Altermedia France-Belgique

En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)

La bonne nouvelle de l’été est le succès constant et toujours plus grand du Puy du Fou, et parallèlement l’appauvrissement des autres grands parcs d’attractions débilitants comme Disneyland. Phillipe de Villiers sera peut-être plus connu pour avoir créé, fait prospérer et même exporté (en Russie) l’année dernière Le Puy du Fou, que pour sa carrière politique… et c’est bien mieux. Car c’est une belle œuvre, que le Puy du Fou, un « opus bonum » qui plaît à Dieu. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

De son vivant, le lion Cecil a symbolisé, sans le savoir, tout un passé grandiose dans les fantasmes de tout un monde en voie de disparition. Il ne portait pas le nom de Simba ou tout autre nom habituellement attribué aux lions, mais Cecil. En tant que roi de la forêt, il portait le nom du plus prestigieux des colons anglais, Cecil Rhodes, propriétaire de la contrée dans laquelle il vivait.

Les autochtones ont beau avoir débaptisé cette région et lui restituer son nom d’origine, l’ombre de Rhodes devait planer sur le pays grâce au plus majestueux de ses prédateurs. Ce majestueux prédateur était connu et aimé de tous, nous dit-on. Qui étaient ces « tous » ? Les Zimbabwéens ? Ils ne connaissaient même pas son existence. Les Africains ? Encore moins. Les Allemands, les Italiens, les Chinois ou Français ? Ils savaient juste qu’il devait y exister quelques lions (c’est l’Afrique…) et que ce n’est pas bien de tuer les animaux inutilement. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Dans son dernier livre, Le Juge, l’acteur Christophe Lambert écrit :

L« Je vois que le monde est plus violent qu’a­vant. Vous seriez éton­née par exemple de voir le nombre de pseudo hommes d’af­faires, de pédo­philes proté­gés, qu’on connaît, dans la poli­tique, la finance… Les affaires sont très vite étouf­fées
On trouve des filles dans des caves à qui on file des gamelles comme à des chiens, qu’on bat, qu’on drogue ; ou la petite qu’on vend aux enchères sur le dark Web, et des sites comme Silk Road où on peut trou­ver tout ce qu’on veut et qu’on met souvent des années à fermer ! »

Michel Janva dans Le Salon Beige

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

Face à deux animateurs perplexes, le chanteur Francis Lalanne explique son nouveau mode de vie, dans lequel il entend se dénuer de tout ce qui n’est pas nécessaire, puis dénonce le prêt à intérêt.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

TabghaLe 18 juin, deux salles annexes de l’église de Tabgha, construite sur les rives du lac de Tibériade où le Christ a accompli le miracle de la multiplication des pains, étaient détruites par les flammes. La piste criminelle ne faisait guère de doute : un graffiti en hébreu, tiré d’une prière juive, appelait à éliminer d’Israël les « idoles païennes ».

Hier et aujourd’hui, la police procédait à l’arrestation de trois juifs israéliens, qui ont été inculpés :

« Le Shin Bet, le service de sécurité intérieure israélien, a […] affirmé mercredi que les suspects appartenaient à « un groupe à l’idéologie radicale, actif depuis 2013, soupçonné d’autres actes antichrétiens et d’agressions contre des civils palestiniens ». Ce groupe est notamment suspecté d’avoir brûlé des maisons de Palestiniens en Cisjordanie occupée et tenté de mettre le feu à l’église de la Dormition à Jérusalem.

Le Shin Bet cite un site Internet proche de ce groupe qui avait appelé à « la lutte contre les idolâtres et la présence d’églises en terre sainte ». »

Louise Tudy  dans Le Salon Beige

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

La Turquie et l’Occident ressortent le refrain des «forces modérées en Syrie». En réalité, ces groupes n’existent pas et ceux auxquels il est fait allusion ne sont pas moins extrémistes que «Daech». Voici une petite fiche signalétique des faux modérés de l’Occident.

Depuis le début de la crise en Syrie, les Occidentaux, les pétromonarchies du Golfe et la Turquie ont abreuvé leur opinion publique de mensonges sur l’existence en Syrie d’une «rébellion modérée». Ce mensonge est aujourd’hui réactualisé, avec le projet turc de création d’une «zone de sécurité» en territoire syrien, avec la complicité des Etats-Unis. Cette zone aurait pour objectif de «faciliter le retour des réfugiés syriens», comme l’a affirmé, ce mardi, le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Le contrôle de cette zone serait confié à ces fantomatiques «rebelles modérés», qui n’existent que dans l’esprit des Occidentaux et de leurs agents régionaux. Et même les intenses campagnes médiatiques initiées par des légions d’experts et de journalistes aux ordres ne parviendront pas à changer cette réalité.

Certes, il existe en Syrie plusieurs centaines de «brigades» et de groupes, affichant en majorité une soi-disant «idéologie islamiste». Mais la plupart de ces entités n’ont aucun pouvoir réel ou sont alliées ou manipulées par trois grands groupes: le «Front al-Nosra», «Harakat Ahrar al-Cham» et «Jaych al-Islam». Et les trois sont des groupes extrémistes, parfois takfiristes, directement affiliés ou proches d’«Al-Qaïda», soit profondément imprégnés de l’idéologie salafiste dans sa version la plus intolérante. «L’Armée syrienne libre» (ALS) n’a plus aucune influence sur le cours des événements et sa présence active se limite au sud syrien, où elle se partage le terrain avec «Al-Qaïda» et consorts. A Deraa et Quneitra, «l’ALS» exécute un agenda qui lui est dicté par les Jordaniens, sous-traitant locaux pour le compte des Etats-Unis et d’«Israël».

Commençons par le «Front al-Nosra».

La branche officielle d’«Al-Qaïda» en Syrie constitue la colonne vertébrale de «Jaych al-Fateh» (l’armée de la conquête), qui contrôle la majeure partie de la province d’Idleb, ou nord-est, et une partie de celle d’Alep. Certains journalistes et experts ignorent cette réalité, comme ils ont longtemps ignoré l’existence d’une dimension terroriste dans l’insurrection armée téléguidée, qui met la Syrie à feu et à sang depuis quatre ans.
«Al-Nosra» a été créé en 2011, sur ordre du chef de «Daech», Abou Bakr al-Baghdadi, par son lieutenant Abou Mohammad al-Joulani, de son vrai nom Oussama el-Absi el-Wahidi. Né en 1981 à al-Chahil, un quartier de Deir el-Zor, dans l’est de la Syrie, cet ancien étudiant en médecine a rejoint les rangs d’«Al-Qaïda» en Irak dès 2003, où il a connu le fondateur de cette organisation, le Jordanien Abou Missaab Al-Zarqaoui.

Après sa dispute avec son ancien maître Al-Baghdadi, Al-Joulani a prêté publiquement allégeance au chef mondial d’«Al-Qaïda», Ayman Al-Zawahiri. «Al-Nosra» est donc la branche officielle de cette organisation en Syrie, et c’est à ce titre qu’elle est inscrite sur la liste des organisations terroristes des Nations Unies.
«Al-Nosra» est également la principale force active dans la zone frontalière entre le Liban et la Syrie. Elle a une présence significative dans le Sud syrien, à Deraa et Quneitra, où sa contribution est sollicitée par les autres groupes dans les offensives contre l’Armée arabe syrienne, commanditées par «Israël», la Jordanie, l’Arabie Saoudite et les Etats-Unis.
Le nombre des combattants d’«Al-Nosra» est de loin supérieur au chiffre 5000-7000, fourni par les sources occidentales, afin de tenter de minimiser son rôle et son influence. Une grande partie de ses chefs militaires et politiques ne sont pas Syriens. Après la liquidation du «Mouvement Hazm» et d’autres groupes à Idleb, une partie des vaincus a rejoint ses rangs.
Dans les régions qu’il contrôle, notamment une grande partie d’Idleb, dont la capitale éponyme de la province, le «Front al-Nosra» applique sa version intolérante de la Charia. Enfin, c’est «Al-Nosra» qui a perpétré le massacre de 25 à 40 villageois druzes, en mai, dans le village de Qalb Lawzé.

«Ahrar al-Cham», la branche officieuse d’«Al-Qaïda»

Avec ses 25000 à 35000 combattants, «Ahrar al-Cham» est l’un des principaux groupes armés en Syrie. Allié d’«Al-Nosra», il partage avec lui le contrôle d’Idleb, d’Alep, et d’autres régions de Syrie. L’un de ses fondateurs, Abou Khaled al-Souri, était, jusqu’à son assassinat à Alep en 2014, le représentant personnel de Zawahiri en Syrie. Cela prouve la relation étroite entre cette organisation et «Al-Qaïda», bien qu’elle ne lui ait pas prêté officiellement allégeance. En fait, «Ahrar al-Cham» est considéré comme la branche officieuse d’«Al-Qaïda» en Syrie, ce qui pourrait expliquer la relation privilégiée qui l’a lié au «Front al-Nosra».
«Ahrar al-Cham» est responsable des pires massacres contre des civils partisans du gouvernement syrien dès les premiers mois du conflit. C’est lui qui a, entre autres, commis la tuerie contre le clan sunnite des Berry, lors de l’occupation d’une partie de la ville d’Alep, en 2012. Il est responsable de la destruction de nombreux sites religieux en Syrie, comme le mausolée du maitre soufi Ahmad Moussalli. Cette pratique, semblable à celles commises par «Daech», prouve que les deux organisations, ainsi qu’«Al-Nosra», ont la même base idéologique s’inspirant du wahhabisme.
«Ahrar al-Cham» a été l’un des premiers groupes à encourager les jeunes musulmans vivant en Occident à rejoindre ses rangs pour pratiquer «le jihad». Effectivement, des centaines de volontaires ont répondu à cet appel. Certaines informations ont fait état d’une relation entre le groupe et l’Irlando-libyen Mehdi al-Harati, fondateur de «Liwaa al-Oumma» en Syrie, avant qu’il ne regagne la Libye, où il est devenu maire de Tripoli.

Allouche, salafiste intolérant

«Jaych al-Islam» fait partie des trois plus puissants groupes armés en Syrie. Il est bien implanté autour de Damas, notamment dans la Ghouta orientale, où il a imposé des «tribunaux chérié», qui font la pluie et le beau temps. Fruit d’une alliance entre une quarantaine de petits groupes, «Jaych al-Islam» est dirigé par Zahran Allouche, un salafiste pur et dur, qui tient un discours intolérant vis-à-vis des autres composantes religieuses du peuple syrien, notamment les Alaouites et les Chrétiens. Ce sont ses partisans qui ont inventé le slogan scandé au début de la crise syrienne: «Les Alaouites dans les cercueils, les Chrétiens à Beyrouth».
Zahran Allouche a également lancé des appels afin que les «jihadistes» étrangers rejoignent les rangs de son organisation, qui est, aujourd’hui, très proche de l’Arabie Saoudite.

Sans ces trois organisations, l’Armée arabe syrienne balaierait en quelques semaines seulement l’insurrection et rétablirait l’ordre sur la majeure partie du territoire. Elles contrôlent d’ailleurs à elles seules les deux tiers des régions qui échappent au gouvernement. Autour d’elles, vivote une flopée de brigades aux noms évocateurs: «Jund al-Rahman», «Alwiyat Ahfad al-Rassoul», «Jaych al-Ansar»…
A quelle «rébellion modérée» la Turquie et les Etats-Unis veulent-ils remettre le contrôle de la «zone de sécurité»? Qui sont ces groupes démocrates et amoureux des droits de l’homme, qui vont assurer un avenir radieux au peuple syrien après l’avoir «libéré de Daech et de Bachar al-Assad»?
Ce mensonge est encore plus gros que ceux qui l’ont précédé.

Samer R. Zoughaib

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=15601&cid=324#.VbmNEvkcTs4

 

Source Article from http://reseauinternational.net/en-syrie-faux-moderes-vrais-takfiristes/

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Le nombre de migrants qui essaient de traverser le tunnel sous la Manche est d’autant plus grand depuis que le port a été sécurisé. Emmanuel Agius, premier adjoint à la ville de Calais, explique :

« Les installations portuaires de Calais ont bénéficié de clôtures imposantes qui dissuadent apparemment les migrants de façon efficaceCe qui déplace la pression migratoire sur le site d’Eurotunnel. »

 

Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

http://www.tvlibertes.com/

https://www.facebook.com/tvlibertes

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

Longtemps la souveraineté des États fut un droit illimité, seulement tempéré par une éventuelle conquête. Mais le malheur trop visible, aux yeux de la communauté internationale, des ressortissants de certains États a porté les politiciens sensibles à une réflexion qui justifie qu’un justicier-sauveteur aille mettre le nez, la patte et le menton dans les affaires de l’État dont le gouvernement pèche. On a appelé cela de divers noms, « assistance humanitaire », « droit ou devoir d’ingérence » ou même « responsabilité de protéger ». Ainsi George W. Bush a-t-il apporté la démocratie en Irak et Adolf Hitler soustrait les Sudètes aux brimades d’Édouard Bénès.

En France, l’une des mouches du coche les plus actives de la chose fut Bernard Kouchner, French doctor et ministre. S’il n’avait d’autres motifs de satisfaction de soi-même, celui-là suffirait à lui garder le poil luisant et l’œil vif. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

En Libye, les interventions de l’Egypte, de l’Algérie et de la France, destinées à limiter les conséquences devenues incontrôlables de la guerre insensée déclenchée contre le colonel Kadhafi, deviennent de plus en plus problématiques. Pour cinq grandes raisons :

1) Cette intervention était subordonnée à la constitution en Libye même d’une force « nationale » susceptible d’être appuyée. Or, le général Haftar a échoué dans sa guerre contre les islamistes.

2) Plus que jamais, le principal objectif algérien en Libye est la fin du chaos en Tripolitaine afin d’assurer la sécurité de la frontière orientale. Englué en Cyrénaïque, le général Haftar n’a aucun pouvoir en Tripolitaine. Voilà pourquoi Alger traite actuellement avec les islamistes hostiles à Daesh qui contrôlent l’ouest de la Libye.

3) L’Egypte se trouve prise au piège. Dans sa lutte à mort contre les islamistes et les Frères musulmans, elle dépend en effet du financement des monarchies sunnites du Golfe. Or, paniquées par le retour de l’Iran chiite sur la scène politique régionale, ces dernières ont décidé de se rapprocher de tous les mouvements sunnites, dont les Frères musulmans et Al Qaida, comme cela vient de se produire au Yémen. Nous sommes en présence d’une politique de simple survie dont le terme est imprévisible, mais qui bouscule l’échiquier régional. Pour deux raisons majeures : Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 2.5/5 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 2 votes)
Share Button

C’est une sourde angoisse qui court le monde, celui de l’économie et de la finance avant de s’abattre – hypothèse que certains redoutent – sur le monde : la Chine est au bord d’une grave crise économique, et si elle s’écroule, nous nous effondrons tous avec elle.

« Laissez donc la Chine dormir, car lorsque la Chine s’éveillera le monde entier tremblera. » On prête à Napoléon cette prédiction apocalyptique qui, depuis 1816, a traversé les générations. Alain Peyrefitte en reprit l’idée comme titre d’un livre, paru en 1973, et vite devenu un best-seller : Quand la Chine s’éveillera… le monde tremblera ».

La Chine s’est éveillée et le monde a commencé par ricaner. On lui a fourgué tout ce qui nous pesait à produire : ennemis du socialisme, certes, mais pas au point de renoncer aux bénéfices de l’exploitation des masses laborieuses par le grand capital. Quant à nos chères élites maoïstes, malgré leurs dévotions au Petit Livre rouge, elles pensaient n’avoir rien à craindre de ces bouseux communistes. On connaît la suite. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

Le député Marion Maréchal Le Pen interpelle le ministre de l’Intérieur, qui ne semble pas en être informé :

Unknown-14Le mois de juillet fut le théâtre de faits de violences particulièrement nombreux à l’encontre des forces de l’ordre. Pas moins de 19 commissariats, gendarmeries et bâtiment de peloton de CRS ont été attaqués par des délinquants très souvent mineurs, principalement dans les « zones urbaines sensibles » des régions parisienne et lyonnaise. Une dizaine de bâtiments publics ont subi des tirs de mortiers et d’artifices, deux d’entre-eux ont été incendiés, d’autres assiégés durant des heures par des individus armés de lance-pierres et de cocktails Molotov ; sans compter les lynchages de policiers à Sète et en Seine-et-Marne. »

Michel Janva dans Le Salon Beige

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

3,50 €, chez votre marchand de journaux… Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Lorsque des agriculteurs qui travaillent beaucoup plus de 35 heures par semaine ne trouvent plus dans leur activité, la vente de produits évidemment indispensables à la vie, mais aussi l’entretien de nos paysages, une source de revenus acceptables et que beaucoup sont surendettés pour répondre aux exigences de la concurrence, mais aussi à l’accumulation de normes que notre administration fait appliquer avec zèle, la révolte éclate avec une brutalité que seul un gouvernement désinvolte pouvait ne pas prévoir.

L’année dernière, les intermittents du spectacle avaient obtenu le maintien de leurs avantages en perturbant les festivals de l’été. Cette année, les paysans ont amené le pouvoir à Canossa en fermant la route des vacances. Dans les deux cas, des Français ou des étrangers bienvenus – les touristes – ont servi d’otages. Dans les deux cas, l’intérêt catégoriel n’a fait aucun cas de l’image du pays et de l’intérêt général. La loi et l’ordre ont été, comme le veut une habitude nationale, bafoués par des actions contre lesquelles le gouvernement n’a même pas osé réagir alors qu’elles portent atteinte à des piliers de notre droit : la liberté de circuler ou la propriété. La compréhension relative des Français revenait à dire : ils ont raison, mais ils feraient mieux de s’en prendre aux industriels, aux distributeurs et surtout aux pouvoirs publics, plutôt qu’à nos vacances. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

Qu’est-ce qui a déclenché le mouvement de révolte, en leur temps, dans les autres empires coloniaux ? Pourquoi n’en survient-il pas chez nous ? Est-ce parce qu’en France et en Europe la colonisation actuelle s’est faite progressivement, presque insensiblement ?

Parce qu’il n’y a pas eu de guerre de conquête à proprement parler, pas d’épisode militaire violent et traumatisant, comme la conquête de l’Algérie au temps de la monarchie de Juillet, à partir duquel le peuple soumis puisse se dire « Voilà, c’est fait, c’est officiel, à partir de maintenant nous sommes une colonie » ?

Mais en Tunisie et au Maroc non plus, il n’y a rien eu, de la part de la France, qui puisse vraiment s’appeler une guerre de conquête. La guerre du Rif s’apparente plus à la répression (difficile) d’une révolte qu’à l’instauration militaire d’une colonie. D’ailleurs, le Maroc et la Tunisie n’étaient pas officiellement des colonies. Ces pays étaient bien considérés pourtant comme faisant partie de l’empire colonial français, et ils étaient représentés par des pavillons, comme ses autres régions, à l’exposition coloniale de 1931, de même que les territoires sous-mandat, qui eux non plus n’avaient pas été conquis militairement. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button
Une nouvelle vidéo publiée par le Center for Medical Progress est venue ce mardi apporter une confirmation supplémentaire du trafic d’organe auquel se livre, en pleine violation de la loi américaine, le Planned Parenthood Federation  des Etats-Unis. Le troisième film mis en ligne par les enquêteurs provie à la fin de 30 mois de tournage clandestin montre une nouvelle responsable du Planning familial discuter le prix des éléments de fœtus qui peuvent être négociés à la suite d’avortements. Il montre aussi comment des responsables du Planning font le compte d’organes utilisables dans une coupelle de laboratoire à la suite d’un avortement, avec des acheteurs potentiels : attention, les images peuvent heurter profondément. La vidéo propose enfin le témoignage d’une jeune femme spécialisée dans les prélèvements sanguins racontant comment elle a été embauchée, sans le savoir d’emblée, pour prélever des organes « intéressants » pour la revente.

Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

Le mardi 30 juin 2015 se tenait, à Bruxelles, le premier colloque de l’Institut du Monde Multipolaire, sous la Présidence d’Aymeric Chauprade, co-organisé avec le Serbian Institute for Public Diplomacy et en partenariat avec la revue Conflits et Realpolitik.tv. Le thème de cette première réunion était « La Serbie, entre les États-Unis, l’Union Européenne et la Russie ». Organisé dans les locaux du Parlement européen, ce colloque fut un lieu d’échanges et de liberté où les points de vue purent s’exprimer pendant plus de deux heures.

Première partie : introduction et intervention d’Aymeric Chauprade « La Serbie dans le monde multipolaire et son rôle dans les équilibres européens ».

Images : Realpolitik.tv + Kris Roman & Euro-Rus.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

Sayed Hasan publie sur son blogue un article d’Al-Monitor Iran Pulse à l’occasion d’un déplacement de Fabius à Téhéran… un article qui rappelle opportunément la contamination par le virus du Sida de 300 Iraniens lors de transfusions sanguines…

On ne te serre pas la main !

 

Après Washington et Tel Aviv, Fabius va essayer de ramper à Téhéran ce 29 juillet… durant la Semaine de l’Hémophilie : mais contrairement à la France, l’Iran n’est pas sous Occupation (qu’il s’agisse du gouvernement, des médias ou du peuple), et la République Islamique n’a pas oublié le sang contaminé du sieur Fabius (300 victimes iraniennes, pour 4 000 françaises), ni sa servilité pro-israélienne durant les négociations sur le dossier nucléaire, ni son soutien ouvert au terrorisme en Syrie contre le digne Président Bachar al-Assad au sujet duquel il a osé déclaré qu’il « ne mérite pas d’être sur la terre »

Fabius est bon pour les annales mondiales de la vilénie, catégories diplomatie et boucherie.

Inutile de jouer les fiers-à-bras et de parler de cette visite comme d’un test pour l’Iran, M. Hollande : comme le faisait remarquer le Président syrien, la voix de la France est aujourd’hui plus insignifiante que jamais, et personne, pas même son propre peuple, ne s’en soucie.
De même, toutes les démonstrations de servilité et d’obséquiosité ne changeront rien, et les entreprises françaises qui souhaitaient s’installer en Iran peuvent remercier le collaborationnisme forcené de leurs élus et leur vocation de carpettes, qui les amène à bafouer sans cesse les intérêts nationaux. Il y a eu une délégation politico-économique française à La Havane (au cours de laquelle Fidel a condescendu, au dernier moment, à rencontrer l’ectoplasme Hollande), mais il n’y en aura pas à Téhéran !
Grande nation iranienne, merci d’accueillir ce criminel comme il se doit, et de nous permettre, pour un instant, de respirer autre chose qu’un air contaminé d’ignorance, de crime et de bassesse !

Fabius à la Cour Pénale Internationale !
Et on ne te serre pas la main !

Sayed Hasan

PS : l’article du Monitor ne comprenait pas toutes ces illustrations, mais nul doute que le pays de Voltaire et des millions de Charlie les diffusera en masse. En attendant, voici le lien où on peut les consulter, avec bien d’autres : https://plus.google.com/u/0/s/%D9%81%D8%A7%D8%A8%DB%8C%D9%88%D8%B3

 

 

Résumé : Le ministre des Affaires étrangères français se rend compte qu’un accord avec l’Iran n’est pas un sparadrap suffisant pour réparer les dégâts qu’un précédent scandale a causé pour sa réputation dans le pays.

Auteur : Arash Karami

Publié le 23 juillet 2015

Source : http://www.al-monitor.com/pulse/originals/2015/07/fabius-trip-tehran-infected-blood-hiv.html

Traduction : http://www.sayed7asan.blogspot.fr

Après un accord historique sur le nucléaire entre l’Iran et cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU plus l’Allemagne qui permettrait de réduire le programme nucléaire de l’Iran contre un allégement des sanctions, le commerce entre l’Iran et l’Europe devrait reprendre. Le ministre de l’économie de l’Allemagne, Sigmar Gabriel, s’est déjà rendu à Téhéran, et le ministre des Affaires étrangères français Laurent Fabius a annoncé qu’il s’y rendrait la semaine prochaine. Malgré la déclaration de Fabius selon laquelle le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif l’aurait invité, certaines personnes en Iran ont accueilli l’annonce du voyage de Fabius avec des réactions véhémentes.
« La semaine prochaine, quand Fabius se rendra à Téhéran, il se trouve que ce sera aussi la Semaine de Solidarité avec les Hémophiles, et cela en souvenir de la perte de nos compatriotes à cause du sang contaminé qui a été importé vers notre pays. Et le principal responsable de tout cela est Fabius », a déclaré l’analyste iranien Mojtaba Zolnour à Fars News le 23 juillet.

 

 

Zolnour fait référence à un événement qui s’est produit dans les années 1980 et que de nombreux médias occidentaux ignorent. En 1999, l’ancien Premier ministre Fabius et un ex-ministre ont été acquittés d’homicide involontaire pour avoir retardé le contrôle du sang destiné à traiter les patients atteints d’hémophilie. Le ministre de la Santé Edmond Hervé a été reconnu coupable mais n’a jamais été condamné. Bien qu’un procédé de dépistage sanguin conçu par une société américaine ait été disponible à l’époque, le gouvernement français a été accusé d’attendre un concurrent français pour effectuer les tests. L’affaire a éclaté en 1991 lorsque le médecin et journaliste français Anne-Marie Casteret a accusé les trois ministres d’avoir sciemment distribué du sang contaminé par le VIH en 1984 et 1985.
Selon le ministère de la Santé de l’Iran, environ 300 Iraniens ont été infectés par le sang contaminé. Malgré l’acquittement, qui a provoqué la colère de nombre des 4 000 victimes françaises, certains Iraniens ont pas oublié l’affaire.
Zolnour a ajouté que le sang a été livré à l’Iran à un moment où les Français soutenaient Saddam Hussein dans la guerre Iran-Irak. Cependant, Zolnour a ajouté qu’il n’était pas opposé au voyage de Fabius, en déclarant : « Les fonctionnaires doivent être conscients qu’un ennemi va entrer dans le pays et que l’intérêt, la dignité et la force du pays doivent être protégés. Nous ne devons pas nous enthousiasmer de voir un responsable occidental. »

 

 

Jahan News, évoquant la ligne dure française présumée durant les négociations nucléaires, a souligné que « Laurent Fabius est un nom familier pour les Iraniens. Cette familiarité n’est pas seulement liée aux négociations des deux dernières années et au fait qu’il n’a pas cessé de mettre des bâtons dans les roues [des négociations] et de servir les [monarchies] arabes et les sionistes dans ces pourparlers, mais cette familiarité remonte à son temps en tant que Premier ministre. » Jahan News rappela alors le rôle de Fabius dans le scandale du sang contaminé.
Jahan News rapporte que la première occurrence d’un malade du Sida en Iran eut lieu après que le sang contaminé ait été donné à l’Iran. L’article a également déploré le fait que Fabius fasse ce voyage malgré le fait qu’il n’a jamais présenté d’excuses pour le scandale, en notant que la France n’a pas indemnisé l’Iran. Selon Fars News, l’Iran est le seul pays qui n’a pas reçu de compensation de la France. Ali Saberi, un avocat des victimes, a déclaré à Mehr News que le gouvernement iranien n’a jamais déposé plainte.

 

 

Les réseaux sociaux iraniens étaient moins indulgents. Beaucoup ont partagé une image en noir et blanc de Fabius avec une cravate tachée de sang et une étiquette « WANTED » juste au-dessus de son nom. D’autres ont partagé une photo d’un Fabius souriant avec les mains tachées de sang

Arash Karami

Éditeur d’Iran Pulse

Arash Karami couvre les médias iraniens pour Al-Monitor. Sur Twitter : thekarami

 

 

Source: Le Bourricot – الحمار

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Share Button

25 juillet 2015 par Marie de Remoncourt dans Contre-info

Décédé l’année dernière, l’antiquaire Keith Harding avait été le secrétaire général du Paedophile Information Exchange, un très vaste réseau clandestin de pédophiles dont les membres appartenaient à la haute bourgeoisie ou aristocratie britannique, dont l’existence n’a été connue que très tardivement, la plupart des enquêtes et rapports ayant été étouffés pendant des décennies.

Une nouvelle enquête (Sunday Express) vient de révéler qu’il avait été initié en 1957 à la Mercutius Lodge n°7507 (Grande Loge unie d’Angleterre) et avait été Vénérable Maître de cette loge considérée comme « la loge des espions », tant étaient nombreux les frères membres des services secrets.

Appartenait au même réseau pédophile Greville Ewan Janner, devenu le Baron Janner of Braunstone, ancien député travailliste devenu lord. Personnalité de premier plan de la communauté juive britannique, il présida notamment de 1978 à 1984 le Board of Deputies of British Jews et a joué un rôle essentiel dans la diffusion de la doxa holocaustique.franc-maconnerie-1024x678
Il est poursuivi pour plus de 25 viols et tortures contre des garçonnets, dont certains perpétrés au sein même du parlement, mais a échappé à toutes les poursuites car étant considéré comme trop atteint par la maladie d’Alzheimer. Ce, alors même qu’il conduit encore sa propre voiture (ce qui donne une idée des protections dont il bénéficie). Ce dossier d’un énorme réseau pédophile associé à la classe supérieure anglaise n’a pratiquement jamais été évoqué par les médias français.

Source: Faits et Documents

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share Button

Connexion

Art. récents

août 2015
LMaMeJVSD
« juil  
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 

Archives