobbying agissant pour le compte des diffuseurs monopolistiques. L’édito prend des accents lyrique pour vanter une loi que « L’industrie culturelle dans son ensemble applaudit (prétendument) des deux mains ».

Petit problème, le vote qui devait être une formalité après la Commission mixte paritaire, a tourné au fiasco parlementaire, et la loi n’a pas été adoptée. Tant pis pour ceux qui avait bouclé avant.

Pour ses partisans, la loi Hadopire tourne à la pantalonnade!

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Une réponse à Loi Hadopi: les bugs succèdent au bug parlementaire

  • Le ministre Albanel est aussi, au moins en 2008 et de tout coeur avec son CRIF chéri, un partisan fervent de la liberté d’expression :
    « Philippe Val, rédacteur en chef de Charlie Hebdo, a reçu, lundi 28 juillet, dans le cadre de l’affaire liée au licenciement du dessinateur Siné, le soutien de la ministre de la Culture et de la Communication Christine Albanel. Selon un communiqué de la ministre, elle « souhaite apporter son soutien » à Philippe Val « dont personne ne peut douter de l’indépendance d’esprit et de son attachement à la liberté d’expression. »
    http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkEZFVElkVceWCFmFF.shtml
    Grâce au ciel, Madame Albanel du Gouvernement Paritaire a très sûrement droit à toute l’excitation culturelle de Doc Gynéco le spécialiste :
    « J’ai toujours dit mon attirance pour les bourgeoises. (…) La beauté sans intelligence, ça ne m’excite pas. Moi, j’aime Christine Lagarde, et encore plus Alliot-Marie. Et l’autre, là, la patronne du Medef, Laurence Parisot… »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connexion
Art. récents
avril 2014
LMaMeJVSD
« mar  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930 
Archives